Valorisation boursière : Google se rapproche d’Apple

Christophe Laporte |

L’action Google est-elle en train de remplacer celle d’Apple « dans le coeur des investisseurs » ? Si l’action Apple peine à trouver un nouveau souffle, malgré toute l’énergie depuis plusieurs mois d’un certain Carl Icahn, celle de Google croit régulièrement battant record sur record.

Depuis le 1er janvier 2013, l’action Google a gagné plus de 70 % tandis que celle d’Apple s’est adjugée un peu moins de 7 %. Si l’on regarde un peu plus dans le rétroviseur, les deux actions demeurent d’excellents investissements. En 5 ans, le cours d’Apple a bondi de 448 % et celui de Google de 223 %. Vu le contexte économique et boursier, ce sont des chiffres impressionnants.

Depuis quelques jours, la capitalisation boursière de Google a dépassé les 400 milliards. C’est la troisième capitalisation juste derrière Exxon Mobile (411 milliards de dollars) et Apple (485 milliards de dollars). Mais dans la perception des marchés, Google est d’ores et déjà mieux valorisé qu’Apple. Si l’on retire les réserves en cash, l’entreprise Google est valorisée à 342 milliards de dollars, soit 3 milliards de plus qu’Apple.

Ces valorisations reflètent le sentiment du moment des marchés à savoir que Google est mieux positionné qu’Apple pour croître à moyen terme. Cela s’explique entre autres par la communication des deux sociétés. Alors qu’Apple en dit le moins possible sur ses ambitions, Google occupe le terrain en multipliant les acquisitions spectaculaires comme celle de Nest et en dévoilant régulièrement des projets avant-gardistes comme les Google Cars et les Google Glasses. Mais, la vérité des marchés peut rapidement changer d’un jour à l’autre. Apple est bien placée pour le savoir.


Source
Tags
avatar saji_sama | 

"Si l’on retire les réserves en cash"
CQFD

avatar Alex94 | 

@saji_sama :
+1

avatar Eaglelouk (non vérifié) | 

Bonne conclusion.

avatar Hideyasu | 

+1 Saji

N'empêche le mec qui a investi massivement dans l'action Apple & qui a vu la valeur de son investissement croître de 440%, il peut être content de lui !

avatar Jackdu59 | 

Mérité, depuis l'iPad il n'y a que Google que j'ai vu innover, et pas seulement dans l'informatique.

avatar saji_sama | 

@Jackdu59 :
Ah bon??
Pics or didn't happen
Mis a part des projets et Androïd, rien de nouveau

avatar elise | 

@saji_sama

Erreur les google glasses sont utilisées par d éminents chirurgiens et transmettent les interventions dans le moindre détail à l autre bout du monde comme jamais en wifi ... Et ce n est rien ça.. La pomme a intérêt à innover et ds autre chose que l iphone ou l ipad et IOS 7 minable car sinon c mort . L apple tv c est bien mais nous restons sur notre faim tellement ils peuvent faire mieux .... Airplay via apple tv est bien mais non abouti ... Ils font un pas chaque année quand google en fait 10 .... Et puis il ne suffit pas d'innover, il faut bien cibler et s assurer que ça va suivre derrière.. On ne trouve même pas de centrale d accueil pour iphones 5s et c ... Apple ne peut s ouvrir au monde de cette façon ... Les portes sont trop verrouillées et trop d achats intégrés

avatar saji_sama | 

@elise :
Les Google Glass ne sont que des prototypes et ne conviennent pas a un marché de masse, donc c'est pas quelques chirurgiens qui les utilisent, que ça fera un carton, maintenant si tu veux parler de la médecine, les iPad se vendent très bien....

avatar Helmer | 

Elise, l'IRCAD à Strasbourg n'a pas attendu les Google Glasses. Opération Lindbergh du 7 septembre 2001.

avatar damiendu83600 | 

Google vend de la croissance et des perspective d'avenir et de diversifications. Ce qu'apple ne propose pas pour l'instant. Mais la situation va sans doute changer.

avatar SimR69 | 

Petite erreur, vous avez inversé les capitalisations boursières de Apple et Exxon Mobile.
C’est Apple qui est devant avec 485,48 milliards, et Exxon second avec 411,12 milliards.

avatar Kiros | 

@saji
Et androïd n'est même pas une innovation mais une copie infâme.

avatar Doctomac | 

"Ces valorisations reflètent le sentiment du moment des marchés à savoir que Google est mieux positionné qu’Apple pour croître à moyen terme. "

Oui bon, la valorisation boursière de Google par les marché a toujours été surévaluée.

Il suffit de faire le bilan :

- 15% des revenus publicitaires de Google sont réalisés sur des appareils mobiles, le reste c'est sur PC. C'est un peu embêtant quand on sait que l'avenir se situe plus dans les appareils mobiles que dans les PC.

- C'est très peu décrit dans les médias mais Google a connu de nombreux échecs : GoogleTV, Nexus Q, tablettes Xoom, Moto X, Moto G, les Nexus 7 dont on n'arrive pas à avoir les chiffres...

- Quand on me dit que Google est mieux placé pour croître à moyen terme, je me marre un peu. Sans parler des revenus où la forte croissance est du côté de chez Apple, quels sont les projets de Google qui supporteraient une croissante? Les lunettes qui donnent la migraine, le brouhaha autour de la robotique sans vraiment de business modèle encore défini.....

Pendant ce temps, Apple a compris où est la croissance mais les marchés ont du mal à le voir :

https://www.macg.co/rumeurs/2014/02/lautomobile-et-la-sante-deux-industries-qui-interessent-apple-79923

avatar saji_sama | 

@Doctomac :
Oui tout a fait d'accord en fait, c'est vraiment deux méthodes de croissance très différentes :
- Apple avec son culte du secret et du perfectionnisme va développer en interne avec de nombreux projets mais très peu aboutissent a un produit commercialisable
- Google a l'inverse, qui va communiquer énormément sur leurs projets même sur des prototypes (Google Glass), développent les produits a grands renforts de milliards (Nest, Motorola).

Ce seul argument de communication permet a Google de beaucoup mieux se faire apprécier par les marchés boursiers qui ont besoin de connaître l'évolution long terme (et non le court terme comme le prétendent certains qui critiquent la spéculation).
On voit bien toute la fébrilité autour d'Apple et de ses secrets et évidement ça se ressent dans le PER (12 pour Apple, 33 pour Google). Les "perpectives" de croissance sont du côté de Google ce qui explique cette valorisation par les marchés, paradoxalement les 150 milliards de cash d'Apple sont un boulet aux pied d'Apple, car de fait ils ne sont pas en pleine capacité de l'utilisation du cash pour l'innovation.
Au sujet de Google, la majeur partie de leurs bénéfices se fait par la pub "per click" qui se faisait majoritairement sur PC, le déclin du PC au profit du mobile, mets a mal toute cette logique de bénéfices, au même titre que Facebook et Twitter ou Microsoft.
On attends toujours donc les innovations de Google, car mis a part Androïd, qui n'est qu'un OS. On verra bien l'évolution de ces valorisations et évidement la messe n'est pas dite, maintenant si on veut parler de bourse on peut aussi parler de bulle spéculative (cf Twitter qui perds 20% en bourse juste apres l'annonce de ses résultats trimestriels).

avatar John Maynard Keynes | 

Amusant que cela tombe ici dans une simple querelle de chapelles pour bon nombre.

Google et Apple sont deux sociétés très intéressantes à suivre avec des modèles, des périmètres, des ambitions et des stratégies fort différentes.

avatar iRobot 5S | 

Euh... MacG votre article est pratiquement de A a Z ! Apple est la 1ère capitalisation boursière a 485 milliard donc vaut toujours plus que Google !

Après il est temps pour Apple de nous sortir de nouveaux produits, Tim Cook nous a tellement promis pour 2014 qu'Apple est attendu au tournant cette année, soir Apple plonge, soit l'action grimpe en flèche.

avatar iRobot 5S | 

@iRobot 5S :
*faux

avatar Silverscreen | 

Quand on voit les dépenses monstrueuses en R&D d'Apple ces 3 dernières années (genre 10 fois ce qu'Apple a mis dans le développement du premier iPhone dont on a pu mesurer l'impact) et le nombre de têtes officiellement débauchées par Apple (CTO d'Adobe, PDG d'Yves St Laurent, PDG de Burberry, une quinzaine de spécialistes de la médecine non invasive), il est vraiment stupide de penser que les perspectives de croissance d'Apple sont derrière elle...

Il y a du très gros dans les tuyaux, et ce ne sera ni une lubie du pdg ni in beta test comme chez Google avec les Glass. Chez Apple, soit on impacte des dizaines de millions de gens, soit on ne sort même pas le produit...

avatar Lennart | 

les embauches correspondent aussi, pour certaines, à des départs d'Apple de personnes considérées comme "stratégiques".

avatar Jackdu59 | 

@saji_sama
Si tu t'intéresses aux technologies en général, et pas juste a Apple tu te rendras compte qu'il n'y pas qu'android. Notamment le projet Baloons, les Google car, récemment le domaine de la santé, etc.

avatar saji_sama | 

@Jackdu59 :
C'est que des PROJETS, ou sont les produits finis COMMERCIALISABLES?
Dans
Ce cas on peut aussi parler de l'iWatch avec capteurs etc etc, de la branlette de geek tant que le produit n'est pas sorti donc....

avatar tap | 

Faut arrêter la fixette sur Android quand on parle de Google, ce dernier a bien d'autres projets et Android n'est que la plateforme qui met ses services (ce qui importe) sur mobile. Je ne dis pas que c'est pas important, mais ce n'est qu'un projet parmi d'autres...

avatar elamapi | 

cherchez pas, une news ou quelque chose est "mieux" qu'Apple, est forcement une erreur, pire une hérésie. Il n'y a plus de raisonnement possible.

avatar poulpe63 | 

Petit boulette : inversion des capitalisations boursière entre Apple et Exxon.
De plus, Google est passé la semaine dernière devant Exxon (ça se joues à 1% ou 2, comme Apple il y a quelques années).

avatar jj.dr | 

On en revient aux mêmes considérations qu'il y a quelques jours sur le sujet et sur d'autre news. L'écart de valo entre les deux ne me paraît pas justifié, surtout dans ce sens là...

Google vient de subir avec la vente de Motorola un échec révélateur qui va au-delà des simples pertes financières liées :
- échec stratégique : si l'objectif était de tendre vers un modèle "à la Apple" (hard + soft + services).
- échec tactique : les brevets ont été payés très chers et ne se sont pas révélés la "super arme" annoncée.
- échec commercial : l'objectif annoncé de relance de l'activité téléphone a échoué
Mais en ce cas les investisseurs ne semblent pas avoir tiré toutes les leçons long terme de l'affaire et notamment l'incapacité révélée de l'équipe Google a sortir de son core business de vente d'espace publicitaire...

Dans le même temps Apple

avatar tap | 

Je pense qu'au contraire, la vente de Motorola est saluée à raison.

"- échec stratégique : si l'objectif était de tendre vers un modèle "à la Apple" (hard + soft + services)."
=> Pas le but, dis depuis le début et respecté jusqu'à la fin

"- échec tactique : les brevets ont été payés très chers et ne se sont pas révélés la "super arme" annoncée."
=> Oui ce sont les brevets qui ont couté cher. Pas la super arme ? Euh non, mais c'est une arme défensive de taille, elle a notamment permis les récents partenariats entre Samsung et Google, puis avec Cisco également. Maintenant Google qui était littéralement un nain dans le monde des brevets, peut se permettre d'avoir des alliances de taille. Et ça c'était urgent.

"- échec commercial : l'objectif annoncé de relance de l'activité téléphone a échoué"
Ca oui, malgré le boulot réalisé qui a été très sympa.

avatar jj.dr | 

Désolé fausse manip
Dans le même temps Apple a un business sain, "creuse son sillon" sur ses lignes de produits, augmente ses chiffres clés ou les maintient dans un environnement économique degradé.

Si je devais investir mon argent ou celui des autres, entre une agence de pub dont le business model peut se retourner en 24 mois et une société vendant des produits "hard" qui sont sur des cycles beaucoup plus long, je n'irai pas sur la première.

Et pour en revenir aux invest ou a leurs sources, j'en connais suffisamment pour savoir que sur un sujet comme celui là ils ne sont pas forcément au top de la pertinence. Ils croyaient tous a l'avenir de BlackBerry parce qu'ils en avaient un ! ;)

avatar elamapi | 

@Silverscreen

C'est vrai que les services google ne concerne qu'un nombre ultra confidentiel de client ...

Ce que vous oubliez vous, les psychorigide du mac, c'est que contrairement à Apple, google et ses services (et je ne parle pas d'android) sont multi plateforme.

Gmail, Pub, Maps .. etc etc etc

Ca fonctionne sur android, mais aussi sur PC, Mac, Iphone, W8 etc ... A chaque nouvelle plate-forme, à chaque marché qui s'ouvre, ce sont, au mieux des clients en plus, au pire, le même nombre de client.

Autant dire, une croissance quasi permanente.

Apple, c'est .... Apple. Ca à beau etre super, c'est coincé sur Apple, si apple venais à vendre moins, alors ça aurait un impact DIRECT sur les services qu'ils offres.

C'est ça les "PERSPECTIVE".

Les marché s'en foutes que iOS soit mieux qu'Android ou que toto ai copié titi.

Ils regardent les marges de progression possible.

Et "POUR LE MOMENT", Google explique et montre son expension, la ou Apple montre qu'ils stagne.

C'est quoi la nouveauté chez Apple ? Je parle d'un truc annoncé hein, pas d'une rumeur macgé.

TV, SmartWatch, Paramedical, on en sait rien ou juste un ipad 6 et un iphone 6.

Google fait des annonces, qui ne sont peut être que des annonces, mais qui ont le mérite d'exister.
Lunette, Domotique, Voiture, cloud computing (genre amazon), medical, TV, Fibre, et j'en passe ... des trucs annoncés officiellement, des trucs qui existent.

Peut être qu'aucun des ces trucs ne fonctionnera, ou peut être que l'un d'eux rapportera des milliards

avatar saji_sama | 

@elamapi :
Ce sont comme tu l'as dit des services, si le bussiness model n'est pas derrière et pour appuyer un produit alors ça ne sert a rien, j'utilise Gmail, Google street, Youtube, et apres ? Ça va me faire acheter un Motorola? Un Chromebook?

Une annonce est une annonce, un produit fini est un produit fini, c'est certes très basique comme logique, mais ça reste de la communication, que Google communique plus sur l'avenir, ça explique l'écart de valo, par ce que c'est un pari technologique que le marché fait, mais pas pour autant qu'il sera au profit de Google....

avatar jj.dr | 

@saji_sama

Tout a fait
Le pb de Google est que la pub est son seul BM et que c'est un business très fragile.

avatar rikki finefleur | 

Le software peut se multiplier à l'infini, et pas le hardware.
Les marges par exemple de MS sur les différentes divisions sont éloquentes (soft vs xbox).
C'est tout l’intérêt du software.
Le hardware ce sont des usines, des canaux de distribution, des magasins. Bref c'est lourd comme organisation, avec en plus un risque de stock.

avatar béber1 | 

"Et "POUR LE MOMENT", Google explique et montre son expension, la ou Apple montre qu'ils stagne."

