Pourquoi les produits Apple sont-ils si chers ?

Mickaël Bazoge |

Au printemps, Apple a augmenté le prix de ses produits en Europe, reflétant ainsi l’évolution à la baisse de l’euro face au dollar. Une pratique somme toute assez normale pour une multinationale américaine, mais à cette occasion il s’est opéré une bascule assez nette parmi les commentateurs de la chose Apple : pour beaucoup, les prix du constructeur sont devenus bien trop élevés.

L’Apple Store de Hangzhou.

Et cette perception ne s’est pas arrangée : à chaque lancement de nouveaux produits, les réactions de rejet liées aux prix pratiqués par Apple sont nombreuses et parfois véhémentes. Et cela concerne aussi bien le matériel que les accessoires (récemment encore, le dock pour Apple Watch a eu droit à une belle bordée de lazzis concernant son prix).

Cette sensibilité aux tarifs d’Apple n’est d’ailleurs pas l’apanage des consommateurs européens : aux États-Unis, on entend de plus en plus râler à ce propos, dans des termes tout aussi énergiques. Cette aigreur envers la politique tarifaire du constructeur s’appuie sur des éléments objectifs (Apple tient mordicus à sa marge grasse, par exemple), mais aussi sur des causes plus subjectives qui tiennent au glissement du positionnement de l’entreprise.

Apple évite la crise, pas ses clients

Il y a des raisons « logiques » qui expliquent cette mauvaise perception des tarifs pratiqués par Apple. La crise financière de 2008 suivie par celle de la monnaie unique, ont frappé tout autant les esprits que les portefeuilles. La situation économique en Europe n’a commencé à se redresser que récemment, et pour ce qui concerne la France, le paysage n’est guère reluisant.

L’argent que l’on gagne et celui que l’on possède ont pris plus d’importance : pas question de le dépenser n’importe comment. Les consommateurs sont à la recherche frénétique des bonnes affaires, encore plus qu’avant. Et les acteurs de certains marchés n’hésitent pas à en jouer : on l’a encore vu ces dernières semaines avec les promotions de Free Mobile et SFR, chacun rivalisant de rabais tous plus alléchants les uns que les autres.

Du côté d’Apple, il n’est pas question de faire des promotions, à l’exception du refurb, mais ce ne sont pas des appareils neufs à proprement parler. Apple a même mis fin au Black Friday l’an dernier, et le constructeur n’est pas prêt de revenir sur cette décision comme il l’a démontré en novembre — à la place, on a eu droit à la mise en ligne du guide d’achat de Noël.

Autre élément conjoncturel qu’Apple n’a pas manqué de prendre en compte : la baisse de l’euro par rapport au dollar. La monnaie unique a littéralement dévissé face à la devise américaine : début 2014, il fallait 1,4 $ pour 1 € ; deux ans plus tard, on est plus près que jamais de la parité entre les deux monnaies.

Cliquer pour agrandir

Les prix d’Apple reflètent cette variation, d’autant plus visiblement que l’euro a rapidement baissé face au dollar. En mars tout d’abord : les MacBook ont vu leurs tarifs grimper de 100 à 300 €, certains accessoires ont flambé, même la facture du vénérable écran Thunderbolt s’est alourdie de 150 €

Le coup a été rude pour les portefeuilles, mais ce n’était pas terminé. Une deuxième salve est arrivée en mai, qui a concerné les Mac (jusqu’à 600 € d’augmentation pour les Mac Pro !), les options en BTO et de nombreux accessoires.

Comme à son habitude, Apple n’a pas fait dans la dentelle, même s’il faut reconnaitre que si on prend en compte la TVA dans les prix (les prix américains sont présentés hors taxe, ce que l’on omet parfois), les tarifs en euros sont assez proches de ceux en dollars. Et la « taxe Apple » que les Européens ainsi que le reste du monde (hors États-Unis) paient sur les produits du constructeur peut, si l’on est de bonne composition, être interprétée comme la couverture du risque de change…

Toutefois, ces hausses brutales ont renforcé l’impression qu’Apple se « gavait » sur le dos de ces cochons de payeurs européens. C’est d’autant plus vrai que le pouvoir d’achat des consommateurs du vieux continent n’a guère évolué. Il est néanmoins indéniable qu’il coûte beaucoup plus cher de s’équiper en produits Apple aujourd’hui qu’hier.

Une concurrence plus affûtée et moins chère

À ces problèmes sur lesquels Apple a finalement peu de prises (le destin de la monnaie unique ne se décide pas à Cupertino, et la crise n’est pas née au 1, Infinite Loop), s’ajoute une variable sur laquelle la Pomme a plus son mot à dire : le rapport à la concurrence. Il est de plus en plus difficile de justifier l’achat d’un smartphone dont le premier prix — 749 € — sera source de frustrations pour tous ceux qui voudront en utiliser toutes les capacités. 16 Go pour un mobile capable de filmer en 4K, c’est ridicule.

En forçant ainsi la main des utilisateurs à choisir un modèle moins chiche en stockage — les 48 Go supplémentaires sont facturés 110 € de plus —, Apple améliore certes sa marge, mais elle détériore une image patiemment bâtie au fil des ans et des innovations, selon laquelle elle serait aux petits soins pour ses clients. Mais comment l’être quand on bride autant le stockage ?

L’iPhone 6 face au Galaxy S6 Edge.

Apple conserve heureusement quelques arguments pouvant justifier la différence : iOS, l’écosystème applicatif ainsi que celui des accessoires, les services… Le constructeur sait aussi mieux que personne comment faire monter la sauce et maintenir le momentum autour de ses produits. Ça ne rate pas : l’iPhone continue de se vendre par palettes entières.

Mais le fossé qui séparait autrefois iOS d’Android se réduit. L’enregistrement 4K n’est depuis longtemps plus une nouveauté chez Samsung ou LG. Les Live Photos ont été étrennées par HTC dès… 2013. Les appareils photo de certains smartphones chinois sont capables de faire au moins aussi bien que l’iPhone.

Si la concurrence a toujours un train de retard sur des innovations comme 3D Touch ou le processeur A9, toujours aussi véloce, il faut reconnaître que plusieurs smartphones se montrent tout à fait capables en termes de performances, de possibilités, voire d’expérience utilisateur. Les Moto X de Motorola coûtent deux ou trois fois moins chers que l’iPhone, sans sacrifier les performances, la batterie, le stockage, tout en offrant une proposition singulière en personnalisation et design. On « reste » chez Apple pour l’attachement qu’on voue à la marque ou parce qu’on est fidèle à l’écosystème.

Le Nexus 6P de Huawei et Google : un écran plus grand dans un encombrement similaire à celui de l’iPhone 6s Plus — Cliquer pour agrandir

Mais Apple a tendance à fâcher ses fidèles les plus zélés en continuant de gratter trois francs six sous sur le stockage ou la capacité de la batterie, au profit d’une finesse qui n’est pas forcément tout en haut dans la pile des demandes récurrentes des utilisateurs d’iPhone.

Les consommateurs qui ne sont pas spécialement attachés à la marque trouveront des smartphones Android de qualité et performants à des prix plus proches de ce que leurs finances leur permettent en ces temps difficiles. Ils seront malheureusement assez mal aiguillés par ce genre d’article provenant pourtant d’une source respectable, qui présente des smartphones « haut de gamme » à 300 €, dont certains sont incapables de se connecter à un réseau 4G.

L’ensemble du marché tire inexorablement le haut de gamme vers le bas — si on ose dire—, ne laissant plus qu’Apple trôner au sommet. Tout cela renforce une image élitiste… qui n’est d’ailleurs pas sans déplaire au constructeur.

L’élite sied à Apple

Avec une marge qui tourne bon an mal an autour de 40 %, Apple fait deux fois mieux que les principaux leaders mondiaux du secteur du luxe : la marge de LVMH s’affiche à 20 % environ, Kering (ex PPR) est à 16 %. Choisir de comparer les performances financières d’Apple à ces deux géants du luxe n’est pas innocent, Apple multipliant les emprunts aux codes de ce marché. Quitte à s’aliéner des consommateurs qui n’ont pas forcément les moyens de leurs envies.

Angela Ahrendts lors de l’inauguration de l’Apple Store East Side — Cliquer pour agrandir

L’arrivée à la tête de l’Apple Store (le réseau physique et en ligne) d’Angela Ahrendts, transfuge de la marque de prestige Burberry’s, a contribué à transformer les boutiques du constructeur en temples du luxe — un luxe discret certes, mais qui vend des produits premium voire, pour certains d’entre eux, carrément inabordables.

L’Apple Store East Side de New York répond au nouveau cahier des charges de design de Jony Ive et d’Angela Ahrendts. Signe des temps : il est installé dans une banque.
Le nouvel Apple Store "flagship" de Bruxelles.

Des Apple Store de plus en plus luxueux, avec une image qui véhicule celle que veut bien se donner l’entreprise : haut de gamme donc, et aussi éloignée que possible des échoppes pousse-cartons. Cela a d’ailleurs toujours été, mais Ahrendts pousse carrément au prestige.

La Phantom va être vue

L’exemple de l’enceinte Phantom, dont Apple s’est assuré l’exclusivité de la distribution aux États-Unis, est symptomatique. Cette enceinte autonome et sans-fil développée et construite par le français Devialet est exceptionnelle par bien des aspects, mais aussi, et surtout par son prix : elle coûte en effet 2 000 $.

Cliquer pour agrandir

Angela Ahrendts a découvert ce produit d’exception chez le patron de Salesforce, Marc Benioff. Après avoir rencontré Quentin Sannié, fondateur et directeur général de Devialet, elle est tombée sous le charme du produit. La Phantom sera donc présentée dans les Apple Store les plus prestigieux, ce qui ne manquera pas de contribuer à l’image grand luxe du réseau de boutiques… et par ricochet, sur celle d’Apple.

Angela Ahrendts est responsable non seulement des Apple Store physiques, mais aussi de la vitrine en ligne. Début juin, Apple a fusionné les pages de son site classique avec celui de la boutique. Cette nouvelle présentation flatte l’œil avec ses grands visuels et des espaces qui permettent de respirer (lire : L’Apple Store en ligne ressemble à l'application iOS). On est bien loin des sites d’e-commerce traditionnels, et c’est tant mieux : Apple, ce n’est pas Dell ou Darty.

L’ancienne présentation… — Cliquer pour agrandir
… et la nouvelle — Cliquer pour agrandir

Cette présentation épurée partage des points communs avec les menus des grands restaurants, où il est vulgaire d’afficher le prix en regard des plats. Mais à un moment ou un autre, il faut bien bien payer et la douloureuse peut être salée…

Ne pas afficher tout de suite la couleur des prix, c’est le cas aussi dans les Apple Store physiques depuis le mois de septembre. Les cartons ont disparu des tables, tout comme les iPad « présentoirs » : pour connaître le prix et les caractéristiques des produits, il faut se renseigner en utilisant la nouvelle application Prix (lire : Apple Store : l'application Prix en vidéo).

La pratique qui consiste à ne pas montrer les prix des produits, c’est une constante que l’on retrouve aussi dans les bijouteries et les magasins de fringues les plus luxueux. Ce n’est pas un hasard : Angela Ahrendts était la directrice de Burberry’s, après tout.

Chez Apple, comme dans les enseignes de prestige, parler d’argent, c’est presque vulgaire, on vend d’abord du rêve avant des produits. Cela valorise certainement le consommateur qui a l’impression d’être un privilégié, mais après dissipation de la poudre de perlimpinpin, il découvrira sous les paillettes un trou dans son compte en banque.

Une avalanche de produits

2015 n’a pas été de tout repos pour Apple, qui a multiplié les lancements de produits. En plus des traditionnels rafraîchissements des familles de Mac, nous avons eu l’Apple Watch au printemps, le MacBook Retina en mai, de nouveaux iPhone en septembre, l’Apple TV et l’iMac 21 pouces 4K en octobre, et l’iPad Pro en novembre.

À l’exception notable de l’Apple TV, toutes ces nouveautés sont proposées à des prix assez salés : 399 € minimum pour la montre connectée, 1 449 € pour le MacBook, 749 € pour l’iPhone, 919 € la grande tablette, 1 699 € le tout-en-un 4K. Tous ces produits font, à des degrés divers, la preuve que l’innovation n’a pas disparu chez Apple ; mieux encore : qu’elle conserve sa place centrale dans la dynamique du constructeur.

Pierre-Alexis Dumas, le directeur artistique d’Hermès, avec Jony Ive.

L’écran 3D Touch des iPhone 6s/6s Plus a exigé des « années » de développement. La batterie étagée du MacBook, les capteurs de l’Apple Pencil qui communiquent avec l’écran de l’iPad Pro, le gamut P3 des iMac Retina… Tout cela nécessite du temps, beaucoup d’argent, et un gros effort marketing pour expliquer et rendre ces technologies indispensables.

L’innovation, c’est de l’investissement à long terme qui va demander du temps à être rentabilisé. Et Apple n’étant pas une entreprise caritative, elle repasse évidemment la facture à ses clients. Quoi de plus normal… Le hic, c’est que cet effet d’accumulation de nouveautés contribue à l’impression de cherté.

Rendu d’artiste — Cliquer pour agrandir

2016 devrait être à cet égard un peu plus sage sur le front des nouveaux produits. Nous devrions avoir surtout des rafraîchissements de gamme : Apple Watch 2, iPad Air 3, Apple TV 5e génération, MacBook plus puissants… Du matériel plus performant, mais dont les prix resteront sans doute dans la lignée de leurs prédécesseurs, voire un peu moins chers pour certains (on pense au MacBook).

En dehors de l’iPhone 7, la grosse nouveauté finalement, ce pourrait bien être cet iPhone 6c de 4 pouces dont la particularité pourrait être son prix… plus doux (lire : Apple annoncerait l'Apple Watch 2 et peut-être l'iPhone "6c" en mars). De quoi renverser la vapeur et donner d’Apple une image un peu plus « budget friendly » ?

Un problème haut de gamme sur l’entrée de gamme

L’entrée de gamme, ce n’est pas trop le truc d’Apple. Le constructeur a toujours attaqué un marché par le haut, en déclinant ensuite les innovations sur les produits intermédiaires puis sur les plus abordables. Cela a un peu évolué cette année.

Mac : une entrée de gamme insuffisante

Le constructeur a bien tenté cette année de « lisser » ses nouveautés Mac : l’iMac 21 pouces 4K débute ainsi à 1 699 €, un prix « plancher » si on ose dire, qui peut éventuellement se justifier par ce superbe écran.

Mais la configuration vendue à ce prix est loin d’être un cadeau. Pire, elle ressemble à une mauvaise blague, tant le stockage est cacochyme et ralentit toutes les opérations (un disque dur à plateaux 5 400 tour/minute : il n’y a plus qu’Apple pour proposer un tel composant à ce niveau de prix). Indigne d’une entreprise qui dit placer l’expérience utilisateur avant tout le reste…

La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de s’offrir un disque Fusion Drive 1 To pour la « modique » somme de 120 €… Sauf que là aussi, Apple ajoute l’insulte au ridicule en rognant sur l’espace dévolu à la partie SSD : il n’est plus que de 24 Go au lieu des 128 Go habituels. Il faudra dépenser 360 € pour un Fusion Drive de 2 To comprenant la dotation normale de SSD…

Ces économies bout-de-ficelle ne sont pas très sérieuses et elles renforcent une image de Picsou de l’informatique pas particulièrement glorieuse. Ce qui est encore plus vrai avec des machines dans lesquelles il est impossible de remplacer ou d’améliorer quoi que ce soit.

iOS plus ouvert aux petits budgets

Le raisonnement est un peu différent concernant iOS. Apple a fait des efforts cette année pour abaisser le coût d’entrée dans l’écosystème iOS, avec trois produits différents. L’iPod touch, avec son processeur A8 et un appareil photo de 8 mégapixels, est un produit qui ne manque pas d’intérêt : il est en effet capable de faire fonctionner sans aucun problème les applications et les jeux les plus gourmands, à partir de 239 € (lire : Test de l’iPod touch 2015).

Cliquer pour agrandir

L’iPad mini 4, avec son design affiné, un processeur A8 et toujours ce superbe écran de 7,9 pouces est également une très bonne affaire à 399 € (lire : Test de l'iPad mini 4). On ne pourra ici que regretter les 16 Go de base du baladeur et de la tablette, qui commencent à être franchement justes alors que des jeux 3D un peu costauds dépassent souvent le giga. La fonction d’App Slicing, qui permet de télécharger le contenu au fur et à mesure de ses besoins est loin d’avoir produit tous ses effets.

Hélas, Apple ne fait pas la promotion de ces deux produits qui présentent pourtant un très bon rapport qualité/prix (mais qui ne collent pas avec l’image de luxe que tente de construire l’entreprise). Cette absence de communication est en phase avec le peu d’attention marketing qu’a consacrée le constructeur à ces appareils. L’iPad mini 4 a eu droit à 15 secondes de présentation lors du keynote de septembre et l’iPod touch s’est contenté d’un communiqué de presse. Bon courage d’ailleurs pour trouver le chemin vers la page du baladeur depuis la page d’accueil du site d’Apple (astuce : un tout petit lien est présent en bas à gauche de chaque page).

Cliquer pour agrandir

Enfin, il y a le cas de l’Apple TV qui a inauguré cette année une nouvelle interface, une boutique d’applications et une télécommande à tout faire, aussi bien à jouer qu’à commander vocalement son contenu. À 179 €, difficile de ne pas être séduit par ce produit encore très jeune et dont le développement n’est, à bien des égards, pas tout à fait terminé.

Apple sur son nuage

Découvrir aujourd’hui qu’Apple pratique des prix élevés, c’est comme s’inquiéter que l’eau mouille ou que le feu brûle. Les produits du constructeur n’ont jamais été bon marché, mais ces tarifs peuvent généralement s’expliquer par une innovation technologique, un gain en productivité, un design original, ou un concept de rupture. Et si l’on est patient, toutes ces nouveautés excitantes finissent un jour ou l’autre par être intégrées au sein des gammes plus abordables.

La mesquinerie induite par la protection à tout crin des niveaux de marge, le lancement de plusieurs nouveaux produits à des prix d’introduction élevés, la conjonction de la crise économique et de la baisse de l’euro face au dollar, tout cela éloigne évidemment Apple des petits budgets. Sans oublier la nouvelle orientation « luxe » impulsée par la direction du groupe, Angela Ahrendts et Jony Ive en tête, dont l’Apple Watch Edition est sans doute le symbole le plus caricatural.

Marc Newson, Jony Ive et une amie, la bloggueuse fashion Audrey Tritto.

Apple se coupe-t-elle des utilisateurs aux budgets serrés, ou ceux qui ne veulent pas s’endetter sur trois générations pour acheter un nouveau Mac ? Si c’était le cas, le constructeur aurait complètement abandonné des produits comme l’iPod touch ou l’iPad mini. L’Apple TV est un peu à part : il défriche un marché prometteur, mais que personne n’a réellement réussi à moissonner pour le moment.

Il n’empêche : l’iMac, l’iPhone, le MacBook, l’Apple Watch, l’iPad Pro (et ses accessoires indispensables ou presque), tous ces produits sont indéniablement chers pour des prestations qui donnent parfois l’impression de faire du surplace, ou au contraire d’être surdimensionnées par rapport aux besoins réels des utilisateurs.

Image de une : montage MacGeneration, image de fond Nick Ares (CC BY-SA 2.0)


Tags
#prix
avatar Doctomac | 

@TmrFromNO,

ahh oui c'est sur que toi c'est pas du troll. Tu racontes absolument n'importe quoi comme ta super notion très innovante "d'aluminium dégueulasse"....

Ce n'est pas que l'on ne supporte pas que vous touchiez à Apple (putain la phrase témoigne de la maturité de notre compagnon) mais simplement une critique doit être intelligente, or tu es incapable d'un tel exercice.

Je dis sans problème qu'Apple abuse avec sa configuration bas de gamme avec un DD 5400 (on sait très bien pourquoi cette configuration st proposée), que la mémoire proposée en option est honteusement chère, etc.

Mais dire que les Mac ne sont pas de qualité, c'est un mensonge. Dire que le SAV n'est pas de qualité, est un mensonge. Bref, des critiques de troll sans aucun fondement, pire la simple réalité les contredit.

avatar TmrFromNO | 

C'est mon avis.
Et je dis sans problème que je suis 100 fois plus impressionné par la qualité de fabrication du Leica R4 de 1982 de ma mère que par mon Macbook Pro de 2015.
Le truc en 30 ans a pas bougé d'un poil, rien n'a pris du jeu, pas un craquement, rien ne bouge, rien se décolle, rien ne s'use. Et elle s'en sert encore comme appareil principal plusieurs fois par mois.

Je crois pas que mon mac sera intact (et encore moins fonctionnel ou réparable, car l'an passé Leica a réparé gratos l'appareil de 33 ans de ma darone. Apple pourra faire de même avec mon Macintosh? :) ) après 30 ans même en prennent soin vu la légèreté de fabrication du produit. Après évidement ... 1400 euros contre 30.000 francs, évidement, y'a pas match sur la qualité non plus.

Et le SAV d'Apple oui ... le même qui refuse des garanties à cause ... de la fumée de cigarette. ROFLMFAO.
Ou des centre agrées qui refusent des prises en charge alors que d'autres oui, pour un même problème. Super image de marque .. pas foutus d'avoir le même discours.
Devoir faire des class action pour qu'Apple reconnaisse des vices cachés sur ses produits...
Le coup de la marche arrière sur le revêtement qui se décolle des écrans retina. Dans un premier temps Apple qui accuse ses utilisateurs de nettoyer leur dalle avec de l'acide fluoroantimonique, puis qui finalement prend en charge le problème quand t'en a 30000 qui se plaignent .....
Bref, Apple LOL.

avatar Doctomac | 

On s'en fou de ton Leica de ta mère et comment peut-on comparer un objet aussi simple qu'un appareil photo de 1984 à un Mac actuel. C'est grotesque !

Non Apple te réparera pas ton Mac après 30 ans. Réfléchis deux secondes, avec quelle composante dans 30 ans ? Ce n'est pas possible, ta mère t'a pas fini.

Ensuite ton discours haineux, à travers des exemples ponctuels où le SAV s'est mal passé, n'a aussi aucune valeur dans la mesure où on mesure la qualité d'un SAV sur des prestations globales. Tu peux consulter des études qui ont fait ce travail et elles indiquent toutes un SAV Apple de très bonne facture.

Non, ton Mac ne sera sûrement plus fonctionnel au bout de 30 ans si tu en fais un usage régulier mais c'est tout à fait normal. Il s'agit de carte mère, de micro-processeurs, de pixels, etc mais pas d'un vulgaire appareil photo de 1984.

Le reste de ton discours complètement imbécile (après l'alu dégueulasse, on a maintenant la volonté d'avoir une réparation d'un Mac après 30 ans) est juste l'archétype du niveau actuel du forum de MacG.

avatar TmrFromNO | 

Je ris de ta rage.
Un R4 est un appareil électronique, comme un Macbook Pro. C'est comparable, et un appareil photo c'est 100 fois plus complexe qu'un ordi, mais bon, tu t'y connais pas des masses en photo non plus à priori. Et un Appareil photo subit 10 fois plus de contraintes qu'un ordi (utilisation extérieure la majorité du temps)

Comment se fait-ils qu'eux aient pu se démerder pour changer la pièce sur un appareil qui a 33 ans? :) Bah alors? Hum? :) Réfléchis deux secondes, avec quelle composante dans 30 ans ??
Apple ne ferait même pas l'effort d'essayer.

:DDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDD

Ta petite marque fétiche est à rue face aux géants on dirait bien. C'est la différence entre de la merde dans un bel emballage, et du vrai luxe payé au prix fort.

avatar Doctomac | 

Oui bien sur un appareil photo de 1984 est comparable à un Mac de 2015.

Il est clair maintenant que tu es un hateboy, un trolleur comme les forum de MacG aiment attirer et nourrir de ce type d'article.

Non pas trop en photo mais en Mac oui. Et clairement, je ne comprends pas qu'un mec qui considère les Mac comme de la merde dans un bel emballage, achète le même Mac à un prix qu'il juge excessif ? Les mystères de la connerie humaine....

Quand à la réparation, est-ce qu'Apple peut techniquement réparer un Mac de 1985 ? Prends le temps de répondre surtout.

avatar TmrFromNO | 

Surement pas, car Apple est une marque qui n'a pas grande valeur, et qui a très peu de collectionneurs, et qui se fout éperdument de ses utilisateurs, préférant faire du fric.
Les fanboys d'Apple dans ton genre prêts à coucher avec Tim Cook ne sont rien face aux vrais Leicatistes prêts à débourser 30.000 euros dans un compact expert floqué de la légendaire pastille rouge, et qui ne servira jamais (CF le Leica M9 titanium)

Apple n'est qu'une petite marque grand public qui n'en a rien à foutre de ses utilisateurs, c'est tout. C'est pas parc que tu te fais sucer verbalement par leur hotline quand tu compose leur numéro que c'est un service de qualité. C'est pour ça qu'ils ne chercheront jamais à réparer un ordi de 30 ans qui a une valeur sentimentale forte, ou qu'ils vont batailler pour te changer une carte mere qui crève au bout d'1 an et 2 mois quand d'autres te réparent gratuitement un appareil photo qui a 30 ans. Car Apple c'est du grand public, c'est une marque qui n'a rien de prestigieux et de classe.

Vous considérez Apple comme du luxe? Ce qu'il faut pas lire. C'est de l'Acer bien emballé.

avatar Doctomac | 

Ahh il est entrain de basculer dans le graveleux.

Je n'en peux plus de ton Leica. Leica est une marque inconnue du grand public, qui ne représente rien en comparaison d'Apple. Je ne sais pas, c'est comme comparer Lada à BMW. Non t'inquiète, j'exagère un peu, c'est juste pour te faire rougir encore un peu plus. Non, mais pourquoi confronter les deux. Apple est haut de gamme dans ce qu'elle fait, les ordinateurs, téléphones, tablettes et montres et Lecia est haut de gamme dans ce qu'elle fait, les appareils photos.

Par exemple, le MacPro est une superbe machine, magistralement conçue. Le Leica M9 Titanium l'est aussi dans son domaine. C'est quoi le problème ? Pourquoi ne pas avouer, qu'Apple est une société qui fait de très bons produits, beau design, bonne finition, bonne qualité de fabrication comme Leica le fait avec ses appareils photos ? Allez, lâche toi, tes amis haterboys ne te voient pas !

Mais avec quoi ils vont réparer ton Mac de 30 ans ? Les composantes ne sont pas les mêmes, les contraintes techniques ne sont les plus mêmes, les design ne sont les mêmes. Pitié, dis moi que tu le fais exprès !

avatar TmrFromNO | 

Leica est la marque la plus prestigieuse du monde de la photographie depuis plus 1 siècle. Elle n'a en informatique aucun équivalent, tant historique, que qualitatif.

Comment? En conservant des pièces pour les collectionneurs et les amateurs, eh, bênet va.
Mais comme Apple n'a pas de ce type de public et de fans, et ne fabrique pas des produits valant le coup d'être réparés car en 5 ans ils sont out, forcément .... tu l'a là l'explication. Apple,c'est du jetable sans aucun suivi.

avatar Doctomac | 

Historiquement, non car l'informatique est plus jeune (c'est logique, réfléchis avant d'écrire) mais qualitativement, Apple est son pendant dans ce domaine. Des produits bien faits, bien conçus, bien fabriqué et qui se démarque de la concurrence.

En conservant les pièces ??? Mes amis on a là un grand. Dis moi, ta concession BMW a conservé les pièces de voitures de 30 ans en magasin ?

avatar TmrFromNO | 

Non, parce que BMW est une marque grand public de merde elle aussi qui n'a aucun suivi.
Bentley par contre se démerdera pour réparer ta caisse. Car quand tu lâches 1 millions d'euros dans une voiture, tu ne peux pas admettre qu'elle puisse ne plus rouler 30 ans plus tard. ca s'appelle le luxe.

Vos marques sans âmes comme BMW et Apple c'est de la branlette pour snobinards du dimanche.

avatar Doctomac | 

BMW grand public, sans âme, euhhh pas vraiment. Il faut déjà avoir avant d'en parler...et là tu va me sortir la photo de ta BMW.

Le problème est que tu évoques des produits qui se vendent en très petit volume, sûrement plus facile à suivre sur le long terme comme le Leica mais sûrement pas pour la Bentley (faut pas déconner).

Bon bref, je te laisse profiter du Leica de ta maman et du MacBook Pro.....de ta maman (petit cachottier).

avatar TmrFromNO | 

Tu peux te marrer, mais un R4 made in Germany parfaitement fonctionnel de 1980, sur le marché de l'occasse, ça part à 800-850 euros en moins de 24h avec une dizaine de mecs qui vont enchérir :)

Je me demande combien vaudra un iPhone dans 30 ans? :(

avatar feefee | 

@TmrFromNO

"Comment? En conservant des pièces pour les collectionneurs et les amateurs, eh, bênet va."

Pourquoi "benet" ??
Regardes pour toi, tu t'y connais en photo certes, mais en informatique tu n'y connais que dalle, à part les rumeurs que tu répètes à volonté ...

avatar feefee | 

@TmrFromNO

"Leica est la marque la plus prestigieuse du monde de la photographie depuis plus 1 siècle. Elle n'a en informatique aucun équivalent, tant historique, que qualitatif.
Comment? En conservant des pièces pour les collectionneurs et les amateurs, eh, bênet va.
Mais comme Apple n'a pas de ce type de public et de fans, et ne fabrique pas des produits "

Pfoooooou t'es saoulant.
On dirait un amateur de Tennis qui parle de Rugby avec les valeurs du Tennis ... :-)

Achète un bouquin genre "L'informatique pour les Nuls" et reviens quand tu auras tout digéré .. Parce que l'a c'est décousu ..

avatar steinway59 | 

@Doctomac :
Dire qu'apple est du même niveau que Leica c'est montrer toute votre ignorance du sujet! Comme dire que Leica est inconnu du grand public! En fait vous vous ridiculisez tout seul! C'est pratique!
Leica c'est vraiment du durable et du sur mesure, du luxe, de la qualité de fabrication et on en a pour son argent.
 c'est vendre à un prix luxueux des appareils qui ont une faible durée de vie mais dont la qualité de fabrication et d'ingénierie est TRÈS loin de Leica!
Je suis un fan d'apple et j'ai un leica : je parle en connaissance de cause.

avatar TmrFromNO | 

Non mais le gars il est ahurissant.
T'as un MBP et t'as déjà touché et utilisé un Leica, que le type en face qui ne connait qu'Apple et avoue pas connaitre Leica et le domaine de la photographie vient quand même te contredire ......
C'est l'archétype du fanatique d'Apple, le genre qui IRL s'énerverait au point de faire un AVC si tu critiques Apple devant lui. SI t'insulte Steve Jobs, il essaie de te tuer.

C'est ce pourquoi les fans d'Apple ont une mauvaise image. Y'a un iPhone qui sort tous les ans et les types dorment quand même devant les Apple Store 3 jours avant la sortie du produit comme si c'était un évènement millénaire. Ils savent pas se modérer, c'est pour ça que les gens les détestent. Eux prennent ça pour de la jalousie mais qu'est-ce que tu veux envier un mec qui a un iPhone à 600 petits euros. Les gars sont persuadés d'avoir entre les mains une pièce d'orfèvrerie rarissime juste car il existe des téléphones Samsung E1200 à 19 euros.

Le problème c'est même plus Apple et ses prix, c'est carrément ses fans, sa "communauté". Genre t'achètes un iPhone et tu deviens instantanément fan de Jobs, tu défends la marque jusqu'à la mort et tu prévois un pèlerinage à Cupertino.
Pas de doute, Apple c'est bel et bien une religion : ça vole l'âme des gens et en fait des esclaves.

avatar conster | 

@TmrFromNO :

Ha je vois. Avec cette dernière phrase,en fait c'est une croisade que vous menez pour sauver l'âme de ces brebis égarées du côté obscur du marketing( désolé, j'ai vu stars wars hier...).Malgré votre bouclier Leica et votre épé vengeresse c'est une Croisade aussi vaine qu'inutile

avatar feefee | 

@TmrFromNO

"Non mais le gars il est ahurissant.
T'as un MBP et t'as déjà touché et utilisé un Leica, que le type en face qui ne connait qu'Apple et avoue pas connaitre Leica et le domaine de la photographie vient quand même te contredire `"

Mais mais c'est dingue vous me faites marrer tous les 2 la , incroyable !!!

Tu as réussi à détourner le sujet , dont tu démontres ton incompétence totale, mais chacun son truc ce n'est pas une critique en soi, vers un sujet que tu maîtrises mieux pour mieux t'en sortir de tes commentaires sans arguments valables..

Ici on parle d'ORDINATEURS pas d'appareil photos.
Même si tu maîtrises mieux le sujet, on s'en tape.

Tu compares des carottes et des navets depuis le début ...

Faut arrêter de nous prendre pour des boeufs :-)

avatar feefee | 

@TmrFromNO

"C'est l'archétype du fanatique d'Apple, le genre qui IRL s'énerverait au point de faire un AVC si tu critiques Apple devant lui. SI t'insulte Steve Jobs, il essaie de te tuer."

La tu commences à devenir d'une bêtise crasse incommensurable
Tu ne respecte rien , et ne mérite pas qu'on te respecte, tu n'a aucune pensée intelligente digne de ce nom.
Tu tombes dans des attaques de merde car tu es à court d'arguments intelligent.
Juste des trucs d'ados pubert attardé

avatar feefee | 

@TmrFromNO

" c'est pour ça que les gens les détestent. "

Quels gens ?
Toi et quelques idiots qui mettent tout le monde dans le même sac.
Ton discours commence à sentir la merde.

avatar feefee | 

@TmrFromNO

"Le problème c'est même plus Apple et ses prix, c'est carrément ses fans, sa "communauté". Genre t'achètes un iPhone et tu deviens instantanément fan de Jobs, tu défends la marque jusqu'à la mort et tu prévois un pèlerinage à Cupertino.
Pas de doute, Apple c'est bel et bien une religion : ça vole l'âme des gens et en fait des esclaves."

le problème c'est ton aveuglement
Tu ne fais plus différence entre les divers utilisateurs d'Apple.
`
Allez HOP tout le monde dans le même sac.
TU ne prends même plus la peine de réfléchir.

A l’extrême je préfère un mec qui ne pense pas et adule bêtement Apple mais n’émet aucune critique haineuse envers son prochain qu'un type comme toi qui catalogue bêtement les gens en le traitant de debile juste parce qu'ils ne pensent pas comme toi.

Le verni de départ à craqué , tu n'es finalement pas digne d’intérêt .

Le pire des haineux qu'il soit.

avatar Doctomac | 

@TmrFromNO (l'expert en aluminium dégueulasse),

Je n'ai pas dit que je ne connaissais pas Leica mais que je n'étais pas un pro de la photo. Apprends à lire.

Moi je ne m'énerve pas. C'est toi qui perd pied en devenant grossier et agressif. Après ton discours haineux sur les fanboy et blabla n'a aucun intérêt. Si tu es autant allergique (voir intolérant) à des gens qui aiment la marque Apple, va voir ailleurs. Par exemple, va passer du temps sur les forum Leica (si tu trouves quelqu'un dans leur forum...).

Allez va jouer avec le MacBook Pro de ta maman (si elle te le prête car vu le profil).

avatar Doctomac | 

@steinway59,

Oui Leica est inconnu du grand public, qui connait Leica mis à part les aficionados de la photographie ? Personne ! Si votre argument est de simplement dire que je suis ridicule pour démontrer le contraire, c'est un peu léger.

Quand aux produits Apple, je suis désolé, tout comme les appareils Leica, on a droit à des produits de qualité et aussi durables mais globalement moins durables. Pourquoi, car comme on tente de l'expliquer à l'autre (tu as l'air aussi dégourdi que lui), un produit informatique (régulièrement utilisé et sollicité) a des composantes qui, de facto, ont des des durées de vie inférieures à celle d'un appareil photo.

Mais même avec ça, les appareils Apple peuvent avoir une durée tout à fait remarquable. J'ai encore un Power Mac G5 qui a plus de 10 ans et qui tourne sans problème.

Enfin, ça veut dire quoi que les appareils Leica ont une meilleure ingénierie que ceux d'Apple. Concrètement, tu mesures ça comment ? Le premier iPhone, les Mac, le Magsafe, le trackpad multitouch, clavier rétroéclairé, le force Touch, le G4 Cube, ou plus subtilement l'astucieux réglage des ventilateurs du Power Mac G5 à sa sortie, sans compter les ingénieries logicielles (avec récemment des ruptures portées par Mac OS X et iOS qui ontchangé le profil des OS bureaux et mobiles) etc......tous ces produits ne sont-ils la preuve d'une ingénierie innovante, autant que celle de Leica dans ses appareils ?

avatar feefee | 

@TmrFromNO

"Surement pas, car Apple est une marque qui n'a pas grande valeur, et qui a très peu de collectionneurs, "

Archi faux, encore une fois tu parles sans savoir.

Apple est une des rares marque informatique pour laquelle tu trouves encore des ordinateur de 30 ans encore en état de marche chez les collectionneurs. ET ca se vend encore en plus .

au hasard le 1er article venu

http://www.meltystyle.fr/apple-le-mac-original-de-1984-se-vend-jusqu-a-2-500-dollars-sur-ebay-a246275.html

avatar feefee | 

@TmrFromNO

"C'est comparable, et un appareil photo c'est 100 fois plus complexe qu'un ordi, "

Houaaaaaaaaa t'es plus à une vache près toi !!
Merci de cette tranche de rigolade pour cette fin d'année !! :-)
Tu es énorme et touchant à la fois ..

T'as quel age ? tu penses qu'un ordinateur c'est juste un bout de plastoc avec quelques composants simples ? tu analyses juste le contenant sans avoir la moindre idée de son architecture interne ???
Du fauit de l'intégration de plus en plus poussée des composants tu en déduis que finalement un ordinateur c'est jkuste une carte mère banale avec un bidule au milieu en silicium qui s'appelle un mirco processeur dont tu ignores apparemment complètement son architecture et les années de développement qu'il a fallu pour en arriver là aujourd'hui .

Bref faut arrêter de parler , du moins avec le ton que tu emploies, de quelque chose que tu ne connais ABSOLUMENT pas.

Tu t’enfonces dans un ridicule à peine croyable ...

avatar TmrFromNO | 

Ah car la miniaturisation dans le domaine de la photo et ma technologie des optiques c'est la préhistoire pour toi. Tu connais rien en photo non plus quoi..
Pourquoi crois tu qu'un reflex pro haut de gamme coute 4 macbook pro en config complète? :) dans un apn il peut y avoir jusqu'à 4 processeurs pour les traitements d'image hein ...

avatar feefee | 

@TmrFromNO

"Ah car la miniaturisation dans le domaine de la photo et ma technologie des optiques c'est la préhistoire pour toi. Tu connais rien en photo non plus quoi..
Pourquoi crois tu qu'un reflex pro haut de gamme coute 4 macbook pro en config complète? :) dans un apn il peut y avoir jusqu'à 4 processeurs pour les traitements d'image hein ..."

Ha !
Donc on passe donc directement du Leica de 30 ans de ta mère à un APN d'aujourd’hui ??

Bon écoute fais le tri dans tes idées et après on discute clairement.

C'est pas évident de suivre le discours d'un mec qui passe constamment du coq à l'âne pour tenter de s'en sortir comme il peut.

T’arrête pas de te tortiller dans tous les sens c'est pénible...

avatar TmrFromNO | 

Ca change rien. La photo est un domaine hyper complexe, c'est pour ca que le haut de gamme est totalement hors de prix. Rien qun simple objectif sans boitier peut couter le pro de 2 MacBook pro :/

avatar bluesteeleyes | 

Sinon, un dictionnaire, y en a des gratuits

avatar feefee | 

@TmrFromNO :

"Tu vas en chier avec toutes les réponses des fanboys qui supportent pas qu'on touche à Apple."

Je vais tenter de t'expliquer quelque chose qu'apparemment tu as du mal à comprendre.
Ceux qui ne supportent pas qu'on touche à Apple ne viennent pas ici .

avatar TmrFromNO | 

Y'a deux ou trois spécimens pas trop mal ici pourtant. De vrai pitbulls.
Le genre qui doivent avoir fait chez eux un autel en hommage à Jobs et doivent encore pleurer sa mort.

avatar baptiste8b | 

Pour l'imac 21" 4k:
Allez sur lesite, essayez d'en acheter un en "connaissance de cause". Vous prenez les options qu'il faut pour tenir confortablement plusieurs années. Et la paf! Aussi cher queble 27 auquel vous pouvez rajouter de la ram manuellement! Vous prenez aussi quelques options pour etres confortable, et la facture a pris 1000€. Apple vous a amene a debourser 100€ de plus.
Apres je critique mais j'ai un iphone 6, un mbp, un apple tv, un ipad... Et je regarde avec envie l'applewatch et l'imac...
Un vrai pigeon d'apple comme certain m'appelleront.^^

avatar psalliou | 

Merci MacG ! Encore un très bon article de votre part. Vous faites vraiment un super travail d'analyse, de recherches et en plus de cela vos articles sont bien rédigés (ce qui n'est pas le cas de beaucoup de sites hightech) ! Continuez comme cela !

avatar Ouinon | 

J'ai exceptionnellement lu une bonne partie des commentaires de cet article, pourtant nombreux, et je suis toujours aussi effaré par le nombre d'intervenants qui s'identifient à Apple comme si c'était un club de foot ou une religion. Genre « Ça se vend bien ; ils ont donc raison de vendre plus cher que la concurrence et si t'es pas content, t'as qu'à aller sur Androïd »… amen. Personnellement, quand une marque pour laquelle je n'ai aucun intérêt augmente ses prix et/ou change de cap vers un positionnement qui ne me plait pas, ça ne me pose pas de souci : je vais effectivement voir ailleurs et basta. En revanche, s'il s'agit d'une marque que j'apprécie et à laquelle je suis habitué depuis plus de 20 ans (y compris sur un plan professionnel, en étant graphiste indé), ça me gêne beaucoup plus. Et les bénéfices records que les fans brandissent à chaque critique auraient davantage tendance à me rendre nerveux sur les prix pratiqués qu'à me rendre fier d'avoir choisi Apple à l'époque ou les PCistes nous regardaient en ricanant quand on sortait de chez CLG.

Moi, cet article, je le trouve utile et rassurant de la part de Mac G : il prouve qu'on peut être attaché à Apple tout en restant exigeant, vigilant et donc parfois critique. Il prouve que la « communauté Apple » peut encore servir à autre chose que de supporter la marque aveuglément pour tenter vainement de se valoriser soi-même « parce qu'on a fait le bon choix ». Qui sait, peut-être qu'un jour, grâce à ce genre d'article, Cupertino nous écoutera de nouveau… Peut être même qu'à force de privilégier la rentabilité à court terme au détriment de l'image et de la fidélité à long terme, elle n'aura pas le choix. Qui sait ?…

avatar feefee | 

@Ouinon

"je suis toujours aussi effaré par le nombre d'intervenants qui s'identifient à Apple comme si c'était un club de foot ou une religion. Genre « Ça se vend bien ; ils ont donc raison de vendre plus cher que la concurrence et si t'es pas content, t'as qu'à aller sur Androïd »… amen. "

Le probleme dans ton analyse c'est que tu parles UNIQUEMENT de la fumée qui te sembles nauséabonde mais tu oublies sciemment de parler du feu qui en est à l'origine.

Le feu étant représenté par les discours anti Apple primaires de bar du commerce sans aucune argumentation. Remet un peu les choses dans leur contexte avant de condamner .

Personne ne brandit les chiffres d'Apple sans raison mais juste pour ramener à la raison des commentateurs de bar du commerce avec leur conclusion de gamins attardés.

Bref faut arrêter de faire des discours de politicard en sortant les commentaires de leur contexte pour mieux s'en servir dans une critique ne tenant pas la route.

avatar Ouinon | 

Mais je me tamponne complètement des anti Apple et de leur prétendu « feu » ! Si quelqu'un dit du mal de Renault alors que ma voiture en est une, idem, je m'en cogne ! Je le répète, Apple n'est pas une religion ou un club de foot (dans la perception que les fanatiques en ont).
Par contre, que des journalistes, rédacteurs ou commentateurs utilisent encore des sites, forums et réseaux sociaux pour tenter d'alerter une marque qui m'est chère sur un ressenti négatif (ou l'encourager sur des points positifs), là oui, je trouve ça utile.

avatar feefee | 

@Ouinon

"Mais je me tamponne complètement des anti Apple et de leur prétendu « feu » ! "

Illogique.

Si tu t'en tamponnes du "feu" tu dois aussi t'en tamponner de la fumée .

Pourquoi tu ne t'attaches qu'à un seul des deux dans ton commentaire ?

avatar Ouinon | 

Tout a fait, je me moque tout autant des anti-Apple (le feu ?) que des fanboys (la fumée ?). Ça tombe bien, l'article dont nous discutons ici nous propose justement un point de vue infiniment plus constructif et éclairé que les guerres de clocher menées par ces deux extrêmes, comme si leur honneur était en jeu.

avatar Doctomac | 

Ne donnez pas trop de portée à cet article. Il n'est là que pour booster le passage (et nous y contribuons magnifiquement) à travers un sujet ressassé et aussi vieux qu'Apple.

avatar Myka31 | 

Pas plus tard qu'hier, un vendeur Conforma qui disait que prendre une extension de garantie devrait être une obligation sur un PC (599€ +180€ donc) et qu'il était illusoire d'en maintenir un en forme plus de 3 ans... Mon MBA mi-2012 tourne parfait sous El Capitan, juste la batterie qui a baissé un peu en autonomie (mais c'est normal) ! Je n'ai jamais eu de gros bugs et même en entrée de gamme je fais tourner tous les logiciels qu'ils me faut ! Je ne regrette pas d'avoir un mac !

avatar Leadlike | 

Ils veulent une croissance dans la valeur de l'entreprise à travers une politique tarifaire qui frise l'inabordable. Plus c'est cher, moins il y en a ? Pas du tout ! D'après moi ils vont bientôt créer des lignes color (sur le modèle 5c) qui seront meilleur marché, mais quand on voit le résultat de cette approche, c'est un échec... Il reste du temps avant que le prix soit un frein aux produits Apple.

avatar SecureInfo42 | 

Je peux me tromper mais selon moi...

Apple ne pense pas l'informatique comme - par exemple - IBM.
Apple a pour but de faire des produits qu'on utilise, dans les quels la stabilité, la viabilité et l'élégance (depuis l'assemblage électronique jusqu'au design final) sont les priorités.
L'engoument des produits Apple a attiré avec lui un publique d'informaticien, avec son lot de gamer, de geek, de développeur et de hacker - avec les conséquences qui s'en suit :
- les Macbook sont dès lors comparés aux PC et jugé peu/pas assez performants, surtout pour leur prix ;
- les produits Apple ne sont pas assez "personnalisables" ;
- les ordinateurs portable Apple sont à la traine, chère, et non réparable ;
- Apple provoque de l'obsolescence programmée ;
- la webcam frontale n'est pas HD ;
- ...
Autant de critiques qu'on aurait sur PC, sauf que la philosophie originelle d'un mac-user n'est pas d'avoir une machine performante avec laquelle tout faire (jouer, bidouiller, développer, hacker) mais d'avoir une machine qui fait bien ce qu'on lui demande et qu'elle inspire confiance.

Si les Macbook ont un mauvais rapport performance/prix, leur rapport qualité/prix est plutôt bien. Et d'ailleurs les PC portable ayant ce même rapport qualité/prix sont plus performants (SSD plus gros, plus de RAM) mais tourne au final autour des mêmes prix. (cf. Lenovo X1 Carbon, Dell XPS)...

S'en est suivi de la part des développeurs un fort intérêt, d'une part pour le clavier qui aussi déroutant soit-il (cf. les touches "\" "|" "~" ...) est au final plus confortable (les doigts ont une distance plus courte à faire pour faire un ~ que sur PC.
De plus, les hackers, ont généralement un Macbook (cf. les conf Blackhat, Defcon & Co.) pour présenter/développer un PC pour communiquer avec le reste du monde. Tout comme je pense que Steve Wozniak est un geek qui sait penser pour des geeks.

Pour ma part, j'ai un Macbook Pro et... plusieurs PC, geek, voir nerd pour certains, je bidouille un peu sur tous les fronts (macOS, Windows, Ubuntu) - et de la même manière, j'ai un smartphone sous Android et un sous iOS (iPhone).

Je pense que comme tout étoile montante qui brille un peu trop - grâce à son lot de magouilles - on la met en avant et fourni un effort considérable pour ternir son image. Cela a été vrai avec plusieurs grandes marques (dont IBM) et ce, pas que dans l'industrie hightech (cf. le reportage sur Addidas et les conditions de vie et de travail des indonésiens)

Pour ce qui est de l'évasion fiscale, Apple n'est qu'un parmi beaucoup... d'ailleurs si on regarde bien, la Californie n'est pas choisie sans raisons...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Silicon_Valley

Après ce qu'il faut voir, c'est qu'un système ne se définit pas uniquement par ceux qui le font mais également par ceux qui l'utilisent. Et si Apple* n'éduque pas ses utilisateurs en bridants certaines fonctions pour qu'ils apprennent à se contenter, ils deviendront comme les utilisateurs Windows, avare de logiciels crackés, de jeux crackés et de programmes à tester, le tout en cherchant à avoir tout les droits sur sa machine.

* Apple, non pas vraiment, c'est plutôt la philosophie inhérente à UNIX

Pages

CONNEXION UTILISATEUR