Fermer le menu
 

Pourquoi les produits Apple sont-ils si chers ?

Mickaël Bazoge | | 14:48 |  391

Au printemps, Apple a augmenté le prix de ses produits en Europe, reflétant ainsi l’évolution à la baisse de l’euro face au dollar. Une pratique somme toute assez normale pour une multinationale américaine, mais à cette occasion il s’est opéré une bascule assez nette parmi les commentateurs de la chose Apple : pour beaucoup, les prix du constructeur sont devenus bien trop élevés.

L’Apple Store de Hangzhou.

Et cette perception ne s’est pas arrangée : à chaque lancement de nouveaux produits, les réactions de rejet liées aux prix pratiqués par Apple sont nombreuses et parfois véhémentes. Et cela concerne aussi bien le matériel que les accessoires (récemment encore, le dock pour Apple Watch a eu droit à une belle bordée de lazzis concernant son prix).

Cette sensibilité aux tarifs d’Apple n’est d’ailleurs pas l’apanage des consommateurs européens : aux États-Unis, on entend de plus en plus râler à ce propos, dans des termes tout aussi énergiques. Cette aigreur envers la politique tarifaire du constructeur s’appuie sur des éléments objectifs (Apple tient mordicus à sa marge grasse, par exemple), mais aussi sur des causes plus subjectives qui tiennent au glissement du positionnement de l’entreprise.

Apple évite la crise, pas ses clients

Il y a des raisons « logiques » qui expliquent cette mauvaise perception des tarifs pratiqués par Apple. La crise financière de 2008 suivie par celle de la monnaie unique, ont frappé tout autant les esprits que les portefeuilles. La situation économique en Europe n’a commencé à se redresser que récemment, et pour ce qui concerne la France, le paysage n’est guère reluisant.

L’argent que l’on gagne et celui que l’on possède ont pris plus d’importance : pas question de le dépenser n’importe comment. Les consommateurs sont à la recherche frénétique des bonnes affaires, encore plus qu’avant. Et les acteurs de certains marchés n’hésitent pas à en jouer : on l’a encore vu ces dernières semaines avec les promotions de Free Mobile et SFR, chacun rivalisant de rabais tous plus alléchants les uns que les autres.

Du côté d’Apple, il n’est pas question de faire des promotions, à l’exception du refurb, mais ce ne sont pas des appareils neufs à proprement parler. Apple a même mis fin au Black Friday l’an dernier, et le constructeur n’est pas prêt de revenir sur cette décision comme il l’a démontré en novembre — à la place, on a eu droit à la mise en ligne du guide d’achat de Noël.

Autre élément conjoncturel qu’Apple n’a pas manqué de prendre en compte : la baisse de l’euro par rapport au dollar. La monnaie unique a littéralement dévissé face à la devise américaine : début 2014, il fallait 1,4 $ pour 1 € ; deux ans plus tard, on est plus près que jamais de la parité entre les deux monnaies.

Cliquer pour agrandir

Les prix d’Apple reflètent cette variation, d’autant plus visiblement que l’euro a rapidement baissé face au dollar. En mars tout d’abord : les MacBook ont vu leurs tarifs grimper de 100 à 300 €, certains accessoires ont flambé, même la facture du vénérable écran Thunderbolt s’est alourdie de 150 €

Le coup a été rude pour les portefeuilles, mais ce n’était pas terminé. Une deuxième salve est arrivée en mai, qui a concerné les Mac (jusqu’à 600 € d’augmentation pour les Mac Pro !), les options en BTO et de nombreux accessoires.

Comme à son habitude, Apple n’a pas fait dans la dentelle, même s’il faut reconnaitre que si on prend en compte la TVA dans les prix (les prix américains sont présentés hors taxe, ce que l’on omet parfois), les tarifs en euros sont assez proches de ceux en dollars. Et la « taxe Apple » que les Européens ainsi que le reste du monde (hors États-Unis) paient sur les produits du constructeur peut, si l’on est de bonne composition, être interprétée comme la couverture du risque de change…

Toutefois, ces hausses brutales ont renforcé l’impression qu’Apple se « gavait » sur le dos de ces cochons de payeurs européens. C’est d’autant plus vrai que le pouvoir d’achat des consommateurs du vieux continent n’a guère évolué. Il est néanmoins indéniable qu’il coûte beaucoup plus cher de s’équiper en produits Apple aujourd’hui qu’hier.

Une concurrence plus affûtée et moins chère

À ces problèmes sur lesquels Apple a finalement peu de prises (le destin de la monnaie unique ne se décide pas à Cupertino, et la crise n’est pas née au 1, Infinite Loop), s’ajoute une variable sur laquelle la Pomme a plus son mot à dire : le rapport à la concurrence. Il est de plus en plus difficile de justifier l’achat d’un smartphone dont le premier prix — 749 € — sera source de frustrations pour tous ceux qui voudront en utiliser toutes les capacités. 16 Go pour un mobile capable de filmer en 4K, c’est ridicule.

En forçant ainsi la main des utilisateurs à choisir un modèle moins chiche en stockage — les 48 Go supplémentaires sont facturés 110 € de plus —, Apple améliore certes sa marge, mais elle détériore une image patiemment bâtie au fil des ans et des innovations, selon laquelle elle serait aux petits soins pour ses clients. Mais comment l’être quand on bride autant le stockage ?

L’iPhone 6 face au Galaxy S6 Edge.

Apple conserve heureusement quelques arguments pouvant justifier la différence : iOS, l’écosystème applicatif ainsi que celui des accessoires, les services… Le constructeur sait aussi mieux que personne comment faire monter la sauce et maintenir le momentum autour de ses produits. Ça ne rate pas : l’iPhone continue de se vendre par palettes entières.

Mais le fossé qui séparait autrefois iOS d’Android se réduit. L’enregistrement 4K n’est depuis longtemps plus une nouveauté chez Samsung ou LG. Les Live Photos ont été étrennées par HTC dès… 2013. Les appareils photo de certains smartphones chinois sont capables de faire au moins aussi bien que l’iPhone.

Si la concurrence a toujours un train de retard sur des innovations comme 3D Touch ou le processeur A9, toujours aussi véloce, il faut reconnaître que plusieurs smartphones se montrent tout à fait capables en termes de performances, de possibilités, voire d’expérience utilisateur. Les Moto X de Motorola coûtent deux ou trois fois moins chers que l’iPhone, sans sacrifier les performances, la batterie, le stockage, tout en offrant une proposition singulière en personnalisation et design. On « reste » chez Apple pour l’attachement qu’on voue à la marque ou parce qu’on est fidèle à l’écosystème.

Le Nexus 6P de Huawei et Google : un écran plus grand dans un encombrement similaire à celui de l’iPhone 6s Plus — Cliquer pour agrandir

Mais Apple a tendance à fâcher ses fidèles les plus zélés en continuant de gratter trois francs six sous sur le stockage ou la capacité de la batterie, au profit d’une finesse qui n’est pas forcément tout en haut dans la pile des demandes récurrentes des utilisateurs d’iPhone.

Les consommateurs qui ne sont pas spécialement attachés à la marque trouveront des smartphones Android de qualité et performants à des prix plus proches de ce que leurs finances leur permettent en ces temps difficiles. Ils seront malheureusement assez mal aiguillés par ce genre d’article provenant pourtant d’une source respectable, qui présente des smartphones « haut de gamme » à 300 €, dont certains sont incapables de se connecter à un réseau 4G.

L’ensemble du marché tire inexorablement le haut de gamme vers le bas — si on ose dire—, ne laissant plus qu’Apple trôner au sommet. Tout cela renforce une image élitiste… qui n’est d’ailleurs pas sans déplaire au constructeur.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


391 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar patrick86 29/12/2015 - 17:46

"le fait de voir une incessante régression matérielle au nom d'un design dont l'utilisateur (et pas le quéqué m'as-tu-vu) n'a cure"

Si tel est vôtre vision du design et plus particulièrement de celui pratiqué par Apple, on peut se demander si vous n'avez pas commencé à utiliser des produits Apple sur un malentendu.

Le travail incessant sur le Design fait partie intégrante de "l'ADN" d'Apple au moins depuis le Macintosh.

avatar huexley 29/12/2015 - 17:44

Ahah toi tu as oublié une bonne partie de l'histoire de Apple.

avatar patrick86 29/12/2015 - 17:47

"Ahah toi tu as oublié une bonne partie de l'histoire de Apple."

Pourquoi ?



avatar Ast2001 29/12/2015 - 17:20

C'est un autre débat. ici, on parle du prix et du prix seulement. Je suis personnellement d'accord que l'ADN d'Apple s'est égarée je ne sais où. J'en prends pour exemple les produits sortis en 2015 que je trouve tous ratés à plus ou moins de degrés (sauf peut-être l'Apple TV et encore). Mais il n'empêche que le débat sur le prix me semble diablement incohérent quand on voit les chiffres de vente d'Apple.

avatar hautelfe 29/12/2015 - 18:19

Personnellement, je trouve que Apple a perdu son âme depuis que Steve Job n'est plus.
C'est comme Microsoft sans Bill Gate, d'ailleurs...

avatar Flash 29/12/2015 - 17:21

"pourquoi appeler pigeons les acheteurs de produits Apple ? "

Principalement à cause du rapport qualité/prix pitoyable (et qui ne fait que décroître au fur et a mesure du temps) des produits pommés et le manque d'objectivité des consommateurs addict pensant que les devices de la Pomme sont les plus beaux, les plus intelligents, les plus forts de la galaxie alors qu'il n'en ai rien si on analyse un peu se qui se fait ailleurs.

avatar Ast2001 29/12/2015 - 17:24

Non, décidément je ne suis pas d'accord :-) Il y a certes quelques fanboys écervelés qui se croient supérieurs aux autres et pour lesquels je n'ai jamais vu une seule critique ce que fait Apple (et nous avons quelques spécimens ici) et de l'autre, il y a ceux qui se croient plus forts car ils voient justement des pigeons là où il n'y a que des acheteurs qui au final sont la plupart du temps contents de leurs achats.

avatar patrick86 29/12/2015 - 17:43

@Ast2001 :

"il y a ceux qui se croient plus forts car ils voient justement des pigeons là où il n'y a que des acheteurs qui au final sont la plupart du temps contents de leurs achats."

De même. Cette propension de certains à nous faire croire qu'ils seraient détenteurs de la seule Vérité et que leurs choix seraient universellement les meilleurs, est somme toute ridicule.

avatar Flash 29/12/2015 - 17:54

@patrick86

Faire croire que tout est relatif, que tout se vaut, que tout est une question de point de vue et de besoins et nier l'existence de critères formellement objectifs qui met les qualités (ou défauts) intrinsèques d'un produit en évidence et qui dès lors peut donner lieu à une conclusion sans équivoque, est faire preuve d'une paresse intellectuelle, voir de stupidité.

avatar patrick86 29/12/2015 - 19:08

@Flash :

Qualifier de pigeons les gens qui font des choix différents des vôtres n'a pas le moindre rapport avec une quelconque objectivité. Vous emmenez un jugement — par définition — SUBJECTIF.

On peut trouver des critères objectifs au choix d'un ordinateur, oui, mais chacun les pondère en fonction de ses propres priorités.

Pour vous donner un exemple extrême : vous semblez avoir l'utilité d'un ordinateur, mais d'autres trouvent cela complètement inutile. Qui est le plus objectif ? Personne.

avatar Flash 29/12/2015 - 19:16

"Qualifier de pigeons les gens qui font des choix différents des vôtres n'a pas le moindre rapport avec une quelconque objectivité. Vous emmenez un jugement — par définition — SUBJECTIF."

Rien à voir avec l'informatique. Ciao

"On peut trouver des critères objectifs au choix d'un ordinateur, oui, mais chacun les pondère en fonction de ses propres priorités."

Tu viens de confirmer mon poste précédant. A savoir, tout se vaut. Ce qui est totalement faux, il existe du matos de merde (comme tes commentaires enfaite)

"Pour vous donner un exemple extrême : vous semblez avoir l'utilité d'un ordinateur, mais d'autres trouvent cela complètement inutile. Qui est le plus objectif ? Personne."

Strictement aucun rapport. Ici on parle de deux besoins totalement différents et incomparable.

avatar patrick86 29/12/2015 - 19:45

@Flash :

"Rien à voir avec l'informatique. Ciao"

Oh si, ça à voir avec TOUT.

"Tu viens de confirmer mon poste précédant. A savoir, tout se vaut."

Ça n'est aucunement mon propos dont vous faites une mauvaise interprétation.

" il existe du matos de merde"

Oh oui, surement.
Mais des gens achète du matos de merde le moins cher possible parce qu'ils ne trouvent pas le moindre intérêt à mettre davantage dans un ordinateur.
A l'inverse d'autres mettent plus que vous-mêmes car ils considèrent des critères dont vous n'avez que faire.

Mais il n'y a pas de choix d'ordinateur universellement objectif. C'est une illusion et un fantasme de geek.

"Strictement aucun rapport. Ici on parle de deux besoins totalement différents et incomparable."

Je n'ai pas parlé de besoin. Je ne considère jamais l'ordinateur comme un besoin fondamental.

avatar feefee 29/12/2015 - 23:15 via iGeneration pour iOS

@Flash :

"est faire preuve d'une paresse intellectuelle, voir de stupidité."

Tu sens mauvais du clavier !!

avatar Glop 29/12/2015 - 17:57 (edité)

@Ast2001 :

"il y a ceux qui se croient plus forts car ils voient justement des pigeons là où il n'y a que des acheteurs qui au final sont la plupart du temps contents de leurs achats."

+10

avatar feefee 29/12/2015 - 23:11 via iGeneration pour iOS

@Ast2001 :

"Il y a certes quelques fanboys écervelés qui se croient supérieurs aux autres et pour lesquels je n'ai jamais vu une seule critique ce que fait Apple (et nous avons quelques spécimens ici) et de l'autre"

Haaaa le sacro saint : "je critique donc je suis !" :-))

Moi je trouve que la critique est un sport facile , surtout ici, elle n'a besoin que que très peu de démonstration. Hurler au scandale ne nécessite aucune réflexion supplémentaire .
Certes ça défoule mais n'avance à rien de la part d'utilisateurs lambda malgré qu'ils continuent de pensent qu'ils peuvent influer sur les directions d'un fabricant .. Quelle connerie .

Le seul pouvoir d'un client c'est d'acheter ou PAS, le reste c'est pour se croire plus important que ce que l'on est .

Moi je continuerai à applaudir ceux qui sont positifs avec des arguments , mêmes si ceux ci semblent farfelus pour une grande partie de lecteurs ici :)

avatar Kappy 29/12/2015 - 20:33

En même temps, lorsqu'on entend IBM expliquer que pour chaque Mac qu'ils installent, ils économisent à terme 200 dollars par rapport à un PC, on se rend compte que les pigeons ne sont pas toujours là où on le croit.

Et IBM ne sont pas les premiers. Il me semble que Google a aussi remplacé Windows par OS X et Linux il y a quelques années.

Après, l'article n'énonce rien de nouveau. Les produits Apple sont chers à l'achat. Mais visiblement leur positionnement tarifaire est le bon puisqu'ils n'ont jamais eu autant de clients. C'est que beaucoup estiment que le rapport qualité/prix est le bon.

Pour ce qui est des PC, se taper Windows, non merci.

avatar klouk1 30/12/2015 - 20:19 via iGeneration pour iOS

@Flash :
Ah ouais,moi un Fairlight dans mon iPhone et toi ?

avatar mac_adam 30/12/2015 - 22:29

@Flash :
Apple affiche clairement ses prix.
Android/Google prétend être gratuit : le pigeon qui se la fait mettre à l'envers c'est toi ducon !

avatar albert einstein 29/12/2015 - 16:59 (edité)

"Quand on pense qu'il suffirait qu'on ne l'achète pas, pour que cela ne se vende pas" ... Coluche

avatar Orpioo 29/12/2015 - 17:11

Heureusement que je bricole et que je connais les prix de l'occasion. N'ayant que du Apple à la maison, les prix du neuf sont tout simplement inabordables et inappropriés à mon niveau de vie.
Résultat: un MacBook Air de 2012 payé 350,00€ (que j'ai désoxydé pour le faire revivre), un MacBook Unibody 2010 payé 250,00€, un autre (le même), payé 100,00€ qui me sert d'ordinateur multimédia sous la télé (j'ai retiré l'écran), un iPhone 5C 32Go payé 250,00€ et un 5S 64Go payé 400,00€ il y a plus d'un an.
Dommage pour le MBA qui, avec ses 128Go de SSD et ses 4Go de ram, ne tient pas la route face à un MacBook de 2010 bien plus accessible à la bidouille et qui tourne très bien. Dommage, car il a une sacrée gueule ce MacBook Air.

Quand on bricole, Apple reste un bon passe temps qui paie les restaurants et les vacances, mais je suis devenu incapable de conseiller un Mac neuf à mes connaissances, ce que je pouvais encore faire il y a quelques années. La blague des ordinateurs qui ne peuvent pas évoluer (ou être réparés) de manière simple a été le signe de fin d'achat de neuf pour moi et d'autres. Tant pis.

De toute manière, ça a tellement peu évolué depuis quelques années, que ça ne manque pas vraiment.

avatar bureaun 29/12/2015 - 17:03 via iGeneration pour iOS

Tout à fait d'accord avec l'article. Les prix commencent sérieusement à me faire réfléchir de passer à la concurrence... Mais bon, quand on aime la pomme et le confort d'utilisation de son écosystème, ça reste difficile de sauter le pas !

PS : pour l'iPod Touch, on le trouve aussi via la page musique ! Bien en bas de cette longue page de présentation, certes, mais il y a une section rien que pour lui...

avatar madaniso 29/12/2015 - 17:12

Je ne suis pas Charlie mais je suis un pigeon si ça peut vous faire plaisir.

avatar Moumou92 29/12/2015 - 17:22 via iGeneration pour iOS

Je trouve le titre a cliques: Apple n'est pas particulièrement cher, c'est juste le prix de la qualité...

avatar hautelfe 29/12/2015 - 18:27

Par rapport à la concurrence, à qualité égale (dans le haut de gamme donc), Apple reste bien plus cher.
Quand je vois que le Samsung Galaxy S6 32Go est au même prix qu'un iPhone 5s 16Go en boutique, ça fait réfléchir. :/

avatar Jacti 29/12/2015 - 19:00

Le problème c'est que les produits Samsung sont de la merde. J'ai 2 graveurs de salons combo qui sont tombés en panne avant la fin de garantie et considérés par le SAV comme irréparables, donc remboursés. Je n'achèterai plus JAMAIS de produits Samsung !

Pages