Un corollaire à la loi de Moore

Arnaud de la Grandière |
Vous connaissez sans doute la loi édictée par le co-fondateur d'Intel, Gordon Moore, qui veut que le nombre de transistors des processeurs double environ tous les dix-huit mois, et qui s'est à ce jour toujours plus ou moins vérifiée depuis sa création dans les années 70.

skitched

Une nouvelle loi a vu le jour à l'université de Stanford, et fait figure de symétrique à la loi de Moore : en observant les avancées sur les soixante dernières années, (du premier ENIAC de 1946 à nos jours), les chercheurs se sont aperçus que l'efficacité énergétique des ordinateurs doublait environ tous les dix-huit mois.

Cette loi, formulée par Jonathan Koomey, est lourde de conséquences, puisque c'est bien ce qui en découle qui a permis l'émergence des appareils mobiles connectés comme les smartphones ou les tablettes. Ceux ci sont capables d'accomplir des tâches de plus en plus complexes en conservant la même autonomie, ou de faire les mêmes tâches sur une autonomie plus grande.

Cette loi de Koomey est un corollaire direct à la loi de Moore, puisque c'est précisément en augmentant la densité de transistors que les processeurs deviennent plus sobres en énergie : la réduction de la taille des composants, de leur capacitance, et du temps de communication entre eux, améliore tant leur puissance que leur consommation.

Apple a démontré une certaine préoccupation pour cette question, notamment lors de l'abandon des processeurs PowerPC au profit de ceux d'Intel, Steve Jobs mettant précisément en avant les performances énergétiques très au-delà des capacités du PowerPC. Ce choix aura été d'autant plus déterminant que les ordinateurs portables sont aujourd'hui en tête des ventes, et qu'Apple s'en tire particulièrement bien sur ce créneau, tout en proposant des portables dotés de la meilleure autonomie du marché. Ces performances sont naturellement d'autant plus cruciales pour les smartphones et les tablettes, dont Apple est le fer de lance.

À l'aide de cette loi, on peut faire deux sortes de projections. Alexis Madrigal écrit pour The Atlantic qu'un MacBook Air d'aujourd'hui qui aurait la même consommation énergétique qu'un ordinateur de 1991, ne pourrait tenir sur la charge de sa batterie actuelle que… 2,5 secondes, en lieu et place de ses sept heures d'autonomie. Ou qu'à l'inverse, il faudrait 10 000 batteries telles que celles qui équipent le MacBook Air pour qu'il conserve son autonomie actuelle. Bonne chance pour faire tenir le tout dans une enveloppe.

Cette loi a donc des implications sur le rapport puissance-autonomie-volume des appareils. En faisant une projection inverse, cela peut laisser songeur sur les capacités, la longévité et la taille de nos appareils dans les vingt ans à venir.
avatar Ielvin | 

Rikikis qu'ils seront !

avatar Matlouf | 

Il semblait me souvenir que les PowerPC étaient, en général, bien plus économes en énergie que les Intel (Pentium à l'époque). Est-ce que ce sont les Intel qui se sont bien améliorés, ou le PowerPC qui ne permettait pas l'augmentation des performances sans augmentation de la consommation ?

Moi, ce qui m'épate aussi, c'est qu'avec un même processeur et des composants a priori identiques, on arrive sur Mac avec une certaine autonomie, et beaucoup moins sous Windows. A priori, c'est donc une histoire d'OS, et alors pourquoi, chez MS, avec tous leurs moyens, n'arrivent-ils pas à faire mieux ?

avatar Mcbozo | 

Ca fait un peu prophétie auto réalisatrice cette loi de Moore... Quant à la nouvelle loi, elle n'est qu'un simple constat logique de ce qui s'est réalisé en corrélation avec l'évolution des processeurs. Pas de quoi révolutionner l'industrie informatique. Mais bon, c'est vrai que Stanford, ça claque et ça justifie que le monde s'émerveille d'une montagne qui accouche d'une souris.

avatar nibelungen | 

Plus qu'hier et moins que demain.
Le monde Apple découvre le progrès.... ils auront au moins appris quelque chose aujourd'hui !!
Enfin, le progrès c'est vite dit.
Il faudra bien un jour sortir du raisonnement débile qui consiste à croire que plus de performance est un bénéfice pour l'humanité. Les iCons seront certainement les derniers à vouloir lâcher leur aïephone 12 et leur aïepad 8 !!
20 ans de lavage de cerveau par la Pomme, ça met du temps à disparaître...

avatar phantoom | 

@Matlouf

"Moi, ce qui m'épate aussi, c'est qu'avec un même processeur et des composants a priori identiques, on arrive sur Mac avec une certaine autonomie, et beaucoup moins sous Windows. A priori, c'est donc une histoire d'OS, et alors pourquoi, chez MS, avec tous leurs moyens, n'arrivent-ils pas à faire mieux ?"

L'autonomie des macbook est assuré par les batteries intégrés et inamovible - Cette intégration permet d'en mettre plus dans moin de place - cependant cette option n'est valable que dans le cas ou l'on à pas besoin de plusieurs batteries (les pro en déplacement par exemple) mais pour les utilisateurs comme nous cela permet d'augmenter l'autonomie - cependant avec l'arrivé des nouveaux ultraportable (qui eux aussi intègrent les batterie de façon inamovible - il sera interresant de comparer l'autonomie (le choix des composants joue aussi un rôle majeur dans la consommation et tout le mon sait que la carte graphique est l'élément le plus gourmand avec le proc)

avatar Florian Innocente | 

[b] nibelungen [/b]

Mais, en clair, tu essaie de dire quoi au juste ?

avatar jm.leb | 

@nibelungen
Remplace Apple par n'importe quelle société qui vomit du PC et les iCons par les WinCons et tu verras que cela fonctionne d'autant mieux. Tu viens d'apprendre aujourd'hui que les iCons ne s’intéressent pas à la puissance...

avatar Bibotonio | 

@nibelungen :
Bad trip ?

avatar Switcher | 

La "Loi" de Moore a été reconnue comme une forme d'escroquerie intellectuelle, avec comme corollaire l'obsolescence programmée des machines.
Le reste suit.
C'est plus de la pensée magique que de la science, là… A mon modeste avis (qui n'est pas celui d'un scientifique).

avatar ijimax | 

Desserre les... dents, Nibelungen, c'est le weekend ! ^_^

un iCon (et fier de l'être)

avatar norman | 

@Nibelungen

Je ne connais pas ton âge, mais m'est avis que le lavement du cerveau c'est par la base que tu l'opère... c'est pas bon pour la santé mentale mon gars, c'est pas bon du tout ;-)

avatar FreddyF | 

Merci John Gruber, hein ?

avatar gosselin07 | 

Hier soir j'étais sur le laptop de ma conjointe, elle l'avait payé 1500$ il y a 2 ans de ça. J'ai également un PowerMac G4 1.8 ghz datant de 2002, mais je n'ai pas de clavier ni de souris, il me sert seulement comme serveur de fichier.

J'ai installé Ubuntu en pensant régler le problème de surchauffe et de ventilation dans Windows 7, mais non.

Laissez moi vous dire qu'hier j'étais tanné et que j'ai pensé utiliser mon G4 au lieu de son portable pour naviguer sur le Web. Il y a presque 10 ans qui sépare les 2 ordinateurs et mon G4 est toujours mieux que son portable.

La morale : Un creux va se creuser entre les fabricants de PC et Apple, à moins qu'un autre Géant décide de prendre le contrôle du système d'exploitation et du hardware.

avatar qlb212 | 

[quote]
Ceux ci sont capables d'accomplir des tâches de plus en plus complexes en conservant la même autonomie, ou de faire les mêmes tâches sur une autonomie plus grande.
[/quote]
Le problème c'est qu'en général on en se contente justement pas d'accomplir la même tâche en consommant moins d'énergie, mais on accomplie des tâches de plus en plus gourmandes. Au final les progrès sur l'efficacité énergétiques sont perdus en goinfreries souvent inutiles... dommage, on aurait besoin de réduire notre consommation énergétique par les temps qui courent...

avatar Arnaud de la Grandière | 

@ FreddyF : oui oui, comme indiqué dans la source de l'article…

avatar JLG47 | 

à nibelungen
Il faut utiliser du matériel pour pouvoir en parler.
J'utilise du matériel'Apple depuis 1978 (Apple II) et je l'ai toujours gardé jusqu'à la panne. Aucun n'a duré moins de 6 ans, et certains ont plus de 10 ans et sont toujours opérationnels.
Comme quoi la course à la puissance n'est pas nécessaire. Quant au bilan financier, il reste imbattable.
Je ne connais pas d'aitres marque capable d'en faire autant.

avatar JLG47 | 

à qlb212
Le matériel s charge de réduire lui m^me sa consommation.
L'apple II de 1978 pompais allègrement ses 500W avec l'écran et en continu
Le MBP13 d'aujourd'hui est 10^10 fois plus puissant et ne consomme que 21W et seulement à pleine charge. il chute à moins de 2W en pose et rien (j'ai mesuré 0,01W!) en veille.
Effectivement, j'en fais 100 fois plus (peut-être même mille ou 1 million compte tenu de l'interface ultra graphique) en consommant 100 fois mois.
Il faut savoir avant d'écrire!☺

avatar notasa | 

Et rien sur Tony Curtis. Pourtant lui aussi faisait respecter la loi.

avatar Yves SG | 

Moi ce qui me désole, c'est de voir le peu de chose supplémentaires que l'on fait de ces formidables puissance... Quand on voit le temps de démarrage du premier mac par rapport à un pc sous Windows (et même par rapport à un mac actuel), ça laisse rêveur !

avatar Ganzolo | 

C'est sûr que si vous ne faites que démarrer votre ordinateur, vous faites pas grand chose de plus!!

Mais pour le reste, on fait bien plus de choses avec l'informatique aujourd'hui... La vidéo, internet, le retraitement photos...

CONNEXION UTILISATEUR