Apple ne montre rien, ce qui fait que la plupart des gens, des medias et des marchés financiers pensent qu'ils stagnent.
C'est plus correct comme ça.

Il y a beaucoup de coms partout et Google sait bien investir le champs de la communication autour de ses possibles et futures applications dans le monde de l'électronique connectée de demain.
Mountain View sait bien utiliser les attentes en distillant divers messages autour de ses acquisitions (l'acquisition de Nest rentre aussi dans ce champ médiatique et de la communication : en gros un transfert de compétences, avec le nom Apple derrière) et de ses futurs produits, qui même si certains sont encore à l'état de projets, ont le mérite de rassasier les imaginations.

Pour autant, je te rejoins elamapi, Google a de bons fondamentaux, dont Android et sa large diffusion dans le monde des smart-mobiles ne sont pas les moindres. L'entreprise affiche régulièrement ses ambitions par son dynamisme, et par son soucis de valoriser constamment ses services et ses divers projets. Donc on voit qu'elle essaie de donner, à l'adresse des boursicoteurs, des garanties, de la visibilité et des perspectives concernant son developpement dans le futur, à mêmes de rassurer et conforter les investisseurs
Mais comme dit Saji_Sama " On verra bien l'évolution de ces valorisations.

Et là on bute sur le plafond de toutes entreprises quelles qu'elles soient.
Car autant on peut plaquer des craintes sur les futurs produits Apple qui ne seraient pas à la hauteur des attentes, autant on pourra le plaquer de la même manière sur les divers projets futuristes de Google qui pourraient laisser les attentes sur leur faim. C'est le double-tranchant des communications qui attisent les rêves.

Ce sur quoi Google pourra compter, c'est ce qui fait son socle actuel : le logiciel, sa bonne implantation sur le Net (moteur de recherches, services, régie pub).
Mais même cette position universaliste ne lui est pas plus acquise sur le long terme que le talent d'innovation que l'on accorde à Apple, car l'image de géant de plus en plus incontournable -avec un monde mobile androidé partout- peut lui être en partie préjudiciable, et Google comme Apple ou MS ou Intel, comme n'importe quel géant actuel, n'est pas à l'abri de nouvelles dynamiques imprévues, de nouvelles entreprises qui montent et des retournements divers de conjonctures, etc...

Ce qui fait que les investisseurs peuvent actuellement valoriser le titre de Google, pour autant, comme dit saji, "évidement la messe n'est pas dite".
Car autant le logiciel a une souplesse d'adaptation, il faut toujours qu'il s'exprime sur une partie matérielle qui sera, le mobile l'a démontré (et les GoogleGlass n'y echapperont pas), de plus en plus sophistiquée et optimisée.
Et en ce domaine, Apple a encore un champs de d'expression et de compétence.
Ce qui montre aussi que les 2 sociétés ont des modèles industriels très différents

Pour revenir à la news Google n'est pas à l'abri d'une bulle spéculative.

avatar Ducletho | 

Je suis d'accord avec toi.
J'étais perplexe sur le développement de Google, mais quand je vois que dans des grosses entreprises, la solution mail désormais adoptée est gmail dans sa version webmail entreprise. Léger, efficace, plus de lotus ou de outlook.
Google sait s'installer autrement. Du coup, ces entreprises choisissent les android comme outils mobiles...l'avenir leur appartient

avatar Ducletho | 

-

avatar Pascal 77 | 

La situation boursière reflète bien les préoccupations des responsables de ces entreprises : Google prend soin de ses investisseurs, Apple prend soin de ses produits, donc, à moyen terme, la croissance boursière de Google est plus favorisée, toute la différence entre une logique spéculative et une logique industrielle ! Google fait beaucoup d'argent à partir de rien (voire à partir de ce qui ne lui appartient pas … Comme vos données), Apple fait de l'argent en créant des richesses matérielles, et comme "le marché" préfère les bénéfices spéculatifs à court terme aux perspectives à long terme que propose la création de biens matériels, rien d'étonnant à ce que Google rattrape Apple.

avatar rikki finefleur | 

Pascal 77
Pas vraiment, en ce moment c'est surtout apple qui prend soin de ses investisseurs pas vraiment goog.
Faut se méfier des "images à la noix" qui il me semble, tu les accumules, car Goog a une stratégie de beaucoup plus long terme qu'apple.
Faut-il mieux être hardware que software ?

Vu que les produits se banalisent (comme le smartphone), avec donc un risque de chute des prix (que l'on voit deja sur les tablettes et smartphones), on voit qu'aujourd'hui des services comme itunes rapportent chaque année de plus en plus.
Donc la stratégie de goog n'est pas idiote.
Par contre pour Apple c'est plus difficile , car bien du marché lui échappe, et c'est certainement le plus gros reproche qu'on peut luire faire, sa cupidité, son avidité pour l'argent à court terme. Le mauvais positionnement du 5C est un bon exemple. Marge d'aujourd'hui n'est pas marge de demain.. C'est peut être cela qui est sanctionné en bourse.

Par contre comme tu le dis, le marché de goog peut être fragile vu sa position dominante, mais parce que justement elle propose des choses excellentes que ce soit gmail, moteur de recherche, ou youtube. Pas un n'arrive à concurrencer goog. C'est aussi son dilemme.

avatar iRobot 5S | 

Apple n'as pas une bonne tragédie dans le cloud, je rêverais qu'ibook soir comme dropbox pour idevice et OSX, parce quoi que je fasse les fichiers sont sauvegardé en local et ça me prend le la place. Apple a été très innovante avec son cloud mais il reste figé. Alors que chez Google tout est en constante modification.

Par contre le jour ou Samsung retournera sa veste et laissera android pour son propre système ou un autre, l'utilisateur lambda qui se sert de son téléphone que pour téléphone et envoyer des sms n'y verra que du feux. C'est pourquoi la vente de Motorola est aussi la disparition d'une valeur sûre pas vraiment exploité.

avatar rikki finefleur | 

C'est aussi un risque pour goog que samsung parte , mais le fera-telle ?
Aujourd'hui les ventes de samsung reposent essentiellement sur android, je la vois mal changer tout d'un coup pour faire peut etre son propre malheur.
Samsung son but est d'aller ou cela se vend. Avec parfois de la précipitation. Ce qui n'échappe à personne.
Il est vrai qu'apple est totalement absent du web , hormis ses solutions propriétaires, et c'est bien dommage.

avatar phantoom | 

Au delà des annonces de Google, c'est surtout la masse de brevets stratégiques qu'ils sont en train d'accumuler à travers leurs différents rachats. Soyons honnête, les robots seront un réalité demain. (ils commencent déjà a s'incruster chez nous, avec les aspirateurs les serpillières, les tondeuses, la télé-présence)

C'est un marché d'avenir, c'est certains. Tout comme la réalité augmenté et le wearable computing. Et c'est là que l'on voit ce que vise Google.

Apple vas peut être sortir une montre et une tv (qui seront peut être géniales) mais après?

Google mise directement sur l'après plutôt que d'essayer de se forcer dans un truc où ils sont certains de se planter. D'où des annonces sur les projets en cours de développement.

Rien que les Google cars ont pris une avance considérable sur tous les autres constructeurs automobiles. Elles roulent déjà sur route ouverte et ont parcouru plus de 800.000 km... Quel autre constructeur l'a fait?

Croire que Google est foutu est une erreur - Apple n'est pas mort non plus c'est évident, la seule nuance étant que les spéculations la concernant sont à court terme et non à long terme.

CONNEXION UTILISATEUR