Apple s'éloigne de Windows sans se rapprocher d'Android

Florian Innocente |

Les efforts logiciels d’Apple en direction de Windows ont sérieusement décru au fil des années. Une application importante comme Safari a cessé d’être mise à jour, tout comme d’autres à moindre visibilité. Une évolution qui illustre la manière dont les rapports de force ont changé ces dix dernières années. Le Journal du Lapin dresse la liste de ces applications Apple qui n’évoluent plus côté Windows, sinon a minima. De façon plus générale, cela pose la question de savoir si, demain, Apple ira vers Android comme elle a jugé autrefois nécessaire d’être sur Windows.

Parmi les abandons il y a bien sûr Safari, arrivé sur Windows en juin 2007 avec la version 3. Un navigateur décrit par Steve Jobs comme le « plus rapide et le plus facile à utiliser au monde ». C’était vrai à son lancement, mais ces affirmations ont été progressivement battues en brèche par les navigateurs concurrents et probablement aussi parce que Safari Windows n'a pas reçu toute l’attention nécessaire de la part de son géniteur. Ajoutez à cela une santé retrouvée du Mac et une montée en puissance phénoménale de l’internet mobile et l’on peut admettre volontiers que les priorités d’Apple n’étaient plus les mêmes. En juillet 2012, Safari 6 est sorti sur Mac sans son cousin sur Windows et sans oraison funèbre chez Apple. C’est Microsoft qui s’en est chargé à sa manière.

C’est quelques années plus tôt, en octobre 2003, que le vrai coup de tonnerre a eu lieu avec l’annonce d’iTunes pour Windows intégrant la nouvelle version du Music Store. À l’époque, il devenait difficile pour Apple d’ignorer les perspectives offertes par l’immense marché du PC pour son iPod qui n’en était qu’à sa troisième génération. Sur toute l’année 2003, Apple avait vendu 939 000 iPod, en 2004 elle en écoulera au total 4,4 millions (ce fut aussi l’année de l’iPod photo et surtout du très populaire mini).

Autant Apple a pu se permettre de laisser tomber son navigateur en version PC puisque la bataille s’est déplacée sur les mobiles, autant iTunes reste un rouage majeur (toutefois aucune version optimisée pour l’interface Metro n’a été écrite pour Windows 8).

Le Lapin cite d’autres exemples de logiciels qui n’ont plus reçu la même attention que par le passé. QuickTime est resté à sa version 7 alors que la mouture OS X a été complètement transformée ; les toutes dernières bornes AirPort ne peuvent être administrées depuis l’Utilitaire AirPort pour PC, et Bonjour pour Windows n’a guère évolué depuis quatre ans. Le panneau d’iCloud, lui, continue de recevoir des mises à jour, une exception à la règle partagée avec iTunes.

Microsoft en force sur iOS

Microsoft a toujours eu une présence importante sur Mac, depuis les débuts, mais elle redouble d’efforts aujourd’hui pour s’attacher sinon garder les faveurs des clients Apple. Cela contraste avec ce que fait Apple en direction des utilisateurs Windows.

Office est arrivé sur iPhone puis a été lancé sur iPad dans une version nettement plus sophistiquée. Un client Windows Phone est distribué sur le Mac App Store en 2011 et, depuis, il reçoit des mises à jour au moins annuelles. Sans oublier les utilitaires Xbox, OneDrive OneNote ou Bing offerts sur iOS et OS X. Un Bing utilisé par Apple dans l’iPhone depuis iOS 7. Sur ce dernier point, cela répond à un besoin partagé d’Apple et de Microsoft : s’émanciper de Google pour l’un, faire un peu plus tourner son moteur de recherche pour l’autre.

Une partie des 25 applications iPad de Microsoft

Aux 25 applications iPad de Microsoft sur l’App Store ne répond aucune application d’Apple sur le store Windows Phone (mais il y a de nombreux thèmes pour donner à ces téléphones un air d’iOS 6 ou 7…). Pour quoi faire d’ailleurs ? À une Microsoft imposante sur les PC mais transparente sur le mobile a répondu une Apple coriace sur les bureaux et incontournable sur les mobiles. L’évolution du marché étant ce qu’elle est, ce n’est plus Apple qui est dans la nécessité de figurer à tout prix sur la plateforme de son adversaire, mais l’inverse.

Aujourd’hui, la question n’est plus tant de savoir si Apple va adapter tel ou tel de ses logiciels pour Windows, mais si elle ira vers Android. Il n’y a pas forcément urgence, la situation n’est pas critique comme elle l’était il y a plus de dix ans face à Microsoft. iOS est un écosystème autrement plus puissant que ne l’était hier celui du Mac.

Apple a-t-elle besoin d’Android ?

Pour Apple, porter l’un de ses logiciels phares vers une plateforme concurrente, surtout Android, résonnerait d’abord comme un aveu de faiblesse avant d’être apprécié comme la manifestation d’une politique d’ouverture. Surtout qu’au vu de la détestation affichée pour le système de Google cela semble a priori bien peu envisageable. Lorsque Steve Jobs était revenu chez Apple, il avait d’une certaine manière enterré la hache de guerre avec Microsoft et cherché d’autres relais de croissance en dehors du "desktop". Sur le mobile, la bataille fait encore rage.

Google, à l’inverse, est largement présente sur iOS et de belle manière il faut le reconnaître (lire La grande application de Google sur iOS) Pourtant, l’assise de Google sur le marché de l’internet mobile est plus que solide. Seulement, son modèle économique basé sur la pub et sur la collecte de données des utilisateurs lui dicte cet impératif de pluralité. Qui plus est face aux millions et aux millions d’utilisateurs iOS dans la nature qui ne peuvent être ignorés. Pour Apple, qui fonctionne d’abord grâce à la vente de produits et de contenus, ce portage serait probablement perçu comme le signe que sa propre plateforme est devenue trop étroite pour assurer à elle seule la croissance de son activité. C’était le cas d’iTunes avant qu’il ne soit porté sur PC et qu’il n’ouvre plus grand le robinet des ventes d’iPod et de musique.

On peut lancer l’hypothèse d’une version Android d’iMessage ou de FaceTime (on se gardera de suggérer Plans qui n’apporte pas suffisamment de valeur ajoutée). Cela rendrait ces services plus universels, aptes à affronter Skype ou WhatsApp, mais y a-t-il un intérêt économique pour Apple ? Pas sûr. Il ne s’agit pas de conforter les utilisateurs dans leur choix d’une plateforme concurrente, mais de leur donner les moyens de continuer de l’utiliser tout en venant consommer sur la sienne. Avec de la chance, quelques-uns traverseront peut-être la frontière pour de bon.

On peut citer également iWork (qui fonctionne déjà sur Windows via un navigateur web) et ses apps natives. Mais la réflexion est identique à celle d’iMessage. De même qu’iCloud avec son service de Mail, comment monnayer ces services face à des solutions concurrentes bien installées, de bonne tenue et gratuites ?

Beats déjà présent sur Windows Phone, Android et iOS

Des applications Musique et iBooks pour Android sont à ce titre des candidats plus crédibles au portage. Elles sont des entrées vers des contenus supplémentaires : de la publicité (iRadio) ou des abonnements (un possible futur service de streaming). Mais à ce jour, rien ne permet de penser qu’un tel pas sera fait en direction d’Android. Si d’aventure un nouveau service de streaming est lancé, comme le suppute la rumeur depuis la révélation des discussions avec Beats, il sera intéressant de voir si Apple se décide à l’ouvrir aux autres plateformes mobiles. Comme l’ont fait, bien obligés qu’ils étaient pour s’imposer, les Rdio, Pandora, Spotify et Beats, ou si Apple s’estime encore suffisamment forte pour le réserver à ses seuls clients.


Tags
avatar Psylo | 

Un OS avec une base Unix dépassée, pourri de limitations artificielles, ne tournant que sur du matériel bridé et surfacturé.... ouai mais y'a une pomme dessus donc c'est vaaachement mieux. Quand on pète plus haut que son cul, on a de la merde derrière les oreilles.

avatar Lymf | 

@Psylo :
Kikoo lol

avatar Psylo | 

lol kikoo

avatar tof19 | 

@Psylo :
Et c'est parti pour troll land

avatar misc | 

Fidèle a lui meme.
Je ne crois pas avoir vu un seul commentaire de sa part qui ne soit totalement négatif. On a tous des choses sur lesquelles raler (a part trois fanboy) mais du 100% comme ca ca deviens ridicule.

@psylo
Mais franchement, qu'est ce que tu fait la? Tu dois être bien triste dans la vie si tes amusements se résument a troller les forums..

avatar Psylo | 

Tuer le messager est une expression désignant la tentation qui peut exister de se débarrasser du porteur d'une mauvaise nouvelle. Il s'agit d'un calque d'une expression anglaise, qui reste très peu utilisée en français. (src. wikipedia)

La locution latine ad hominem (à l'homme) ou argumentum ad hominem sert à désigner un argument de rhétorique consistant à confondre un adversaire en lui opposant ses propres paroles ou ses propres actesnote 1. Fréquemment considéré comme un sophisme, il permet de discréditer des arguments adverses sans les discuter mais en s'attaquant à la personne qui les présente. (src. wikipedia)

avatar BigMonster | 

La culture, c'est comme la confiture, moins on en a, plus on l'étale.

Et pour ça, Wikipédia, ça aide :-)

avatar tof19 | 

@Psylo :
C'est sûr que changer tous les deux ans un PC archi buggé et vérolé coûte moins cher.

avatar Psylo | 

Justement, non. Un pc hackintosh/win/linux de 4 ans quadcore i7 sandy bridge 16go de ram, ssd blabla... coutaient ~1000 €. Beaucoup plus de connectique, du matos upgradable... pour au final un bien meilleur rapport qualité prix que les mac de l'époque ou ceux actuels.
Concernant les bugs, ça c'est lié à l'OS et aux pilotes. conernant les virus, ça c'est lié au QI de l'utilisateur.

avatar Nico'Tine | 

@Psylo :
Et l'expérience utilisateur tu en fais quoi?
Le QI de l'individu quant aux virus n'a rien à voir, un père de famille qui ne regarde que ses mails et l'acte sur un Windobe se retrouve avec un Pc bourré de merde en 6 mois : explique ça!

Sinon, laisse faire chacun comme il veut, mais pour ma part, la seule fois ou j'ai entendu quelqu'un qui regrettait un peu son achat, c'était un mec qui avait besoin de puissance mais qui n'avait pas les moyens d'avoir un mac pro et qui a acheter un macbook pro 15 (qui marche déjà fort).

Et sinon, pourquoi chez Asus leur ZenBook est équivalent au Macbook Air 13" au meme prix? Pourquoi Lenovo on fait un Pc qui est plus chère qu'un Macbook Air 13" haut de gamme ? Apple ne se fait pas tant de marge que ça, il on juste des ordinateurs qui ont une réel autonomie, un jolie design et un agencement interne qui ferait jalouser un designer d'espace. Alors Si a perf égales il faut mettre plus cher, et bah je le fait très volontiers !

Par ailleurs, le QI c'est juste un Quotient, qui évalue des performances a des tests standardisés, et je peux t'assure que dans la WAIS 4 (évaluation pour adulte qui fait apparaitre le fameux "Q.I"), il n'y a pas de subtest qui se rapprochent de près ou de loin a un quelconque rapport à l'informatique ou à ce qui est à faire ou ne pas faire rapport aux Virus. Maintenant parle-en a qui de droit pour créer un test, je suis bien sur qu'ils n'en auront rien a foutre.

avatar Hasgarn | 

Mmh, un bon gros troll velu -_-'

On a le droit d'enfoncer Apple (je ne me prive pas en ce moment), mais tant qu'à le faire, autant ne pas y inclure de la mauvaise foi par kilotonnes et un zeste de vulgarité.

avatar Psylo | 

Vu la mauvaise foi des fanboys, il faut bien rééquilibrer un peu la balance.

avatar Loïc François | 

@Psylo :
Retourne sur Windows faire joujou avec wow...

avatar Psylo | 

Wouaaa tu m'as trop cassé là, je vais arrêter l'informatique et aller faire pousser des chèvres en Ardèche.

avatar Makes | 

@Psylo :
Encore un véreux haineux.
Passe ton chemin, et amuse toi sur tes plateformes "ouvertes"

avatar Psylo | 

Et sinon, toujours pas d'arguments ?

avatar Lestat1886 | 

@Psylo :
Ok cool! Content?

avatar misc | 

Il dois être trop content, il a eut pleins d'attention. Prout lol.

avatar Psylo | 

Toujours pas d'arguments ?

avatar John Maynard Keynes | 

@Psylo

Bonjour monsieur le vulgaire.

Aucune importance, tout cela produit la seule offre qui conquît régulièrement des PDM sur le segment de l'ordinateur personnel et qui produit une rentabilité enviable.

Le restant de tes aigreurs atrabilaires n'a pas plus d'importance que la vacuité de la forme par laquelle tu les éructes.

avatar Psylo | 

Un OS avec une base Unix dépassée, ça n'a aucune importance, personne ne sait qu'on sous-utilise le matériel, on leur dit le contraire depuis des lustres.
Un OS et des machines pourries de limitations artificielles, ça n'a aucune importance, puisqu'on vous dit que c'est pour votre bien.
Du matériel bridé et surfacturé.ça n'a aucune importance, l'obsolescence programmée c'est bon, mangez-en (plein).

Cependant je conçois cordialement que ma lucidité n'a pas plus d'importance que l'inconscience crasse de ton aveuglement et ta méconnaissance de l'informatique.

avatar So | 

"Un OS avec une base Unix dépassée, ça n'a aucune importance, personne ne sait qu'on sous-utilise le matériel"

On sous-utilise le matériel sous une base Unix ? Tu peux développer stp ?

avatar Psylo | 

"On sous-utilise le matériel sous une base Unix ? Tu peux développer stp ?"
Mékékidi ??? Tu peux développer ??

avatar MWL | 

Psylo. Dès fois, il vaut mieux un vieux vaillant qu'un jeune maladroit et feignant. Il vrai que les dll de Windows c'est jeune.
Je vous trouve plein d'idée, vous devriez le mettre au service d'apple. Comme ça vous pouvez avoir n'importe quel produit pommé gratis.

avatar Nico'Tine | 

Sinon avec win7 en Bootcamp (donc pas de virtualisation et la certitude d'avoir les memes composants vu que c'est le meme ordi (je précise, on ne sais jamais) comment tu explique que le vieil Unix (la je suis d'accord, il est un peu vieux) donne de meilleurs résultats que son homologue sous windows. Je parle de Cinebench test CPU et OpenGl qui donne de meilleurs résultats sur OsX que sur windows (mac Mini 2013, i7 2.3, 16go de ram, SSD crucial). Apres c'est peut être une exception et j'aurais au moins du avoir les memes résultats mais ça mérite d'etre dit.

avatar norman | 

Et tu as mieux que la base UNIX ?

Je suis curieux ;-)

avatar Psylo | 

XNU (mach+BSD) a pris un sacré coup de vieux quand on le compare a Linux et aux BSD. La plupart des principaux devs noyaux se sont barrés de chez Apple.
Pleins de technos qui faisaient l'avantage d'OSX ont été rattrapées et dépassées par la concurrence (au hasard : launchd).

avatar marc_os | 

@Psylo :
T'as trop bouffé de champignon ?
Et donc tu t'es perdu sur un site parlant de produits Apple ?

Va chez Microsoft, eux ils savent bien mieux gérer le multitâche qu'Apple avec UNIX. Je t'invite à faire l'expérience suivante : Tu démarres un projet MS-Access avec comme OS Windows 7 ou 8, et tu te connectes à la base de données d'une banque (via des tables attachées par exemple). En général il y a beaucoup de données. Des tables avec des millions de lignes. Tu fais une belle requête pas optimisée du tout, en faisant des jointures sur des champs non indexés. Comme ça, ta requête bien pourrie mettra du temps à s'exécuter. Dix minutes, une demi-heure, ça peut arriver. Mais imaginons qu'au bout de 15 minutes, tu en aies marre d'attendre et veuilles faire autre chose.
C'est là que les ennuis commencent : L'interface complète de Windows est gelée !
Il y a alors les touches magiques : Ctrl-Alt-Suppr
Tu essayes.
Il ne se passe rien.
Tu recommences. Une fois, deux fois, trois fois.
Rien.
Obligé d'attendre ou de tirer sur la prise de courant pour tout éteindre.
Une demi-heure plus tard, quand la requête a fini son exécution, tout revient à la normale.
Et tu as la joie de voire quatre fenêtres du Gestionnaire de tâches. Parce que tu as appuyé quatre fois sur Ctrl-Alt-Suppr.
Sous XP, c'était beaucoup mieux. Ctrl-Alt-Suppr permettait toujours d'afficher le Gestionnaire de tâche. Mais désormais, ce dernier est une application comme les autres. Par contre sous XP, MS-Access n'avait jamais droit à plus de 50% d'utilisation CPU, même si c'était la seule application ouverte. On ne peut pas tout avoir…

Et bien perso, je préfère le bon viel Unix qui est un vrai OS multitâche et qui n'a pas été codé par des amateurs, lui.

avatar Psylo | 

Etre allergique à Access et Microsoft, c'est plutot sain comme réaction. Et donc ??? Tu voulais dire quoi ???
Normalement un vrai unix ou unix-like contient à minima un gestionnaire de packages, un accès aux sources et des applis propres. C'est loin d'être le cas de cet espèce de clone dégénéré qu'est devenu OSX au fil du temps.

avatar patrick86 | 

"Normalement un vrai unix ou unix-like contient à minima un gestionnaire de packages, un accès aux sources et des applis propres."

C'est écrit où ça ?
Quelle loi stipule qu'il devrait en être ainsi ?

L'informatique évolue. Les logiciels évoluent. RIEN n'interdit de baser un système d'exploitation sur un noyau UNIX sans pour autant y mettre un gestionnaire de paquets ou autres jouets pour geeks.

"un accès aux sources"

1° c'est le cas pour XNU.

2° UNIX n'est à l'origine PAS libre (c'est l'une des raison de la création de Linux et de GNU), pas d'obligation de publier les sources.

---

Tu veux du gestionnaire de paquets ? OS X n'est pas fait pour toi. Tu as des centaines de distributions GNU/Linux à ta disposition.
OS X est destinés à un public LARGE d'utilisateurs qui ne doivent pas avoir besoin de connaissances pointues en informatique pour s'en servir. Il n'est pas destiné aux Geek (bien que ceux-ci sont tout à fait libres de l'utiliser).

avatar marc_os | 

@Psylo
Je voulais dire quoi ?
Si tu n'as pas compris, ça craint.
Bref, je voulais dire que la gestion du multitâche par Windows est complètement foireuse. C'était le cas sous XP, et c'est devenu pire depuis Windows 7 où une seule application* peut bloquer tout le système.
Le genre de déboire que j'ai décrit sous Windows n'arrive jamais sous UNIX.

(*) Je trouve plutôt cocasse le fait que dans mon cas l'application en question ait été une application Microsoft.

avatar philiipe | 

La bataille est désormais celle de l'écosystème. Et Apple est celui qui a le plus à perdre qu'à s'ouvrir : iTunes ou iCloud ne sont pas une source de revenus à grosse marge mais permettent de capter de nouveaux clients et de fidéliser ceux qui sont déjà clients.

Si Apple s'ouvrait, on pourrait être nombreux à switcher (recherche de "fraîcheurs", meilleurs prix,...).

avatar Albendazole | 

"On peut lancer l’hypothèse d’une version Android d’iMessage ou de FaceTime (on se gardera de suggérer Plans qui n’a pas suffisamment de valeur ajoutée à faire valoir). Cela rendrait ces services plus universels, aptes à affronter Skype ou WhatsApp, mais y a-t-il un intérêt économique pour Apple ?"

C'est bien ce qui me fait douter du portage de ces applications sur android : aucun intérêt économique, là où les services de google portés chez ses concurrents peuvent lui servir à afficher plus de pub.

Même la rumeur récente de l'arrivée d'itunes sur android paraît peu crédible. Les utilisateurs android n'ont déjà pas la réputation d'être des gros dépensiers sur la plateforme de google, ce n'est pas pour intéresser apple qui a une clientèle un peu plus friande de contenus. Du coup là encore l'intérêt reste limité.

Alors pourquoi pas le fameux effet halo, mais le jeu en vaut-il la chandelle pour apple? Pas sûr...

avatar jeserkrugger | 

Aujourd'hui ce qui méfait rester chez la pomme et mon vieux iPhone 4, c'est le cloud, AirPlay et iTunes Match. Demain si j'ai la possibilité de partir sur un téléphone a 150€ qui me permet de retrouver tout cela, je lâche mon vieux iPhone...

avatar expertpack | 

@jeserkrugger

Alors tu peux partir sur android .
Il y a d'excellents mobiles pour 1/3 du prix de l'iphone, l'equivalent de airplay , et des solutions meilleures que itunes match.
Avec l'ouverture de kitkat

avatar iRobot 5S | 

Bonjour sur Windows ?
Déjà sur Mac quelqu'un utilise ce truc ?

Safari rapide en 2007 ? J'ai un doute, je l'avais essayé, vite supprimé.

Il y a des gens sous Windows (sur d'autres sites) qui disent que iTunes les enmerdent et pour cela ils n'achèterons plus d'iphones.
Ils devraient se rendre compte qu'un Mac serais bien mieux et plus économique qu'un Pc qu'il faut changer tous les 4ans.

avatar lmouillart | 

Windows 8 est supporté jusqu'en 2023 (soit pour une machine acheté actuellement 9 ans)
http://windows.microsoft.com/en-us/windows/lifecycle
Il est assez facile de trouver des PC garantie 5 ans sur site.

A l'époque où les machines sont systématiquement connectées à Internet, dire qu'un Mac à une durée de vie plus conséquente qu'un PC "autre" de grande marque c'est de la foutaise.

avatar Pan666 | 

@lmouillart :
Ce n'est pas tant une question de support matériel que de composant de qualité. A une époque on avait des Pc acheté autour des 300 € pour de la bureautique et des test, durée de vie moins de 6 mois, l'installation électrique du bureau sautait régulièrement, ça a très rapidement tué les machines, mon Mac le seul de la boîte n'a pas eu de problème, comme d'autres PC plus proches des macs en termes de prix. Ça venait d'un condensateur merdique qui ne faisait pas le boulot en cas de coupure subite. Après ça arrive aussi à Apple de radiner sur certaines pièces pour quelques centimes voire Time Capsule, mais c'est plus rares.

avatar USB09 | 

@lmouillart
''dire qu'un Mac à une durée de vie plus conséquente qu'un PC "autre" de grande marque c'est de la foutaise.''

Entre 3 Mac dont un de 2007, pas une fois malade et qui ne veut toujours pas crevé, et quelque Pc toujours en rade, ça a être dur de m'en convaincre.

avatar iRobot 5S | 

@lmouillart :
Ouais et bien il y a grande marque et grande marque ! Au début c'est tout beau tout nouveau, puis après on se dit : qu'elle merde !

D'ailleurs les gens qui sont toujours sur XP c'est pour la plupart des vieux dont l'ordi est passe chez l'informaticien tous les 2-3 ans au moins (et encore je suis gentil).

avatar patrick86 | 

"Bonjour sur Windows ?
Déjà sur Mac quelqu'un utilise ce truc ?"

MOI. Et quiconque utilise le partage d'imprimantes et/ou scanners entre Mac, ou la messagerie Bonjour.

"Il y a des gens sous Windows (sur d'autres sites) qui disent que iTunes les enmerdent et pour cela ils n'achèterons plus d'iphones."

Il y a des gens qui préfèrent gérer leurs ziques dans l'explorateur Windows plutôt que dans un soft spécialisé…

avatar trollol0l | 

"Il y a des gens qui préfèrent gérer leurs ziques dans l'explorateur Windows plutôt que dans un soft spécialisé…"

Besoin d'une soft spécialisé pour faire un drag & drop ?

avatar patrick86 | 

"Besoin d'une soft spécialisé pour faire un drag & drop ?"

C'est incomparable.

iTunes (comme d'autres logiciels de gestions de bibliothèques musicales) est une gestionnaire de base de données qui possède les outils adéquats :
- prise en compte des métadonnées des morceaux ;
- possibilités de tris multiples et d'affichage selon une ou plusieurs métadonnées (tel(s) album(s) de tel(s) artiste(s) de tel(s) genre(s), par exemple) ;
- listes de lectures qui affichent les morceaux indiqués ;
etc.
le tout sans en exploitant une UNIQUE copie de chaque fichier.

La synchronisation avec un appareil externe (baladeur, smartphone…) est aussi incomparable. Il ne s'agit justement pas d'aller chercher des fichiers pour les copier, mais de dire au logiciel de copier tel ou tel morceaux, avec toutes les possibilités qu'offrent la synchronisation de listes de lectures, artistes, albums ou morceaux seuls.

iTunes permet de :
- mémoriser les réglages de synchronisation de musiques sur son iPhone et d'appliquer la même chose après une réinitialisation (par exemple) ;
- d'avoir plusieurs sélections de musiques à mettre sur son iPhone selon la saison (par exemple) en créant une fois les listes de lectures ;
- de supprimer toutes ses musiques momentanément de l'iPhone (parce que je veux demain avoir beaucoup de place pour prendre pleins de photos et vidéo) et de tout remettre après, en trois clicks ;
- etc.
Le tout en cochant des cases.

---

L'aigreur à l'égards d'iTunes et de sa synchronisation des iPod vient d'une incompréhension de la puissance de cet outil.

---

Je veux remplacer un album par un autre sur mon iPhone ? Je décoche une case et en coche une autre. POINT.
Je veux y mettre un morceau seul (pas l'album entier) ? J'ai une liste de lecture synchroniser avec mon iPhone, j'y met le morceau par glissé-déposé. Même pas besoin que l'iPhone soit connecté à iTunes lors de cet opération.

avatar Laurent S from Nancy | 

"le tout sans en exploitant une UNIQUE copie de chaque fichier."

Et c'est la ou le bat blesse en ce qui concerne Itunes pour Windows, car celui-ci ne consolide pas les fichiers par défaut dans un seul dossier "media".

Résultat, un utilisateur peu habitué à ces systèmes de métadonnées, recherche indexée, liste de lectures etc...et qui dans le même temps va "par réflexe" ranger ses musiques dans des dossiers hiérarchisés via l'explorateur Windows trouvera Itunes compliqué et inutile...

avatar Laurent S from Nancy | 

Lol, je ne savais même pas que ça existait encore "Bonjour" même sur Mac

avatar USB09 | 

@Laurent S from Nancy

Les imprimantes, les scanner l'utilisent courrement mais aussi iChat , safari pour les gestionnaire de fichier sur iPad. Etc...
On le trouve aussi sur Cyberduck

avatar Le docteur | 

Quand j'étais sous Windows, je dois dire que je me méfiais énormément des applications Apple, facilement extrêmement intrusives.

QuickTime me les brisait avec ses versions plus ou moins compatibles (emmerdant pour les applications qui utilisaient une version mais pas une autre). Ca me faisait chier aussi de voir des pubs se lancer au début. J'avais étrangement acheté une version pro pour bricoler des vidéos et je l'avais déjà trouvé plus sympa sous cette forme. D'ailleurs, c'était bien QT pro.

iTunes, je le trouvais très très bien pour l'encodage en mp3, mais il m'emmerdait copieusement à l'installation à essayer de prendre le contrôle de ma bibliothèque.
Et il était inutilisable au quotidien parce que d'une lenteur incroyable.

Safari, par contre, c'était devenu (alors que j'étais passé sur Mac mais utilisait encore un PC de temps à autre) mon butineur par défaut (thème gris obligatoire, par contre sous XP) à partir du moment où les extensions étaient prises en charge : les extensions essentielles pour moi introuvables sur IE (adblock sans lequel ma vie sur le Web tourne à l'enfer, en particulier), plus lisible et bien plus rapide au lancement que Firefox, laid et lent sur une machine pas trop puissante, moins backdooré que Chrome que je me refuse à utiliser.

avatar trollol0l | 

En même temps tu choisis XP limité à ie8, depuis ie9 ya les TPL (Tracking Protection Lists), l'avantage c'est que l'adblock est natif contrairement au extensions sur les autres navigateurs qui plombent les perfs et font exploser la conso mémoire.

Sinon rien d'étonnant à la staganation des softs apple sous windows, ils sont juste la pour dénigrer la concurrence et faire mirroiter un monde extraordinaire et magique avec du hard "apple" tellement ils sont bâclés si on les comparent à leur version osx...

avatar iRobot 5S | 

@trollol0l :
TPL c'est pas du Do not Track ?

avatar trollol0l | 

Ca active DNT s'il était désactiver mais c'est surtout un adblock-like inclut de base dans le navigateur. L'utilisateur a juste à s'abonner à la/aux listes qu'il veut et roule mon robot.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR