Avec LegbaCore, Apple renforce la sécurité de ses logiciels

Mickaël Bazoge |

C’est en novembre dernier, et en toute discrétion, qu’Apple a mis le grappin sur LegbaCore, un cabinet de consultants spécialisés dans la sécurité informatique. Xeno Kovah, fondateur de la société, et son partenaire Corey Kallenberg travaillent désormais à plein temps à Cupertino, même si leurs rôles au sein d’Apple ne sont pas clairement définis — seule chose certaine, ils bûchent sur la sécurité « bas niveau ».

C’est le chercheur en sécurité Trammell Hudson qui a révélé le pot aux roses en décembre dernier, durant une conférence 32C3 (organisée par le Chaos Computer Club à Hambourg). Ce dernier, avec l’aide de LegbaCore, avait déniché la faille Thunderstrike 2 qui infectait un ordinateur à distance avec l’aide d’un site web malicieux (lire : Thunderstrike 2 : le retour de la faille). LegbaCore avait prévenu Apple avant la révélation publique de cette faille, la Pomme ayant pu la boucher entre temps.

C’est durant cette affaire, qui s’est déroulée l’été dernier, qu’Apple et LegbaCore ont commencé à discuter sérieusement d’une acquisition. « Il est devenu clair qu’Apple menait un gros travail très intéressant dans lequel nous pouvions jouer un rôle », explique Kovah sur Twitter. Apple va sans aucun doute faire bon usage de cette matière grise pour mieux sécuriser ses logiciels.


avatar _io_ | 

Il y a plusieurs embauche concernant la sécurité depuis un moment chez Apple. Nouvelle préoccupation ou renforcement des acquis ?

CONNEXION UTILISATEUR