Le ministre américain de la Justice vent debout contre Apple et Google

Florian Innocente |

Eric Holder, le ministre américain de la Justice a critiqué à son tour les mesures prises par Apple et Google pour rendre plus compliquée l'extraction de données de leurs terminaux. Alors qu'il quittera son poste dans quelques semaines ou mois, le ministre a déclaré qu'il était « tout à fait possible de permettre aux forces de l'ordre de faire leur travail, tout en assurant le respect de la vie privée » des utilisateurs.

eric Holder

Ces propos ont été tenus dans un discours prononcé lors d'une réunion de la Global Alliance against Child Sexual Abuse Online. Ils font écho à des considérations identiques exprimées la semaine dernière par le directeur du FBI, James Coney.

Je crois que personne ne devrait être au-dessus des lois. Ce qui m'inquiète, c'est le marketing de ces entreprises [Apple et Google] qui dit explicitement que les gens peuvent se placer au-dessus des lois […] Dans ce monde post-Snowden, je comprends qu'il y ait un retour de balancier. Ce qui m'inquiète, c'est que le balancier soit allé un peu trop loin dans l'autre sens.

La raison de cet agacement a pour origine les évolutions d'iOS et d'Android qui chacun à leur manière rendent plus opaques aux yeux des enquêteurs (ou de personnes moins bien intentionnées) le contenu des smartphones et tablettes.

Google a prévu de chiffrer par défaut toutes les données des terminaux sous Android L et Apple a expliqué qu'il n'était techniquement plus possible « de répondre aux mandats du gouvernement pour extraire les données d'appareils en sa possession, fonctionnant sous iOS 8 et protégés par mot de passe ».

Histoire de marquer les esprits et pour mieux faire passer le message auprès du grand public, Eric Hoder a appuyé son propos en faisant référence aux prédateurs sexuels et aux kidnappeurs. Il y a quelques jours, le patron de la Police de Chicago avait été plus direct, il avait qualifié l'iPhone de « téléphone de choix pour les pédophiles. Le pédophile lambda doit être en train de se dire qu'il lui faudrait un téléphone Apple. »

Les critiques à l'endroit d'Apple et de Google font à chaque fois valoir que ces choix techniques vont à l'encontre de la sécurité publique et de la protection des citoyens en entravant le travail des policiers. Alors que ceux qui défendent ces évolutions estiment que ces même citoyens sont ainsi mieux protégés de possibles débordements et intrusions de la part de leur propre gouvernement.

Eric Holder a d'ailleurs eu maille à partir il y a un an sur ces questions. L'administration Obama, et son ministre de la Justice ont été accusés d'avoir autorisé l'espionnage des conversations téléphoniques de nombreux journalistes afin de découvrir l'origine de certaines fuites.


avatar nono68200 | 

Parce que y'a vraiment des gens qui écoutent encore leurs avis après les dévoilements de ces derniers mois ?
Ils n'avaient qu'à pas jouer avec nous, et ensuite on aurait eu un peu de compassion pour eux et de compréhension ! En attendant, quitte a foutre la merde, je suis totalement pour bloquer ces enquêtes juste pour les emmerder qu'ils comprennent ce qu'ils ont perdu (mais je ne suis pas sûr qu'ils peuvent s'en rendre compte que...)

avatar Hugo-29 | 

@nono68200 :
Tellement d'accord avec toi....

avatar Mr Eddy (non vérifié) | 

Levier bien trouvé et dans le fond il n'a pas tort. Ce n'est pas à imposer des changements de façon de travailler qu'il devrait travailler malheureusement mais à retrouver la confiance de ses concitoyens. Surtout pour Apple qui a pour elle de ne pas vendre les données collectées, ce qui fasse à des gouvernements abusants de leur droits et des risques de vols physiques ou via internet toujours plus grands est un gage de sécurité bienvenu...

avatar Titov | 

Même si je ne crois pas à l'impossibilité de déchiffrer les conversations ou les données passant par iOS ou Google, il est important de dire bien fort que dans une démocratie la liberté est une notion supérieure à celle de la sécurité même si elles ne vont l'une sans l'autre et qu'elles peuvent parfois s'opposer.

Il faut trouver un rapport juste et équilibré. Le symbole de la Justice n'est-il pas une balance en équilibre ?

avatar Un Type Vrai | 

"il est important de dire bien fort que dans une démocratie la liberté est une notion supérieure à celle de la sécurité "

"Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux."
Benjamin Franklin

avatar Titov | 

@ Un Type Vrai

Vérité, vérité quand tu nous tiens.

Merci de rappeler cette phrase d'un des fondateurs des États Unis.

Que le ministre dudit pays médite dessus et que le peuple dudit pays se rappelle ce pour quoi ses pères fondateurs ont lutté

avatar USB09 | 

@nono68200

L'état est l'ennemi du peuple, pas son copain.
Ce qu'ils ont perdu , ils l'obligeront.

avatar Hideyasu | 

C'est facile, pour Google ils ont qu'à monter une boîte de pub et de racheter les données :D

Blague à part, ils méritent que ça.

avatar phantoom | 

@Hideyasu

"C'est facile, pour Google ils ont qu'à monter une boîte de pub et de racheter les données :D"

Google ne vend aucunes données.
Google vend du ciblage publicitaire.
Tes données ne sortent pas de chez Google.

avatar albandf | 

Utiliser les pédophiles comme menace c'est un peu le point godwin de la justice.
Typiquement la réaction d'un gouvernement qui ne cherche plus à protéger les citoyens mais à se protéger lui-même.

avatar lmouillart | 

Heureusement l’espionnage à l'échelle de la planète a permis d'identifier et démanteler les groupuscules pédo-nazi-jihadiste de l'internet.

Du coup je dors mieux, mes enfants sont plus beaux, faites comme moi ne cryptez rien. \o/

avatar JLG47 | 

Permettre à Apple de débloquer un appareil dans l'intérêt de la justice, c'est reconnaître une porte cachée qu'un mal intentionné pourra trouver.
Ne pas laisser cette possibilité est une garantie de sécurité pour l'utilisateur.
Mais je suis persuadé qu'en démontant les appareils, il doit être possible de forcer le passage. Lourd et compliqué, mais à la porte des services de sécurité s'ils le veulent vraiment.

avatar moua | 

D'un côté on peux etre (un peu plus) rassuré pour sa vie privée.

D'un autre côté, nombre d'enquêtes criminelles EN FRANCE sont résolus en fouillant dans le téléphone,
ou en mettant les sms/communications sur écoute (impossible avec imessage et FaceTime audio).

Plus de vie privée = moins de latitude pour les enquêtes de justice.

Je rappel que la justice est en théorie au service des victimes.

Je dit pas si c'est mal ou bien, mais c'est ainsi.

avatar oomu | 

En France la police enquête à charge. Elle n'est pas là pour la Vérité et apporter un café aux victimes mais pour trouver des éléments pour justifier l'accusation d'une personne.

Cela a son importance si un jour vous vous retrouvez pris dans l'engrenage. Elle va enquêter sur vous pour charger la mule.

-

Prenons le téléphone classique. Sa mise sur écoute n'est pas systématique, elle n'est pas toujours évidente et le cryptage fut autorisé, on pouvait donc se prémunir.

Mais lors de chaque nouvelle technologie c'est l'occasion de tout remettre à plat et on retrouve les même débats. Une société democratique doit protéger la vie privée des citoyens (qui à tout instant peuvent devenir politiciens, syndicalistes, militants, entrepreneurs)

Si la police exige que le téléphone soit décrypté et devant le refus de l'utilisateur de le faire. Elle doit avoir une preuve que la personne est impliquée dans un crime encore plus grave pour la faire condamner pour obstruction.

L'alternative qui serait que la police puisse se servir sur demande est de l'arbitraire. La police est faite d'individus plus ou moins dignes de confiance. L'Etat est aussi fait de gens qui ont un pouvoir. Les limites et contre-pouvoir sont nécessaires. Même si cela permet de planifier des vols de banque ou cambriolage de ma maison.

avatar broc_058 | 

@oomu :
Tu es un peu naïf tu es déjà en infraction si tu crypte tes messages avec un outil interdit.
Explication: on peut en témoigner réel récupérer une communication cryptée par les services de renseignements des états. Dans le cas contraire, il coupe ta ligne.
apple n est pas totalement honnête. On pourra toujours récupèrer le mot de passe
C est le temps. Si vous récupèrer la machine qui sert de sauvegarde la restauration permet de désactiver le code. Même le téléphone militaire sont récupérables par les agents. Et ils sont sacrément cryptés
Arrêtez de croire aux sirènes

avatar patrick86 | 

"Si vous récupèrer la machine qui sert de sauvegarde la restauration permet de désactiver le code."

De quelle machine parles-tu ? Du Mac ?
Si oui, depuis iOS7, il est nécessaire de déverrouiller l'iPhone et d'y désactiver Localiser mon iPhone pour le restaurer.

--

"Arrêtez de croire aux sirènes"

Les abysses sont l'un des milieux les moins explorés par l'homme. La biodiversité y est encore très peu connue.

avatar tpng | 

@Oomu

C'est le juge d'instruction qui dirige les enquêtes, la police est a son "service", et ce même juge doit enquêter à charge et à décharge.

C'est la loi.

Bien évidement il y a des "mauvais" juges et aussi des "mauvais" policiers ou gendarmes qui s'égarent, et ne font pas leur travail en suivant les règles strictes de la loi, mais de là a en faire une généralité?...

avatar Boud | 

Il n'y a pas toujours une instruction, c'est uniquement pour les affaires complexes/graves.

avatar Neufouad | 

Oomu ; la police enquêtera tout autant sur la victime si la justice a des doutes sur sa bonne foi… Fort heureusement. :o)

avatar Neufouad | 

« Je rappel que la justice est en théorie au service des victimes. »

Toujours cru qu'elle était au service de la vérité.

J'ai forcément loupé le cours pendant lequel on m'expliqua qu'elle était exclusivement à charge du présumé coupable. :o))

avatar JLG47 | 

@USB09

Pas vraiment.
L'état est l'émanation du peuple dans nos pays démocratique.
Au peuple donc de fixer les limites de son pouvoir.

avatar Neurotron | 

L'État n'est pas en état. L'état de l'État. L'État est en mauvais état. L'État est un mauvais État. Ça s'appelle une majuscule distinctive…

avatar oomu | 

Non. L'attaque "pensez aux enfants" ne me convaincra jamais de laisser les États transformer les ordinateurs et internet en espion et boîte noire de ma,vie au service de la.police.

C'est beaucoup trop dangereux.

Vous pensez aux affreux crimes mais y a toute sorte de délit et de nouvelles lois à venir et la police peut toujours trouver un truc pour vous harceler. Et si la police peut avoir un accès alors ça signfie aussi que d'autres peuvent l'avoir. Ces machines et nouveaux usages permettent de savoir TROP de choses sur votre vie, votre maison, vos affaires, vos possessions et votre famille.

Non. Les outils doivent être au service de son propriétaire. L'alternative est le totalitarisme à la chinoise ou Moyen-Orient.

-
Historiquement la Police a toujours hurlé à l'infamie à chaque fois qu'une protection va dans le sens des citoyens. Ce fut le cas sur les restrictions à l'usage des empreintes digitales, sur les limites de la garde à vue, sur le rôle croissant de l'avocat, etc.

On a une longue (séculaire) tradition de la Police hurlant que c'est la fin. Coluche a d'ailleurs un sketch sur un tel exemple des années 70s (l'interdiction faite à la Police de faire des "interrogatoires poussés")

-
Fondamentalement la Police veut pouvoir policer tout le monde. C'est sa nature, c'est son rôle.

avatar Boud | 

Enfaite il y a déjà eu ce débat avec Hadopi ...

avatar Moebius13 | 

Au train où vont les choses il n'y aura plus besoin de crypter quoique ce soit, les gens balancent tout sur Facebook, vendent leur vie privée à Google sans même se poser la question.
Le problème c'est pas l'Etat, c'est le gens qui n'ont pas conscience de la pente savonneuse sur laquelle ils se jettent volontairement.

avatar Boud | 

Il faut nuancer, tu peux te servir des réseaux sociaux en conservant ta vie privée. Il suffit de l'utiliser correctement.

avatar jb18v | 

Ah la bonne vieille carte du terroriste ou du pédophile.. Affligeant !

avatar SMDL | 

@jb18v :

Avant c'était le tueur de vieilles dames et le dealer. Même les épouvantails ont leurs modes ;)

avatar Milouze | 

Bah les USA ont un pouvoir institutionnel fort et des contre-pouvoir puissant, avec un mouvement social de part et d'autres très énergiques. C'est plus ennuyeux pour l'Europe avachie, ou le crime organisé est en train de gangréner toute l'économie légale, avec l'appui implicite des populistes de droite et des golmons libertariens type Jérémy Zimmerman.

Du fait des règles ultra-stricte contre les conflits d'intérêts et les connivences dans le secteur privé, aux USA vous ne verrez jamais la Cammora, les Triades, les cartels et les mafais s'emparer de secteur économique entiers. En Europe c'est déjà le cas et ça va empirer, ça empire de jour en jour.

Mais je me réjouis de voir Jérémie Zimmerman nous dire qu'il suffit d'imprimer un flingue en 3D pour se défendre contre la mafia russe, PAFKE FE LES LIBREFOURFE DE L'OPENGNU KIKOOLOL.

Non content de s'être fait enfiler à sec par Google et son open-washing, tout ces nerds débiles qui se sont transformé en commmit-voyageur pour Android et maintenant s'en défendent, ont permit à Google de devenir t le plus gros proxénète de l'information et plus gros racketteur des données personnelles.

Et rebelotte avec les cryptomonnaies, comme s'ils n'avaient pas comprit que plus il y a de moyen de se cacher, plus il y a de moyen consacré à la surveillance.

Sauf que cette fois, c'est plus le seul capital légaliste (par ailleurs très content de disposer de ces outils de blanchiment) mais le crime organisé qui s'en empare, avec à nouveau cet assentiment de moralisme geek du type "MAIS FE FUPER, FE LES LIBREFOURFE DE L'OPENGU DES INTERNETS COMME FA LES FOURFALIFTE EN IRAN ILS PEUFENT VOUER A ANGRY BIRD AVEC TOR".

"Le journaliste iranien" c'est un peu l'équivalent du terroriste-pédophile du Pentagone pour la doxa nerd libertarienne, alors qu'ils ne savent même pas mettre Théréran sur une carte du premier coup. Comme si en plus c'est Tor qui allait permettre aux jeunes iraniens de se débarasser des Mollahs, on croit rêver...

Toute cette "éthique hacker" c'est vraiment du pipeau de boy-scout qui a trop lu William Gibson. Si vous prenez la définition strict d'un hacker (quelqu'un qui fait de l'intrusion, du cassage de code, du pistage etc.), dans le monde aujourdhui, 99 hacker sur 100 travaillent pour les états, les armées, les services secrets, les conglomérats industriels et le crime organisé.

Les autres font des exploits juste pour agrémenter leur CV et se dépècher d'aller bosser dans la Valley en s'achetant un brevet de bonne conduite morale genre "OHOHOH, JE ME SUIS BATTU CONTRE UN FABRICANT DE CARTOUCHE D'IMPRIMANTE, JE SUIS LA ROSA LUXEMBOURG DU CODE!!!", ceux-là dont on nous fera des reportages pontifiants sur ARTE.

Enfin bref, le monde que nous prépare ces gens (en Europe à tout le moins) - les officiels et leur pseudo-opposant geeks - c'est un truc à la russe ou le capital, l'état et le crime auront fusionnés. Comme dans un roman de Gibson :-)

avatar r e m y | 

bah... je suis sûr que la CIA essaiera de faire légaliser la torture en expliquant qu'ils n'ont plus d'autres choix maintenant que les terroristes se fournissent à l'AppleStore de la Ve avenue

avatar MiRouF | 

Il n’y a que moi pour y voir une simple opération de comm’ conjointe Etat/Apple/Google censée rendre confiance aux citoyens et aux consommateurs ?
D’un coté on a les services U.S qui gesticulent et disent qu’ils veulent avoir accès à nos téléphone : ça rassure le citoyen américain, on essaie de le protéger etc.
De l’autre coté Apple et Google qui après Snowden ou même les photos de célébrités volées veulent rassurer le consommateur et montrer que leur système est ultra sécurisé.
Au final tout le monde est content et je suis sûr que par derrière les services U.S pourront tout aussi facilement et légalement avoir accès à ce qui les intéresse…

avatar Leborde | 

Le théâtre de Guignol se fait donc maintenant en 3 actes?

Tout ce cinéma, avec bien évidemment l'accord du gouvernement US, afin que GGL et AAPL se rachètent une virginité. REGARDEZ, NOUS ON EST DES GENTILS, TELLEMENT GENTILS QUE NOTRE GOUVERNEMENT EST OBLIGE DE NOUS ROUSPETER ! C'est bon, tout le monde a bien vu? OK, rideau ! nous pouvons reprendre une activité normale.

avatar zergkrusher | 

Euh...........les bons hackers arrivent à le faire
Bon bin les fonctionnaires de la nsa doivent donc aussi se mettre au taffe
L'enjeu est plus ici
D'autant que la nsa peut avoir ts les algo pas les hackers
Ah oui mais fo bosser...dur dur pour les fonctionnaires that's it.
Pour la police locale, cela oblige la nsa a mettre en place un système de support
Aie...faut bosser encore plus zaiment pas ca les bobos fonque sion air...

avatar Gandalf | 

Compte tenu du peu de cas que les états démocratiques font de nos données personnelles on ne peu que se féliciter que des états moins démocratique ne puisse plus avoir accès à nos données.
Car si les Etats Unis peuvent demander des informations il en est de même pour d'autres états auquel Apple et Google ne pourraient pas s'opposer. En ayant aucun contrôle sur le criptage il se dédouane face aux demandes abusives.
C'est également, à l'heure ou le paiement par mobile va se démocratiser, la possibilité de protéger nos données faces aux organisations criminelles qui ont certainement autant de moyens que les états pour obtenir ces données.
En abusant de la piraterie de données les autorités américaine ont fait prendre conscience à tous de la faible protection de nos données. Il sont entièrement responsable de l'état de fait actuel et le ministre et les députés en premier puisqu'ils ont donné l'autorisation de la faire aux agences gouvernementales.
La lutte contre le terrorisme à l'heure de la mondialisation ne peut se faire à l'encontre des droits des gens car ils ne sont pas tous américains et soumis aux lois américaines.

avatar FollowThisCar | 

Ah ben chuis content d'avoir remplacé mon Sony par … un autre Sony. Ainsi, n'ayant pas d'iPhone, je ne risque pas d'être pris pour un pédophile, hé hé.

-> OK OK je sors :-/

CONNEXION UTILISATEUR