Apple Store des Champs-Élysées : des transformations « dommageables » pour la Commission du Vieux Paris

Stéphane Moussie |

La palissade fraîchement tombée, on peut enfin voir la façade de l’Apple Store des Champs-Élysées qui ouvrira le mois prochain. Une façade légèrement remaniée par rapport au projet original, mais pas encore assez pour une commission parisienne.

L’Apple Store des Champs-Élysées aujourd’hui. Merci Lass’.

Retour en 2016. Cette année-là, la Commission du Vieux Paris étudie le projet de restructuration d’Apple concernant un bâtiment de 1893 faisant l’angle des Champs-Élysées et de la rue Washington. Les membres de la commission, qui ont pour mission de conseiller la mairie de Paris sur la protection du patrimoine, se déclarent à l’unanimité contre le projet du cabinet d’architecture Foster + Partners mandaté par Apple.

En cause, le ravalement de façade qui va gommer l’aspect d’origine du bâtiment, alors que cette façade fait partie des rares éléments n’ayant pas été transformés au fil du temps, même si elle a déjà été recomposée. En juin 2016, la commission demande « un dessin plus cohérent pour le nouveau socle commercial de l’immeuble ».

Vue du bâtiment en 2016 / projet de façade juin 2016. Crédits : Foster + Partners.

Dans les semaines qui suivent, Foster + Partners soumet une nouvelle version du projet. « Le cordon filant envisagé initialement a été abandonné dans la mesure où il résulte de la campagne de restructuration de 1991 », note la commission dans son compte-rendu de séance de septembre 2016. Pas de changement en revanche concernant « la dimension, l’emplacement et l’encadrement des nouvelles devantures ».

Déception du comité : « S’ils s’accordent à reconnaître le progrès représenté par la suppression du cordon filant en façade, plusieurs [membres] regrettent la perte de cohérence entre le nouveau socle commercial, côté avenue des Champs-Élysées et celui côté rue de Washington. […] Tous estiment dommageables les transformations envisagées sur cet immeuble, pourtant relativement épargné jusqu’à présent, contrairement aux bâtiments voisins situés sur l’avenue. » La commission maintient dès lors son opposition au projet.

Cette opposition ne freinera pas le ravalement de façade tel que présenté durant l’été 2016, la ville de Paris décidant de ne pas suivre l’avis de la Commission, qui est purement consultatif.

Un désaveu qui ne plaît guère à la Commission du Vieux Paris, comme elle en fait état dans son bilan de l’année 2016 : « le bilan est certes meilleur qu’en 2015, mais en matière de Protections de la Ville de Paris, la règle devrait être que le vœu soit systématiquement suivi. Si le Conseil de Paris a décidé unanimement de protéger spécialement un immeuble, la décision d’annihiler cette protection ne saurait être prise à la légère. »

À défaut de pouvoir forcer la municipalité à suivre ses avis, la Commission demande à ce que des explications lui soient fournies en cas de décision contraire. Une demande à laquelle la ville de Paris n’a répondu que partiellement en 2017, selon le bilan de l’année suivante.

avatar stemou75 | 

Beaubourg est immonde. Une verrue qui a défiguré le quartier Halles Marais. Ce bâtiment n’est pas à sa place. Il aurait dû être construit à La Défense exactement comme la tour Montparnasse, classée deuxième bâtiment le plus laid du monde. Avec l’Opera Bastille ça fait le trio gagnant du Paris bien défiguré a cause de constructions aux proportions sans lien avec le quartier.

Prendre Londres comme exemple c’est vraiment mal connaître ce que pensent les Anglais : « les architectes ont fait plus de mal que les bombardements de la deuxième guerre mondiale » (Prince Charles) ???

Ceci dit, je ne suis pas pour la conservation béate des bâtiments du baron Haussmann qui a quand même été le premier destructeur du véritable vieux Paris, celui d’avant Haussmann justement.

Quant à l’Apple Store, si tous les bâtiments étaient aussi bien refaits sur l’avenue ce serait une aubaine. Parce que avec les marques de voitures ou certains grands magasins, il y aurait quand même à redire.

avatar max351 | 

Pas trop compris comment on a pu saccager un beau bâtiment comme ça de cette manière.

avatar jmtweb | 

Les deux grandes baies sont trop hautes. Une hauteur moindre aurait été plus cohérente avec le reste de l'immeuble.

avatar Olivier_Paris | 

Je suis très attristé que la façade du bâtiment ait été si dénaturée car il s'agissait de l'immeuble où SANTOS DUMONT (1873-1932) avait ses bureaux au début du 20ème siècle.

Pour mémoire, Santos Dumont était un des pionniers de l'aviation, ingénieur de génie et pilote hors pair de ballons, de dirigeables et enfin d'avions qu'il avait créé de toutes pièces.

Devant le 114 des Champs Elysées, il avait même fait atterrir et décollé son fameux dirigeable motorisé N° 9.

Une plaque commémorative avait été appliquée, il y a quelques années. J'espère qu'Apple la remettra en place sur la façade de l'immeuble à coté du porche d'entrée et se rappellera de ce créateur.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR