Le recyclage, ça rapporte à l'environnement et à Apple

Mickaël Bazoge |

Apple a mis en ligne son rapport annuel sur l’environnement (et en version française), un timing parfait alors que la Journée de la Terre approche (c’est pour le 22 avril) et que la Pomme met en place plusieurs initiatives pour saluer l’événement (sur l’App Store et devant les Apple Store). Lisa Jackson, vice-présidente en charge des questions environnementales, annonce pour commencer que les installations de l’entreprise dans le monde sont alimentées à 93% par de l’énergie renouvelable.

Mieux, dans 23 pays — dont la Chine, l’Allemagne et les États-Unis —, Apple est « 100% renouvelable », tout comme dans l’intégralité de ses centres de données. En revanche, les Apple Store en sont encore à 97%, même si 463 boutiques présentes dans 13 pays carburent à 100% d’énergie renouvelable (le nouveau design des boutiques se montre 40% plus efficace en termes de consommation d’énergie, et il exploite 30% d’eau en moins que le précédent). Pour fournir cette énergie verte, Apple exploite toutes les ressources disponibles :

L’empreinte carbone d’Apple des installations d’Apple dans le monde a été réduite de 64% en cinq ans ; cela représente 1 million de tonnes métriques d’émission de gaz à effet de serre en moins dans l’atmosphère. C’est bon à prendre, mais Apple a tout de même émis 38,4 millions de tonnes métriques de carbone durant l’année fiscale 2015. Sans surprise, la grande majorité de ces émissions provient des usines de la chaîne de production du constructeur. L’empreinte carbone des fournisseurs et sous-traitants est issue, à 60%, de l’électricité utilisée pour assembler les composants et les produits d’Apple.

Pour réduire ces niveaux, Apple a mis en place l’an dernier des programmes pour pousser ses partenaires industriels à réduire leur consommation d’énergie. La Pomme a d’ailleurs conduit 13 audits dans les usines asiatiques de plusieurs fournisseurs et identifié des économies potentielles de 32 millions de dollars, réalisables en améliorant la gestion de l’énergie. Les sous-traitants d’Apple ont réduit l’an dernier leurs émissions de 13 800 tonnes métriques de dioxyde de carbone.

La réduction des émissions de gaz à effet de serre passe aussi par des changements dans la manière de fabriquer les produits. C’est le cas, par exemple, du châssis de l’iPhone 6s : l’empreinte carbone de ce composant est moitié moindre que celle de l’iPhone 6. Et quand on sait combien de smartphones Apple vend, c’est un petit quelque chose qui finit par représenter beaucoup.

Pour calculer son empreinte carbone, Apple inclut dans le mix la consommation habituelle de ses produits, donc la recharge par l’utilisateur. L’électricité nécessaire provenant bien souvent d’une source à base de carbone, le constructeur tente de réduire autant que possible l’énergie nécessaire pour faire fonctionner ses produits, que ce soit au niveau logiciel (Power Nap dans OS X, par exemple) ou matériel en améliorant la consommation électrique.

Le recyclage fait évidemment partie des axes de travail principaux d’Apple en matière de préservation de l’environnement. On a ainsi vu le robot de désassemblage d’iPhone Liam voler la vedette lors du dernier special event (lire : Portrait de Liam, le robot qui démonte 1,2 million d'iPhone par an) ! Toutes les opérations réalisées par la Pomme dans ce domaine — et encore très récemment — ont permis de récupérer plus de 27 800 tonnes de matériaux recyclables, dont… près d’une tonne d’or ! Cela représente au cours actuel la bagatelle de 40 millions de dollars.

Cliquer pour agrandir

Le recyclage, c’est aussi la réutilisation de l’eau dans les centres de données : les systèmes de refroidissement utilisés dans les data centers recyclent 35 fois l’eau nécessaire à leur fonctionnement. Apple travaille là aussi avec ses fournisseurs pour réduire la consommation d’eau durant la fabrication des produits et composants. Le programme Clean Water lancé en 2013 compte 73 partenaires ; depuis, il a permis d’économiser plus de 14 milliards de mètres cube d’eau.

En 2015, Apple a consommé pour ses bureaux, centres de données et boutiques près de 2,2 millions de mètres cube d’eau, une économie de 16%. Ces économies passent par des changements qui semblent anodins, mais qui mis bout à bout sont importants, comme le remplacement de 1,1 hectare de pelouse par des plantes qui ont moins besoin d’eau (hop, plus de 22 000 mètres cube d’eau économisés, ou encore neuf piscines olympiques !).

Apple cherche aussi à éliminer de ses produits les matériaux les plus toxiques. Le programme Full Material Disclosure a déjà scruté 10 000 composants des appareils du constructeur passés au tamis de 18 critères. Ce processus débute en amont de la conception du produit en lui-même. Et si le composant en question pose un risque "inacceptable", la Pomme cherche une alternative. Il a fallu quatre ans pour supprimer le PVC des câbles d’alimentation et des écouteurs. Apple a fait de même pour le béryllium, le mercure, le plomb, l’arsenic, les retardateurs de flamme bromés.

Pour l’aider à aller toujours plus loin dans ces domaines, l’entreprise a créé un Green Chemistry Advisory Board composé de toxicologues, de chercheurs et d’universitaires. Le travail de ce conseil est d’aider Apple à trouver de nouvelles manières innovantes de minimiser et d’éliminer les éléments toxiques qui entrent dans la composition de ses produits.

Enfin, pour souligner l’importance de la Journée de la Terre et l’implication d’Apple dans cette aventure, le site du constructeur a mis en ligne des « leçons pour faire du monde un meilleur endroit », mises au point avec la fondation E.O. Wilson pour la biodiversité, à destination des scolaires.

avatar fousfous | 

Si tout le monde pouvais faire comme Apple

avatar heret | 

Toutafé. Moi aussi j'aimerais ne payer que 5% des impôts que je devrais payer et en plus donner des leçons de comportement citoyen et de morale aux autres.

avatar C1rc3@0rc | 

@fousfous

+1

Apple fait des efforts remarquables dans un environnement qui fait du lobbying, engage des juristes, et externalise a tour de bras pour contourner et faire sauter les normes faiblardes que les administrations corrompues mettent en place a reculons!

Un des exemples terrifiants c'est le règlement européen REACH, soit protéger la santé humaine et l'environnement contre les risques liés aux substances chimiques. Au départ reposant sur des evaluations solides et des études sérieuses, il a été réduit comme une peau de chagrin qui protège de pas grand chose sous la pression des lobbies de l'intégralité de l'industrie chimique qui a fait du chantage a l'emploi!

Et puis on ne parle pas que de l'industrie, faut aussi parler des administrations: emerder les consommateurs avec des sacs poubelles taxés, multiplier les poubelles avec des couleurs et des codes incompréhensible, ça elles savent faire.
Par contre quand on sait que tout ça ne sert a rien dans 80% des cas: tout se retrouve mélangé direction l'incinérateur qui va rependre de la dioxine a tire-l'arigot dans l'environnement!
Et les rares centres de tri sont des hub pour envoyer par bateaux entiers des déchets électroménagers sur les cotes africaines...

Un truc tout bête: le plastique représente la plus grosse menace environnementale pour les milieux aquatiques. Pourtant la production de sac plastique n'est toujours pas interdite!!!

Mais ce serait aussi un gros progrés si Apple abolissait l'obsolescence programmée et conçoive ces matériel pour durer et etre "upgradable". Le simple fait de disposer d'une batterie changeable est un truc basic mais important en terme de conséquence.

avatar Alex94 | 

Ca a beau être très tourne marketing, on ne peut que féliciter une performance comme ça !!

avatar PierreBondurant | 

Le recyclage, ça rapporte...
Et c'est une bonne chose, c'est comme ça aussi dans les autres industries (aéronautique, automobile, oil & gas...)
En économie, l'incitation financière est ce qui marche le mieux!

Faudrait aussi consommer un peu moins mais c'est pas le sens de l'histoire malheureusement...

avatar Kimaero | 

On ne peut que les en féliciter et inciter tous les autres à en faire de même !

avatar Hideyasu | 

@Kimaero :
Quand on voit le bilan carbone de Microsoft, Google ou Amazon, on voit que les objectifs ne sont pas les meme ^^

avatar Ginger bread | 

C est vrai qu il y a un certain travaille derriere cela meme si leur modele basé sur le produit genere justement du co2 à l extraction et à la fabrication.

avatar Darcel | 

Là dessus Apple est vraiment exemplaire !

avatar Genay | 

Quand est-il de Foxconn?..

avatar anonyme (non vérifié) | 

@Genay :
Lis l'article.

Tiens je t'aide:
"Apple a mis en place l’an dernier des programmes pour pousser ses partenaires industriels à réduire leur consommation d’énergie. La Pomme a d’ailleurs conduit 13 audits dans les usines asiatiques de plusieurs fournisseurs et identifié des économies potentielles de 32 millions de dollars, réalisables en améliorant la gestion de l’énergie. Les sous-traitants d’Apple ont réduit l’an dernier leurs émissions de 13 800 tonnes métriques de dioxyde de carbone."

Voilà ;)

avatar r e m y | 

On est peut être pas obligé d'utiliser le barbarisme "tonne métrique"!

avatar r e m y | 

On est peut-être pas obligé d'utiliser le barbarisme "tonne métrique"!

avatar rmosca | 

bientôt un article sur Apple et les paradis fiscaux ? ;)

avatar Stéphane Moussie | 
@rmosca : le voici : https://www.macg.co/aapl/2012/04/le-secret-de-polichinelle-de-loptimisation-fiscale-dapple-80402
avatar malcolmZ07 | 

J'attend patiemment les commentaires des aigris pour venir critiquer Apple (sachouba ? Rikki? Enballad ?). Je suis curieux de savoir comment s'en sorte leur marque cherrie respectueuse de leur utilisateur et de l'environnement ...

avatar sachouba | 

@malcolmZ07 :
C'est très bien qu'Apple s'engage pour préserver l'environnement ! C'est mieux que rien, du moins.

Même si Apple s'en sort probablement mieux que les autres marques, il y a tout de même une grosse hypocrisie dans ce discours marketing. Présenter la pile à combustible au biogaz comme une source d'énergie renouvelable qui permet d'atteindre l'objectif "100% renouvelable", par exemple, c'est invraisemblable. Pour produire ces piles à combustible, au méthanol par exemple, il faut chauffer du gaz à 700°C (d'où une énorme perte d'énergie), les membranes employées dans les piles à combustible sont extrêmement polluantes (je pense au fluor), et il peut subsister des gaz très toxiques dans ce type de pile, sans compter la quantité d'eau nécessaire à la production du gaz...

De même, ne pas envoyer de mise à jour de plusieurs centaines de Mo toutes les quelques semaines à 1 milliard d'appareil pour une correction de bug ou une mise à jour des applications système qui pourrait se faire indépendemment du système permettrait d'économiser énormément d'énergie pour les serveurs d'Apple, les routeurs, les appareils sous iOS, etc.

Et je me demande si Apple tient compte de la consommation d'énergie des datacenters qu'il loue à Google, Amazon,...

avatar denmakesmusic | 

Et donc tout ça se sont des critères et des chiffres Apple. Ok.

avatar nicolas | 

et? les critères n'ont rien de fantaisiste. le performance d'Apple est remarquable.
je ne comprends pas le sens de votre remarque

avatar macouille007 | 

Et dire qu'après tout cette ingénierie environnemental, nous, les Français on le recharge nos ibidule et macbidule avec de la bonne vieille énergie Nucléaire bien dégueulasse!
C'est pas génial ça^^

avatar nicolas | 

Abonne toi à Enercoop : seul véritable fournisseur d'électricité renouvelable, et entreprise coopérative.
(Enercoop achete en directe auprès des producteurs, contrairement aux autres qui verdissent leur électricité en achetant des "garanties d'origines renouvelable" sur un marché parallèle.)

avatar sachouba | 

@macouille007 :
Le nucléaire reste le moins "dégueulasse" qu'on sache faire actuellement à grande échelle : peu de production de CO2, ou de poussières toxiques, durabilité respectable des structures, pas beaucoup d'espace nécessaire...

avatar r e m y | 

@macouille... Rien ne t'interdit d'acheter de l'électricité verte d'origine photovoltaïque, éolienne ou hydraulique!
Tous les fournisseurs présents en France proposent ce type d'offre, pour un surcoût minime (voire même actuellement bien moins cher que le tarif réglementé d'EDF)

avatar macouille007 | 

@ r e m y
Toi meme fait tu partie de cette solution ?
Car quand tu n'est pas propriétaire, investir dans l'énergie renouvelable pour un appartement que tu va quitté dans 1 ans... je ne suis pas sur que cela soit la bonne méthode... Après c'est surement la faute de mes parents qui n'on pas réussi à avoir assez de patrimoine à me léger de leur vivant. les salauds !

avatar nicolas | 

La loi a changé il y a longtemps, et n'importe quel logement peut revenir au tarif réglementé EDF après être passé par une offre de marché.
En tant que locataire rien ne t'empêche donc de souscrire à un fournisseur comme Enercoop.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR