Fermer le menu

Des patrons de la high-tech américaine inquiets ou révoltés par le décret sur l'immigration

Florian Innocente | | 00:22 |  374

Plusieurs grands groupes américains de la high-tech américaine ont exprimé leur préoccupation, en des termes plus ou moins mesurés, face à l'un des décrets signés ce vendredi par le président Trump.

Donald Trump après la signature du décret intitulé « Protéger la nation contre l’entrée de terroristes étrangers aux États-Unis », limitant l'entrée de certains ressortissants de pays musulmans.

Le texte interdit, pour une durée d'au moins 90 jours, l'entrée sur le sol américain des ressortissants (hors diplomates et employés d'organisations internationales) de sept pays musulmans (Syrie, Iran, Soudan, Libye, Somalie, Iraq et Yémen). Quand bien même ils seraient détenteurs de visa en règle ou d'une carte verte leur permettant de travailler aux États-Unis.

Cette décision a sorti les Microsoft, Apple, Google, Facebook, Box, Netflix ou encore Uber d'une certaine léthargie depuis l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche. Car l'application immédiate de ce décret a bloqué de facto l'entrée de certains de leurs salariés ou de membres de leurs familles.

Tim Cook qui a discuté de la question de l'immigration cette fin de semaine à Washington, a envoyé un courrier à ses équipes, dans lequel il ne cite pas Donald Trump mais insiste sur l'importance que revêt l'immigration à ses yeux, pour Apple comme pour l'Amérique.

Aucune allusion en revanche aux origines syriennes de Steve Jobs (par son père). Il s'agit peut-être pour Cook de ne pas instrumentaliser cet élément biographique de son ancien patron et ami. Cook a indiqué toutefois que plusieurs employés d'Apple étaient concernés par ce décret et que son entreprise s'en était émue auprès de la Maison Blanche. La communication se termine sur une déclaration de Martin Luther King : « Nous sommes peut-être arrivés sur des navires différents, mais nous sommes désormais réunis sur le même ». Ca ne mange pas de pain, mais d'autres chefs d'entreprises comme lui ont été bien plus offensifs.

Le courrier de Tim Cook

Team,

In my conversations with officials here in Washington this week, I've made it clear that Apple believes deeply in the importance of immigration -- both to our company and to our nation's future. Apple would not exist without immigration, let alone thrive and innovate the way we do.

I've heard from many of you who are deeply concerned about the executive order issued yesterday restricting immigration from seven Muslim-majority countries. I share your concerns. It is not a policy we support.

There are employees at Apple who are directly affected by yesterday's immigration order. Our HR, Legal and Security teams are in contact with them, and Apple will do everything we can to support them. We're providing resources on AppleWeb for anyone with questions or concerns about immigration policies. And we have reached out to the White House to explain the negative effect on our coworkers and our company.

As I've said many times, diversity makes our team stronger. And if there's one thing I know about the people at Apple, it's the depth of our empathy and support for one another. It's as important now as it's ever been, and it will not weaken one bit. I know I can count on all of you to make sure everyone at Apple feels welcome, respected and valued.

Apple is open. Open to everyone, no matter where they come from, which language they speak, who they love or how they worship. Our employees represent the finest talent in the world, and our team hails from every corner of the globe.

In the words of Dr. Martin Luther King, "We may have all come on different ships, but we are in the same boat now."

Tim

Même son de cloche chez Microsoft, dont le patron Satya Nadella a rappelé ses origines étrangères (lui, comme les dirigeants de Google et d'Adobe, pour ne citer qu'eux, sont d'origine indienne). 76 employés de Microsoft sont touchés par ce décret, explique Brad Smith, le directeur des affaires juridiques, dans un courrier envoyé en interne. Il y parle également des risques que cette décision fait peser sur la vie même de certains immigrés en possession ou en attente d'un visa.

Chez Google, 100 employés sont concernés. Sundar Pichai, a déclaré dans un courrier qu'il était préoccupé par les conséquences de ce décret et de toute autre proposition qui conduirait à gêner la venue aux États-Unis de talents désireux de travailler pour Google.

Reed Hasting, le patron de Netflix, est plus virulent. N'hésitant pas à citer nommément le président américain et à juger ses actions en contradiction avec ce que l'Amérique représente.

Il évoque les risques que cela pourrait faire peser sur les États-Unis qui vont se retrouver « détestés et lâchés par leurs alliés ». Et de conclure par un appel à la résistance : « Il est temps de se serrer les coudes pour protéger les valeurs américaines de liberté et d'opportunités ».

Reed Hasting, Netflix Cliquer pour agrandir
Aaron Levie, fondateur de Box, le spécialiste du stockage dans le nuage

Cette actualité américaine a poussé le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, à déclarer à nouveau sur Twitter, son pays ouvert à tous ceux qui, indépendamment de leur foi, « fuient la persécution, la terreur et la guerre. La diversité fait notre force. »

Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


374 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar en ballade 30/01/2017 - 06:28 via iGeneration pour iOS

@flo3183

"Tiens au fait, faire condamner l'opinion adverse, ce n'est pas imposer son point de vue par la force?? C'est marrant, ça me rappelle quelque chose......."

Tu maîtrises l'art de relativiser toi. Pathétique d'ignorance.

avatar ancampolo 30/01/2017 - 08:12 via iGeneration pour iOS

@en ballade

Je suis d'accord ça rappel l'intolérance du socialisme...

avatar macbookpro2016 29/01/2017 - 13:42 via iGeneration pour iOS

@battboss

Plus d'exemples sur les avantages stp :)



avatar battboss 29/01/2017 - 14:16 via iGeneration pour iOS (edité)

@macbookpro2016

À quoi bon le débat est stérile. Je ne cherche à convaincre personne ici. Mon avis je l'exprime en votant comme je le souhaite. Mon avis je l exprime dans ma vie de tout les jours, avec toute personne qui veut bien discuter échanger. Dans le cas de mon métier je vois toute la journée des patients qui ont des idées de tous bords et je ne jettes pas le premier venu qui ne pense pas comme moi. Et "je" pense qu'il n y pas de bon débat sans tolérance (et au vu des échanges 😀)

avatar macbookpro2016 29/01/2017 - 14:18 via iGeneration pour iOS

@battboss

Je suis d'accord avec toi mais reli bien le com auquel j'ai répondu car tu verra que ma réponse va dans ton sens

avatar battboss 29/01/2017 - 14:27 via iGeneration pour iOS

@macbookpro2016

Je l'ai bien vu mais après je répondais dans le principe que même avec 300 pages d'arguments le débat "ici" n'avancerait pas.

avatar macbookpro2016 29/01/2017 - 14:28 via iGeneration pour iOS

@battboss

Je suis d'accord avec toi, trop de gens qui campent sur leurs position sans chercher a comprendre l'autre :)

avatar Shralldam 29/01/2017 - 11:02

@perceval78

Ah, parce que le multiculturalisme et la culture de masse (celle-là même qui ne propose aucune diversité), c'est la même chose ?

avatar flo3183 29/01/2017 - 11:05 via iGeneration pour iOS

@perceval78

Entièrement d'accord avec ce point de vue.
Quand tout le monde sera mélangé, il n'y aura plus rien à aller voir, tout sera terne.
Il faut à tout prix arrêter avec ce mélange des populations

avatar concretebubbles 29/01/2017 - 11:12 via iGeneration pour iOS

@flo3183

"Quand tout le monde sera mélangé, il n'y aura plus rien à aller voir, tout sera terne"

Euh à ma connaissance, on est déjà (que tu le veuilles ou non) tous bien mélangés depuis bien longtemps... Les frontières ne sont que des constructions artificielles et récentes dans l'histoire de l'humanité.

avatar Bigdidou 29/01/2017 - 11:17 via iGeneration pour iOS (edité)

@concretebubbles

"Euh à ma connaissance, on est déjà (que tu le veuilles ou non) tous bien mélangés depuis bien longtemps..."

Et ceux qui n'ont pas pu le faire ont disparu ou sont en voie de le faire.
Mais tu sais, le problème des fascistes, c'est pas leur bêtise, c'est leur inculture. Et quand on leur en parle, de cette culture, ils la nient ou la brûlent, car elle met en danger leur idéologie et risquerait de l'empêcher de suinter.
Instruire un facho, ça sert à rien.

avatar flo3183 29/01/2017 - 23:37 via iGeneration pour iOS

@Bigdidou

Un fasciste est quelqu'un qui impose son opinion par la force ou la violence. Entre les nationalistes et les humanistes, qu'elles sont ceux qui cherchent à faire passer l'autre pour la dernière des raclures en les insultant régulièrement?

avatar Bigdidou 30/01/2017 - 01:02 via iGeneration pour iOS (edité)

@flo3183
"qu'elles sont ceux qui cherchent à faire passer l'autre pour la dernière des raclures en les insultant régulièrement?"

Personne ne vous & insulté, ici.
Juste constaté votre inculture et votre ignorance que vous étalez complaisamment, c'est un fait, pas un jugement.
Vous commencez votre réponse par : "Un fasciste est quelqu'un qui impose son opinion par la force ou la violence", Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ?
De relire "Le fascisme pour les Demeurés ?" "Qu'est-ce qu'une idéologie pour les moins de 3 ans" ?

avatar flo3183 30/01/2017 - 07:48 via iGeneration pour iOS

@Bigdidou

Apprenez-moi ce que je dois savoir! J'attends que ça!!!
Je suis tout ouï.

avatar flo3183 30/01/2017 - 07:49 via iGeneration pour iOS (edité)

Édit : Doublon.

avatar flo3183 29/01/2017 - 23:45 via iGeneration pour iOS

@concretebubbles

On est effectivement tous bien mélanges depuis longtemps, mais à une échelle correspondant à la vitesse à laquelle les populations pouvaient se mélanger. C'est à dire que les européens se sont mélangés entre 1900 et 1950, et passe ce temps, la vitesse des transports ayant augmenté, c'est le monde qui se mélange. C'est un fait.
Seulement voilà, la façon de vivre d'un espagnol est bien plus en adéquation avec celui d'un italien. Donc il n'y avait jamais eu de gros problèmes jusque dans les années 50. Désormais, nous ne parlons plus d'immigration européenne. Et c'est la tout le problème! C'est que la façon de vivre d'un français est à des années lumières de la façon de vivre d'un irakien. Un peu de différence peut être gênante mais peut encore être assimilé. Mais beaucoup de différence amené des problèmes. Cf, le racisme, les agressions en tout genre, j'en passe et des meilleurs....
La conséquence la plus visible, c'est qu'à chaque fois qu'il y a une agression, c'est la plupart du temps 2 personnes de couleur différente.

avatar Bigdidou 30/01/2017 - 01:36 via iGeneration pour iOS

@flo3183
C'est débile du premier au dernier mot, mais il y'a quelques morceaux de bravoure dans la réécriture de la vérité et de l'histoire....

"C'est à dire que les européens se sont mélangés entre 1900 et 1950"
Ils se mélangent depuis Le néolithique..., et pas qu'un peu.

'Seulement voilà, la façon de vivre d'un espagnol est bien plus en adéquation avec celui d'un italien"
Bien plus que quoi ?

"Donc il n'y avait jamais eu de gros problèmes jusque dans les années 50"
C'est sûr, si on fait, pour la période que vous citez, 1900-1950, abstraction des deux guerres mondiales qui sont parties d'Europe et l'ont dévastée.
Qu'est-ce que vous appelez un "gros problème" ?

"C'est que la façon de vivre d'un français est à des années lumières de la façon de vivre d'un irakien"
Depuis qu'on a dévasté son pays, c'est certain.
Remarquez, c'est vrai. Je connais un collègue irakien, il est insortable. Par exemple, il beurre ses tartines avec les pieds et boit par le nez. Arrivé en France, il ne savait pas ce qu'est un commerce, habitué à égorger ses moutons qu'il élève près de sa hutte, et à cueillir ce dont il a besoin. Il criait allah akbar tout le temps, on lui a fait croire que ça se traduisait par bonjour, du coup, il a l'air un peu moins bizarre. Il n'a jamais vu ses enfants, élevés par son harem, mais depuis qu'il a appris deux ou trois émotions de base, il commence à s'interroger à propos de l'aiiné des garçons. Bref, c'est pas gagné.

"Mais beaucoup de différence amené des problèmes. Cf, le racisme, les agressions en tout genre, j'en passe et des meilleurs...."
Tout à fait. Le racisme, c'est de la faute des gens qui sont pas comme nous.

"La conséquence la plus visible, c'est qu'à chaque fois qu'il y a une agression, c'est la plupart du temps 2 personnes de couleur différente."
La cerise sur la gâteau, du sirop, non pas typhon, mais efhaine. Le fantasme présenté froidement en fait incontestable.
Ah, au fait, pas de statistique ethnique en France, ça va être dur de même prétendre pouvoir justifier cette ânerie.
La première cause des dommages physiques au cours des rixes en France, c'est l'alcool (et la bêtise).
Et moi, j'ai les chiffres et leurs sources.

avatar flo3183 30/01/2017 - 07:52 via iGeneration pour iOS (edité)

Édit : fusionné avec un autre commentaire.

@MacGe : ce serait bien de pouvoir supprimer un commentaire!

avatar flo3183 30/01/2017 - 07:57 via iGeneration pour iOS

@Bigdidou

Oui, tout le monde s'est toujours mélangé depuis le néolithique si vous voulez. Même avant si ça peut vous faire plaisir...
Mais dans quelle proportion? 1000 migrants pour 10 million de Français (si toutefois nous pouvions nous appeler français à l'époque)?
Et 1000 migrants en provenance d'où? Du pays voisin? Houuuuuu!!!! Violent mélange, effectivement...

avatar toketapouet 30/01/2017 - 20:52 (edité)

@Flo

👨‍💻 "Oui, tout le monde s'est toujours mélangé depuis le néolithique si vous voulez. Même avant si ça peut vous faire plaisir...
Mais dans quelle proportion? 1000 migrants pour 10 million de Français (si toutefois nous pouvions nous appeler français à l'époque)?
Et 1000 migrants en provenance d'où? Du pays voisin? Houuuuuu!!!! Violent mélange, effectivement..."

Tant d'inculture me laisse pantois...
Sur la population de la France, sur les migrations... Wikipedia est ton ami, commence par "Maure", puis enchaine avec "Alexandre le Grand", "Croisades", "Napoléon", "Invincible Armada", "Vikings"...

avatar SMDL 30/01/2017 - 16:34 via iGeneration pour iOS

@Bigdidou

Rhaaaahhhh Merci, bières embrassades et grande cordialité. Parce qu'il y en a qui n'ont pas totalement fini la dialectique, ils sont encore à "thèse".
Folie de XXIe. Le XXe était coton, j'ai fait le demi-siècle.

Mais là, nous sommes bien placés pour assister à de nouvelles immenses et colossales conneries

avatar tbr 31/01/2017 - 04:02 via iGeneration pour iOS

@flo3183
"Entièrement d'accord avec ce point de vue.
Quand tout le monde sera mélangé, il n'y aura plus rien à aller voir, tout sera terne.
Il faut à tout prix arrêter avec ce mélange des populations"

J'ai bien peur de te décevoir car les statistiques tendent à ce que le contraire, dans les années, se passe : mes enfants sont un métissage entre mon épouse, des Caraïbes et moi, p'tit blanc né en France (d'origine germanique, entre autre)

Et c'est quoi cette idée qu'on ne doit pas se mélanger ? C'est l'essence même de l'Humanité, ainsi s'est-elle forgée autour du globe, par transfert de proche en proche. En plus ceux qui "partagent" sont souvent plus ouverts d'esprit (moins cons) que ceux qui se retranchent chez eux par crainte... De quoi, on se demande.

Soyez ouverts d'esprits bordel, voyagez, partagez !

Ce con de Trump a le don de stigmatiser les rancœurs : un troll.

M'en vais voir mon fils qui a 40 de fièvre, il vaut mieux que certains ici...

avatar Bigdidou 29/01/2017 - 11:13 via iGeneration pour iOS

@perceval78
"Mais je suis contre le multi-culturalisme forcené et le melange de toutes les populations et de leur culture en un melting-pot qui nivellera le tout par le bas en une sous-culture occidentale abreuvée de blockbusters us, de bouffe uniformisée industrielle, de boissons et de cafés standardisés."

Vous ne voyez aucune contradiction dans votre "raisonnement" ?

avatar occam 29/01/2017 - 11:37 via iGeneration pour iOS

@Bigdidou

Il y a cette anecdote à propos de Teddy Roosevelt et du vieux chef Geronimo. Teddy Roosevelt avait invité six chefs des « First Nations » à sa parade inaugurale de 1905, parmi eux Geronimo, qui avait fait appel à lui pour mitiger sa détention.
http://www.smithsonianmag.com/history/geronimos-appeal-to-theodore-roose...

Jusque là, l'histoire. Maintenant, la partie apocryphe mais bien sentie :
Aux adieux, TR aurait demandé à Geronimo si le vieux chef avait de sages conseils à lui prodiguer. Geronimo, de marbre :
« From our experience, Mr. President, one thing :
Watch your immigration laws ! You can't be too careful with those whites. »

avatar concretebubbles 29/01/2017 - 11:41 via iGeneration pour iOS

@occam

"Geronimo, de marbre :
« From our experience, Mr. President, one thing :
Watch your immigration laws ! You can't be too careful with those whites. »"

Ah ah! Je la connaissais pas. Très bon

Pages