Intel met toujours l'autonomie au coeur de ses processeurs

Florian Innocente |
Intel a fait un point sur les évolutions à attendre dans ses processeurs dans les prochains mois. Son Developer Forum est l'occasion de dessiner des perspectives pour les machines prévues à moyen long terme.



Baptisée "Haswell", la quatrième génération de sa microarchitecture Core gravée à 22 nm comme l'actuelle Ivy Bridge (3e génération) met à nouveau l'accent sur les économies d'énergie et les performances de sa puce graphique. Elle est même décrite comme la première tout spécialement conçue avec la mobilité en tête.

Ces processeurs ne devraient pas apporter des bonds en performances face à Ivy Bridge mais se démarquer par des progrès supplémentaires en autonomie. Avec dans les valeurs les plus basses que l'on peut espérer, une consommation passant de 17 watts à 10 watts en moyenne.

À consommation égale, les performances graphiques seront-elles jusqu'à deux fois supérieures (ou avoir des résultats identiques à ceux d'Ivy Bridge en divisant la consommation par deux). Les appoints comme le Turbo Boost et l'Hyperthreading sont toujours présents.

Intel parle également d'une consommation réduite d'un facteur 20 comparé à Sandy Bridge (2e génération). Mais on parle ici du processeur dans un tout nouvel état de veille active (baptisé S0ix), pas lorsqu'il fonctionne à plein régime. L'état S0 désigne la machine en activité et S3/S4 deux états de veille profonde. La bascule entre ces différents modes sera aussi plus véloce, promet Intel.



Ces progrès vont se retrouver dans une évolution d'Ivy Bridge. Intel a montré une feuille de route pour les portables et ultraportables/tablettes (via Clubic) sur lequel figure, au premier semestre 2013, de l'Ivy Bridge consommant 10 watts tandis que son successeur au semestre suivant descendra plus bas encore.



Tags

CONNEXION UTILISATEUR