Apple : « le nouveau Microsoft »

Christophe Laporte |

La dernière note de Ben Reitzes ne devrait pas passer inaperçue. L’analyste de Barclays passe de « achat »  à « conserver » pour Apple qu’il décrit comme (péjorativement cela va sans dire) le « nouveau Microsoft ».

L’analyste qui a 570 $ comme objectif de cours ne voit pas d’éléments qui pourraient faire repartir à la hausse l’action Apple. D’ailleurs, il ne voit pas le cours de l’action évoluer énormément ces prochains mois.

Son argumentation se tient en deux points. Il estime que les nouveaux marchés sur lesquels Apple va bientôt entrer que ce soit une montre connectée ou un téléviseur ne permettront pas d’instaurer une nouvelle dynamique comme l’iPod, l’iPhone et l’iPad ont pu le faire auparavant. Son autre motif d’inquiétude qui le pousse à se mettre à l’écart de l’action Apple, c’est le marché des smartphones qui est petit à petit en train d’arriver à maturité.

La fin de la belle histoire pour AAPL ?
La fin de la belle histoire pour AAPL ?

Selon lui, les nouveaux produits sur lesquels Apple travaille ont pour objectif de rendre l’iPhone encore plus pratique et en quelque sorte central dans nos vies. Cependant, cela ne permettra pas selon lui à Apple de relancer ses ventes de smartphones. Reitzes estime que ça en est fini des années de croissance à deux chiffres pour son produit phare.

Et c’est précisément là qu’intervient la comparaison avec Microsoft, dont l’action a baissé de 35 % depuis le 1er janvier 2000. Pire encore, le plus haut historique de l’action de Microsoft remonte au 27 décembre 1999. D’après lui, dans l’histoire de la high-tech, aucun géant de cette industrie n’est parvenu à repartir de l’avant à nouveau après une période difficile d’un an ou deux, notamment lorsque les marges commencent à baisser et que celui-ci se fait rattraper par la loi des grands nombres.

Evolution de l'action Microsoft depuis le début des années 2000.
Evolution de l'action Microsoft depuis le début des années 2000.

Autrement dit, à l’écouter, le plus haut historique de l’action Apple atteint le 19 septembre 2012 (702 $) pourrait tenir un moment. En attendant, les actions Microsoft et Apple ont déjà un point commun. Elles ont toutes deux un P/E (ratio cours sur bénéfices) compris entre 13 et 14, un chiffre extrêmement faible notamment pour des actions high-tech. À titre de comparaison, le P/E de Google est de 33.

Autrement dit, si les investisseurs avaient autant confiance dans l’avenir pour Apple et Microsoft que Google, ces deux actions seraient actuellement à des niveaux historiques.


Tags
avatar philoo34 | 

@Ducletho

"L'infini n'existe que dans le monde de la science théorique et la théologie.
Maintenant, dans le monde pratico pratique, les pieds sur Terre, il y a une limite à tout ce qui est human made."

Ben moi, pour que mon fils s'endorme je lui dit de compter les moutons .
Et ben vous me croirez si vous voulez mais il n'arrive jamais au bout sans s'endormir avant .

L'infini n'existe pas puisqu'on arrive jamais à l'atteindre ..........

Ça pourrait être du Raymond Devos ....

avatar Ducletho | 

Toi tu vois les moutons qui ne sont pas infinis mais que tu vois comme tel, alors qu'en fait tu parles de nombres entiers cachés derrière les moutons qui eux sont des êtres mathématiques pour lesquels l'infini existe.
Je crois que je viens de te perdre.

avatar Ducletho | 

Bon je vais tenter une autre approche.
On se sert de nombres Réels ou Entiers ou Relatifs ou Complexes...(un outil mathématique et théorique) qui peuvent aller à l'infini (et au delà, ça c'est pour ton fils !) pour une utilisation sur des choses bien réelles et limitées comme l'activités économiques humaines classiques.
Bref il ne faut pas confondre l'outil qui sert à compter (les chiffres) et ce que l'on compte (la réalité)

avatar philoo34 | 

@Ducletho

"On se sert de nombres Réels ou Entiers ou Relatifs ou Complexes...(un outil mathématique et théorique) qui peuvent aller à l'infini (et au delà, ça c'est pour ton fils !) pour une utilisation sur des choses bien réelles et limitées comme l'activités économiques humaines classiques.
Bref il ne faut pas confondre l'outil qui sert à compter (les chiffres) et ce que l'on compte (la réalité)"

Non mais sttoooop ! :-)
C'est qu'il va me faire un cours de maths en plus si ça continue !
À un moment donné , va falloir que t'arrêtes de prendre le gens pour des cons je pense , et pas en profiter pour étaler la confiture de ton savoir sur ma tartine d'indifférence ....

Ma réflexion etait tout sauf un truc à prendre au 1er degré ..
Aller tu devrais aller te coucher ...
Comme moi ...

avatar Ducletho | 

Bonne nuit. Allez je vais aller me prendre un lait chaud !

avatar philoo34 | 

@Ducletho

"Toi tu vois les moutons qui ne sont pas infinis mais que tu vois comme tel, alors qu'en fait tu parles de nombres entiers cachés derrière les moutons qui eux sont des êtres mathématiques pour lesquels l'infini existe.
Je crois que je viens de te perdre."

Non mais faut pas tout prendre au premier degré l'ami ....
Tu dois être d'un chiant dans la vie toi finalement .

Je crois que c'est toi qui te perds tout seul la :-)

avatar Ducletho | 

Tu me prends le chou régulièrement, comment veux tu que je sache quand tu rigoles vraiment ?
Désolé, je dois avoir le cerveau d'un mitochondrie

avatar philoo34 | 

@Ducletho

"Désolé, je dois avoir le cerveau d'un mitochondrie"

Mouaih et t'es en panne d'ATP !

avatar Ducletho | 

Cerveau en vacances, et je perds trop de neurones par jour. L'âge...et le HardRock en voiture...

avatar philoo34 | 

@Ducletho

"Désolé, je dois avoir le cerveau d'un mitochondrie"

Ha oui , au fait , c'est UNE mitochondrie ! .... :-D

avatar Ducletho | 

"c'est UNE mitochondrie"

oui j'avais vu mais eu la flemme de corriger.
Et puis Johnny n'est pas là pour me reprendre !

avatar Ducletho | 

"Tu dois être d'un chiant dans la vie toi finalement ."

Bien au contraire, plutôt pince sans rire. Il faut passer ce côté piquant, tranchant (parce que je suis joueur), mais je ris de moi aussi !

avatar GLX | 

Ton fils ne compte que des images de moutons, pas les moutons qui existent vraiment.
Bon d'accord même s'il comptait les vrais moutons, il s'endormirait quand même avant d'arriver à la fin, mais c'est juste une question de temps.

avatar philoo34 | 

@GLX

"Ton fils ne compte que des images de moutons, pas les moutons qui existent vraiment.
Bon d'accord même s'il comptait les vrais moutons, il s'endormirait quand même avant d'arriver à la fin, mais c'est juste une question de temps."

Et un autre ! :-)
J'avais pourtant ajouter la référence à Devos à la fin pour éviter ça :-)

avatar Ducletho | 

lol ben bravo !

avatar Ducletho | 

Bon je suis rassuré, GLX m'a compris.

avatar philoo34 | 

@Ducletho

"Bon je suis rassuré, GLX m'a compris."

Ouaih , à vous deux , on va retrouver le taux de neurones valides nécessaire.
Mis c'est pas gagné :)

avatar Ducletho | 

"Mis c'est pas gagné :)"

au passage :

MAIS c'est pas gagné :)

mais non je déconne :)))

avatar zoubi2 | 

@Christophe

Excusez-moi, je n'ai pas du tout envie d'être pédant, mais la phrase "notamment lorsque les marges commencent à baisser et que celui-ci se fait rattraper par la loi des grands nombres" ne veut strictement rien dire...

La fameuse "loi des grands nombres", citée partout à tort et à travers, peut s'énoncer simplement ainsi: "Plus le nombre d'essais est grand, plus la distribution expérimentale se rapproche de la distribution théorique". Exemple typique: le pile ou face.

J'ai vraiment du mal à voir ce que la "loi des grands nombres" vient faire dans cette histoire...

Sans rancune ;)

avatar Ducletho | 

"Excusez-moi, je n'ai pas du tout envie d'être pédant,"

Non, Non Zoubi2, ici c'est la règle d'être pédant ! Surtout faut pas faire semblant :

"La fameuse "loi des grands nombres", citée partout à tort et à travers, peut s'énoncer simplement ainsi: "Plus le nombre d'essais est grand, plus la distribution expérimentale se rapproche de la distribution théorique". Exemple typique: le pile ou face."

Parce que ça c'est ....super super pédant ! Mais tu as raison.

avatar diegue | 

Je trouve que Ben Reitzes est gentil car il aurait pu le comparer à Sony jusqu'à fin XXème siècle !
Dire que Sony, incapable de sortir de vraies nouveautés, en est arrivé à abandonner les Vaio (entre autres)!!

avatar John Maynard Keynes | 

Article polémique s’il en est, une mine à commentaires partissent :-)

Force est d’admettre que la trajectoire et la stratégie de croissance de Google est bien plus lisible que ne l’est celle d’Apple.

Après comme je le disais ailleurs comparer ces deux société relève de l’acrobatie intellectuelle tant elles n’ont pas grand chose en commun en terme de modèle d’affaires, de marchés, de périmètres, d’ambitions ...

Nous comparant ici une société qui est avant tout une immense régie publicitaire offrant plus où moins des services pour monétiser en suite ceux qui s’en serve à une société tirant la plus grande part de ces recettes de la vente de matériel.

ça n’a pas de sens au delà d’un certain point.

Après il n’est pas idiot de considérer que le potentiel de croissance du modèle d’affaire de Google qui est profondément contemporain est plus conséquent que celui d’un vendeur de matériel.

Si là est le message, alors la question me semble plus légitime qu’une comparaison frontale de deux société.

La monétisation des utilisateurs a un grand avenir, sauf prise de conscience citoyenne globale et improbable.

avatar rikki finefleur | 

Franchement ces multi-nationales commencent à nous les gonfler...

avatar John Maynard Keynes | 

@rikki finefleur

Ce n’est pas nouveau, tu es peut-être trop jeune pour avoir connu la tentaculaire ITT :-)

avatar Neyres | 

Aujourd'hui Apple est le "nouveau" Microsoft et il y a quelques mois on disait que Microsoft était le nouveau Apple... Allez ... c'est bientôt le week end ...

avatar Pahra | 

Si j'étais Cook, ça me ferait quand même bien mal au Q de lire un truc pareil. Même s'il n'a pas trop viandé la maison jusqu'ici, je trouve l'analyse tristement réaliste.
Enfin, moi qui dirige une boite, je lis ça de ma société, je me roule en boule dans le fond du couloir à côté des toilettes et je pleure.
Maintenant l'autre problème, c'est qu'il suffit qu'un pecno dise "sautez tous par la fenêtre" pour que les autres flans suivent. Est-ce qu'il ne serait pas plus sain d'interdire ce genres de déclarations, d'instaurer un silence et un devoir de réserve quant à la santé des sociétés? Que si des firmes souhaitent obtenir des infos pareilles, bah qu'ils paient des boites pour ça mais qu'ils gardent ça pour eux, comme ça personne n'est influencé et chacun pense par soi même.
Enfin à peu près.
(j'habite à côté du Bisounours bleu, troisième à gauche après le platane)

avatar melaure | 

D'un autre coté ce n'est pas la première fois qu'on entend ou lit ça. Et perso je l'ai même déjà dit il y longtemps, sauf qu'aujourd'hui je n'ai plus le même avis. Apple est devenu comme Microsoft il y a 4 ou 5 ans, c'est à dire avant la disparition de Jobs. Maintenant c'est bien pire car il y a une vraie culture de l'obsolescence programmée des systèmes d'exploitation et des logiciels en plus du matériel. Et de ce coté Microsoft est bien plus à l'écoute de ses clients, en maintenant longtemps ses OS, et en gardant une compatibilité correcte de ses applis avec le N-1, voire N-2 … quand Apple passe son temps à tout casser sans se poser de question. Tout est fait pour le nouveau client au détriment de l'ancien ... Alors certes les produits de Redmond nous conviennent nettement moins, mais la politique client est bien moins mesquine …

Aujourd'hui le seul vrai nouveau Microsoft, c'est Google. Tout simplement parce que ce sont eux qui sont les numéros un mondial du système avec plus de 50% de PDM mondiale. Il est fini le temps ou le mobile était de coté, il faut le compter avec la micro, et Android écrase tout …

avatar saji_sama | 

@melaure :
LOL !!!

avatar melaure | 

Ca c'est de la réaction de djeun's ! Vide, compacte et cryptique ;)

Ne le prend pas mal ;) :D :D :D

avatar philoo34 | 

@melaure

"Et de ce coté Microsoft est bien plus à l'écoute de ses clients, en maintenant longtemps ses OS, et en gardant une compatibilité correcte de ses applis avec le N-1, voire N-2 … quand Apple passe son temps à tout casser sans se poser de question. Tout est fait pour le nouveau client au détriment de l'ancien ... Alors certes les produits de Redmond nous conviennent nettement moins, mais la politique client est bien moins mesquine …"

ça c'est de l'argument réchauffé ...
MS ne vit plus que grâce au monde pro.

Ils n'inventent pas grand chose .
Pourquoi ?
Ben justement parce qu'ils écoutent trop leur client .
Et si ils écoutent trop leur client c'est pas parce qu'ils les ont en considération , c'est juste parce qu'ils savent que c'est le seul moyen de les garder sur le long terme , tout simplement .
Après pour le monde pro, c'est sûrement la bonne solution , je dis pas .

Mais faut arrêter de nous faire passer des vessies pour des lanternes ..
C'est pas en écoutant les clients qu'on innove .
Pourquoi ?
Parce que le client lambda n'est pas un expert , il est juste un utilisateur .
Le client n'est pas au courant des nouvelles technologies en gestation dans les labos ou des possibilité de nouveaux matériaux, des nouvelles interfaces , des nouveaux périphériques ,etc ..

À l'époque ou il n'y avait que les claviers , ce sont pas les clients qui ont poussés à utiliser la souris , et les anciens , au début, ne voyaient pas la dedans une révolution .
Pareil pour les trackpad , ces sont pas les clients qui les ont demandés .
Pareil pour le tactile .

Dans le grand public :
Le client adopte ou pas la nouveauté mais ce n'est pas lui qui en fait la demande .
Ce n'est pas lui qui valide, ni lui qui demande ou refuse les évolutions .
Il est écouté malgré lui si on peut dire, par la popularité qu'il donne ou pas à une nouvelle techno mais ça va pas plus loin .
Avec MS , le client est souvent bêta testeur , et ensuite il peut y avoir des recadrages , mais ça ne pousse pas à l'innovation .

C'est comme si dans une boîte en nouvelle techno , on prenait des types dans la rue , pour demander leur avis pour l'ébauche d'un projet et surtout en les prenant en considération . On aurait 50 avis différents et partant dans tous les sens .
La Berezina assurée :-)

Et si Apple révolutionne parfois les usages c'est justement parce qu'il n'écoute pas les clients , et heureusement , sinon on serait encore aux PC clavier basiques .
Le client lambda n'aime pas les changements une fois qu'il a ses habitudes et qu'il se débrouille avec .

avatar _mabeille_ | 

@Pahra enfin j'en connais qui voudrait bien être les propriétaire de Microsoft et ou d'Apple se sont de belles boites .... alors pitié nous parlons de boites hors normes.

avatar Shimomura | 

Qui se souvient encore des commentaires acerbes de certains analystes et journaliste lors de la présentation de l'iPad par Steve Jobs ?

Je me souviens des comparaisons réductrices qui réduisait l'iPad à un gros iPod sans le moindre avenir, on connait la suite.

avatar iRobot 5S | 

@Shimomura :
Je m'en souviens, c'était l'époque des :
"C'est trop tôt, c'est la fin du papier, c'est inutile, ça remplacera jamais un Pc" et autres blabla

avatar iBaby | 

N'empêche qu'à mon prochain changement d'ordi, il fera tourner soit Windows, soit Mac OS, mais pas Chromebook.

avatar damiendu83600 | 

Je ne vois toujours pas en quoi les produits de Google sont mieux ... Parcequ'ils ne le sont pas ... Apple ne fait pas plus de mauvais produit qu'avant, apple présente toujours d'excellent chiffres et des bénéfices ainsi qu'un chiffre d'affaire important. Apple continue d'innover et présente toujours des produits d'une excellente qualité sur les secteurs où ils sont présent et on sait qu'ils travaillent pour rentrer sur de nouveau marché. Je ne vois pas en quoi apple se Microsoftise. Apple n'a raté aucun coche jusqu'à présent. Apple fait toujours rêver. Le seul problème c'est que Google est sans cesse en train de montrer des prototypes ou des projets ce qui a titre de comparaison donne l'impression qu'apple ne fait rien alors qu'apple fait beaucoup mais communiqué peu sur ses futurs projets.

avatar John Maynard Keynes | 

@damiendu83600

Je ne vois toujours pas en quoi les produits de Google sont mieux

Qui dit qu’ils sont mieux ? Si ce n’est ce qui ont rien compris à ce que sont Apple et Google ?

Les produits, au sens comptable du terme, de Google c’est nous.

On ne peut comparer cela aux produits d’Apple qui ne sont ni mieux, ni moins bien, mais d’un autre type ;-)

Et c’est ce qui séduit les marchés dans le modèle de google : la capacité de monétisé de mieux en mieux leurs utilisateurs de services gratuit.

C’est un modèle qui semble avoir beaucoup d’avenir et une très grande marge de croissance contrairement au modèle classique de la vente de produit.

Google a prouvé qu’on pouvait faire beaucoup d’argent en proposant de plus en plus de service gracieux permettant d’établir des profils très pointus des utilisateurs afin de les monnayer au prés de tiers.

avatar damiendu83600 | 

Après l'analyse et les arguments donné par le monsieur me semble pas très justifié ... Sachant qu'on ne connaît en rien les produits qu'apple va présenter. En revanche je suis d'accord pour le tassement du marché smartphone.

avatar macouillelafripouille | 

En même temps si l'action évite les spéculateurs c'est pas plus mal. Apple n'a pas besoin d'actionnaires fantômes qui ne sont intéressés que par le très court terme.

avatar John Maynard Keynes | 

@macouillelafripouille

Si tu savais de quoi tu parles, tu saurais qu’un spéculateur peut réaliser des profits sur la baisse d’une valeur tout comme sur sa hausse.

Pour le reste Apple n’est pas particulièrement une valeur spéculative.

Et pour finir tu peux expliquer ce que veut dire cette phrase :

Apple n'a pas besoin d'actionnaires fantômes qui ne sont intéressés que par le très court terme.

Je croyais qu’il ne fallait surtout pas que l’actionnariat est prise sur la stratégie d’Apple, ce qui est actuellement le cas car l’actionnariat est fortement dilué.

Si tu veux un actionnariat impliqué cela risque de faire mal à tes convictions :-)

avatar Lennart | 

Il ne suffit pas de tout savoir sur les champignons, les comestibles, les indigestes, les mortels.
Car si tu ne connais pas les bons coins à champignons tout ce savoir ne t'es pas d'une grande utilité, et si il y a bien une chose qu'on garde pour soi c'est l'emplacement de ces bons coins. :)

avatar aldomoco | 

... égoïste ! moi je connais un bon coin à Psilocybe semilanceata que je partage volontiers avec mes amis amateurs !

avatar otop | 

Analyse interressante , mais partiellement fausse , meme si apple est parti pour dominer les marchés qu elle occupe , apple n as aucun monopole oligarchique comme etait microsoft. Le moindre faux pas d apple est condamné par les marchés ( dernier en date , l iphone 5c) , microsoft en plus de son attentisme s'est permis des gamelles spectaculaires sans jamais vraiment etre inquiétés pendant 20 ans.
C est sur qu ajuourd hui microsoft n as plus la meme marge de manoeuvre alors qu apple a tendance a minimiser les faux pas.

avatar Emmanuel94 | 

Le ratio P/E (d'habitude on parle de PER) est dans la moyenne par rapport au cours, mais c'est un peu biaisé :
- Le cash comptabilisé n'est pas réellement disponible étant localisé dans des sociétés offshore du fait d'une pratique d'optimisation fiscale,
- Le PER au cours actuel si cette pratique d'optimisation venait à être modifée se trouverait augmenté (vers 15 ou 16).

Pourtant APPLE n'est pas si chère :

La méthode d'analyse d'un cours de bourse ne peut se fonder que sur le PE, les fondamentaux financiers d'APPLE sont supers solides, et sans revenir sur les attentes des geeks (ubintu, windows, iphone 5C jugé décevant…. et j'en passe) APPLE reste une boîte avec un fort potentiel d'innovation. C'est dans un horizon de 2/3 ans que les questions sont plus pertinentes :
APPLE pourra t'elle continuer à proposer des produits innovants et compétitifs ?
APPLE saura t'elle prendre les nouveaux virages technologiques et les transformer en produits ?

je resterai très prudent sur des prévisions malgré le potentiel démontré :
De nouveaux acteurs peuvent apparaître (créations alliances), APPLE a encore du mal a s'introduire dans les DSI des grandes boites pour ce qui est des ordinateurs, le canal de distribution super contrôllé peut il perdurer ?
Enfin je ressens une frustration grandissante sur deux sujets : certains consommateurs et distributeurs (Orange, SFR…) vivent le pricing power (fait de pouvoir imposer son prix) d'APPLE comme très élitiste et quasi dictatorial, et dans le même temps les geeks et les branchés pensent que l'univers APPLE est par trop fermé (IOS, Itunes…) par rapport à d'autres univers et systèmes d'exploitation. Pour cette dernière remarque c'est l'image d'APPLE qui peut en pâtir, le challenger devenu leader est toujours attaqué et APPLE a beaucoup joué de cela dans le passé (cf pub I'm a Mac I'm a PC).

Pour ma part je pense qu'APPLE doit oser plus quitte a se planter parfois comme ce fut le cas avec le Newton, et j'espère que l'aventure des licences mac Os ou IOS sur d'autres terminaux sera rendue possible (un nokia avec IOS ou un DELL avec Mac Os de manière légale, seraient de bonnes pistes).

Pages

CONNEXION UTILISATEUR