Wozniak : le système éducatif, l’informatique et l’innovation

Anthony Nelzin-Santos |
Steve WozniakÀ l'occasion de l'Embedded Systems Conference (ESC) qui se déroule en ce moment à San Jose, Steve Wozniak n'a pas hésité à vertement critiquer le système éducatif américain. Le co-fondateur d'Apple, désormais chief scientist chez Fusion-io, dénonce la culture de l'interrogation écrite, instrument formaté détruisant la créativité.

« [Les enfants] ne sont pas autorisés à penser différemment » déplore Wozniak, qui a passé huit ans à enseigner à des élèves de CM2 à l'issue de sa carrière chez Apple. « Dès le CE2, les instituteurs peuvent repérer les élèves qui ont baissé les bras » explique-t-il, rendant responsable de cette frustration l'augmentation du nombre d'élèves par classe, la culture du « par cœur », la linéarité des parcours et la tyrannie des tests standardisés. Selon lui, la dictature du calendrier scolaire (dates pour les devoirs, tests trimestriels, etc.) « tuent toute forme de créativité ».

Des arguments qui ne sont pas nouveaux, et qui reflètent le parcours de l'autodidacte solitaire qu'est Wozniak. Ainsi, plutôt que de se faire force de proposition, il préconise le système privé ou l'enseignement à domicile. « Construire quelque chose par vous-même, voilà comment l'esprit se développe chez les ingénieurs » se félicite Woz, se prenant là encore en exemple : « vous devez être motivé, et les meilleures raisons sont à chercher au plus profond de soi ».

Ainsi, Woz voulait être ingénieur, « rien de plus », alors que le but de Jobs serait d'« être un jour la personne la plus importante du monde », des idées fixes qui ont guidé leur parcours. Le co-fondateur d'Apple dérive tout naturellement sur la culture de l'innovation dans les entreprises de la Silicon Valley. « Une grande société peut avoir quelques avant-postes » explique Wozniak.

Il insiste là sur le côté individualiste des ingénieurs, qui ont parfois besoin de travailler dans leur coin, sans pression, et parfois sans but précis, pour finir par raccrocher les wagons. Il prend l'exemple de HP, qui l'a employé avant Apple (« le meilleur boulot de ma vie »), mais on pourrait aussi citer le « 20 percent time » de Google, et même déceler un message à destination d'Apple, connue pour son fonctionnement sous pression.

Enfin, à la croisée de l'innovation et de l'entreprise, le co-fondateur d'Apple a écorché Paul Allen, le « Woz de Microsoft » qui a attaqué Apple et Google pour violation de brevets. « [Paul Allen] poursuit en justice toutes ses sociétés comme Apple et Google — mais pas Microsoft — parce qu'il a acheté tous ces brevets » se lamente Wozniak : « il ferait mieux d'investir dans des sociétés qui font quelque chose, qui conçoivent des produits […] », une charge en règle contre les patent-trolls.

Sur le même sujet
- Steve Wozniak, son iPhone 4 blanc et son bloc-notes à billets
- Le cofondateur de Microsoft attaque Apple et Google
- Brevets : Paul Allen renforce son attaque contre Apple et Google
avatar lewax | 
J'aime bien ce mec...
avatar HAL-9000 | 
Wozniak qui se prend pour ce qu'il n'est pas... Agaçant tous ces gens qui se permettent de donner un avis sur tout, critiquer ce qu'ils ont à un moment donné hautement cautionnés... Il devient le BHL des americains, les pauvres...
avatar Le_iPodeur | 
HAL-9000 qui se prend pour ce qu'il n'est pas... Agaçant tous ces gens qui se permettent de donner un avis sur tout, critiquer ce qu'ils ont à un moment donné hautement cautionnés... Il devient le BHL de MacGeneration, le pauvre... Tiens c'est marrant ça marche super bien avec HAL-9000 aussi.
avatar HAL-9000 | 
Par contre ça ne marche pas avec Le_iPodeur. La critique il ne connait pas. Encore moins quand celle-ci est contre Apple ou tout membre d'Apple. Dommage...
avatar juliendelenclos | 
Je me dis exactement la même chose tous les matin avant d'aller a la fac. 1 pour WOZ 1 pour Le_ iPodeur
avatar macdr | 
Allez les gars, faites-vous la bise ! En ce qui me concerne, j'approuve en partie les propos de Woz sur le système éducatif, mais en partie seulement, car tout le monde n'a pas la capacité d'être créatif. C'est la dure réalité. Certains ont besoin de tests standardisés et ritualisés pour se sentir en sécurité, alors que d'autres sont tout simplement détruits par ce même système. Bref, un manque d'adaptation à a personne. Pour son point de vue sur la façon de travailler d'un ingénieur, et la liberté qu'on doit lui accorder, c'est tout à fait comme cela que les scientifiques travaillent en général. Et c'est effectivement très bon si on veut espérer faire de grandes choses, sans prétendre décrocher la lune chaque semaine.
avatar redchou | 
@HAL-9000 "Wozniak qui se prend pour ce qu'il n'est pas.." - C'est sur qu'il n'a pas été prof en CM2 pendant 8 ans, et qu'il parle d'un truc qui lui est complètement étranger. "Agaçant tous ces gens qui se permettent de donner un avis sur tout, critiquer ce qu'ils ont à un moment donné hautement cautionnés..." - S'il agace ceux qui se permettent de donner un avis sur tout en donnant un avis sur les choses qu'il connait, c'est qu'il n'est pas si mauvais, son avis. "Il devient le BHL des americains, les pauvres..." - A choisir, je préfère le BHL des américains.
avatar abstract | 
Toujours aussi drôle les réactions Salut a tous. HAL je te trouve excessif car BHL poursuit depuis toujours un but bien précis, chez lui tout est clair, peut-etre pas pour toi mais pour lui c'est clair. Je l'ai vu une fois sur LCI (a l'époque ou je regardais la télé) faire l'apologie du terrorisme...(si si) Et le journaliste de lui demander "donc vous cautionner la résistance palestinienne?" et lui choqué "ah non la c'est pas pareil..." Pour en revenir a l'article même si ce woz passe pour un excentrique, je trouve les propos rapportés ici intéressants et notamment la charge contre la pensée formatée par le biais des contrôle etc... vraiment pas mal (même si ça ne serait pas de lui, comme le sous-entend l'article)
avatar DrFatalis | 
"Le" Woz a parfaitement raison: l'éducation n'est pas adaptée à des esprits et des individualités de sa trempe. Mais ce serait difficile, car l'éducation est surtout (devrait surtout être) adaptée au mieux à la majorité des élèves. On ne peut malheureusement pas accorder à chaque enfant une éducation lui correspondant (utopie certes désirable, mais utopie - dans le cadre de l'éducation nationale - mais pas dans celui de l'éducation familiale qui se devrait de la compléter... si elle existait!) Par contre, l'éducation publique secondaire aux USA est bien une catastrophe (enfin, vu les résultats aux tests internationaux, elle n'est pas si éloignée de la notre, disons que le niveau atteint est lamentable au vu des dépenses engagées). Et en grande partie parce que l'on y applique des notions issues des pseudo-scienecs de l'éducation que l'on applique aussi, depuis quelques années, en France. Avec les mêmes résultats.
avatar Hasgarn | 
@ HAL-9000 : pourquoi tu réagis toujours aussi excessivement ?
avatar abstract | 
Le problème n'est pas dans l'adaptation ou non au plus grand nombre mais dans l'approche normative. La question concerne l'objectif: éduquer, développer, libérer ou plutôt préparer, normaliser?
avatar micware | 
A chaque fois que je lis un sujet sur Wozniak, j'ai toujours la sensation de propos d'un personnage aigris et envieux de ce qu'a construit son ex-associé. Je m'excuse si cela choque certains ici mais pourquoi ce grand homme avec toutes les qualités qu'on lui prête, n'a pas réussi à réaliser grand chose depuis son éviction d'Apple ? Sur le sujet de l'école et de la méthode d'évaluation scolaire des étudiants, il peut faire confiance aux générations d'enseignants et de conseillers pédagogiques pour avoir réfléchi avant lui au meilleur moyen de mettre en place une sanction équilibrée des études. Ainsi que le dis MACDR, tout jeune n'a pas la faculté de se prendre en charge intellectuellement pour construire son avenir professionnel. Lui à eu de la chance de tomber à une époque ou tout était à faire en matière d'informatique. N'oublions pas que l'influence et la clairvoyance de Jobs l'on largement guidé vers la lumière d'Apple. Seul, aurait-il été connu aujourd'hui ?
avatar spacetito | 
Etant dans l'éducation nationale, dans l'informatique et au plus prés des élèves, en France on est bien pire... C'est une catastrophe inimaginable l'état de notre système éducatif, sans y être on ne peut pas y croire.
avatar Noobi62 | 
@ micware : Seul, Steve Jobs aurait-il été connu?
avatar abstract | 
@ spacetito : Tout le monde est éduqué par la télé
avatar grogeek | 
@micware tu ne dois pas bien le cerner alors! Sans lui, Apple ne serait qu'une boite de comm' ! ;)
avatar micware | 
@grogeek Ok pour la genèse d'Apple mais après, a-il été ingénieur sur les projets du Lisa, du Macintosh, du Newton, de l'iPod, de l'iPhone ou de l'iPad ? Comme toute société, il y a un commencement et une maturation, à quelle point Wozniak est-il le père d'Apple 2011 ?
avatar Malcolmm | 
« [Les enfants] ne sont pas autorisés à penser différemment » déplore Wozniak, qui a passé huit ans à enseigner à des élèves de CM2 à l'issue de sa carrière chez Apple. " C'est marrant soit ils ne connaissent pas la liberté pédagogique aux Etats Unis soit Wozniak est un sacré mouton et en effet les pauvres ( les enfants ) qui l'ont eu au CM2. .J'adore ces mecs qui prêchent pour leurs paroisses , surtout lorsqu'elle est commerciale .Pitié ce genre d'infos démago avec en prime "l'enseignement à domicile " et pourquoi pas la Scientologie et le Tralala folklo puisque vous y êtes , laissez les à Closer .Voici(Mac)Generation continuez puisque ça marche ,il y aura toujours un frustré pour pleurer sur l'école .
avatar Malcolmm | 
Au fait Britney Spears elle en pense quoi ?
avatar USB09 | 
@HAL-9000 Jobs et Woz ont un pied dans l'éducation, c'est connu d'oû son avis. Et il a pas tord. J'en discutais il y a deux jours de l'industrialisation de l'éducation face a la motivation des élèves. De toutes les manières le système est a revoir.
avatar rom54 | 
Wozniak s'exprime en fonction de son expérience. Ayant été à la fois élève et enseignant, il exprime son vécu et les corrélations qu'il perçoit entre son évolution et celle des éleves. Ses critiques sont certes reliées a son vecu mais elles sont aussi argumentées et vont dans le même sens de beaucoup de gens dans son cas... Le système éducatif américain, comme beaucoup, se base sur un objectif normé d'éducation par classe d'age (et sociale) et visant le développement psycho-social d'une culture citoyenne prédéterminée et fortement normée. Ceci signifie que ce type de système éducatif produit avant tout des personnes capables de s'insérer dans un système socio-culturel définit (modèle de société) et d'y collaborer. Ce système fonctionne selon ses objectifs: produire des individus adaptés au système (citoyen collaborant/concurrents). Les personnalités incapables de se conformer à ce système socio-culturel sont bien evidement marginalisées ou exclues, car c'est la conséquence résultante de ce système éducatif. Et c'est ce que déplore les personnalités comme Wozniak. Ainsi penser que ces systèmes éducatifs ont pour but le développement de l'intelligence de l'individu est une erreur. Et cette erreur amène aux critiques telles que celles formulées par Wozniak. Si l'on considère un système éducatif idéal dont l'objectif serait de développer réellement le potentiel intellectuel (intelligence, créativité, connaissances, habileté,... ) et physique de l'individu alors on obtiendrait un systéme répondant effectivement aux considérations des gens comme Wozniak. Les systémes psychometriques remplaceraient les "controles", l'enfant serait encadré par des professeurs-guides au sein d'un groupe d'une 12aine de personnes maximum, il n'y aurait pas de classe d'age mais des classes de QI, le contrôle des connaissances se ferait de manière continue abandonnant la notion de compétition, on serait dans une approche constructiviste de l'acquisition de la connaissance et la notion de projet collaboratif remplacerait la culture du "par coeur". Seulement ce type de système, bien que totalement satisfaisant pour le développement de l'individu et extrêmement adapté à l'évolution humaine, serait totalement opposé aux intérêts d'un système socio-culturel fortement normé (et basé sur des axiomes arbitraires) comme l'est le modèle américain (entre autre...). Les individus sortant de ce système éducatif idéal seraient plus des anarchistes "raisonnables" remettant en cause le fonctionnement et les fondements du système socio-culturel, préféreraient le pragmatisme aux convenances et traditions, qui remettraient systématiquement en causes l'évidence et les habitudes [culturelles] dans une perspective individualisée et sociale, penseraient en termes de bénéfices individuels et spécifiques et non en termes d'objectifs nationaux. Avoir une telle population serait un cauchemar pour les systèmes administratifs et pour les structures hiérarchiques qui organisent les sociétés actuellement... Ce type de système éducatif produirait un modèle de société globale non-hierarchique, organisée par des ingénieurs et des chercheurs, basé sur le pragmatisme et la rationalité, excluant autant la culture comme référence que la notion de leader(position sociale clanique) et de compétition... Wozbiak défend donc son intérêt, celui d'un individu extrêmement intelligent, ayant résisté au système normatif éducatif et ayant trouvé une place dans la société malgré le fait que sa personnalité l'ait destiné à l'exclusion dans ce type de société. Sa proposition de changer le système éducatif est cohérente et rationnelle, et probablement anticipatrice, mais elle implique de changer de modèle de société radicalement...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@micware : L'intégration. La recherche de la solution technique élégante. Ce que fut l'Apple II. La philosophie de Steve Wozniak est toujours présente dans les derniers iPhones et iPad. Tout comme Jobs, il est à la base de cette "culture" qui distingue le produit Apple des autres.
avatar grogeek | 
@micware Ben ca commence toujours par le début. C'est grâce à l'Apple I qu'Apple a vu le jour et l'Apple I à été programmé et assemblé par Woz. En plus, tu sais, le projet Macintosh, c'est pas Steve, c'est Raskins.
avatar harisson | 
@micware : The Woz est un génie et dire qu'il n'a pas fait grand chose depuis Apple c'est une aberration (il n'y a qu'à voir son travail et son apport chez Fusion-IO). Par contre sa vision de l'éducation est inadaptée, il faut structurer l'esprit un minimum jusqu'à l'adolescence même pour des créatifs, peu de gens sur Terre peuvent avoir ou auront le même parcours de vie que lui (un autodidacte qui a réussi financièrement et professionnellement). L'enseignement privé/à domicile n'est possible que pour les gens qui en ont les moyens.
avatar abstract | 
@ rom54 : Il faudrait Deja un systeme educatif independant de l'etat, on peut toujours rêvé...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR