Special event : des nouveautés pour tout le monde et tous les budgets

Anthony Nelzin-Santos |

Apple avait bien des choses à couvrir aujourd'hui : non contente de présenter les nouveaux iPad Air et iPad mini Retina, elle a présenté de nouveaux MacBook Pro Retina, le nouveau Mac Pro et des apps iLife et iWork rajeunies.

OS X Mavericks, le premier OS X gratuit

L'annonce des nouveaux iPad est passée après celle de nouveaux Mac et une nouvelle présentation d'OS X Mavericks étonnamment centrée sur les technologies avancées du système (lire : OS X Mavericks, un système plus performant, mais moins gourmand). Autre surprise, le prix d'OS X Mavericks — ou plutôt, l'absence de prix : la mise à jour est gratuite.

Mieux encore, ceux qui sont restés sur OS X Lion ou même Mac OS X Snow Leopard pourront profiter de OS X Mavericks sans passer par les systèmes intermédiaires. Le seul pré-requis est d'avoir une des machines compatibles, c'est-à-dire :

  • un MacBook depuis le modèle fin 2009 (et le modèle alu de fin 2008) ;
  • ou un MacBook Pro 13 pouces depuis le modèle mi 2009, 15 pouces depuis le modèle mi 2007 et 17 pouces depuis le modèle fin 2007 ;
  • ou un MacBook Air depuis le modèle fin 2008 ;
  • ou un Mac mini depuis le modèle début 2009 ;
  • ou un iMac depuis le modèle mi 2007 ;
  • ou un Mac Pro depuis le modèle début 2008 ;
  • ou, plus anecdotiquement, un Xserve depuis le modèle début 2009.

OS X Mavericks est disponible immédiatement.

Des MacBook Pro Retina cristallins

Les nouveaux MacBook Pro Retina sont eux aussi disponibles dès aujourd'hui. Le modèle 13 pouces, plus léger (1,57 kg) et plus fin (1,8 cm) intègre les processeurs Intel Haswell et les puces graphiques Intel Iris, des puces qui ont prouvé leur puissance sur l'iMac 21,5 pouces.

Le nouveau modèle 15 pouces est encore plus intéressant : c'est la première machine qui adopte Crystalwell. Cette variante de Haswell, réservée aux processeurs les plus puissants, se distingue notamment par son cache L4 de 64 Mo. Il possède lui aussi une puce graphique Intel Iris, cette fois accompagnée par une carte Nvidia Geforce GT 750M.

Ces deux machines passent au Wi-Fi 802.11ac (rapide), au Thunderbolt 2.0 (rapide) et aux nouveaux SSD PCie (oui, rapides) pour 200 $ de moins que la précédente génération. Le modèle 13 pouces avec un processeur i5 2,4 GHz vaut ainsi 1 299 $, alors que le modèle 15 pouces avec un processeur i7 à 2,0 GHz vaut 1 999 $.

Un Mac Pro moins cher que prévu

Présentée comme la bête de course « ultime » pour les professionnels de la vidéo, de la photo et de la musique, le nouveau Mac Pro peut se résumer à sa fiche technique. Un sacré nombre de composants trouvent leur place dans un espace huit fois moins important qu'avant :

  • des Intel Xeon E5 de quatre à douze cœurs ;
  • jusqu'à 64 Go de RAM 1866 MHz DDR3 ECC ;
  • deux cartes AMD FirePro possédant jusqu'à 12 Go de VRAM GDDR5 ;
  • et une barrette SSD d'une capacité maximale de 1 To en PCIe.

Si le nouveau Mac Pro est aussi compact, c'est que toutes les possibilités d'extension passent par des périphériques externes. Vous pourrez brancher jusqu'à six appareils par port Thunderbolt 2.0 de cette machine. Soit jusqu'à 36 appareils, parmi lesquels on pourra trouver jusqu'à trois écrans 4K.

Mais tout cela, on le savait déjà. Ne manquait que le prix, moins élevé que prévu : le Mac d'entrée de gamme avec un processeur quadricœur 3,7 GHz, 256 Go de SSD et 12 Go de RAM, est proposé à 2 999 €. On pourra cependant préférer une configuration plus musclée encore ou différentes options (lire Le Mac Pro disponible en décembre à partir de 2 999 € seulement).

Le MacBook Pro « normal » n'a pas été mentionné, mais il est encore disponible. C'est en quelque sorte l'iPod classic de la gamme d'ordinateurs portables d'Apple.

Des apps… plus plates

Sans surprise, les apps de la suite iLife ont été adaptées à iOS 7. Mais elles sont aussi été reprises sur OS X.

Extraordinairement et inutilement complexe, iPhoto pour iOS n'a pas été particulièrement revue : elle fonctionne peu ou prou comme avant, avec moins de reflets et d'effets cependant. Elle récupère même le module d'impression de feu Cards et de la version Mac. Une version Mac qui a aussi été mise à jour, mais surtout pour prendre en charge le 64-bits.

La reprise d'iMovie est un peu plus franche, de son interface plus plate à sa nouvelle icône d'un très seyant violet. Elle gère parfaitement les vidéos slow-motion de l'iPhone 5s et intègre un mode iMovie Theater qui regroupe les créations disponibles sur tous vos appareils via iCloud. Sur iOS, iMovie a été débarrassé de tous ses gimmicks pour se concentrer sur l'édition dans un environnement très dépouillé.

Redessiner GarageBand était sans aucun doute plus compliqué, et Apple ne s'y est pas aventuré : la version Mac garde par exemple ses baguettes de bois. Plus sobre et sombre, son interface se rapproche toutefois de celle de Logic Pro — dont la batterie intelligente se retrouve dans GarageBand. La version iOS, elle, peut gérer jusqu'à 16 pistes, et même 32 sur les iPad et l'iPhone 5s.

Les apps de la suite iWork suivent le mouvement. Sur Mac, leur interface est particulièrement intéressante : plus plate, plus pastel, elle remplace les inspecteurs par des barres latérales. Préfigurent-elles OS X 10.10 ? Elles intègrent en tous cas de nouveaux outils, comme les graphiques interactifs sur Numbers ou les « effets spéciaux » sur Keynote.

Les apps OS X et iOS sont désormais parfaitement compatibles et capables de véritablement communiquer via iCloud. Les documents Pages, Numbers et Keynote partagés peuvent être non seulement consultés en ligne, mais aussi édités. Apple a très clairement déclaré la guerre à Google Docs avec sa nouvelle suite, maintenant gratuite.

Un iPad plus léger que l'air

Comme iOS, l'iPad a fait une cure d'amaigrissement : mesurant seulement 7,5 mm d'épaisseur, il pèse à peine 469 grammes. Cela lui vaut un nouveau nom, iPad Air, et un nouveau design, dérivé de celui de l'iPad mini.

Son écran 9,7 pouces affiche toujours 2048 x 1536 px, mais il adopte l'Apple A7 et l'Apple M7 — mais pas Touch ID. Le reste de sa fiche technique est sans surprise (webcam 1,2 Mpx, appareil 5 Mpx, batterie 32.4 Wh), à l'exception peut-être de l'adoption du Wi-Fi 802.11n MIMO.

L'iPad Air est disponible en blanc/argent ou noir/gris sidéral, en Wi-Fi ou Wi-Fi + cellulaire, avec de 16 à 128 Go de stockage. Comptez 489 € pour le modèle de base avec 16 Go de stockage et 885 € pour le modèle cellulaire avec 128 Go de stockage. Soit de 20 à 59 € moins cher qu'avant, pour une disponibilité le 1er novembre.

Les anciens tarifs des iPad
Les nouveaux tarifs des iPad

L'iPad mini mérite totalement son nom : sa fiche technique est identique à celle de l'iPad. Il mesure lui aussi 7,5 mm d'épaisseur (pour 331 grammes), il intègre lui aussi l'Apple A7 et l'Apple M7, un deuxième microphone pour Siri et il dispose lui aussi d'une puce Wi-Fi 802.11n MIMO. Son écran 7,9 pouces passe au Retina de la plus belle des manières : il affiche autant de pixels que le modèle 10 pouces, pour une définition de 326 ppp.

L'iPad mini Retina est disponible comme son grand frère en blanc/argent ou noir/gris sidéral, en Wi-Fi ou Wi-Fi + cellulaire, et pour la première fois avec 128 Go de stockage. Seul bémol, son prix augmente : le modèle d'entrée de gamme prend 60 € pour s'établir à 399 €. Il sera disponible courant novembre.

En contre-partie, l'iPad mini est toujours disponible au prix plancher de 299 € en 16 Go. L'iPad 2 rempile pour une troisième année, à 389 € en 16 Go. Ajoutez 120 € et vous aurez en plus une puce 3G.


avatar David16 | 

Ouais laissez vos œillères ...

avatar Lucier_lenlen | 

Bien qu'ayant un doute sur lintel iris. Je crois que tu rate le fait que l'on parle ici d'ultra-portable pro, et non plus de simple laptop. C'est un choix qui peu être discuté, mais dire ques c'est minable c'est ne pas comprendre la gamme.
Aucune machine n'est comparable à ce que propose Apple avec ses mbp retina, on peu tj être décus de ne pas retrouver la machine que l'on aurrait souhaité, mais c'est un peu facile de critiquer la gamme juste par ce qu'elle ne vous convient pas.

Les mbp sont plus des mba surboostés que l'évolution de la défunte gamme sans écran rétina.

De plus attendons les tests!

avatar David16 | 

@Fabricio33 :
'@David16 :
Euh.... , tu prends quoi comme drogue ?'

Bah certainement pas la même que Cook etc .....

avatar puff | 

L'iPad mini non rétine est très bien, il faut l'utiliser plusieurs heures pour ne plus voir la différence. Pour ma part la première heure avait été déroutante et maintenant je ne m'en sépare plus. C'est une mauvaise excuse son écran. C'est clair que je garderai le mien, trop satisfait de lui, même si le nouveau Air n'a pas l'air mal. Et c'est un produit assez bon marché pour ceux qui veulent une tablette Apple

avatar aldomoco | 

@ce78 :
'@Scs38 : Microsoft ne peut pas donner son OS et Office car ils ne vendent pas d'ordinateurs. De quoi vivraient ils ?'

.... et les surfaces alors c'est du boudin ?!?

avatar Lucier_lenlen | 

Heu oui c'est du boudin :D

avatar izoong | 

looooooool

avatar onclebobby | 

Ce que ce78 et Scs38 veulent dire est que le corps de métier, la philosophie de Microsoft a toujours été la vente de solutions et logiciels et non de matériels informatiques. La donne a changé et MS propose aujourd'hui du matériel, avec ses surface et bientôt propres Win Phone.

avatar philoo34 | 

@ aldomoco

".... et les surfaces alors c'est du boudin ?!?"

Noooon ! On parle des trucs qui se vendent ! :-D

avatar jefrey | 

L'Intel Iris Pro est en dessous de la GeForce GT 650m niveau performance selon les tests d'Anan Tech. Mieux vaut se tourner sur le refurb et les anciens MBPr 15 pour un budget de 2000 euros.

avatar izoong | 

là dessus on peu le dire sous windows. Perso j'attends des premiers test sous Maverick. Pas sur que la différence soit si flagrante que tu ne semble vouloir le laisser entendre.

Ensuite il y a un réel argument en faveur des nouvelle machine : utiliser les ressources 3D pendant moitié plus de temps sur la batterie. Parce que niveau consommation la 650 elle te fusille ta batterie en 1H30...

avatar Orus | 

Mavericks gratuit, c'est bien la seule bonne nouvelle et la seule nouveauté.
Sinon pour le matos, toujours les même mesquineries, limitations.

avatar FMC94 | 

@aldomoco :
Oui c'est du boudin :D
Quand tu vois comment elles se vendent... M$ est quasi-fini et vit actuellement de ses propres rentes... Ce qui est flippant pour elle... :/

avatar D1V1D1 | 

L'iPad air sera mien ! :) plus léger et plus fin, c'est tout ce dont il avais besoin !

avatar vigo | 

Mac mini où es-tu et que dire de l'Apple TV ?

avatar iRobot 5S | 

Franchement je suis pas déçu de ce keynote ! Maverick gratuit je n'en demandais pas tant ! iWork gratuit pour les nouveaux ordis et ibidules ! Super ! Surtout pour l'iPad

La j'installe maverick pour savoir si je peu télécharger la suite d'iwork

avatar daxr1der | 

Enfin Maverick est gratuit mais le hardware à pas mal augmenté depuis quelques années chez la pomme, se comparer à Window à 199€ est pas un bon exemple. Tu peux avoir un portable à moins de 1000 euros.

avatar faklex | 

Je trouve ça normal la gratuité de OS X, après tout, ce n'est rien d'autre que l'équivalent d'un service pack chez Windows. Et puis Windows 8.1 est gratuit aussi, donc rien d'extraordinaire. La majorité des utilisateurs ne remarqueront pas beaucoup les changements entre 10.8 et 10.9 ... Par contre la gratuité d'iWork, c'est bien ! Microsoft devrait prendre exemple avec son pack office.

avatar Silverscreen | 

Quelques remarques en vrac :

iWORK :

- Les mises à jour iWork et iLife sont payantes pour ceux qui ont acheté la version '09' sur CD. Dommage…
- Si on met à jour l'un des logiciels sur une seule des deux plateformes (iOS 7 ou OS X), les fichiers deviennent incompatibles du seul fait de les ouvrir avec la version la plus ancienne. Idem avec Iwork dans iCloud. Ça craint carrément : non seulement les possesseurs d'iPad 1 (qui n'a jamais eu accès à ne serait-ce que iOS 6) sont dans la m**** mais un avertissement à l'ouverture aurait été la moindre des choses…
- La mise à jour payante d'iLife est très dommage. À ce stade, la plupart des utilisateurs considèrent qu'iPhoto, comme iTunes font partie intégrante de l'OS…

MACS :

- L'entrée de gamme MBP 15" perd la carte vidéo dédiée. Par le jeu des options, en passant à 16 Go, 2,6 Ghz et 512 Go de SSD, on se retrouve au même prix que le MBP 15" haut de gamme, pour les mêmes options mais avec la carte vidéo dédiée en moins… Pas très cohérent.
- Je pensais qu'Apple baisserait enfin le prix du MBP Retina. Mais, c'est le cas simplement parce qu'Apple a revu à la baisse la dotation de l'entrée de gamme. Et je suis même pas sûr que le core i7 Haswell de base ne soit pas moins puissant que la génération précédente à config égale.
- Avec la disparition de l'option 768 Go, on saute directement de 500 Go à 1 To avec un surcoût de 500 € : ça aurait été nettement plus commercial de laisser l'option 768 Go à mettons 300 €.

IPADS

- L'ipad 9,7" et le mini ne sont pas pourvus du nouveau Wifi 802.11ac : dommage.
- Comme je l'avais dit, l'iPad mini Retina est plus cher et l'ancien, laissé au catalogue, un poil plus abordable.
- Les performances évoquées pour l'A7 des iPads laisserait entendre que c'est une version boostée de celui qui équipe les iPhones : à voir…

Bref, impressionné par le design de l'iPad Air et l'iPad mini enfin retina. Le reste est plutôt décevant en termes de tarifs : l'impression qu'Apple est de plus en plus rat…

avatar eseldorm (non vérifié) | 

ben ouais. c'est triste a dire...
du'un autre cote, y'a pas mal d'appareils qui vont sortir avec les OEM et Haswell.
et zioup, un hackintosh!

(et pour l'Ipad, toujours aussi contraignant de changer la batterie)

avatar Le docteur | 

— iWork se met à jour gratuitement, même en version CD, idem pour iLife
— Pour ce qui est de l'incompatibilité entre les anciennes versions d'iOS et le nouveau format d'iWork, c'est prévu (mais c'est un peu chiant à l'usage, sauf si l'on renonce à utiliser autrement qu'en dépannage l'iPad pour bosser sur iWork : l'ancienne version reste là pour lire du 09 et le gérer. Et on peut toujours exporter depuis les nouvelles versions Mac en 09. Par contre, quand on est coincé sur iPad sans accès au Mac, on est effectivement emmerdé.

De toute manière, cette année j'ai fini par renoncer à emmener l'iPad (1) pour bosser (présentation, etc.) : il est devenu tellement lent que je bosse à 2h à l'heure dessus quand je m'y essaie entre deux cours. C'est triste, mais c'est comme ça : la version 1 était quasiment obsolète à sa sortie, les macfan que nous sommes se sont fait avoir (sous-doté en mémoire, il était mort-né le bouzin, et Apple s'était bien gardé de communiquer sur les 256MO, je crois même me rappeler qu'au début on ne savait pas combien il y avait, mais peut-être que j'en rajoute).

J'ai râlé comme toi au début : aujourd'hui je relativise. Le format unifié est une bonne chose, et s'ils l'avaient donné à l'ancien iWork mobile, plus grand chose ne l'aurait différencié de la nouvelle version (les fonctionnalités vont avec).

avatar Hedi2 | 

Pour tous les budgets... Lol : 3000€ alors qu'il et vendu 3000$ aux états-unis (3000€ = 2100€)

avatar Hedi2 | 

Pour tous les budgets... Lol : 3000€ alors qu'il et vendu 3000$ aux états-unis (3000€ = 2100€)

avatar CBi | 

Excellente surprise =

Acheteur d'un iMac en décembre 2012, je ne me réjouissais pas trop d'avoir à payer 17€ x4 pour iPhoto et les 3 apps iWork.
Mais miracle, une fois Mavericks installé, les étiquettes de prix sur l'app store changent et s'affiche "Mise à Jour" = les 4 apps (5 avec Garage Band) gratos + Maps + iBooks !
Merci Apple. Pas mesquin du tout sur ce coup-ci. Du coup, je vais peut-être me mettre à utiliser sérieusement iCloud...

avatar poulpe63 | 

Sérieux, maintenir l'ipad 2, quasiment au même prix que l'ipad mini rétina largement plus performant en terme d'affichage/CPU/etc......
l'ipad 2 devrait être à 299€, voire moins (ou tout simple disparaitre, mais ça aurait été un mauvais signe pour l'ipad mini qui aurait eu un durée de vie comme l'ipad).
Donc, comme Apple est un peu contraint de garder l'ipad mini (à 299€), il garde l'ipad 2 (qu'on peu considéré comme un gros ipad mini). Et on a un même effet de gamme avec le mini-rétina et le Air...

avatar thierfeu | 

Pour les prix de Ipad mini non retina, Ipad 2, voire iphone 5c, c'est un cas d'école de manipulation marketing

Vous mettez un produit dénudé à un prix inférieur mais très proche de votre produit phare cher à la base

Le consommateur lambda va avoir l'impression de faire une bonne affaire, en focalisant plus plus sur le faible delta de prix entre la produit basique et votre produits phare, que sur le prix de ce dernier.

L'ipad 2, le mini non rétina et le 5c sont des leurres.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR