Le plus grand keynote de l’ère Tim Cook ?

Christophe Laporte |

Le dernier keynote est probablement le plus marquant de ces quatre dernières années, celles de l'ère Tim Cook. Le CEO montre très bien comment il a transformé Apple durant ces quelques années : la Pomme s'est muée en véritable rouleau compresseur. En un peu plus de deux heures, Apple a avancé ses pions dans des domaines bien différents, et le moindre des talents de l'entreprise est de réussir à connecter ces univers. Rarement la firme de Cupertino n'avait avancé aussi vite dans tant de domaines différents.

L’iPad Pro : le PC du XXIe siècle

Il y a tout d'abord l'iPad Pro qui est incontestablement la plus grande avancée d'Apple sur le front des tablettes depuis le lancement de l'iPad en 2010. L'impression donnée par Apple, c'est de présenter l'ordinateur du 21e siècle. Celui qui va finir par totalement détrôner le Mac ou le PC ? Au vu du travail qui reste à accomplir, seul l'avenir nous le dira, mais l'iPad est sans doute le plus grand pari de Tim Cook, qui garde pour ce produit une certaine tendresse.

On sait que le patron d'Apple est un grand utilisateur de la tablette. Il y avait d'ailleurs une excitation assez inhabituelle quand Tim Cook a dévoilé sa nouvelle tablette au public : sans jeu de mots, il « porte » littéralement l'iPad à bout de bras et il va régulièrement au charbon, pour vendre la plateforme aux entreprises avec IBM ou chez les retraités japonais avec la Poste nippone.

Tim Cook, Taizo Nishimuro le patron de Japan Post Group et Ginni Moretti la patronne d'IBM.
Tim Cook, Taizo Nishimuro le patron de Japan Post Group et Ginni Moretti la patronne d'IBM.

Quel sera l'impact de cette tablette sur l'ensemble de l'écosystème iPad ? Là encore, il est trop tôt pour prédire le succès (ou pas) de cet appareil. Mais Apple reste fidèle à elle-même. Quand elle cherche à inverser la dynamique de l'une de ses gammes de produit, elle préfère une sortie par le haut (en commercialisant un appareil plus cher) que par le bas (en jouant la carte de la guerre des prix si souvent utilisée par ses concurrents).

L’Apple TV : un simple hobby ?

Il y a eu également la présentation de l'Apple TV, qui désormais a le droit à son propre système d'exploitation et surtout à une plateforme de téléchargement. Le potentiel de ce petit boitier vendu 149 $ est franchement intéressant. A chaque révision, l'Apple TV apparait de moins en moins comme un hobby. Et cela pourrait d'ailleurs être le best-seller surprise de cette fin d'année.

La stratégie autour de l'Apple TV est singulière par rapport aux autres produits d'Apple. Consciente qu'elle ne parviendra pas à renverser le marché de la télévision en sortant un killer-product, Apple avance par vagues successives. En tout cas, l'ambition est là et bien là : ce nouveau boîtier représente rien moins que « le futur de la télévision » ! Mais l'idée derrière l'Apple TV est vraiment lourde de sens et dénote d'une sérieuse réflexion sur le sujet. En prophétisant un avenir de la télévision sous le sceau des applications, Tim Cook espère plaquer le modèle de l'iPhone et de l'iPad à celui de la télévision. Apple a clairement une carte à jouer dans ce domaine, le seul concurrent un peu sérieux, Android TV, se montrant encore léger en termes de contenus.

L’iPhone : une mise à jour loin d’être mineure

Et puis, il y a l'iPhone, qui par son importance dans le chiffre d'affaires d'Apple, est plus que jamais le baromètre d'Apple. Les révisions 's' sont souvent moins spectaculaires, mais Apple a prouvé qu'elle ne manquait pas d'idées pour faire évoluer ses smartphones. 3D Touch propose une nouvelle couche d'interaction, qui devrait permettre d'améliorer considérablement les interactions entre l'utilisateur et la machine - ou, à tout le moins, d'injecter un peu de sang neuf et de nouveauté dans une interface qui ronronne un peu.

La grande force d'Apple a toujours été de concilier matériel et logiciel. Désormais, la marque à la pomme mène de front le développement de quatre systèmes d'exploitation : OS X, iOS, tvOS et watchOS.

Apple parvient à avancer sur tous les fronts sans faire de concession. Les plus anciens se souviendront d'une époque pas si lointaine où Apple estimait qu'elle n'avait pas les ressources pour développer trois systèmes d'exploitation. C'était la raison invoquée pour abandonner le développement de Newton OS. Plus récemment, on se souvient que c'est le développement d'OS X qui avait été mis sur pause pendant quelques mois pour peaufiner le lancement de l'iPhone.

Trop de nouveautés d’un coup ?

Tim Cook avait annoncé que le rythme des nouveautés produits s'accélérerait à partir de 2014. Force est de constater, que l'on aime ou non ces nouveautés, qu'entre l'Apple Watch, l'iPad Pro, le nouveau MacBook, pour n'en citer que quelques uns, le patron d'Apple a tenu sa promesse.

Cette formidable marche en avant n'est pas sans poser des questions. Le sapin de Noël devrait incontestablement être bien garni de produits estampillés d'une pomme. Mais est-ce que le consommateur ne va pas être perdu entre toutes ces nouveautés ? Il y a un travail important de pédagogie à accomplir sur les nouveaux produits que sont l'Apple Watch et l'iPad Pro. Sans oublier que le portefeuille des consommateurs n'est pas extensible à l'infini, en particulier en Europe où le taux de change euro/dollar, toujours défavorable aux clients du vieux continent, assène un coup de massue sur le compte en banque.

L'autre risque que court l'Apple de Tim Cook, c'est de ne plus savoir dire non et de trop se disperser. L'exemple le plus criant était sans doute Yosemite, qui ne restera pas dans les annales d'OS X. On veut croire qu'Apple ait retenu la leçon avec El Capitan, qui nous a fait bien meilleure impression lors du cycle de bêta. Il faudra aussi très sérieusement réviser iOS dans l'avenir pour que le système d'exploitation tire réellement parti des atouts de l'iPad Pro, car en l'espèce, on voit mal ce qui pourrait, à prix égal, favoriser la grande tablette par rapport à un MacBook plus polyvalent (et équipé, lui, d'un système d'exploitation réellement productif).

Il y a de quoi pester contre Apple. On pense aux 16 ridicules Go des nouveaux iPhone, au fait qu'Apple a été très conservatrice avec l'Apple TV (en n'adoptant pas la 4K et le H.265) ou encore au fait que certaines fonctionnalités comme Apple Pay restent confinées à un nombre très restreint de pays. Mais cela ne doit pas faire oublier l'essentiel : Apple avance à toute allure. Et manifestement, ce n'est pas fini si l'on en croit les projets de voiture connectée d'Apple. Apple n'a pas fini de nous surprendre !


Tags
avatar Zik | 

T'es bon article, merci !
C'est vrai que l'iPad pro m'en a bouché un coin, il reste beaucoup de travail logiciel, mais le simple fait de passer à une sorte de 13" change radicalement le regard qu'on porte a l'iPad.

avatar C1rc3@0rc | 

+1

Cela faisait longtemps qu'il etait attendu cet iPad de 12"!
Il reste surprenant qu'il n'integre par 3D touch et que sa densite de points reste sous les 300dpi, mais bon il est effectivement deja au-dela de la concurence!

L'autre incompréhension vient de la non mise a jour de l'iPad Air! Il y avait pourtant de quoi faire un mise a jour de la même dimension que le passage de l'iPad 1 a l'iPad 2!
Espérons que ce n'est que reporté pour une probable keynote fin octobre!

«Rarement la firme de Cupertino n'avait avancé aussi vite dans tant de domaines différents.»
Faut dire que depuis 2 ans Apple a bien patine dans la semoule avec comme seule vraie avancée: l'iPhone 6 plus!

Et puis il faut faire oublier le berezina que sont Mac OS 10.10 (Yosemite), iOS 8 et surtout l'Apple Watch. Sans oublier les contre performances des processeurs Intel qui se font ridiculiser par la montée en puissance des processeurs ARM.

avatar Lestat1886 | 

@C1rc3@0rc :
En quoi il y avait matière a faire une grosse mise a jour de l'ipad air 2? Et je ne vois pas vraiment en quoi elle a patiné pendant ces deux dernières années, elle a été très active!

avatar C1rc3@0rc | 

A9x, 3D touch, fréquence de rafraichissement variable,... en bref les ameliorations venant de l'iPhone 6s et les techno de l'iPad Pro.

L'ipad Air est la tablette qu'Apple vend le plus, mais la croissance s'est calée sur un rythme de croisiere. C'est 4 fois ce que vend le 3 eme constructeurs de tablettes mais il y a une attente que l'iPad pro ne va pas satisfaire car trop grand et trop cher.
Et Apple a ici une grosse mise a jour a faire.

avatar Lestat1886 | 

@C1rc3@0rc :
J'imagine que ça viendra l'année prochaine en espérant qu'ils ne vont pas adopter ce rythme de 2 ans pour les mises à jour de l'ipad air

avatar Pierre H | 

Et tu oublies les Mac Pro qui sont restés sur la touche. Et c'est pas demain la veille que les Mac en général auront leur keynote. Ils sont maintenant juste lancés vite fait sans annonce, bien la preuve que c'est plus le fer de lance de la Pomme.

avatar C1rc3@0rc | 

Le Mac Pro est plus un problème qu'un produit coherent dans la gamme Apple. C'est comme le Macbook: deux produits inadaptés!

On voit deja qu'Apple a eu le meme problème que tous les autres constructeurs depuis 5 ans: la stagnation des x86 d'Intel. Un ordinateur a besoin de puissance, et niveau puissance Intel n'arrive pas a la faire vraiment progresser, et ca Apple n'y peut rien.

Apres il y a eu tres peu d'avancees dans les composants PC, a part les SSD.
Certes Apple aurait avantageusement pu integrer des GPU NVidia puissants et recents pour ameliorer les performances graphique et le GPGPU (minables sur les Mac depourvus de GPU).

Il est certain que le Macbook est porteur de nouveautes qui vont ameliorer sensiblement les Macbook air et les Macbook pro, mais cette machine est une erreur souffrant de ses limitations a commencer par son pitoyable Core M. Ce n'est pas vraiment un Mac, situé entre la tablette et le netbook,
En plus avec l'arrivee de l'iPad pro, plus puissant, doté d'une meilleure autonomie, d'un meuilleur ecran et tactile, pour un tarif plus bas, le Macbook n'a plus aucun sens.

Le Macpro lui se positionne sur le secteur des stations de travail, mais ne repond pas aux criteres des stations. Il y a une demande pour un Mac de burau ouvert et modulaire et ni l'iMac, ni le Mac Pro ne repondent a ce besoin. Le Mac Mini depuis qu'Apple lui a oté son GPU et qu'il a ete "fermé" ne repond plus a la demande non plus.
Pourtant un Mac Mini d'entree de gamme et un Mac Mini Pro sont attendus et les composants sont la.

Apres je pense que ces erreurs et manques sont a la fois conjoncturels, mais traduisent aussi une dysfonction chez Apple: la puissance de Ive.
Or, on voit que les nouveaux produits "Ive" sont inadaptés: Mac Pro, Macbook et le summum: Apple Watch. Rajoutons aussi Yosemite.

Il reste a esperer que Cook reprenne la main sur le design et temporise le pouvoir de Ive en redistribuant les cartes entre les ingenieurs et les ergonomes

avatar Lestat1886 | 

@C1rc3@0rc :
Ive n'est pas le seul qui travaille dans l'entreprise, on lui donne peut-être plus de pouvoirs qu'il n'en a. Et Cook n'est pas designer.

avatar pat3 | 

"L'autre incompréhension vient de la non mise a jour de l'iPad Air! Il y avait pourtant de quoi faire un mise a jour de la même dimension que le passage de l'iPad 1 a l'iPad 2!"
Mais non, c'est le fonctionnement typique d'Apple; lorsqu'ils tentent une évolution paradigmatique d'un produit, ils commencent par le haut de gamme, ou le produit premium prisé par les early adopters, histoire de mesurer le succès d'estime et le potentiel d'adoption. Ensuite, ils étendent au cœur de gamme en laissant l'entrée de gamme sur les caractéristiques anciennes. Ç'est toujours comme ça, au moins depuis l'avènement des iOS devices.

"Espérons que ce n'est que reporté pour une probable keynote fin octobre!"
Vous pouvez espérez… en vain; il n'y aura pas d'autres évolutions de l'iPad avant l'an prochain, quand Apple aura tiré toutes les leçons des deux premiers trimestres de vente de l'iPad Pro…

avatar pat3 | 

"Et puis il faut faire oublier le berezina que sont Mac OS 10.10 (Yosemite),"
Ne prenez pas les rêves (ou les cauchemards) des commentateurs habituels de MacGé pour une vérité générale… À part quelques problèmes réseaux bien gênants mais progressivement réparés, Yosemite tourne très bien sur tout type de mac (10 mac mini dans ma salle info, et ils n'ont même pas de disques SSD); pour les macs les plus anciens acceptant Yosemite, il faut, c'est sûr, augmenter la RAM à 8 go et remplacer le disque à plateau par un SSD.
Et puis de temps en temps, nettoyer son système, ça ne fait pas de mal: desinstalleur au quotidien, et réinstallation propre une fois par an ou tous les deux ans, et on est tranquille avec son mac.

" iOS 8"
A part sur les iPhone 4S où il était déconseillé par Apple, je ne vois pas…

"et surtout l'Apple Watch."
Là peut-être, la montre n'est pas assez intéressante et aboutie pour que je m'en préoccupe avant une deuxième ou troisième génération.

"Sans oublier les contre performances des processeurs Intel qui se font ridiculiser par la montée en puissance des processeurs ARM."
Ne pas confonre, ARM qui rattrape enfin Intel et ARM qui enfonce Intel; on est très loin du second cas…

avatar frankm | 

Oui en quelque sorte. Ca s'est enchaîné sans plus. J'aurais fait le One More Thing sur l'iPhone. J'aurais faint pas d'iPhone pour aujourd'hui... One more thing... By the way this is iPhone 6s

avatar Gaillard | 

@frankm :
J'aurai plutôt fait le one more thing pour l'iPad pro.

avatar Droooonic | 

@Gaillard :
idem +1

avatar reborn | 

le plus grand keynote de Cook, pour l'instant^^

avatar Lestat1886 | 

J'ai quand même un peu peur pour l'ipad. Il me parait un peu trop grand pour la consultation. Et le fait que le clavier ne comporte pas de trackpad pose la question de la maniabilité quand on est dans certaines apps type Office... Utiliser Word ou Excel sans trackpad me paraît difficile. Je ne sais plus qui chez Apple a dit qu'avoir un écran tactile sur un portable n'avait pas de sens mais ca devient un peu le cas ici.

avatar FM75 | 

@Lestat1886 :
Pencil

avatar Lestat1886 | 

@FM75 :
Je l'avais oublié celui-là, j'y pensais jute ur du dessin et autre croquis

avatar C1rc3@0rc | 

Le stylet n'est pas fait pour gerer l'interface, mais pour le dessin. On est pas sur un TabletPC!

Et l'iPad pro reste un iPad, donc fait pour la consultation massivement et un peu d’édition en musique ou en dessin (croquis, dessin a main levée,..) et éventuellement saisie de données normalisées mais c'est pas un PC (et encore moins un Mac)

Office c'est sur PC, comme l'edition graphique, la mise en page, la video,...

avatar Mac_Gay | 

"Office c'est sur PC, comme l'edition graphique, la mise en page, la video,..."

Ben non, justement, il y a changement de cap, comme l'a dit le responsable de Microsoft pendant le keynote...

A titre personnel, traiter un document Word sur mon Ipad ne me pose pas trop de problème. Pour Excel, un peu plus difficile, mais on en est qu'au début. Un trackpad intégré au clavier (physique ou virtuel) pourrait être une avancée notable.

avatar frankm | 

Ca fait plus anglais

avatar themasck | 

trop d'anglicisme , "la note dominante"

avatar asproduct | 

@Yoskiz :
Parce que c'est écrit comme ça sur le site d'Apple !

http://www.apple.com/fr/ipad/

Ce n'est pas parce que Mac4Ever écrit toujours LA keynote que c'est bon... iGen est meilleur sur ce coup-là !

avatar iPop | 

@Yoskiz :
Pourquoi vous dites "le" keynote et pas "la" keynote ?

PARCEL que c'est le cas. On dit le Keynote.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@iPop "PARCEL que c'est le cas. On dit le Keynote."
non :
keynote est un mot qui n'existe pas.
Maintenant si ipop, tu penses que l'on peut introduire de nouveau mot dans la langue française :
bienvenue...
A condition que sans dogmatisme tu n'imposes pas un mot mais que tu le proposes dans un dialogue ouvert.
Alors ipop, en quoi la forme masculine te semble plus appropriée que la forme féminine pour ce néologisme/anglicisme ?

avatar simnico971 | 

@J'en_crois Pas_mes yeux :
Le masculin est le genre par défaut et la plupart des anglicismes sont masculins ? (Enfin je crois)

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@simnico971 " la plupart des anglicismes sont masculins..."
Si cela est vrai, c'est un argument défendable:-)
bien que je préférerai que ce soit les poètes z-et autres inventeurs de mots qui décident du sexe et de l'odeur des mots, qu'ils soient une matière que s'approprient les vivants pour créer une langue vivante riche de désirs et de passions.

Mais ici j'ai bien peur que ce soit le neutre qui nous soit imposé, comme si l'on avait coupé l'attribut fécondateur (masculin) ou encore la matrice (féminin) d'une vie en devenir

avatar Dodi12 | 

Perso je ne vois pas du tout ces annonces de la même façon que vous, pour moi l'iPad pro est juste un grand iPad, l'Apple TV un gadget pour la télé, l'iPhone 6s le nouvel iPhone.

avatar SugarWater | 

@Dodi12 :
On se rejoint

avatar WaTy (non vérifié) | 

@Dodi12 :
On se rejoint aussi

avatar RoboisDesBins (non vérifié) | 

@Dodi12
Pareil pour moi, je trouve au contraire que c'est la keynote la plus fade de l'histoire d'Apple

avatar bonnepoire | 

L'appleTV sera un produit important, ça ne fait pas de doute. L'iPad Pro méritait une version plus spécifique d'iOS pour vraiment surprendre mais l'iPhone 6s est la meilleure version "s" de l'histoire de l'iPhone. Carton assuré.

avatar Dodi12 | 

À l'inverse de vous je trouve que cet Apple TV est très décevant. Il faudra toujours prendre l'autre télécommande ne serait-ce que pour allumer la télé ou regarder les infos et je trouve ça vraiment nul. J'espérais quelque chose de bien plus aboutis du style : allume la télé, met la une, baisse la lumière, appelle Jean-Jacques, que le boitier se mette en stéréo pour la météo et qu'il bascule en 5.1 pour un film cinéma... Bref, ça ne changera rien à mes habitudes contrairement à ce qu'Apple veut me faire croire, pour moi c'est tout juste le Siri de l'iTunes Store et encore..

En ce qui concerne l'iPad Pro je trouve normal qu'Apple ne bâtisse pas une version spécifique d'iOS juste pour cet iPad, par contre une version d'OSX j'aurais trouvé ça vraiment intéressant, là oui j'aurais dis iPad Pro et pas grand iPad.. Ça viendra surement mais pour l'instant c'est juste un grand iPad.

Quant à l'iPhone je le trouve aussi très bien même si je regrette encore une fois l'absence d'un stabilisateur optique pour le plus petit, qu'Apple à encore osé nous proposer un iPhone 16Go et que je ne suis pas du tout d'accord avec la hausse des prix.

avatar SugarWater | 

Je ne suis pas sûr que le public soit perdu, il y aura un iPad plus gros, un nouvel iPhone, une montre Apple et une Apple TV qui est une sorte de wii.
Moi je vois une fuite en avant, une dispersion et un travail de logistique qui devra allier diversité des références et quantités.
Quel est le but alors pour prendre autant de risques à se battre sur autant de front? La croissance? L'image au yeux des actionnaires? On dirait en effet une démonstration de force façon défilé militaire chinois.

avatar Lestat1886 | 

@SugarWater :
Quand ils en font moins c'est de l'immobilisme quand iks en font plus c'est de la fuite en avant :)

avatar SugarWater | 

@Lestat1886 :
On pourrait dire ca mais moi je n'ai pas entendu de foule en délire dans cette pourtant si grande salle du keynote...

avatar reborn | 

c'est normal, avec toutes les fuites ils n'y avaient aucun effet de surprise.

avatar Dodi12 | 

@SugarWater
À mon tour de vous rejoindre, MacG parle d'un très grand Keynote pourtant si on en croit l'ambiance de la salle, les personnes présentes n'y ont rien vu de transcendant.

C'est peut-être justement là que tout le monde s'y perd, à force de tout présenter comme étant extra-ordinaire on a une impression de banalité terrible !

Je veux dire que tout le monde sait que l'Apple TV ne va pas révolutionner l'usage de la télévision c'est bidon de s'attarder à vouloir faire croire ça, tout comme pour l'iPad pro, Apple le nomme iPad pro mais au fond c'est juste un iPad plus grand, y'a pas de quoi en faire tout un exposé.

Il reste donc le nouvel iPhone qui se retrouve noyé dans le reste de ce keynote, pourtant un appareil très appréciable si on laisse de coté les 16Go de son entrée de gamme et sa hausse de prix.

Imaginez ce même Keynote en français, avec le slide de cet iPhone 16 Go et ses 40€ de plus, je me dis qu'Apple se serait fait hué, leurs technologies paraîtraient futiles et leur politique tarifaire aurait été dénoncé de tous.

Bref je n'y vois en rien un grand Keynote, au contraire j'ai l'impression que les Keynote sont de plus en plus ennuyeux, je me dis que j'avais bien aimé The Weeknd à la dernière..

avatar RoboisDesBins (non vérifié) | 

@Dodi12
"à force de tout présenter comme étant extra-ordinaire on a une impression de banalité terrible !"
Oui, j'ai compté le nombre de "incredible" et de "amazing", sans compter les "we worked hard", mais on s'en fout qu'ils travaillent comme des damnés si le résultat est à chier, pas notre problème, on est dans un rapport marchand, pas un rapport d'amitié. Ce qui va les perdre c'est qu'à force de les prononcer ces mots, ils finissent par y croire eux-même, en une sorte de méthode Coué.

avatar feefee | 

@Dodi12 :

"Apple le nomme iPad pro mais au fond c'est juste un iPad plus grand,"

Non .
Le pro vient bien du nouveau dispositif de pointage : le stylet .
Qui sera utile uniquement et sérieusement en milieu pro .

avatar Dodi12 | 

Vu qu'il est vendu sans stylet c'est juste un grand iPad.

avatar Lestat1886 | 

@Dodi12 :
La Surface est vendu sans clavier. Est-ce qu'une grosse tablette avec stylet?

avatar Dodi12 | 

Pour moi la Surface est une tablette sous Windows (avec béquille si je devais ajouter quelque chose à cette description).

Il y'a la version de base et la version Pro.

La version Pro est plus grande c'est vrai mais elle est également livrée avec un stylet contrairement à la basique.

De même, la version pro ne comprend pas une année d'abonnement à Office 365 avec OneDrive.

Chez Microsoft il y'a quand même une réelle distinction entre la Surface et la Surface Pro.

Comprenez que je ne critique pas le grand iPad c'est un choix en plus pour le client c'est très bien, mais je trouve que l'appeler iPad Pro et essayer de le vendre comme un iPad super différent des autres c'est n'importe quoi de la part d'Apple.

Si j'avais vu "iPad Pro" juste comme ça sur le site, j'aurais juste pensé que le marketing a voulu trop bien faire son job quitte à tromper un peu le client, mais après avoir vu le Keynote je trouve qu'Apple cherche vraiment à entourlouper ses clients avec cette appellation et je ne suis pas du tout d'accord avec cette pratique.

avatar marc_os | 

@feefee :
Le stylo serait (sera) aussi utile à ceux qui préféraient écrire à la main. D'ailleurs, la reconnaissance de l'écriture manuscrite à la Newton ne pourrait-elle pas refaire son apparition maintenant que la puisse de calcul est là ?

avatar patrick86 | 

"tout comme pour l'iPad pro, Apple le nomme iPad pro mais au fond c'est juste un iPad plus grand, y'a pas de quoi en faire tout un exposé."

'Pro' ici, comme pour tous les autres produits Apple, ne veut pas dire qu'il est réservé aux "pros" ni qu'il conviendra à tous les "pros".

C'est uniquement une distinction sémantique pour dire "il en fait plus" ou "il est plus performant" ou "il est plus grand" ou "il a plus de capacités" ou tout ça en même temps.

--

"Imaginez ce même Keynote en français, avec le slide de cet iPhone 16 Go et ses 40€ de plus, je me dis qu'Apple se serait fait hué, leurs technologies paraîtraient futiles et leur politique tarifaire aurait été dénoncé de tous."

Il en faut pas beaucoup pour faire râler un français moyen.

avatar Dodi12 | 

"C'est uniquement une distinction sémantique pour dire "il en fait plus" ou "il est plus performant" ou "il est plus grand" ou "il a plus de capacités" ou tout ça en même temps"

Ba oui justement, il est + + + selon Apple sauf qu'en réalité pour le consommateur il est juste plus grand que les autres, d'ailleurs si ils l'avaient appelé maxi on aurait pas cette conversation.

"Il en faut pas beaucoup pour faire râler un français moyen."
Sauf qu'ici le peu n'est pas si peu que ça : assister à un Keynote ennuyeux d'1h30 remplie de vidéos ennuyeuses, de présentations de produits finalement assez quelconques, d'une démonstration d'un jeu vidéo digne d'une Nintendo d'il y a 25 ans, si on ajoute à ça le slide des 40€ de plus pour un iPhone 16Go j'en connais beaucoup qui auraient quitté la salle en ralant, et pas que des français.

avatar mattofman23 | 

Pour tout ceux qui disent que les produits apple ne sont plus aussi créatifs qu'avant ou que les présentations sont ennuyeuses... voilà quelques exemples de produits sensés être mauvais :

La présentation du 1er iPod. L'accueil était tiède tout juste de polies applaudissements :
https://www.youtube.com/watch?v=kN0SVBCJqLs

On rappellera aussi l'accueil fait par la quasi totalité des journalistes pour le 1er iPad, décrit comme un "produit pour secteur de niche"... des grands visionnaires ces journalistes...

Apple sait faire des produits qui se vendent à des millions d'exemplaires. C'est donc une preuve qu'ils savent percevoir et répondre aux attentes des clients ... même si c'est pas toujours évident le jour de la sortie.

avatar fousfous | 

Mais vous avez quoi contre Yosemite? Il est très bon et enfin donné une interface digne de ce nom au Mac.
Et j'ai installé El Capitan hier et y a presque aucuns changement... Apple a vite intérêt de se remettre à la course aux nouveautés sur ses logiciels.

avatar Gaillard | 

@fousfous :
On sait tous que t'es un troll ici ( qui plus est mauvais ), ça sert a rien de continuer ;-).

avatar fousfous | 

@Gaillard :
Pour l'instant c'est toi qui troll la...
A moins que contredire un avis général debile ça s'appelle troller...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR