Résultats financiers du T3 2019 : l'iPhone en mode mineur

Mickaël Bazoge |

Habituellement, le troisième trimestre de l'année fiscale d'Apple, qui couvre les mois d'avril, de mai et de juin, entre rarement dans les annales. C'est le trimestre qui génère les ventes les plus faibles, même s'il faut évidemment raison garder : avec un chiffre d'affaires de 53,8 milliards de dollars, il serait bien indélicat de faire la fine bouche… même avec un bénéfice qui dévisse de 12,8% à un peu plus de 10 milliards.

Le trimestre a été marqué par le rafraîchissement de l'iMac et du MacBook Pro, le lancement des AirPods 2e génération et des Powerbeats Pro, sans oublier bien sûr le lancement de l'iPod touch 7G (ne l'oublions pas !). Bref, on n'a pas eu le temps de s'embêter, mais tous les yeux sont tournés vers le quatrième trimestre.

La fin de l'été est synonyme de feu d'artifice pour Apple, qui multiplie les nouveautés comme d'autres les petits pains. Car non seulement le constructeur devrait lancer en septembre de nouveaux iPhone et iPad, peut-être une Series 5 pour l'Apple Watch et un MacBook Pro 16 pouces, mais l'automne sera aussi marqué par le lancement du Mac Pro et surtout des nouveaux services. Apple Card en août, puis Apple Arcade et Apple TV+ dans la foulée d'iOS 13. On aura le temps d'y revenir…

Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.
Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.

En bref

En milliards de dollars.

T3 2019 T3 2018 Évolution
Chiffre d’affaires 53,8 53,265 +1 %
Bénéfice 10,044 11,519 -12,8 %
iPhone 25,986 29,470 -11,82 %
iPad 5,023 4,634 +8,39 %
Mac 5,820 5,258 +10,69 %
Services 11,455 10,17 +12,64 %
Autres produits 5,525 3,733 +48 %

Chiffres d'affaires

Luca Maestri, le directeur financier d'Apple, avait promis un chiffre d'affaires compris entre 52,2 et 54,5 milliards de dollars : le gardien des cordons de la bourse a tapé dans le mille, l'entreprise ayant vendu pour 53,8 milliards de dollars de produits et services. L'an dernier à la même époque, Apple avait enregistré un chiffre d'affaires de 53,265 milliards, soit une progression de 1 petit pourcent.

« C'est notre plus gros trimestre de juin », se réjouit Tim Cook, qui salue les performances des « wearables », de l'iPad et du Mac, ainsi que des « améliorations significatives dans les tendances pour l'iPhone ». Le CEO a vanté les lancements « majeurs » sur « toutes nos plateformes, nos nouveaux services et plusieurs nouveaux produits » de l'ensemble de l'année.

Les ventes d'Apple à l'international ont compté pour 59% du total, c'est un point de moins qu'au même trimestre 2018. Durant le T3, l'entreprise a reversé un total de 21 milliards de dollars à ses actionnaires, dont 17 milliards sous forme de rachat d'actions (soit 88 millions de titres) et le reste comme dividendes.

Apple est assis sur un trésor de guerre de 102 milliards de dollars ; largement de quoi financer une dette à hauteur de 102 milliards (au vu des taux d'intérêt actuellement, mieux vaut effectivement emprunter).

Ventes d'iPhone

Suivant une courbe ascendante depuis le début de l'année fiscale, les ventes d'iPhone au troisième trimestre sont en baisse de 11,8%. Les smartphones représentent près de 26 milliards de dollars dans le total d'Apple. C'est symbolique, mais tout de même significatif : les ventes d'iPhone ne pèsent plus « que » 48% du chiffre d'affaires du constructeur, contre 55% l'an dernier.

C'est la première fois depuis 2012 que les revenus tirés de l'iPhone représentent moins de la moitié du chiffre d'affaires d'Apple. Un signe…

Le programme de reprise de l'iPhone, largement mis en avant par Apple, est sans surprise un succès. Le nombre de reprises a été multiplié par cinq en un an. Les iPhone XS, XS Max et XR jouissent d'un taux de satisfaction de… 99%.

Tim Cook a voulu rassurer sur les performances de l'iPhone et d'Apple en Chine : il voit dans ce marché de grandes améliorations. Les ventes notamment sont reparties à la hausse, même si le CEO déplore des « vents contraires » en lien avec le taux de change. Tim Cook se dit « encouragé » par les initiatives mises en place en fin d'année pour relancer les ventes d'iPhone (programme de reprise, offres de financement). Le nombre d'utilisateurs du smartphone en Chine a atteint un nouveau pic.

Ventes d'iPad

À rebours de l'iPhone, l'iPad est décidément la bonne nouvelle de la gamme d'Apple depuis le début de l'année fiscale. Avec des ventes de 5 milliards de dollars, la tablette affiche 8,4% de croissance en termes de revenus. L'iPad Air et l'iPad mini, lancés au printemps, ont manifestement permis au constructeur de maintenir la tendance.

Tim Cook a relevé que l'iPad était l'« appareil idéal » pour tout le monde : de l'écolier au professionnel.

Ventes de Mac

Après le trou d'air du deuxième trimestre (-4,5%), les revenus tirés de l'activité Mac sont en progression : elle a permis à Apple d'engranger 5,8 milliards de dollars, soit une belle progression de 10,7%. Nul doute que les nombreuses nouveautés lancées durant le trimestre ont participé à cette bonne fortune. Pourvu que ça dure !

Apple attend beaucoup de la rentrée et de macOS Catalina, qui devrait donner un coup de turbo à la logithèque macOS. Les développeurs pourront en effet porter leurs applications iPad sur Mac grâce à Catalyst. Tim Cook s'attend à voir débouler une « vague d'applications populaires sur Mac dès l'automne ».

Services

On comprend mieux pourquoi Tim Cook insiste tant et tant sur les services : avec l'informatique vestimentaire, c'est un des principaux relais de croissance pour Apple. Au troisième trimestre, les services — iCloud, App Store, Apple Pay, Apple Music, Apple News+, et aussi la dîme versée par Google pour être le moteur de recherche par défaut dans Safari — affichent un chiffre d'affaires solide de 11,45 milliards de dollars. Soit 12,6% de plus d'une année sur l'autre.

Cette catégorie est forcément amenée à se développer toujours plus, avec l'Apple Card, Apple TV+ et Apple Arcade. Tim Cook a donné quelques informations intéressantes sur ses précieux services. On a ainsi appris que le trimestre a marqué un record de revenus pour l'App Store. Apple Pay, qui est désormais disponible dans 47 pays et territoires, enregistre désormais plus d'un milliard de transactions chaque mois — deux fois plus qu'il y a un an.

Le service de paiement mobile d'Apple recrute davantage de nouveaux utilisateurs que PayPal, tandis que le volume des transactions est quatre fois plus élevé (!) que le service historique. Quant à l'Apple Card, elle sera bien lancée en août, a annoncé Tim Cook qui précise que des « milliers d'employés d'Apple » l'utilisent déjà chaque jour.

On en parle moins, mais la catégorie des services regroupe aussi l'activité App Store Search Ads, dont les revenus ont connu une croissance à trois chiffres ! Les pénibles petits bandeaux bleus dans les résultats de recherche sur l'App Store ne risquent pas de disparaitre de si tôt.

En tout, Apple sert plus de 420 millions d'abonnés payants à tous ses services. Le constructeur devrait franchir sans trop de soucis le cap des 500 millions l'année prochaine.

Autres produits

Catégorie fourre-tout par excellence, on y trouve tout à la fois les casques Beats, l'Apple TV (le boîtier), le HomePod, les AirPods et l'Apple Watch. Pour ces produits, tout va bien merci : ils ont engrangé des revenus de 5,525 milliards de dollars, avec une croissance remarquable de 48%.

Les services et les « autres produits » approchent de la taille d'une entreprise du Fortune 500, a indiqué Tim Cook, pas peu fier. Les AirPods connaissent un succès « phénoménal », l'Apple Watch a connu son meilleur trimestre en termes de revenus. 75% des acheteurs de l'Apple Watch sont des nouveaux utilisateurs de la montre.

L'application ECG, qui a fait récemment son apparition au Canada et à Singapour, sera disponible dans davantage de pays d'ici la fin de l'année. Actuellement, l'application qui permet de générer un électrocardiogramme est activée dans 31 pays et territoires.

Pour le T4

Comme on l'a dit plus haut, le quatrième trimestre (de juillet à fin septembre) sera capital pour Apple. Luca Maestri prédit un chiffre d'affaires compris entre 61 et 64 milliards de dollars ; l'an dernier à la même époque, l'entreprise avait encaissé 62,9 milliards.

Tags
#AAPL
avatar PierreBondurant | 

@marenostrum

Avant on avait les chiffres d’unités vendues.
Maintenant qu’on n’a plus que le chiffre global des revenus, on ne sait pas quelle est la part de la quantité ou du prix...
Mais je pense qu’il y a pas mal de gens dans ton cas car les années passées les vente d’iPad en nombre stagnaient voire baissaient.
J’en profite pour te demander est ce que tu es content de ton achat ? Si c’était à refaire?

avatar marenostrum | 

c'est un achat pour rien en ce qui me concerne en fait. je utilise toujours mon iMac quotidiennement. je fais la même chose qu'avec le mini, lire avant de dormir. celui là est plus lourd et me fatigue la main, le mini était plus agréable pour la même utilisation. tandis que le Pencil, qui m'a poussé l'acheter, ne me sert pas pour le moment. je voulais dessiner au départ (faire ce genre de choses https://www.dropbox.com/s/k1sttaz6vyop8xu/IMG_0158.jpg?dl=0 ), mais les sensations sont pas bonnes (pour moi c'est moins bon qu'une Intuos de Wacom) et l'écran est trop petit.

avatar PierreBondurant | 

@marenostrum

Merci pour ta réponse. Moi je pense à remplacer le combo MBPR13 + FCP X pour l’édition de vidéo loisir par le combo IPad Pro 11 + LumaFusion.
Mais les prix de l’iPad + accessoires font que c’est pas super avantageux niveau prix vs un mac acheté sur le refurb (mon MBPR13 early 2015 m’a couté £1,460) donc j’hésite pas mal à perdre quelques fonctions que j’aimais bien sur FCP X + limitations d’iOS/ipadOS pour les bénéfices attendus: écran au top, facilité/immédiateté d’utilisation, messagerie de mon employeur dispo sur iOS me permettant de bosser sans prendre mon ordi de bureau...

avatar pocketalex | 

@ PierreBondurant

c'est quoi les accessoires ?

un stylet et une cover clavier ? ... deux accessoires par ailleurs pas forcément utiles, le stylet ne sert qu'aux dessinateurs, et la cover clavier aux rédacteurs

Un iPad pro sera peut-être aussi cher au final qu'un Mac d'occasion, et surement moins sympa pour du montage vidéo que la solution mac+fcp x, mais niveau portabilité, le Mac ne peut rivaliser. Un iPad, tu le glisses dans un petit sac ou une petite sacoche et tu l'emmènes et l'utilises partout. Un MBP, il faut l'adaptateur secteur bien souvent, une souris bien souvent, un disque externe si il est pas doté d'un gros SSD interne, tu feras surement "plus" avec, mais c'est aussi, bien souvent, tout un bureau à trimballer

avatar PierreBondurant | 

@pocketalex

Les accessoires sont en effet stylet et clavier:
-stylet car sur des interfaces complexes et chargées comme LumaFusion c’est beaucoup plus précis et efficace (et moins gras!) que mes doigts. En retouche photo aussi.
-clavier car je fais beaucoup d’emails pour le boulot et souvent dans des endroits avec du monde autour ou je ne peux pas utiliser la dictée - d’ailleurs quand je fais des emails en anglais j’utilise un clavier car iOS n’est pas adapté à mon accent français malgré tout mes efforts sur la prononciation 🤬

C’est surtout la simplicité et la portabilité que je recherche maintenant pour mon ordi perso, surtout depuis la naissance de ma fille, j’ai beaucoup moins de temps qu’avant donc l’immédiateté d’iOS/ipadOS est un gros avantage.
L’autre avantage est qu’un iPad prend pas trop de place ni de poids pendant un séjour plongée - on a assez de matos comme ça a trimballer - et qu’on peut transférer les vidéos de la GoPro sans connection internet (réseau local GoPro-iPad) puis commencer à éditer directement. Dans ce cas là, la future possibilité de connecter des disques externes sur iPad est vraiment la bienvenue pour partager photos et vidéos avec les autres plongeurs.

Bref je crois que je vais attendre la prochaine itération et me lancer, en espérant que la structure métallique soit un peu plus résistante qu’actuellement

avatar Theluxurywatch | 

L’iPhone reste un point d’inquiétude quand on voit que le prochain iPhone 2019 risque d’être une bref amélioration de l’iPhone XS ce qui ne va pas aider Apple.

avatar Paquito06 | 

@Kinky

“Il est temps de trouver un relais. Un vrai. Mais lequel ?
Les services ? “

On en parle chez Apple depuis 2012. Et la croissance est à deux chiffres sur le trimestre, quand le reste stagne, ralentit ou baisse. Les medias n’en parlent que depuis quelques mois, ça va peser très gros chez Apple, c’est leur futur et Apple mise tout sur les services. On continuera d’en parler 😉

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ Kinky
Dommage que tu parles "avec une grosse voix", la forme de ton message le dessert.
"Avec des ventes d'appareils iOS de plus en plus à la ramasse et un parc vieillissant"
C'est plutôt une bonne nouvelle non ? Le consommateur garde plus longtemps les iPhones que les concurrents "appareils jetable.
"L'iPhone est en passe de descendre sous les 10% au niveau mondial"
Sans valider le chiffre que tu donnes, il ne permet en aucune façon de valider tes "certitudes. (tu parles d'un hypothétique pourcentage de marché alors que le pourcentage pertinent est celui de la part des utilisateurs ou nombre d'utilisateurs des services.
"malgré des ventes sous les 10%"
encore ? c'est pourtant une donnée discutable mais surtout non pertinent pour soutenir tes affirmations.
"Avec moins de 10% et ce que ça induit,"
Et rebelotte : quand tu dis une bêtise, tu insistes pour qu'elle ne passe pas inaperçue.

Je laisserai le mot de la fin qui démontre que ta "construction" n'a aucune base réelle
"Cook: Install base growing, people are holding onto devices longer, but staying inside the ecosystem"

avatar fifounet | 

@Kinky

Sans deconner relis toi.
Tout ce pavé pour répéter x fois la même chose sous différentes formes de diverses insultes.
Bref tu aurais dire la même chose en 3 phrases
Là tu radotes avec énervement
Faut que tu relativises.
Là on dirait vraiment un fanboy déçu qui ne se remet pas de sa déception.

En fait vous êtes plusieurs ici (toi webHAL1 melaure ou encore Dinemas) à casser du fanboy alors que vous en êtes les ancêtres
Vous avez été les plus gros fanboy de la marque et vous ne vous remettez pas du changement.
Ça vous taraude ça vous mine et vous le faites savoir indirectement en vous en prenant à la la marque et à ses nouveaux utilisateurs sans aucune modération.

avatar Rifilou | 

@Kinky

Il y a un semblant d’idée dans votre commentaire, mais nul besoin d’être aussi agressif. Sinon, pour la partie sur les développeurs, vous avez totalement tort. iOS est de loin le marché d’applications le plus lucratif, et ça ne va pas changer en deux jours. À terme peut-être, demain non.
Les services sont aussi en bonne voie

avatar fifounet | 

@Kinky

"C'est direct, ce qui assurément ne vous plait pas."

Non non c’est pas direct, c’est pas ça être direct

C’est juste bêtement agressif à la manière d’un excité du bulbe.

Car tu es un excité du bulbe.

avatar jazz678 | 

@Kinky

« Apple devra arnaquer encore plus les clients restant. »

L’arnaque Apple..
C’est votre postulat de départ et on voit bien que tout l’argumentaire est fait pour le soutenir.
La conclusion étant « la concurrence fait moins cher et mieux »

Entre les 2 ça brode..

avatar pocketalex | 

@ jazz678

"C’est votre postulat de départ et on voit bien que tout l’argumentaire est fait pour le soutenir.
La conclusion étant « la concurrence fait moins cher et mieux »"

Mon propos, dans nos différents échanges ailleurs, vise plutôt à inciter tout un chacun à regarder la concurrence et y réfléchir, plutôt que d'écrire directement à la Kinky : "c'est mieux ailleurs, il y a que les cons qui achètent du Apple"

On est aujourd'hui à un stade ou "en face" est devenu très intéressant, et plus très différent (et cette similarité est un point clé, car souvent on a peur de switcher pour trouver autre chose de moins bien ou de plus compliqué... ce n'est pas le cas), et où Apple pratique des prix "élevés" (pour ne pas dire "délirants").

Fort de tout ça, perso, j'ai franchis le pas, et j'en suis heureux.

Mais je me garderais bien de critiquer ceux qui achètent du iOS, en tout cas ceux qui achètent en connaissance de cause, qui ont réfléchi, comparé, etc

Il est plus intelligent de démontrer à quel point on a des choses formidables chez Android aujourd'hui, plutôt que d'insulter ceux qui achètent de l'iPhone.

avatar jazz678 | 

@Kinky

« Vous parlez au passé et pour les services, sans ventes suffisantes de smartphones, ça va aussi suivre la tangente baissière dès que les vieux appareils seront morts. »

Vous aurez sans doute noté que l’iPhone n’est pas le principal support des services et que tout porte à voir qu’Apple met en place des services non exclusifs

..et d’ailleurs pour ceux qui passent par ce produit (Apple Pay par ex), le parc est encore très largement suffisant et à jour pour le soutenir.

Début 2019, la base installée active de tous les devices Apple était d’1,5 milliards dont près d’un milliard d’iPhone.

Il y a largement de quoi soutenir les services

avatar jazz678 | 

@Kinky

« Il est temps de trouver un relais. Un vrai. Mais lequel ?
Les services ? La bonne blague. Avec des ventes d'appareils iOS de plus en plus à la ramasse et un parc vieillissant, vous vous attendez à quoi ? »

Pourtant il suffit de lire et d’interpréter les résultats.
Les services sont le 2ème relais de croissance juste après l’iPhone. 12 milliards de CA sur un trimestre.
Tout ça avec une simple blague..
..et en corrélation inverse d’une baisse des ventes de l’iPhone que tu veux enterrer

Quant au parc vieillissant ça serait bien que vous expliquiez sur quels aspects

avatar fifounet | 

@Kinky

"beaucoup de clients ne voudront même pas se torcher le derrière avec."

Stat au doigt mouillé c’est ça ?
Remarque ça peut servir aussi pour se torcher.

avatar malcolmZ07 | 

@kinky
est-ce que toute cette vulgarité est nécessaire pour partager votre avis ?

avatar Malvik2 | 

le fromage est en train de s’équilibrer pour Apple, même sans l’iPhone cela veut dire qu’ils survivraient...je peux me tromper mais je pense que d’ici 1 jour ou deux la bourse va adorer.

avatar MonsieurPomme | 

C’est quoi cette histoire de dette de 102 milliards ?

avatar PierreBondurant | 

@MonsieurPomme

C’est juste pour payer moins d’impôts aux US.

avatar SyMich | 

Compte-rendu des taux d'intérêts extrêmement bas, voire négatifs dans certains cas, comme beaucoup d'entreprises, Apple préfèrent recourir à l'emprunt plutôt que de taper dans ses réserves de cash.

avatar Rifilou | 

@MonsieurPomme

Une aberration... Ils s’endettent pour des programmes de rachats d’actions ou de rémunération des actionnaires. Une grosse perte.

avatar SyMich | 

Mais non! Aucune aberration au contraire.
Aujourd'hui une entreprise avec une note de "risque crédit" aussi bonne qu'Apple peut emprunter à taux négatif. En empruntant Apple gagne de l'argent.

Pour ce qui est du rachat d'actions, ça permet de réduire le nombre d'actions en circulation. Les actionnaires détenant les actions restantes sont donc moins nombreux à se partager les dividendes (ils en touchent donc plus pour chaque action détenue). Ça rend l'action Apple plus attractive et en fait monter le cours.

avatar djgreg13 | 

Une fois qu'on a tous un téléphone à quoi sert de le changer. Ok ceux qui traînent sur ce genre de site le change plus souvent, mais dans la rue et dans les clients que j'ai je croise beaucoup d'iPhone 5s jusqu'au 7 et ils marchent bien et aucune appli est en défaut à part celles qui sont mal écrites et qui rament aussi sur iPhone XR comme Alexa. Ces gens là ne changeront pas tant que ça marche
Donc que les ventes baissent c'est normal, c'est un peu comme les fabriquants d'électroménager qui se plaignait de la baisse des ventes à l'époque, une fois que tout le monde a un appareil, les ventes baissent

avatar Cool Active | 

Non, car une autre marque explose ses chiffres de ventes avec des pourcentage à 2 chiffres.

Donc, ... il y a un marché colossal du neuf. mais à condition de plaire aux clients et d'avoir un prix "adapté".

Pages

CONNEXION UTILISATEUR