Apple-Adobe : 1984, mais à l'envers

Anthony Nelzin-Santos |
La guéguerre de communication entre Adobe et Apple n'en finit plus, et c'est à nouveau le directeur technique d'Adobe, Kevin Lynch, qui s'en est pris à Apple, faisant de Steve Jobs le Big Brother de nos temps lors de la Web 2.0 Expo.

Revenant une nouvelle fois sur la clause 3.3.1 qui empêche les applications iPhone crées par le biais de l'interpréteur de Flash CS5 d'entrer sur l'App Store, Kevin Lynch préfère ignorer l'argumentaire de Jobs sur les applications multiplateformes, préférant mettre en avant la qualité de Flash : « Le problème qu'a Apple avec nous n'est pas Flash ne fonctionne pas sur iPhone, mais bien qu'il fonctionne. Vous pouvez faire d'excellentes applications Flash qui tournent sur plusieurs systèmes, et c'est ce [qu'Apple] n'aime pas. »

Lynch a indiqué qu'Adobe ne favorisera pas la communauté jailbreak, qui pourrait très bien s'emparer de Flash CS5 pour créer des applications et les distribuer par le biais de Cydia ou les autres boutiques alternatives. Puisqu'Apple ne veut pas de Flash sur iPhone, de Flash il n'y aura pas du tout : « on ne va pas jouer à un jeu technologique quand Apple joue à un jeu juridique ». L'interpréteur intégré dans Flash CS5 ne sera ainsi plus développé, comme on le savait déjà.

skitched

C'est à ce point de la discussion que les propos commencent à se faire plus durs. Reprenant son idée selon laquelle Adobe favorise la liberté de choix sur le Web, Lynch dénonce le fait qu'Apple veuille dresser des murs compartimentant Internet : « Apple [veut] créer un jardin clos autour des applications ». Il ajoute que « ce n'est pas le rôle d'une société que d'exercer un jugement sur ce que les gens créent. C'est le rôle de la société et de la loi ». Une référence à peine voilée au rôle que l'on prête à Adobe dans l'enquête que pourraient lancer les autorités anti-concurrentielles américaines à l'encontre d'Apple (lire : Le cas Apple étudié par la justice américaine et la FTC).

L'explosion du marché des smartphones, et le mouvement actuel vers les tablettes et l'ultra-mobilité en général, est, selon Kevin Lynch, un mouvement aussi important que le mouvement du mainframe vers l'ordinateur personnel. Apple avait joué son rôle avec le Macintosh, l'a joué avec l'iPhone, et compte bien faire de même avec l'iPad, ce qui visiblement inspire le directeur technique d'Adobe : « nous sommes au début du jeu, pas à la fin. C'est comme 1984. » L'année du Mac, de la pub Apple, le titre du livre d'Orwell. Mais à l'envers, donc, avec Steve Jobs dans le rôle de Big Brother.
Tags
avatar iNabil | 
"Vous pouvez faire [b]d'excellentes applications[/b] Flash qui tournent sur plusieurs systèmes, et c'est ce [qu'Apple] n'aime pas." ça, c'est pour dire "notre argumentaire est bidon, ne prenez pas la peine de le lire"
avatar mediapress | 
très bon article !! :-) ça résumé bien...
avatar Psylo | 
Personne n'a de nouvelles de Psystar ou de Windows 8 ? Parceque là toutes ces Trolleries sur flashsaymal™, ça commence a lasser sérieusement.
avatar Superboy58 | 
Lol Psylo
avatar Tout ou Rien | 
J'ai écris un petit quelque chose dans cet idée [url]http://toutourien.org[/url]
avatar shenmue | 
"L'explosion du marché des smartphones, et le mouvement actuel vers les tablettes et l'ultra-mobilité en général, est, selon Kevin Lynch, un mouvement aussi important que le mouvement du mainframe vers l'ordinateur personnel. " Et c'est bien pour ça que Adobe l'a autant mauvaise. Sans Apple ils perdent un argument de poids pour progresser dans ce nouvel univers. Ils perdent peut-êre l'argument le plus important d'ailleurs.
avatar Sednisil | 
Il a raison sur Apple, mais le problème est qu'Adobe n'est pas mieux. Toutes deux ont des prétentions hégémoniques. Vive le logiciel libre !
avatar shenmue | 
@Médiapress:"très bon article !! :-) ça résumé bien..." ça résume quoi ? Les délires du patron d'une société qui tient une part monopolistique sur le net avec sa technologie flash et qui voudrait qu'aucun endroit de la toile ne lui soit refusé ? C'est sûr, ça résume bien ça... Ah c'est vrai, ils ont touché un godwin avec "Apple = Big Brother", alors forcément, ça te plait tout ça...
avatar oomu | 
J'ai clairement pas envie qu'apple soit forcé a supporter des cross-plateformes et que l'on retrouve la tyrannie du plus grand demoninateur commun comme dans l'industrie pc. Avec l'ipad/iPhone Apple a la possibilité de réussir ce qu'ils furent pas foutus de réussir en 84. C'est finalement une question de marché libre ou non. Un industriel doit il être forcé politiquement à faire plaisir à ses compétiteurs même quand le consommateur a un grand choix de matériels et logiciels divers ?
avatar shenmue | 
@Sednisil:"Il a raison sur Apple, mais le problème est qu'Adobe n'est pas mieux. Toutes deux ont des prétentions hégémoniques." Non, Apple veut contrôler SON marché, Adobe veut lui pourrir TOUS les marchés, le mouvement vers l'hégémonie,qui passe par tous les systèmes, tous les OS, toutes les plateformes matérielles, c'est bien celui d'Adobe. Adobe, c'est: un flash pour les réunir tous. Apple c'est: on fait ce qu'on veut dans notre jardin. Je préfères qu'on me foute la paix dans MON jardin.
avatar gigi | 
@shenmue c'est bon ça, j'adore ta citation c'est bien vu
avatar Psylo | 
@shenmue : Sauf que dans ton si beau jardin Apple, tu n'as pas le double des clefs, tu n'as pas le droit de planter des pétunias, tu es obligé d'utiliser des outils différents de ceux fournis par défauts, tu n'as pas le droit de donner des légumes a des potes, tu n'as pas le droit de faire du jardinage et du bricolage en même temps, tu n'as pas le droit de mettre un nain de jardin autre que ceux acheter chez BigBrotherLand.... Finalement, t'es sûr que c'est vraiment TON jardin ? Vivre le Libre ! (Bis)
avatar omega2 | 
shenmue > Abode, c'est tout pour moi. Apple, c'est tout pour moi selon mon désir. La différence c'est que tu ne verras pas Abode interdire l'utilisation de produits concurrents si on veut utiliser ses produits ni interdire aux autres l'utilisation de logiciels par ce qu'ils ne plaisent pas au PDG. Enfin bref.
avatar Fil de Brume | 
On peut effectivement faire de très bonnes applis multiplateforme, MAIS... Si on prend l'exemple de Java, qui est un exemple de truc multiplateforme. Avantage : ça permet d'avoir un produit qui tourne sous Windows, linux, Mac OS Inconvénient : vous trouvez pas que l'ergonomie, le look des applis Java, est franchement pas terrible ? Nettement moins bon qu'une appli écrite en cocoa par exemple :) Donc moi je me dis que ça risque de faire pareil avec l'iPhone, si on laisse Java s'y installer. (Pour les applis je parle, pour les vidéos c'est encore autre chose) Des applis multiplateformes qui fonctionnent, mais qui seront moins belles, moins pratiques que si elles avaient été développées pour iPhone...
avatar YAZombie | 
[quote]Lynch dénonce le fait qu'Apple veuille dresser des murs compartimentant Internet[/quote] Ben ils n'ont qu'à ouvrir intégralement Flash et le faire standardiser par l'ISO et/ou le W3C. Ah mince, c'est vrai, leur but c'est quand même de contrôler. Leurs couinements commencent à être sérieusement fatigants. Get a grip… No really Bishop, get a grip.
avatar mediapress | 
apple ne prend pas en compte les besoins des utilisateurs, mais de ses intérêts. la loi intervient souvent pour que les intérêts des consommateurs soient respectés Microsoft en a suffisamment fais les frais, ne serait que avec le dernier procès contre IE... Apple aura des procès comme M$ en a eu, il ne pourra pas y échapper s'il devient "Big Brother" comme cela semble être le cas...
avatar shenmue | 
@Omega2:"La différence c'est que tu ne verras pas Abode interdire l'utilisation de produits concurrents si on veut utiliser ses produits ni interdire aux autres l'utilisation de logiciels par ce qu'ils ne plaisent pas au PDG. " Normal, il n'y a plus de concurrents. lol
avatar ricchy | 
Ils disent vouloir faire les meilleurs outils du monde pour html 5 Ça "prouve" bien qu'ils ont les moyens de s'adapter. Pourquoi faire un tel caca nerveux avec leur flash et Apple ??? Qu'ils s'adaptent...
avatar Silverscreen | 
Et puis honnêtement, ça me fait plaisir la position d'Apple : outre que Flash est une grosse merde, je l'ai encore mauvaise d'avoir tous mes softs Adobe avec systématiquement 1 voire 2 générations de retard sur les API proposées par Apple. Nous les pros du graphisme, on a serré les dents quand la CS fonctionnait avec des performances pourries dans Classic, puis rebelotte quand il fallait passer par Rosetta et encore quand elle ne marchait qu'en version 32 bits… On a serré les dents devant l'écart de performances de la version Mac avec la version PC en se disant qu'au moins OS X étant bien fichu et les Mac pros de bon monstres, ça permettait un gain de temps qui compensait un peu. Mais, en développant la Creative suite avec des outils cross-plateforme, Adobe ne pouvait pas avoir recours à QuartzExtreme et les autres technos Apple pour booster les performances et offrir une Creative Suite aussi performante que la version PC alors, franchement, si Apple peut obliger Adobe a développer des applis avec des technos Apple et que ce soit Adobe qui en digère seule le surcoût de développement, et bien ce ne sera que justice…
avatar Liam128 | 
[quote]Et c'est bien pour ça que Adobe l'a autant mauvaise. Sans Apple ils perdent un argument de poids pour progresser dans ce nouvel univers. Ils perdent peut-êre l'argument le plus important d'ailleurs. [/quote] Tu aurais dû t'arrêter là pour cette fois shenmue, pour une fois ton analyse était valable et surtout : impartiale. OUI Adobe a compris que les plateformes ultramobiles avaient le vent en poupe et allaient décoller, peut-être pas autant qu'il le dit mais c'est clair que c'est ZE marché d'avenir pour des boîtes de ce genre. Donc OUI ils veulent s'y implanter : s'ils disaient "on n'en a rien à fout'" à vrai dire faudrait s'inquiéter de qui est à la tête de cette entreprise. Et OUI c'est évident qu'ils sont verts de se voir bloquer l'accès chez l'un des acteurs si ce n'est L'acteur qui a le plus de poids aujourd'hui sur ce nouveau marché. Pour une fois, dire tout ça, c'est impartial et sans troll. Ensuite tu retournes à tes habituels Adobe = bouh caca pas-bien pourri méchants Apple = ouais bien gentil génial. Et là te lire perd tout intérêt.
avatar Silverscreen | 
Sans compter que bon, quand on parle de clients vache à lait, moi c'est d'abord Adobe que j'ai en tête, avant Apple et même Microsoft…
avatar shenmue | 
@Psylo: si ton jardin libre était si bien que cela, tu m'expliques pourquoi il y a à peine 1% des gens qui veulent venir y faire un tour ? Le jardin d'Apple c'est: - Des voisins pas emmerdants et qui ne pénètrent pas par effraction chez toi pour foutre de la boue sur ta moquette - La hamac et la piscine déjà installée, en général toute option alors que le voisin frime en se faisant une piscine en bois bien pourri et entourée de néons flashy avec comme seule satisfaction de dire que c'est lui kilafé. - La livraison à domicile, alors que je suis encore dans mon hamac et j'ai le meilleur traiteur de la région alors que le voisin se débat avec les numéros des trois branquignolles qui vont lui proposer de la bouffe pas fraîche. - Des jeux d'eau vraiment bien foutus, alors que le voisin est obligé de jouer avec un canard en plastique. - une haie taillée impeccable et le style de l'ensemble, je t'explique même pas, alors que le voisin passe son temps à changer de jardinier parce que les clôtures ne sont jamais au même niveau... Etc, etc... Et je n'ai qu'un seul nain de jardin, mais il fait aussi centrale domotique...
avatar shenmue | 
@Silverscreen:"Et puis honnêtement, ça me fait plaisir la position d'Apple : outre que Flash est une grosse merde, je l'ai encore mauvaise d'avoir tous mes softs Adobe avec systématiquement 1 voire 2 générations de retard sur les API proposées par Apple" Et ce serait pareil avec un outil de dev cross platform. La chienlit quoi.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Une citation de Doctor Who s'est glissée dans les commentaires. Fantastic !
avatar shenmue | 
@Liam128:"Et OUI c'est évident qu'ils sont verts de se voir bloquer l'accès chez l'un des acteurs si ce n'est L'acteur qui a le plus de poids aujourd'hui sur ce nouveau marché. " Ils n'ont pas été bloqués; ils sont juste trop mauvais pour accéder au carré VIP. Franchement, la roue tourne hein, vu le mépris ROYAL d'Adobe pour les utilisateurs de produits pommés, franchement je ne comprends même pas que vous continuiez à les défendre.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR