La crise d’adolescence de l’iPhone

Christophe Laporte |

Il y a des records qui poussent à l’optimisme et d’autres qui poussent aux questionnements. Le record des 51 millions d’iPhone vendus appartient indiscutablement à cette seconde catégorie.

Commençons par les faits : sur les trois derniers mois de l’année, Apple a vendu 51 millions de téléphones, un chiffre en progression de 6,7 % par rapport à la même période un an plus tôt. Les analystes tablaient sur des ventes comprises entre 55 et 60 millions d’unités — les plus farceurs remarqueront que l’écart entre les projections et les ventes correspondent à un trimestre de ventes de Nokia Lumia. Pour en finir avec les « records », Apple n'est que la deuxième société au monde, après Samsung, à avoir vendu plus de 50 millions de smartphones en un trimestre.

Une gamme iPhone bancale

La nouvelle gamme 2013 d’iPhone se distinguait des précédentes par le fait qu’elle comportait deux nouveaux modèles : l’iPhone 5c et l’iPhone 5s. L’objectif était clair, reconquérir des parts de marché avec deux nouveaux modèles : le premier destiné à séduire un nouveau public et le second avec pour vocation de renforcer la domination d’Apple sur le haut de gamme.

Lors de la conférence de présentation des résultats, Tim Cook ne l’a pas caché : les choses ne se sont pas passées comme prévu. À l’image des lancements de l’iPod mini et de l’iPad mini, les dirigeants d’Apple tablaient sur une forte demande pour « le petit nouveau ». C’est exactement le contraire qui s’est produit. Présenté comme le smartphone du futur, c’est l’iPhone 5s qui a été la star inattendue (pour Apple) des fêtes de fin d’année. Tim Cook a précisé à ce sujet que Touch ID explique en grande partie le succès de ce modèle.

Alors, ceux qui veulent voir absolument le verre à moitié plein se féliciteront que les clients d’Apple aient privilégié le modèle plus cher. Effectivement, ce n’est pas une mauvaise chose pour le chiffre d’affaires du groupe californien. Mais cela ne semble pas être l’avis de Tim Cook qui explique qu’Apple du fait de ses prédictions erronées a loupé pas mal de ventes, faute de produire assez en temps et en heure.

Mais le souci, c’est que l’iPhone 5c a failli à sa mission : il devait permettre à Apple de s’ouvrir de nouveaux marchés et lui offrir de nouveaux relais de croissance. Ce n’est manifestement pas le cas. À demi-mot, Tim Cook a reconnu qu’une baisse de prix de l’iPhone 5c n’était pas quelque chose d’inenvisageable.

La mission impossible de l’iPhone 5c

La presse (nous y compris) avait présenté l’iPhone 5c comme l’iPhone low-cost avant sa présentation… ce qu'il n'est clairement pas. Il ne fallait certes pas s’attendre de la part d’Apple à un smartphone vendu à un prix cassé, mais Tim Cook avait à plusieurs reprises dit qu’Apple souhaitait faire des choses différentes et s’attaquer à d’autres segments. En 2011, il avait déclaré qu’il ne voulait pas que ses produits "soient uniquement pour les riches".

Clic pour agrandir

Apple a une vraie carte à jouer sur le milieu de gamme. À 609 € (sans subvention), le téléphone coloré d’Apple ne peut pas être considéré comme un smartphone milieu de gamme. A 400 €, la donne aurait sans doute été différente.

Trop peu de choses distinguent les deux « vedettes » de la gamme actuelle. L’iPhone 5c a beau être un bon téléphone (lire : Test de l'iPhone 5c), il n’est pas suffisamment unique pour tirer son épingle du jeu : une coque légèrement différente et des déclinaisons en plusieurs couleurs ne sont pas des arguments suffisants. Si son prix avait été plus compétitif et/ou si son format avait été différent (plus grand, plus petit), la donne, là encore, aurait été différente.

Tout ceci peut paraitre parfaitement logique, mais cela ne l’était pas du tout aux yeux du management d’Apple. Et c’est sans doute la plus grosse erreur d’appréciation de la part de la firme de Cupertino depuis bien longtemps.

Apple va sans doute rectifier le tir avec sa gamme 2014. Il est (enfin) question qu’elle propose des modèles de taille différente. Le Wall Street Journal affirme que la marque à la pomme travaille sur deux modèles : le premier aurait une taille d’écran supérieure à 4,5 pouces alors que le second disposerait d’un écran supérieur à 5 pouces.

concept iPhone Air / image : Martin Hajek

Une gamme avec plusieurs tailles d’écran serait plus cohérente et permettrait de mieux répondre à la demande. Seulement voilà, Apple va sans doute devoir tenir avec une gamme boiteuse jusqu’à la rentrée. Si elle s’en est sortie tant bien que mal durant la phase de lancement, les six prochains mois s’annoncent sans doute beaucoup plus compliqués pour le Californien, à qui l’on peut reprocher depuis un moment d’être trop conservateur dans ses choix concernant l’iPhone.

À supposer qu’Apple se mette aux grands écrans cette année, elle donnera l’impression de suivre la concurrence qui a fait le pari des écrans à grande taille depuis plus d’un an déjà. Si la Pomme ne manque jamais une occasion de se moquer de la concurrence (lire : Phil Schiller fait sa sortie annuelle contre Android), elle gagnerait à faire son autocritique. La concurrence progresse de plus en plus vite et Android est un système qui vieillit bien.

Sur Twitter, Phil Schiller a dégainé cette étude pour évoquer les problèmes de sécurité d'Android
Sur Twitter, Phil Schiller a dégainé cette étude pour évoquer les problèmes de sécurité d'Android

Apple donne la désagréable impression de n’écouter qu’elle-même et de ne pas prendre le pouls des consommateurs ou du marché. Si le positionnement boiteux de l’iPhone 5c en est un parfait exemple, ce n’est pas le seul. Critiquée depuis plusieurs années déjà par les utilisateurs et observateurs, l’autonomie apparait de plus en plus comme le point faible des smartphones d’Apple par rapport à la concurrence. C’est d’autant plus étonnant que ce critère a souvent fait la force des autres produits mobiles d’Apple, de l’iPod au MacBook Air en passant par l’iPad.

Pourquoi Apple refuse de prendre des risques

Sur le marché des smartphones, Apple est sur la défensive. Plutôt que de prendre des risques avec le 5c, quitte à malmener son grand frère, la Pomme a tout fait pour que son nouveau modèle porte le moins à conséquence sur l’ensemble de gamme. Résultat, elle a perdu sur toute la ligne : des marges en baisse, une croissance en berne, une gamme mal identifiée…

Si elle ne change pas le cap, cette politique pourrait lui poser des problèmes. Certes, l’iPhone ne peut pas pour des raisons structurelles tenir la cadence d’Android. Mais en continuant d’opérer de la sorte, les terminaux d’Apple - tout comme le Macintosh à une autre époque - pourraient commencer à se marginaliser.

On n’en est pas encore là, mais certains signaux commencent à être inquiétants. Si l’iPhone domine certains marchés (59 % aux Etats-Unis, 69 % au Japon), le téléphone d’Apple perd des parts de marché dans les principaux pays européens, ainsi qu’au niveau mondial et voit même dans certains pays Windows Phone dans son rétroviseur (lire : Android finit 2013 sur une progression générale).

Pour sortir de ce faux pas, Apple a deux choix qui ne sont pas forcément antinomiques : comprendre que le marché des smartphones ne se résume pas qu’au haut de gamme et proposer une gamme cohérente et diversifiée comme elle est parvenue à le faire avec l’iPad et l’iPod et/ou reprendre le chemin de l’innovation et proposer un appareil qui soit une véritable rupture par rapport au premier iPhone. Les évolutions radicales chez Apple se font parfois attendre, mais elles ont toujours eu lieu. Espérons que ce soit encore le cas avec le prochain iPhone.


Tags
avatar damiendu83600 | 

@rikki finefleur :
N'oublie pas que Google n'a pas le même buisness modèle qu'apple.

avatar patrick86 | 

@rikki finefleur :

Apple vend du matériel, Google loue de l'espace d'affichage publicitaire. Ce n'est pas comparable.

avatar byte_order | 

Il vend pas du matériel, il vend des plateformes matérielles compatibles MacOS X ou iOS.
Il (re)vend également des applications MacOS X ou iOS dont il prélèvent 30% du prix.
Il (re)vent également des services en ligne principalement (voir uniquement) utilisables que depuis ses plateformes MacOS X et iOS.
Et c'est un monopole dans les trois cas.

1) Moins de plateformes vendues, c'est moins d'applications et de services vendus
2) Moins d'applications et de services vendus, c'est moins d'intérêt pour la plateforme
3) voir 1)

avatar Lennart | 

@rikki finefleur
La guerre est désormais sur le terrain des écosystèmes,

l'exploitation de vos données enrichies au fil du temps par l'observation de vos habitudes, de vos gouts, de vos achats, de vos préférences, etc. etc. .... avec des messages "promotionnels" personnalisés qui s'afficheront sur votre smartphone, votre montre, voir peut être vos lunettes, selon que vous êtes à proximité d'un rayon ou d'un commerce.

le paiement par smartphone, ou le % sur les achats, prélevé par RCB sur les commerçants quand on paye par carte bancaire, pourrait migrer chez le propriétaire de l'écosystème qui a déjà enregistré depuis des années toutes vos coordonnées ou vous pouvez déjà "alimenter" votre compte avec des cartes prépayées ( iTunes ou autres).

Si le nombre de terminaux vendus est important pour chaque fabricant de ces terminaux, pour Google l'important est qu'il soit sous l'OS de son écosystème,
Apple lui étant dans la situation ou il fabrique le terminal et l'os et que son écosystème tourne autour de ce couple, chaque client qui "regarde" ailleurs est une perte pour son écosystème.

Steve Jobs préparait cela depuis longtemps et rêvait de rendre captif toute la planète dans son écosystème, Google ayant la même ambition mais s'y prenant autrement on comprend sa grosse colère et sa volonté de déclencher une guerre thermo nucléaire afin de tuer Android.

avatar Ephaistos78 | 

@chrisann
"Arrêtez de croire à une croissance éternelle ". C'est tout le problème de l'économie de marché ... Ce système oblige les sociétés à toujours croître . Pour ce faire: 2 moyens. Ou vendre plus (mais ça a toujours ses limites. Voir cycle de vie d'un produit). Ou trouver un relai de croissance avec une nouvelle gamme, l'idéal étant de créer un nouveau besoin ( cas d'école de l iPad ). Mais créer un nouveau marché, c'est loin d'être le plus évident (voir tentatives avec le Newton dans les années 90).
Vendre toujours plus : Apple le fait mais pas assez malgré l'ouverture vers le marché chinois,
Apple est aussi handicapé par son étroitesse de gamme (ce qui est aussi un avantage en terme de coût de production et donc de marge ). Tous les consommateurs ne s'y retrouvent pas : exemple des goûts différents sur les tailles d'écran.
Difficile également de justifier des niveaux de prix aussi hauts quand les écarts techniques avec la concurrence se resserrent aussi sensiblement ( pour certains modèles on comparent des BMW avec des Mercedes mais 30% moins chères ).
Mais baisser les prix pour Apple revient à baisser les marges et donc à être moins profitable. Ce qui reviendrait à devoir vendre encore plus. Apple est de ces sociétés qui ne progressent que par l'innovation. Pas la petite innovation , genre montre ou télé connectée mais en créant de véritables nouveaux marchés (iPod , iPhone en 2007, iPad ). Reste à espérer qu'Apple soit déjà sur une innovation majeure ! Apple en est-elle encore capable ? Sinon ce sera une inexorable chute à la Nokia, BlackBerry , etc....

avatar Chanteloux | 

"Apple donne la désagréable impression de n’écouter qu’elle-même"

Enfin je retrouve le vrai macgé!

Oui c'est vrai qu'Apple n'écoute qu'Apple, et ça fait longtemps! Ça fait long,temps que certains le disent ici et se font traiter de couillons.

Plus Apple va avoir des difficultés, plus elle va retrouve les fondamentaux de son action: l'écoute du client.

avatar Lennart | 

quoique si on suit le buzz sur Apple certains s'égosillent plus à vanter
.... les revenus d'Apple,
.... les revenus des développeurs,
.... les revenus de la pub,
.... les revenus des éditeurs,
.... les revenus des annonceurs.
.... etc. etc.

que ce que le consommateur y gagne "réellement".

avatar béber1 | 

une qualité de services et de finition qui fait notre préférence... si si, on est pas mal à insister dessus

avatar p@t72 | 

Ouch!!!
service: ok
finition : je ne suis pas du même avis beaucoup de problèmes suffit de voir les forums!

avatar béber1 | 

c'est sûr qu'on est pas dans le 0 defaut de chez Acer

avatar byte_order | 

je ne suis pas d'accord *même* en ce qui concerne les services. iTunes, iCloud, franchement... y'a mieux, plus simples, plus interopérable, plus stable, moins cher.

avatar msieurdondon | 

Très bon article. Tellement que je me suis inscrit pour pouvoir commenter.

avatar Chanteloux | 

@Ast2001

"Je pense aussi qu'iOS7 est une erreur majeure. iOS jusque là allié à la qualité technologique et visuelle des iPhones provoquait une certaine émotion. iOS était plaisant à regarder pour tout le monde. iOS7 est clivant et ne peut du coup pas procurer le même type d'émotion."

Oui! Et le plus rageant c'est le refus d'Apple de laisser le choix à l'utilisateur. C'est façon, de plus en plus insoutenable, de dire: "Apple sait ce qui est on pour vous et vous l'impose".

Merci de votre intervention

avatar SIMOMAX1512 | 

Apple a une bonne gamme, hormis un 5C légèrement trop chère , le 4S est un bon smart phone pour mettre un pied dans iOS puis après passage aux futurs modèles, Tim Cook le dit lui même l'erreur c'est de pas avoir produit assez de 5S et trop de 5C, et cette erreur date de y a longtemps.

avatar Chanteloux | 

J'aime vraiment pas le terme bas de gamme. Comme s'il y flottait une sorte de mépris inavoué de classe....

Apple pourrait faire un excellent téléphone d'entrée de gamme, simplifié, mais respectable. Pourquoi pas? Ça entacherait son auréole? Apple doit se contenir dans le ÔÔÔÔ de gââââme pour ne pas nuire à son imaaaaaaaaage!

Mais voyons! Citroën a produit de splendides DS à la fine pointe de la technologie, ce qui ne l'a pas empêcher de créer et vendre la 2CV!

Ah le mépris de classe... Il se glisse partout.

avatar byte_order | 

et en terme d'image de marque collective, la 2CV a fait bien plus pour Citroën que la DS.
Tout comme le PC standard minable a bien plus jouer dans l'accès à l'ordinateur personnel de tous que le Macintosh, n'en déplaise à certains ici.

Aujourd'hui, les androphones d'entrée de gamme permettent à beaucoup de découvrir les smartphones, et ce n'est pas grâce à Apple mais... à cause du refus de Apple de faire de l'entrée de gamme.

Marketing figé sur le Premium, élitisme, snobisme, égo surdimensionné, déconnexion des réalités, les raisons sont multiples. Mais c'est Apple, toujours et encore.

avatar rikki finefleur | 

Simple
- Écrans trop petits
- Phones devenus trop chers.
- Ne répond plus aux attentes.
- Marque vieillissante auprès des jeunes.

Le chiffre le plus inquiétant est celui des US, alors que celui -ci est ultra sponsorisé par les opérateurs.
Apple doit mieux répondre aux attentes, se rajeunir, et surtout être moins cupide vis a vis de ses clients

avatar patrick86 | 

"Ne répond plus aux attentes."

→ Ne répond *pas à toutes* les attentes.

C'est TRÈS différent. Dans un cas on met tout le monde dans le même panier, dans l'autre on intègre le fait que tout le monde ne veut pas la même chose que tout le monde.

Les deux premiers points sont une erreur conséquente du troisième.

--

"Marque vieillissante auprès des jeunes."

? Quels jeunes ?
Ceux qui suivent la mode ? Bof.

--

Il est ÉVIDENT que l'iPhone ne peut pas plaire à tout le monde. Ça n'en fait pas pour autant un mauvais appareil.

avatar rikki finefleur | 

De ton avis Patrick, . Apple ne peut répondre à toutes les attentes.
Mais il y a des bizarreries.
Alors que sur un mac on a plusieurs formats, ou sur ipad, pourquoi est ce différent sur iphone ?
A mon avis c'est une erreur.
D'ailleurs la seule division qui n'a pas progressé est l'iphone. Donc on ne dit pas que des âneries depuis un ou deux ans...

avatar patrick86 | 

L'iPhone est un cas différent du Mac et de l'iPad.
Un Mac n'a jamais eu vocation à tenir dans une main, à se loger dans une poche de vêtement, etc. Il en est de même, dans une moindre mesure, pour l'iPad, qui même si l'iPad Mini peut se mettre dans une grande poche de veste, n'est pas destiné à cela.

L'iPhone lui, se doit d'être très portable, pratique dans un maximum de situations possible, à deux ou une seule main(s), à tenir dans le plus de poches possible de vêtement. Il n'a pas non plus vocation à se mélanger à l'iPad (un iPhone de plus de 5" serait un iPad nano), ce qui déclarifirait la gamme.

Deux tailles c'est probable. Pas au delà de 5", ce n'est pas dans les gênes d'Apple.

Il n'est pas dans les habitudes d'Apple de faire des produits mixés ne donnants pas un résultat optimal. Quoi qu'en disent certains, une phablette n'est, ni un bon smart phone (trop gros), ni une bonne tablette (trop petit).
Si ça peut combiner les avantages des deux, ça rassemble indubitablement leurs inconvénients respectifs.

avatar béber1 | 

"Il n'est pas dans les habitudes d'Apple de faire des produits mixés ne donnants pas un résultat optimal. Quoi qu'en disent certains, une phablette n'est, ni un bon smart phone (trop gros), ni une bonne tablette (trop petit).
Si ça peut combiner les avantages des deux, ça rassemble indubitablement leurs inconvénients respectifs."

on verra bien ce qu'Apple choisira de faire à l'avenir,
mais je suis en accord avec ce que tu dis.

Et il suffit de voir le MBA 11", sorti à l'heure Netbook.
C'était la réponse d'Apple qui ne croyait visiblement pas à ce concept bâtard, fait surtout pour regagner facilement -dumoins le croyait-on -des parts de marché en allant sur le terrain commercial prometteur de l'ultra-mobilité.

La solution des Pcistes a été petit/cheap/jetable/pas cher, celle d'apple : plus grand/léger/très bien fini/puissant/cher
C'est le MBA qui l'a emporté en définissant une gamme des ultrabooks, alors que plein de monde était sceptique, voire même rigolait en ironisant sur la fameuse enveloppe de Jobs.
On connait la suite

avatar patrick86 | 

@béber1 :

;-)

avatar byte_order | 

Sauf que sur un MBA on peut faire tourner autre chose que Mac OS X. Même des gens qui ont besoin d'unix ou de Windows ont trouvé dans un MBA un ultrabook pratique pour *leur* besoin.

Mais quand votre besoin c'est d'utiliser des applications iOS avec un périphérique mobile qui tient dans une poche mais qui n'est pas trop petit parce que vous avez des gros doigts, l'application a besoin d'afficher plein d'infos, vous avez une mauvaise vue, etc, y'a quoi comme choix !?

Aucun.
C'est là l'erreur.
Le One Fits All, le MBA l'a réussi parce que le matériel est excellent *et* le logiciel est souple.
Le One Fits All, l'iPhone y échoue parce que le matériel est figé *alors* que le logiciel est excellent.

avatar marenostrum | 

iphone 5S Jobs, iphone 5C Ive. c'est ça qui fait la différence. pas autre chose.

avatar thierrydarnis | 

D'accord avec vous, sauf pour l'autonomie ! Qui donc fait nettement mieux que l'iPhone ? L'iPhone n'a pas une excellente autonomie, tout comme beaucoup d'autres smartphones et personne ne se différencie fortement dans ce domaine !

avatar rikki finefleur | 

Une chose est sur en tout cas.
Quand on voit la photo plus haut , avec phil et ses iphones, le gars qui a fait les fonds d'écran, ne pouvait etre que sous l'emprise de LSD. Il n'y a pas vraiment d'autres explications. ^^

avatar patrick86 | 

@rikki finefleur :

Steve Jobs a utilisé des drogues psychédélique.

avatar béber1 | 

:'-)

avatar Chanteloux | 

@Soseki

"iOS7 a été installé sur 80% des devices en l'espace de 4 mois et il ne s'est jamais autant vendu d'iPhones que lors de ce dernier trimestre...clairement iOS 7 est une putain d'erreur"

Oui c'est une erreur! Et je peux vous affirmer, témoignages de gérants d'Apple store au Québec, que les clients ne viennent pas à l'iPhone pour avoir ios7! Au contraire! Il faut leur vendre ios7 et c'est pas facile, avec l'argument final "vous n'avez pas le choix"

avatar totorino | 

Ça fait longtemps qu'on attend un iPhone abordable.
Ça fait longtemps qu'on attend un iphone plus grand.
Ça fait longtemps qu'on veut une plus grande autonomie.

Tout ça se dit depuis longtemps.
L'article ne nous apprend rien de nouveau.

avatar Chanteloux | 

@patrick86

Oh oh..... Pas tout à fait exact...... iTunes....... Time machine....

avatar patrick86 | 

"Oh oh..... Pas tout à fait exact...... iTunes....... Time machine...."

c'est-à-dire ?

avatar damiendu83600 | 

Quel est selon vous le prix idéal pour un iPhone haut de gamme ?
Même question pour un moyen de gamme et même question pour un entré de gamme ?

avatar patrick86 | 

"Quel est selon vous le prix idéal pour un iPhone haut de gamme ?"

Le prix actuel, voire plus, mais avec un coût de production plus élevé (meilleures salaires, conditions de travail, respect de l'environnement, etc.).

avatar Tnt1701 | 

Bien que ce record ne soit pas un échec (record=échec faudrait m'expliquer), c'était sûr que le 5c ne fonctionnerait pas. Je l'ai dit tout de suite vu le prix, que Apple se tirait une balle dans le pied en faisant ça, il était de 2 à 300 dollars trop cher. Ça donnait l'impression que le 5c n'était qu'une petite diversion pour mieux vendre le 5s, tout en essayant de diversifier la demande.

Je pense que c'est voulu, le 5c est appelé à remplacer le 4 et 4s, et va sûrement mieux ce vendre que ces 2 derniers sur le long terme. Il se vendra mieux à pris réduit, ou offert par les compagnies. Ce n'est pas un mauvais téléphone, il a tout pour plaire, seulement il est trop cher.

Enfin, ils n'ont pas fait de pertes, ils rattraperont le manque à gagner bien facilement.

avatar Ikom75 | 

Qu'ils baissent les prix et leur marge gigantesque. Il est hors de question de s'acheter un téléphone qui ne vaut pas son prix ... Les gens ne sont pas stupides à ce point. S'ils s'entêtent, ils iront de déception en déception...

avatar damiendu83600 | 

@Ikom75

Tu es con, les gens au contraire préfère prendre le 5s plus cher que le 5c donc ça n'a rien à voir ...

avatar byte_order | 

Les gens qui peuvent !
Y'a beaucoup de gens qui n'ont même pas le budget de prendre un 5C, donc ils n'ont pas pris un 5S non plus...

avatar chandler74 | 

Les analystes sont des ânes... c'est pas nouveau et c'est pas près de changer. Qui demande une croissance à presque 3 chiffres tous les ans ? Les actionnaires évidemment... Oser prétendre que les ventes de l'iPhone sont une déception est sacrément gonflé de la part des financiers qui - eux - sont coutumiers des résultats chaotiques au fil des ans!
Quant au positionnement tarifaire du 5C, je pense qu'il est exactement là où Apple voulait qu'il se trouve. Comme certains l'ont dit, il servira de réelle "entrée de gamme" cet automne. Sachant qu'il a été produit en très grandes quantités (et donc pour un prix raisonnable à l'unité), il pourra toujours se vendre à prix d'appel lors de la sortie de l'iPhone 6, comme alternative raisonnable (et toujours rentable pour Apple) à ce dernier.
Enfin pour ce qui est de la taille, je trouve que le format actuel est parfait pour les poches. S'il devait y avoir un agrandissement de l'affichage, je souhaite que cela ne passe pas par une augmentation du format de l'appareil, mais par une meilleure exploitation des bordures. Un collègue qui possède un Samsung 5" regrette cet aspect malpratique lié à la taille de l'affichage.

avatar Le Gognol | 

Article abusivement alarmiste : "Gamme boiteuse", "a perdu sur toute la ligne", "pourraient commencer à se marginaliser", "sortir de ce faux pas"... Et une analyse qui rappelle les pires délires du dentiste frustré en face... Des "échecs" comme ça, beaucoup en redemanderaient !

avatar damiendu83600 | 

@Le Gognol :
Je suis d'accord

avatar shenmue | 

"Article abusivement alarmiste :"

Oui. Même si je partage le fond du propos, le ton employé ne satisfait finalement que les haters de la marque, suffit de voir d'ailleurs qui applaudit avec un enthousiasme réel à cette longue critique. On ne gagne rien à vouloir donner des gages d'objectivité en tapant fort. Le but n'est pas de taper fort mais de taper juste.
51 millions cela reste un record et à lire l'article, c'est quand même déjà la fin et le début de très gros problèmes. Là, je ne suis plus. Reconnaître les problèmes est une chose, facile ici à déterminer dans le cas présent avec l'échec du 5c. Mais en faire des tonnes, laisser entendre qu'Android est un sytème parfait qui vieillit merveilleusement bien, là c'est clairement too much et on est quand même en droit de ne pas être d'accord sans passer pour un fanboy, ce qui n'est plus trop possible dés lors que justement le ton vise clairement à distiller l'impression qu'il s'agit de toute la vérité et rien que vérité même si elle fait mal.

Et au final, ce sont les Noxdiurna, les Rikkimachins et les gros haters de la marque qui trouvent que ça tape juste. Si eux pensent ça, c'est sans doute malgré tout que l'article a franchi, à mon humble avis, une limite qui en effet est de celle propre à attirer de plus en plus ceux qui en fait, et sur le fond pour le dire clair, détestent Apple et ne trouvent grâce à un propos quelconque sur la marque que si un fouet en épine de ronces est utilisé.

avatar béber1 | 

oui, mais on sait combien notre cricri aime aussi jouer au poil-à-gratter-qui-fait-du-clic

avatar Lennart | 

Je ne comprend pas ta démarche Frédéric, tu parles de hater et de bashing en ces lieux et pourtant sur Macplus site consacré à l'actualité Apple (dixit Wikipédia) tu passes ton temps en temps que rédacteur (iShen) a taper sur Google, Android, Samsung, Motorola, Microsoft, le DOJ si il ne donne pas raison à Apple etc.
Comme si tu cherchais a rapporter auprès des lecteurs tout ce qui peut nuire aux concurrents d'Apple, chercherais tu a influencer les lecteurs pour les conditionner ?

Pourtant le fait d'avoir étudié les sciences du langage et de la communication devrait faire de toi quelqu'un gardant une certaine objectivité dans ses écrits.

A moins naturellement que tu ais quelque chose à y gagner.

avatar philoo34 | 

@Lennart

"Je ne comprend pas ta démarche Frédéric, tu parles de hater et de bashing en ces lieux et pourtant sur Macplus site consacré à l'actualité Apple (dixit Wikipédia) tu passes ton temps en temps que rédacteur (iShen)"

Tu as oublié de nous donner son n° de portable !

avatar philoo34 | 

@Lennart

"Pourtant le fait d'avoir étudié les sciences du langage et de la communication devrait faire de toi quelqu'un gardant une certaine objectivité dans ses écrits."

Tu devrais nous montrer les écrits où tu es objectif ...
On est sûrement passé à côté de quelque chose ....

avatar béber1 | 

y'a un à côté?

avatar shenmue | 

"y'a un à côté?"

oui, un à côté dans la tête du pauvre Lennart qui veut se persuader que j'ai passé un deal faustien avec le diable Apple pour promouvoir une parole où mon seul but serait de critiquer (en mal) tout ce que fait la concurrence d'Apple.
Mais le pauvre Lennart ne comprend pas que LUI pourrit les sites qui ne disent pas assez de mal, toujours plus, d'Apple (et qui disent trop de mal selon lui des concurrents d'Apple, du Doj ou des oiseaux au printemps) alors que l'on sera bien en peine de me voir moi sur les sites qui passent pourtant le plus clair de leurs temps à prendre Apple pour un punching ball (et il y en a un sacré paquet pourtant). La différence c'est que même si je peux vomir le contenu éditorial de ces sites, mon premier réflexe c'est justement de ne pas y aller poser ma crotte vengeresse pour le principe, ça ne sert à rien et surtout, surtout, un site et ses rédacteurs sont bien LIBRES d'avoir la ligne éditoriale qu'ils veulent et de penser ce qu'ils veulent (après tout, peut-être que c'est Numerama qui a raison sur Apple ? Qu'en sais-je sur le fond)? J'ai fais l'erreur UNE fois de venir régulièrement sur un site où visiblement je n'avais rien à y faire, pour rentrer en contradiction systématique avec des gens qui visiblement n'étaient là QUE pour taper sur Apple et ses produits, et je le regrette profondément. Ils avaient et ils ont le droit de penser ça, même si je suis en total désaccord avec eux et qu'il m'arrive encore de le dire. Lennart fait exactement ce qu'il reproche aux autres, en BIEN PIRE puisqu'il attaque ad hominem, qu'il n'argumente jamais, qu'il pratique la politique du souçon (les causes "cachées" de mes propos) et que lui passe son temps sur des sites qui ont bien le droit de ne pas avoir ses idées et ses à priori sur Apple pour tacler les rédacteurs, et leur indiquer ce qu'ils devraient dire et penser. Et bien sûr, quand on est pas de son avis, on est un vendu et on a des raisons forcément peu louable de penser ainsi. Rien que les méthodes sont gerbantes...

avatar shenmue | 

Je suis tellement anonyme et je veux tellement masquer mes lugubres intentions que tu arrives sans mal à trouver des infos persos sur moi et que tu les étales sur internet.
Des bonnes méthodes de collabos au passage tout à fait dignes de ce que je pense de toi.
En plus d'être médiocre intellectuellement, tu te montres surtout d'une grande bassesse morale.
Et bien sûr j'ai tout de même le droit insigne d'avoir mon avis sur Google, la pluie...ou toi par exemple, et que ça te déplaise, je m'en bas les cahuètes. Je ne vois pas en quoi avoir un avis négatif sur google (c'est globalement le cas en effet) ou sur tartampion fait de moi quelqu'un visant plus à contraindre l'autre à penser comme moi. Ce n'est que mon opinion que je partage et il me semble le plus souvent, en l'argumentant clairement. Après tout, tu vas bien sur des sites qui pourrissent Apple dans chacun des articles qui lui sont consacrés et l'on ne t'entend jamais soupçonner le rédacteur de vouloir laver le cerveau de ses lecteurs, et l'on te voit encore moins chercher comme un malade mental des informations persos sur lui pour ensuite les balancer sur le net juste pour avoir sa peau. Et c'est TOI qui vient après ces méthodes de voyou me dire à moi que je pratiquerais je ne sais quel exorcisme pour contraindre l'autre à être de mon avis ?

Et puis franchement, puisque tu sembles chercher les coups, que TOI tu te permettes d'ouvrir ta grande gu-ule sur la question de oobjectivité alors que 100% de tes interventions sont pour pourrir Apple, que tu fréquentes TOUS les sites relatifs à Apple pour y faire la promo de ta détestation de la marque, que tu pourchasses et attaque personnellement, les personnes, rédacteurs d'articles, participants aux forums, dés lors qu'en fait ils ne vont pas dans ton sens tout en arrivant à argumenter (c'est sûr que c'est une chose qui t'es profondément étrangère l'argumentation, alors forcément, tu préfères utiliser la seule arme que tu maitrise, l'attaque ad hominem), que toi tu te permettes de donner des leçons sur l'objectivité derrière et ce qu'il y a ou pas à gagner à tenir certains propos, c'est tout de même la preuve qu'Audiard avait mille fois raison sur les cons, qui se reconnaissent VRAIMENT au fait qu'ils osent tout.

Tu es l'une des pires PLAIES du net francophone à toi tout seul. Et il faut avoir du courage, je te le dis, pour avoir encore envie d'informer, d'argumenter, d'analyser les choses et de transmettre le fruit de ces cogitations à des lecteurs anonymes après les coups de force systématiques que tu commets, et malheureusement pas que sur ma petite personne. Vu que tu connais mon nom, ma formation, sans doute mon numéro de téléphone et mon adresse, je m'attends donc à recevoir bientôt un colis rempli de merde de ta part, ben oui, autant que tu pousses ta logique jusqu'au bout. Tu devrais postuler pour la NSA, tu ferais fureur pour monter des opé noires contres de pauvres types n'ayant pas eu d'autres tords que de penser en dehors des clous... Te rends tu comptes que les méthodes que tu utilises sont puantes, lamentables et surtout pour moi inquiétantes même ?

avatar Vanton | 

@shenmue :
Holà doucement garçon... Non seulement c'est totalement hors sujet mais en plus ça ne concerne personne à part vous deux et ça n'a pas à être imposé à tous les lecteurs.

Je peux concevoir que tu sois agacé. Mais règle ça en MP c'est fait pour.

Sur ce, retrouve ton calme et revenons en à de sains débats.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR