Apple : « le nouveau Microsoft »

Christophe Laporte |

La dernière note de Ben Reitzes ne devrait pas passer inaperçue. L’analyste de Barclays passe de « achat »  à « conserver » pour Apple qu’il décrit comme (péjorativement cela va sans dire) le « nouveau Microsoft ».

L’analyste qui a 570 $ comme objectif de cours ne voit pas d’éléments qui pourraient faire repartir à la hausse l’action Apple. D’ailleurs, il ne voit pas le cours de l’action évoluer énormément ces prochains mois.

Son argumentation se tient en deux points. Il estime que les nouveaux marchés sur lesquels Apple va bientôt entrer que ce soit une montre connectée ou un téléviseur ne permettront pas d’instaurer une nouvelle dynamique comme l’iPod, l’iPhone et l’iPad ont pu le faire auparavant. Son autre motif d’inquiétude qui le pousse à se mettre à l’écart de l’action Apple, c’est le marché des smartphones qui est petit à petit en train d’arriver à maturité.

La fin de la belle histoire pour AAPL ?
La fin de la belle histoire pour AAPL ?

Selon lui, les nouveaux produits sur lesquels Apple travaille ont pour objectif de rendre l’iPhone encore plus pratique et en quelque sorte central dans nos vies. Cependant, cela ne permettra pas selon lui à Apple de relancer ses ventes de smartphones. Reitzes estime que ça en est fini des années de croissance à deux chiffres pour son produit phare.

Et c’est précisément là qu’intervient la comparaison avec Microsoft, dont l’action a baissé de 35 % depuis le 1er janvier 2000. Pire encore, le plus haut historique de l’action de Microsoft remonte au 27 décembre 1999. D’après lui, dans l’histoire de la high-tech, aucun géant de cette industrie n’est parvenu à repartir de l’avant à nouveau après une période difficile d’un an ou deux, notamment lorsque les marges commencent à baisser et que celui-ci se fait rattraper par la loi des grands nombres.

Evolution de l'action Microsoft depuis le début des années 2000.
Evolution de l'action Microsoft depuis le début des années 2000.

Autrement dit, à l’écouter, le plus haut historique de l’action Apple atteint le 19 septembre 2012 (702 $) pourrait tenir un moment. En attendant, les actions Microsoft et Apple ont déjà un point commun. Elles ont toutes deux un P/E (ratio cours sur bénéfices) compris entre 13 et 14, un chiffre extrêmement faible notamment pour des actions high-tech. À titre de comparaison, le P/E de Google est de 33.

Autrement dit, si les investisseurs avaient autant confiance dans l’avenir pour Apple et Microsoft que Google, ces deux actions seraient actuellement à des niveaux historiques.


Tags
avatar saji_sama | 

Il me fait marrer lui, comparer Apple a Microsoft, la bonne blague

avatar Ludavid21 | 

Désolé de te contredire dans ton fanboyisme, mais je trouve que cet analyste a malheureusement raison, la comparaison n'est pas mauvaise. L'Apple de maintenant n'est plus l'Apple de Jobs, celle que j'avais pourtant tant aimé et qui est devenue une marque comme une autre à mes yeux maintenant...

Si il y a des gens comme toi qui l'apprécient toujours, heureusement pour Apple, mais il faut accepter que cela ne soit pas la vision de tout le monde.

avatar saji_sama | 

@Ludavid21 :
Encore cette vision du "c'était mieux avant"....
Hé les gens il faut arrêter de vivre dans le passé, Jobs est mort, Apple évolue et encore heureux....

avatar Ludavid21 | 

Ben oui, "encore". Elle revient d'ailleurs tellement souvent, surtout avec Apple dernièrement, c'est vraiment étrange...

Qu'on se comprenne bien, je n'ai rien contre le changement, je veux bien aller de l'avant et essayer d'autres choses, mais si le futur c'est l'Apple actuelle avec des systèmes bugués et de plus en plus fermés (et moches, mais ça c'est mon avis personnel) avec des appareils "révolutionnaires" qui n'ont rien de bien différent de la génération précédente, non... C'est pas Apple ça, ce n'est plus eux.

Pfouh, je préfère aller voir du côté de Linux et me prendre un Ubuntu phone à ce stade, eux au moins ils expérimentent des concepts parfois je l'admet inutiles avec des fois un côté un peu "on essaye de faire des trucs rien à voir pour se démarquer, mais au final c'est nul", mais franchement intéressants (eh pas fou, je vais pas aller chez microsoft quand même). Parce que cette manie de tout synchroniser avec le cloud de manière "fantastique et révolutionnaire où tout se fait tout seul blah blah" et où l'on ne maitrise finalement plus rien, qui au final fait que pour qu'un logiciel fonctionne partout, la version la plus complète doit perde en fonctions (e.g. la version Mac), je dis non... (iWork, iMovie...).

Si après les gens sont toujours persuadés qu'Apple y'a rien de mieux et que tout ceux qui sont pas d'accord avec eux sont des vieux shnocks conservateurs, bah là c'est plus mon problème.

avatar daxr1der | 

@saji_sama :
Pourtant Apple est du même niveau, beaucoup de produits Apple ont des soucis, un ios 7 qui bugs toujours un peu quelques mois après sa sortie... Maintenant que Apple à la cote avec le grand public, ils ont du mal à gérer la forte demande et font des produits avec une moins bonne qualité. Et quand on c'est que c'est du made in taiwan...(foxconn) et veux se prendre pour une grande marque pour un marché de niche... Comme si Ferrari fesait construire ses voiture à taiwan... lol

avatar saji_sama | 

@daxr1der :
Oui et?
Tu ne gères pas une production a 100.000 unités et une production a plusieurs millions d'unités de la même manière, il n'empêche qu'en terme de qualité de produits, on est loin des concurrents, donc il faut aussi concevoir cette réalité la. Tu ne peux pas comparer une Ferarri a un iPhone, mais tu peux le faire avec un Vertu serti de diamants, tout simplement parce que la qualité de fabrication va de paire avec le nombre d'unité produite, c'est imparable

avatar XiliX | 

@daxr1der
Tu resors toujours les bugs d'iOS 7, MAIS QUELS BUGS ?
J'utilise iOS7 depuis toujours sur mon iPhone 5, je n'ai remarqué aucune anomalie...

avatar Gui13 | 

Ll y a pas mal de régressions dans iOS7:

- les sons des notifications push qui ne s'arrêtent pas dans 50% des cas
- impossibilité de mettre le son sur Mute via les boutons de volume quand tu es en communication VOIP
- interface du lockscreen de musique impossible à manipuler, tellement les zones d'actions sont petites et proches les unes des autres
- lenteur sur les iPhone 4

avatar Ludavid21 | 

Les contrôles trop petits sont une plaie sans nom sur l'écran de verrouillage, je suis parfaitement d'accord. Sans compter le multi-tâche qui se coince en mode paysage dans certaines situations, l'animation de fermeture d'app qui fait des saccades quand on ferme une app avec le multi-touch sur iPad, les fois où le téléphone s'éteint seul sans raisons et redémarre quand on utilise tranquillement une app (je n'ai jamais eu ça sur iOS 6 et 5).

Un autre truc très ennuyant : Comment je fais à lancer la musique depuis l'écran de verrouillage, quand pour des raisons de sécurité j'ai enlevé le control center de ce dernier? Et ce sans dévérouiller l'écran, sachant que le double-click sur le bouton du centre ne fait plus ça?

Autre problème avec le control center, c'est quand une app décide de se mettre en plein écran, et qu'il est je dis bien IMPOSSIBLE de l'ouvrir même en posant le téléphone à plat sur une table et en essayant de glisser depuis le bas de l'écran vers le haut le plus précisément possible.

L'effet parallaxe sur iPad transforme le fond d'écran en une véritable Pixel Party antialiasée, c'est juste immonde, sans compter qu'on ne peut pas cadrer l'image correctement (ben oui, c'est tellement plus beau quand on voit même pas ce que c'est)...

iOS 7 c'est un peu une interface de tablette pour enfant (parce que je vois pas quelle personne sérieuse aimerait un système bourré d'effets graphiques flashy-transparents partout).

Et pour palier à toute cette foule de problème on est obligés de se tourner vers le Jailbreak, c'est franchement une honte.

avatar philoo34 | 

@daxr1der

"Maintenant que Apple à la cote avec le grand public, ils ont du mal à gérer la forte demande et font des produits avec une moins bonne qualité."

Et si, au lieu de compter bêtement les produits ayant un problème , tu établissais un pourcentage de ces produits ayant des problèmes par rapport à la production totale ?
Ben tu te rendrais vite compte de la bêtise de ta remarque ...
M'enfin , je dis ça je dis rien ..

C'est comme ceux qui me disaient à une époque sur les FAI, ben avec la dartybox y'a moins de problèmes qu'avec la freebox .
Ha c'est sur , avec 200.000 abonnés ça serait fâcheux d'avoir 100.000 box à problèmes !
par contre , même avec 150.000 freebox à problèmes chez free , ça fait quoi comme pourcentage ? Sûrement très très très en dessous de 75 % ..
Tu comprends ?

avatar Birthofaguru | 

et le P/E d'Amazon est de 600....c'est ce qu'on appelle une surcote en forme de bulle :) ...

quand on vous dit que le cours de l'action Apple est sous évalué VS les autres valeurs high tech du marché.

avatar saji_sama | 

@Birthofaguru :
Oui tout a fait et c'est sans compter le cash d'Apple (150 milliards) qui n'est pas compter dans le calcul du PE sinon le vrai PE est de l'autre de 8-9 !!
Mais bon on l'a vu encore récemment, les marchés qui alimentent des bulles a la Facebook qui rachète une app 19 milliards alors que les bénéfices ne suivent pas, en attendant le nouveau Microsoft engrange +40 milliards de bénéfices chaques années ;)

avatar iRobot 5S | 

Le tour de Google viendra aussi.

avatar phantoom | 

@iRobot 5S

"Le tour de Google viendra aussi."

C'est certain. Par contre à l'heure actuelle c'est Google qui prend petit à petit la place d'Apple sur la première marche. Même si aujourd'hui Apple est encore devant.

Ensuite quand Google sera tout en haut, il devra fatalement redescendre, comme d'autres avant lui (Microsoft / IBM / et probablement Apple / ect) pour laisser la place à un autre. Il n'y a aucune chance que l'un d'eux reste indéfiniment au top.

avatar Alex94 | 

Ce sont les mêmes personnes qui sont pas contentes quand Apple fait son trimestre record il y a 2 mois....perso eux ils commencent à me saouler :-)

avatar damiendu83600 | 

Ces gens ne croyaient pas en l'iPad ni en l'iPhone à leur sortie ... Ils de trompent sûrement encore avec l'iwatch et l'Apple TV.

avatar samshit | 

mais bien sur

avatar damiendu83600 | 

Quand a l'iPhone et l'iPad apple a encore beaucoup de potentiel de croissance.

avatar damiendu83600 | 

De toute façon il me semble en effet que l'action apple n'ira plus beaucoup plus ajout que son cour actuel et que Google va passer devant apple en capitalisation boursière. Les marchés croient plus en Google qu'en apple pour l'avenir ...

avatar béber1 | 

je crois qu'ils sont fins prêts pour une bonne petite bulle des fagots.

Saji, qu'est-ce que ton doigt mouillé te dit?

avatar damiendu83600 | 

@béber1

Qui est prêt pour une bonne petite bulle des fagots et pourquoi ? (C'est quoi une bulle des fagots? En gros j'ai rien compris à ton commentaire ...)

avatar saji_sama | 

@damiendu83600 :
C'est du 10eme dégré spécial beber1 ^^

avatar damiendu83600 | 

@saji_sama

Peut être ^^ mais j'ai pas compris quand même ^^ ( je suis un peu bébête excusez moi )

avatar béber1 | 

Saji, petit malin... tu esquives et n'as pas repondu à ma question :
alors bulle speculative sur GOOG en vue ou pas ?

avatar saji_sama | 

@béber1 :
Concernant Google je ne pense pas vraiment que l'on peut parler de "bulle" a proprement parler étant donner le caractère évolutif de Google qui a su rebondir, mais je suis persuader que le cours est sur-évalué compte tenu des bénéfices, et notamment ceux liées a l'advertising, a la gestion et monétarisation d'Android sans les versions fork etc, par contre, c'est encore plus flagrant si on veut parler de bulle spéculative comme Facebook, Twitter, Amazon, la ça devient clairement n'importe quoi.
Moi je ne résonne pas sur les perspectives de croissances mais plutôt sur le fait d'acheter une action qui est déconnectée de la valeur réelle (book value) de la boîte et le rapport bénéfice/CA

avatar béber1 | 

bon, tu m'as largué
mais j'ai compris que tu hésitais encore à te prononcer.

Prudence fort louable, signe du sage financier :chinois:

avatar saji_sama | 

@béber1 :
Oui sur Google je me mouille pas ;)
En gros le PER ne sert pas juste a savoir si le marché valorise une action plutôt qu'une autre donc susceptible d'avoir une forte croissance donc un PER élevé (Google, FB etc) ou au contraire en déclin donc PER faible (Apple, Microsoft) , mais tout simplement la "cherté" de l'action par rapport a ses bénéfices, a sa trésorerie bref ses actifs, ainsi un faible PER comme celui d'Apple peut être donc considéré comme "bon marché" alors que l'autre analyse exprime un déclin.
En gros je préfère une valorisation actuelle liée aux actifs a un instant T plutôt que de la "croissance future" incertaine, et vu que l'on ne connaît pas l'avenir, je préfère largement mon analyse, c'est la la grosse différence que l'on peut voir avec ces analystes qui décrivent une situation alarmiste, alors que tout les voyants sont au vert.
Si tu comprends mieux ;)

avatar lmouillart | 

Les analystes proposent des prévisions, toi tu proposes de te baser sur le Q ou l'année précédente, c'est certain que l'un est plus précis que l'autre, cependant il y a beaucoup de limites à prévoir l'avenir en regardant uniquement le passé.

avatar saji_sama | 

@lmouillart :
C'est toujours mieux que de faire des jolis tableaux de "prévisions" avec une croissance perpétuelle a deux chiffres et après s'étonner que les résultats ne correspondent pas aux attentes, comme je l'ai dit, il est bien simple de faire des prévisions a la boule de cristal plutôt que de se baser sur des chiffres concrets, ceux de l'année en cours par exemple et notamment en ce qui concerne la valorisation d'une action, parce que au final, un investisseur va acheter une action a un prix donné qui lui est bien réel, alors que des perspectives de croissances, c'est tout sauf réel

avatar phantoom | 

@saji_sama

Si je suis ton raisonnement l'analyste de l'article n'a pas tord puisque le les bénéfices d'APPL stagnent depuis 3 ans maintenant - Dans le même temps ceux de GOOGLE augmentent - Certes Apple fait plus de bénefs que GOOGLE mais ici il y en a un qui grossit et l'autre qui fait du sur place. D'un point de vu investisseurs c'est tout vu je dirais.

Mais qui sais, si ça se trouve Apple va nous pondre un truc génial et les bénéfices vont repartir à la hausse.
Ou alors se sera Google. Impossible de prédire l'avenir sans connaitre les secrets de ces entreprises.

avatar saji_sama | 

@phantoom :
Oui justement impossible de prédire l'avenir mais de la même manière, il est plus simple d'avoir une croissance quand on part de 0 que quand on a une forte croissance a deux chiffres depuis 2007 donc certes Apple stagne mais ces bénéfices surpassent largement ceux de Google, et vu qu'on ne connaît pas l'avenir je préfère me baser sur du concret a savoir les bénéfices ;)
Apres je suis tout a fait d'accord que Google a de la marge et pourra croître et augmenter son bénéfice si ils tirent leur épingle du jeu mais Apple encore plus justement parce que personne ne l'attends donc l'action est sous valorisée, raison de plus si on doit faire un pari de jouer "l'outsider"

avatar béber1 | 

oui, un peu mieux... ;-)

En tous cas, c'est symptomatique des attentes que l'on projette sur Apple,
dans lesquelles on interprète les périodes intermédiaires (sans annonces majeures, sur des nouveaux produits, sur des renouvellements de gamme significatifs, etc..) comme des périodes d'atonie pouvant susciter du doute, de l'inquiétude, de l'incertitude, etc, etc.

Si en plus on plaque les cycles sur les hauts et les bas historiques de l'entreprise, comme si tout était un éternel recommencement depuis l'explosion cambrienne, on a du pain béni pour tous les délires d'analystes qui regalent les médias

avatar Doctomac | 

"Autrement dit, si les investisseurs avaient autant confiance dans l’avenir pour Apple et Microsoft que Google, "

C'est quand tant d'investisseurs, j'aurais plus confiance en Google. Mais oui quoi, j'investirais sur une compagnie :

- qui fait la plus grosse partie de ses revenus publicitaires sur PC alors que c'est un segment en déclin par rapport au mobile.

- qui a sur le marché une part considérable de fork Android (32%) c'est à dire des versions d'Android qui ne proposent pas les services Google et qui donc ne rapportent rien.

https://www.abiresearch.com/press/q4-2013-smartphone-os-results-is-google-losing-con

- qui a connu de gros bide : Xoom, Nexus Q, Moto X, Moto G, Nexus 7, Google TV...

- qui a dépensé des milliards pour Motorola pour la revendre aussi tôt.

- qui voit pour le futur des lunettes pas au point et des robots dont on ne sait à quoi ils serviront et comment ils vont se vendre (c'est sûr que c'est bien plus prometteur qu'une montre connectée ou un développement des possibilités d'une TV).

Bref....

avatar Vanton | 

@Doctomac :
Te prends pas la tête j'ai envoyé y a plusieurs jours à la redac l'article d'Apple Insider dont est sûrement issu ton discours mais ça ne les a vraisemblablement pas intéressé...

Tellement plus vendeur de balancer des "Apple est le nouveau Microsoft"...

J'ai une idée de titre moi pour un futur article : MacG tendra-t-il à devenir le nouveau Macbidouille ?

avatar béber1 | 

ha ha ha...

:popcorn: :packdebière:

edit :ah oui, c'est de qui.. mais c'est de notre Cricri, notre poil-à-gratter.

Bravo Cricri   :clapclap:

avatar saji_sama | 

@béber1 :
C'est vrai que c'est limite une fixette ces news ^^

avatar béber1 | 

je crois néanmoins qu'elle est historique.

Y'a peut-être eu des precédents, mais mon déambulateur s'en rappelle plus.

Je crois que une telle news doit se fêter comme elle se doit :
je vais faire une copie d'écran et je vais l'encadrer

avatar rikki finefleur | 

Un poil à gratter permet de faire moudre notre cerveau.ou de tomber dans d'autres points de vue. Moi j'aime ça :p

avatar béber1 | 

Coupaing ! moi aussi je suis un adepte de SF

avatar EroMac | 

Si on juge une entreprise uniquement avec la valeurs des actions... c'est normal que l'on ne produise rien..
Apple a la change d'avoir des projets et des fonds pour le faire ..

avatar minimat (non vérifié) | 

Si on ne lit que le titre c'est faux, mon mac fonctionne toujours.

avatar Jeckill13 | 

En même temps les analystes prédisaient un échec de l'iPad …

avatar wmangon | 

Sauf qu'il ne sait pas ce que JOB voulait dire en déclarant : " je l'ai enfin cassé!" ITv? Iwatch? Personne à part le team COOK ne le sait!!!

avatar Boumy | 

Je pense qu'Apple va surprendre tout le monde en sortant des bretelles connectées.

avatar béber1 | 

toi t'es un analyste.. j'me trompe?

avatar Ducletho | 

Une analyse et une prédiction qui en vaut une autre, avec des hypothèses plausibles. Ce qui est sûr, c'est qu'il y a bien une valeur limite pour une entreprise. Apple l'a t'elle atteinte ? Le Non ou le Oui, l'avenir uniquement nous le dira...Et franchement même Tim Cook ne doit pas le savoir, alors nous dans tout ça? On le sait bien, on est des génies sur Mac Gé ;)

avatar saji_sama | 

@Ducletho :
C'est quoi "une valeur limite pour une entreprise"???
Ça n'existe pas, comme si on te dit, le cours ne pourra pas aller au delà de xxx$ ça n'a aucun sens, le cours c'est la fixation du prix entre l'offre et la demande, apres il y a la corrélation ou non avec la valeur réelle de la boîte, mais dire qu'il y a une valeur limite c'est un peu bête nan?

avatar lmouillart | 

Plus ou moins, il y a quand même un moment où la taille excessive entraîne quasi mécaniquement le démantèlement.
La question est par rapport aux anciens trusts à quel endroit se situe le curseur, pour le moment Apple en semble encore loin.

avatar Ducletho | 

Déjà, voyons voir ma bêtise :
En physique, on débute toujours par le bornage.
La limite existe, puisque une entreprise ne peut dépasser une valorisation > PIB mondial : Tu me suis ?
Tu me diras, on a de la marge.
Ensuite, qu'est ce qui a de limitant pour une entreprise ? L'énergie, la matière première, la matière grise.

Une entreprise qui vit sur la fabrication de matériel informatique dépend du silicium. On prend le pourcentage de silicium moyen détenu dans chaque produit vendu et on obtient une limite dans le matériel.
On fait pareil pour l'énergie nécessaire...et on fait de même avec toutes les ressources.
A mon avis, c'est l'énergie la référence ou la ressource en lithium (pour les batteries). On en déduit une valeur max en faisant corréler les différentes valeurs max. Puis on croise avec la demande (taux d'équipement pour indicateur) comme limite ultime. Excel est ton ami dans ces cas là (surtout pas number au passage)

Bref, la richesse mondiale augmente en moyenne de 3 à 4% par an, donc la demande est limitée, et si ce n'est pas la demande qui est limitée, c'est les ressources qui le sont.
Seloni, les entreprises qui doivent être les mieux cotées aux mondes doivent rester les "énergies". Celles qui les dépassent sont surcôtées à mon avis.
Un iPhone ne sera jamais indispensable à la survie de la civilisation et de notre système économique, par contre le gaz, l'électricité, pétrole...ça ne sera jamais surcôté.

avatar Ducletho | 

"mais dire qu'il y a une valeur limite c'est un peu bête nan?"

L'infini n'existe que dans le monde de la science théorique et la théologie.
Maintenant, dans le monde pratico pratique, les pieds sur Terre, il y a une limite à tout ce qui est human made.
Maintenant, si tu penses qu'Apple est Dieu, alors je peux comprendre que tu me fasses remarquer ma bêtise...

Et j'ai retrouvé, c'est " the Wall " de la loi de Moore qui avait prédit pour 2015 comme limite au développement des processeurs sur leurs performances : Prédictions prenant en compte les limites physiques, et le coût d'investissement industriel plus important === la limite du CA intel et sa meilleure valorisation boursière est derrière elle...

Et franchement, je ne boursicoterai pas avec toi, car je ne joue jamais avec une tête brûlée qui pense qu'il n'y a pas de limite. Même un bon joueur de poker sait quand il est arrivé à l'apogée de sa chance, s'il ne sait pas gérer les périodes de disette, c'est banqueroute assurée

Pages

CONNEXION UTILISATEUR