Apple recrute une tête pour mener son intelligence artificielle

Stéphane Moussie |

Plus discrète que Google sur ses projets d'intelligence artificielle (IA) — elle n'est pas du genre à organiser une partie de jeu de go entre Siri et un champion en chair et en os —, Apple n'en reste pas moins très active dans ce domaine. Siri, mais pas seulement, va bientôt bénéficier de la matière grise d'un universitaire spécialiste du machine learning.

Russ Salakhutdinov a annoncé sur Twitter qu'il allait occuper le poste de directeur des recherches en IA de Cupertino. Il va rester par ailleurs professeur à la Carnegie Mellon University. Selon Jack Clark, un ancien journaliste spécialisé, Apple a tiré le gros lot en recrutant ce savant qui fait un travail « incroyable ».

Pour ne pas dresser d'obstacle vis-à-vis de certains chercheurs, la firme va autoriser la publication de certaines recherches dès lors qu’elles ont une forte valeur ajoutée et peuvent bénéficier à la communauté des scientifiques (lire : Apple a l'intelligence artificielle discrète mais partout présente).

Pas plus tard qu'aujourd'hui, Tim Cook a réaffirmé que l'intelligence artificielle allait jouer un rôle de plus en plus grand dans les produits, en prenant l'exemple de l'optimisation de l'autonomie et des recommandations musicales. Apple va d'ailleurs ouvrir très bientôt un centre de recherche au Japon dédié à ce champ.


avatar oomu | 

oui, mais avec un corps, ça serait plus pratique pour que la tête se déplace...

avatar MacGyver | 

pas besoin de la deplacer... quelle idee

si besoin on lui mets un casque VR pour lui faire prendre l'air et hop, retour au boulot
il est pas la pour se ballader ce cerveau

avatar harisson | 

Apple pourrait aussi renforcer leur partenariat avec IBM dans ce domaine (si ce n'est pas déjà fait).

avatar awk | 

@harisson :
Tu as vue un partenariat technique entre Apple et IBM ces dernières années toi ?

C'est un accord de type VAR qui a été mis en place;-)

avatar Stardustxxx | 

Ne pas avoir une tête pour diriger les développements relatif a l'IA est surprenant. Vu l'importance de l'IA a l'heure actuelle, et le raz de marée attendu niveau application, il est impératif d'avoir un dirigeant qui a une vision globale de la chose.
La concurrence ont tous des têtes du domaine dans leur équipes : Facebook, Google, Baidu, ...

avatar awk | 

@Stardustxxx

Où as-tu vu qu'il n'y avait précédemment personne pour diriger les recherches en IA chez Apple ?

avatar Stardustxxx | 

@awk
Visiblement Apple trouve important de communiquer sur le fait qu'ils viennent d'embaucher un ponte du domaine, et la facon dont la news est présenté cela implique que la personne qui dirigeait cela n'était pas si importante. Cela est présenté comme un changement de trajectoire je trouve.

Mais c'est un processus normal, plus une technologie prend de l'importance, plus il est necessaire d'avoir l'équipe pour en profiter. Je trouve ca normal qu'Apple étoffe son équipe et le fait savoir. Je pense que c'est aussi un signal aux actionnaires pour dire qu'Apple est la ou il faut.

avatar awk | 

@Stardustxxx :
Tu as vu un communiqué de presse toi ?

Moi je vois un tweet de la recrue c'est tout.

avatar Stardustxxx | 

@awk
Je ne savais pas que seul le communiqué de presse était le moyen de communication des compagnies ;)

En 2016, les compagnies utilisent souvent les tweets pour communiquer;)

avatar awk | 

@Stardustxxx :
Le tweet n'émane pas d'Apple ;-)

avatar Stardustxxx | 

@awk
Et alors ?
Les compagnies utilisent différents moyen pour communiquer, officiellement et non officiellement, les fuites contrôlées ca existe, les indiscretions avec certains journalistes... Dans ce cas ci c'est un moyen d'informer le public sans qu'Apple aie a faire de déclarations. Le message est clair, il y a du lourd en AI chez Apple.

Tout ca pour dire que si ce n'était pas officiel, on aurait probablement entendu un démenti d'Apple.

avatar awk | 

@Stardustxxx :
L'enjeu ici est principalement le recrutement en profitant du pouvoir d'attraction du type.

C'est un des maux de l'époque que de vouloir voir des stratégies complexe et des coup à deux bandes de partout

avatar awk | 

@Stardustxxx :
Il est d'ailleurs loin d'être certain que l'entité dont il prend la direction soit la seule à s'occuper de ces questions chez Apple

avatar Stardustxxx | 

@awk
Bah justement si tu as plusieurs entité qui travaille sur les mêmes sujets, autant nommer quelqu'un pour chapoter tout cela et optimiser les ressources dans la compagnie.

avatar awk | 

@Stardustxxx :
En es-tu si certains ?

avatar Stardustxxx | 

@awk
Certain de quoi ?

J'ai émis une hypothèse, celle qui me semble la plus probable. Je vois mal Apple avec 4 directeurs différent de la recherche AI... On parlerait des domaines d'application ca serait une autre question. Mais la on parle du mec qui vient du monde universitaire et qui va chapeauter la recherche.

avatar awk | 

@Stardustxxx :
Je te taquine un peu ;-)

Le truc c'est qu'il me semble que l'on tombe trop facilement dans la recherche d'intentions caché avec une démarche hyper-critique assez stérile de nos jours ;-)

avatar awk | 

En regardant le résumé du gars, ce n'est clairement pas du lapin de six semaines

avatar heret | 

résumé ?
Ça s'appelle une translation (si tu peux comprendre ce jeu de mot bilingue)...

avatar awk | 

@heret

Il faut interdire aux anglo-saxon l'emplois de notes français :-)

Il est d'ailleurs amusant de voir que eux qui aiment temps les locutions latines ont ici mis en avant un mot français plutôt que curriculum vitae ;-)

avatar occam | 

Comme dirait le Misanthrope, version Lucchini : Merde. Merde ! Merde !!! Une fois que j'ai à peu près une idée de l'activité d'un type qui embauche comme scientifique chez Apple, il faut que ce soit le mec le plus brillant depuis Larry Tesler. Même un ou plusieurs crans au-dessus.

Il est d'une rapidité et d'une clarté effarante. Pour avoir une petite idée de ce qu'il peut apporter à Apple, cette vidéo :
https://youtu.be/l0Yul3H0ki8

Un autre pan de ses travaux fondamentaux : les Deep Boltzmann Machines.
http://www.cs.toronto.edu/~hinton/absps/dbm.pdf
Si Apple a la capacité et la volonté de mettre en ouvrage de tels outils, Siri ne sera plus qu'un mauvais souvenir. Si seulement. Parce que cela demande un engagement conceptuel très sérieux, de longue haleine, avec des moyens conséquents. Embaucher un seul cerveau, fût-il aussi brillant, ne suffira pas.

avatar awk | 

@occam :

?

avatar heret | 

de mettre en ouvrage
bigre !
des moyens conséquents
et encore un mot employé à la place d'un autre.

avatar wilfried50 | 

Y'a aussi pour faire simple celui qui ferme sa geule et qui apprend et celui qui se la pete ! Malheureusement y'a beaucoup de celui qui ce la pete...

avatar heret | 

A force de lire des articles qui parlent d'IA, on finit par se rendre compte que ce terme est souvent galvaudé et on qualifie d'IA une étude statistique poussée.

avatar ovea | 

@heret :
« … IA … statistiques … »

Lors de sa conférence plénière au congrès international des mathématiciens de 2010, Irit Dinur a utilisé une analogie pour faire comprendre ce théorème. Elle est rapportée en ces termes par Étienne Ghys :

« C’est un peu comme si, dit-elle, vous avez une tranche de pain qui a peut-être quelque part, une petite goutte de confiture, mais vous ne savez pas où. Vous prélevez un bout de la tartine, au hasard, et vous ne trouvez pas de confiture ; pouvez-vous en déduire qu’il n’y a pas de confiture du tout ? Certainement pas, sauf si vous faites beaucoup d’échantillonnages. Mais si vous commencez par étaler la confiture sur la tranche de pain avec un couteau, elle se retrouvera un peu partout et il suffit d’en prendre un échantillon pour savoir s’il y avait ou pas une goutte de confiture. Ici, c’est la même chose. On part d’une preuve P qui possède quelque part, peut-être, une erreur. Il existe une manière d’« étaler » la preuve pour en construire une autre P’ dans laquelle les erreurs, s’il y en a, se sont « propagées » un peu partout et elles sont maintenant faciles à détecter en prenant un tout petit nombre d’échantillons. »

https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Th%C3%A9or%C3%A8me_PCP

avatar r e m y | 

Je crains que l'intérêt d'Apple pour l'Intelligence arrive un peu tard pour espérer un maintien de la prise MagSafe sur les nouveaux MacBookPro .... :-(

avatar awk | 

@r e m y

Il s'agirait effectivement d'une insulte à l'intelligence

à moins qu'Apple nous réserve une surprise sur un nouveau MagSafe

avatar ovea | 

@awk :
« … calculable … transcendance … »

On peut pas parler de nombre transcendant, noooon !
C'est un genre galvaudé, sauf en théorie de la complexité …

La complexité …, c'est pas le truc cher à awk déjà ?

avatar Orus | 

Quand un ordinateur pourra traduire un texte anglais dans un français parfait et inversement, on pourra parler d'IA. Pas avant. Pour le moment du vent.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR