Fermer le menu
 

Apple accusée de censure publicitaire dans les titres critiques sur le régime chinois

Florian Innocente | | 10:30 |  16

Apple est accusée par un groupe de presse australien en langue chinoise d'avoir fait pression sur des opérateurs téléphoniques pour que ses iPhone n'apparaissent pas dans leurs publicités.

The Vision China Times est un hebdomadaire australien gratuit, doublé d'un site web, avec une circulation papier internationale de 166 000 exemplaires (41 000 en Australie). Il s'adresse à la communauté chinoise et il est rédigé dans cette langue. Il se décrit non pas comme formellement opposé au gouvernement de Pékin mais indépendant.

Le groupe de presse Vision Times

Maree Ma, General Manager du titre, a raconté à The Australian qu'aucune publicité pour l'iPhone n'était plus apparue dans l'hebdomadaire depuis deux ans. La dernière en date était celle pour l'iPhone 6s.

La dernière fois que nous avons eu une publicité de Telstra (le principal opérateur australien, ndlr) c'était en octobre 2015. Depuis, lorsque Telstra passe des pubs pour l'iPhone, ils ne le font pas chez nous. Il y a eu une campagne en 2016 que nous n'avons pas eue.

Ces opérateurs continuent de prendre des pages dans The Vision China Times, mais uniquement pour d'autres marques de téléphones. Celles pour l'iPhone passent au sein de publications ouvertement plus favorables au régime chinois.

Maree Ma n'a jamais eu d'explications franches sur cette évolution. On lui a dit qu'Apple avait été à l'origine de cette demande auprès des opérateurs, elle en déduit logiquement que la publication a été blacklistée par la Pomme. Probablement pour complaire à Pékin.

Le porte-parole d'un titre américain, Epoch Times (« source indépendante et mondiale d'informations, avec un accent mis sur l'actualité chinoise non censurée », pour reprendre sa description) a vu la campagne pour l'iPhone 6s (évaluée à 7 000 $) lui passer sous le nez au dernier moment, alors qu'il n'y avait a priori aucun désaccord avec Telstra. Là aussi, les services commerciaux du titre ont désigné Apple comme ordonnateur de cette annulation.

La Pomme n'est pas la seule dans ce cas, l'article cite un épisode avec deux banques Hong-Kongaises qui ont retiré leurs campagnes de titres jugés critiques pour Pékin.

Apple n'a pas commenté l'article de The Australian mais ce ne serait pas la première fois qu'elle louvoie, affichant de grands principes d'un coté et courbant l'échine de l'autre. En janvier 2017 elle a admis avoir retiré l'app du New York Times de sa boutique « Nous avons été informés que l’app enfreignait des législations locales », sans préciser la nature de ces infractions.

Une bonne volonté qui a peut-être aidé à la conduite de ses affaires en Chine, mais pas toujours. Depuis maintenant un an, les sections films et livres d'iTunes sont toujours interdites de fonctionnement, sur ordre de Pékin.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


16 Commentaires

avatar fte 08/03/2017 - 10:44

Don't mess with China.

avatar zoubi2 08/03/2017 - 12:26

Indeed !

avatar Gagolak 08/03/2017 - 11:38 via iGeneration pour iOS

Censurer la publicité c'est vraiment triste 😅



avatar Pierre H 08/03/2017 - 12:44

C'est un classique... "Faites comme je dis, mais pas comme je fais". Hélas tellement présent dans le monde actuel.

avatar fte 08/03/2017 - 13:35 via iGeneration pour iOS

@Pierre H

Et si on laissait très simplement les chinois décider de leur politique intérieure et de l'évolution de leur pays ?

Hein ? Plutôt que de se comporter en gardiens de la Justice et Vérité Universelles, nous qui savons évidemment toutes les réponses. Nos belles entreprises occidentales comme gardiennes suprêmes du Monde Libre. Et surtout que le gouvernement chinois ne s'avise pas de venir critiquer la politique intérieure européenne, ça serait de mauvais goût.

La critique est facile. Penser est beaucoup plus difficile.

avatar Pierre H 08/03/2017 - 14:30

Ah c'est sûr que penser qu'ils ont la liberté de choisir c'est difficile et ça demande de faire beaucoup d'efforts. Tu dois être épuisé.

avatar fte 08/03/2017 - 20:32 via iGeneration pour iOS

@Pierre H

Donc tu penses que les occidentaux sont mieux placés pour choisir pour l'ensemble des chinois que la minorité de chinois en position de choisir actuellement ?

avatar r e m y 08/03/2017 - 12:55 via iGeneration pour iOS (edité)

Tim Cook fait de belles déclarations sur les valeurs d'Apple.
Son probleme c'est que la plupart des termes employés n'existent pas en chinois... c'est pas de sa faute!

avatar en ballade 08/03/2017 - 14:12

la real economy $$

avatar Mike Mac 08/03/2017 - 15:05

Derrière le masque de Tim le placide, chantre des libertés !

http://p3.pstatp.com/large/2f30000bf94e3c46628

avatar Ber16 08/03/2017 - 15:55 via iGeneration pour iOS

Apple contre Trump et pour Pékin.
Une bande de faux culs qui ne regarde qu'une chose : le fric.
J'ai rien contre le fric quand c'est un environnement honnête.

avatar LeSedna 08/03/2017 - 16:32 via iGeneration pour iOS

En même temps Apple ne va pas avoir le pouvoir de vendre des services interdits par le pays en question ?

On peut ne pas être d'accord avec, et faire avec malgré tout. Quelqu'un s'attendait a ce qu'Apple refuse le plus gros marché du monde parce qu'ils doivent bloquer certains services annexes pour y avoir le droit ?

avatar r e m y 08/03/2017 - 16:38 via iGeneration pour iOS

@LeSedna

Ce n'est pas le sujet ici!
Il s'agit de l'attitude d'Apple qui ne passe plus de campagne de pub dans les journaux critiques vis à vis du gouvernement chinois, et fait pression sur les opérateurs téléphoniques pour qu'ils ne passent pas non plus de pub relatives à l'iPhone dans ces journaux...
ce qui revient à aider le gouvernement chinois à museler la presse critique en les affaiblissant économiquement.

avatar fte 08/03/2017 - 20:40 via iGeneration pour iOS

@r e m y

Quand Apple refuse d'aider le FBI et prend position forte pour la protection des données privées, Apple se mêle de se qui ne la regarde pas et fait de l'ingérence politique. Oh mon dieu des entreprises privées qui se mettent à user de leur influence pour dire ce qui est bien ou mal, quelle horreur !

Quand Apple se tient à distance des médias qui critiquent la Chine, mais quelle horreur les vendus ils n'ont aucune éthique.

Mais bien sûr.

Internet.

avatar r e m y 09/03/2017 - 09:18 via iGeneration pour iOS (edité)

@fte

J'apprécie les prises de position d'Apple que ce soit contre les demandes du FBI, pour la protection des données, ou contre certaines décisions ou annonces de Donald Trump.
Par contre la compromission dont ils font montre vis à vis de Pékin me déplait au plus haut point et me fait douter de la sincérité des premières...

On ne peut pas avoir des convictions à géométrie variable ou des "valeurs" inversement proportionnelles au chiffre d'affaires.

avatar Moonwalker 08/03/2017 - 16:55

Tim Cook a bien raison de ne pas nourrir de tels serpents. Il est normal de couper la chique à cette propagande néo-impérialiste qui veut saper les fondements harmonieux de la société chinoise pour remettre ce fier peuple dans les voies de l'exploitation d'où l'a tiré la direction éclairée du PCC.

Les Chinois n'ont que faire de ces mensonges.