La marche de l'Apple Store refait surface

Arnaud de la Grandière |
Nous vous parlions la semaine dernière d'une marche de verre de l'Apple Store de New York qui avait été mise aux enchères sur eBay avant d'en disparaître mystérieusement (lire : Une marche en verre de l'Apple Store aux enchères).

Son propriétaire et vendeur, Mark Burstiner, a publié un texte sur Gizmodo qui fait état de la manière dont cette marche est arrivée en sa possession, et les déboires qu'elle lui a attiré.

Il y a un an et demi, Mark Burstiner était un employé de l'Apple Store en question. Il explique que la marche s'est fendillée suite à la chute d'une bouteille de soda. Bien que sa structure ne soit pas atteinte, elle a été changée durant le mois pour de simples raisons esthétiques par quatre ou cinq employés de Seele, le sous-traitant allemand qui fournit les précieuses marches de verre à Apple. Hors de son temps de travail, et habillé en civil, Mark Burstiner demande alors aux ouvriers s'il peut récupérer l'ancienne marche, en déclarant qu'elle pourrait faire office de pièce de collection un jour. Les ouvriers n'y virent aucun inconvénient et l'aidèrent même à mettre l'objet de sa convoitise dans son véhicule.

L'affaire en reste là jusqu'à ce que Bustiner décide de se séparer de la marche avant un déménagement, et la mette aux enchères sur eBay le 20 février. L'annonce se fait remarquer par la presse en ligne, et les enchères vont bon train, jusqu'à ce qu'un représentant de Seele contacte le vendeur et lui demande de retirer l'enchère afin qu'ils puissent tout deux tirer l'affaire au clair lorsqu'ils seront plus disponibles, ce que Bustiner fait sans sourciller.

Plus tard le même jour, le représentant de Seele le recontacte et le ton est donné : il lui assure lui faire une faveur en le contactant directement plutôt que de laisser la hargne des avocats s'abattre sur lui, et demande à ce que la marche lui soit restituée, promettant de faire part à Apple de sa coopération afin d'apaiser son ire. Bustiner ne se laisse pas impressionner et décline l'offre.

L'employé de Seele le menacera de milliers de dollars en frais de procédure judiciaire, soulignant qu'Apple et Seele n'hésiteront pas à aller en justice. Sûr de son bon droit, et soulignant qu'il n'avait nullement fait l'acquisition de l'objet de manière frauduleuse et que la vente ne violait aucune propriété intellectuelle d'Apple, Bustiner n'en démord pas. L'employé de Seele ira même jusqu'à affirmer que ses collègues auront pris sa demande pour l'ordre d'un supérieur dans la mesure où Bustiner était un employé d'Apple, ce que ce dernier réfute sachant que l'opération s'est faite sur son temps libre et qu'il était en civil. Le représentant de Seele lui fait également savoir qu'il lui faudra faire la preuve de son innocence, ce à quoi l'intimé répond que dans un état de droit, c'est à l'accusation de faire la preuve de la culpabilité de l'accusé, faute de quoi il demeure, jusqu'à preuve du contraire, innocent.

Les tractations se poursuivront, le représentant de Seele fait alors une offre, inférieure à la dernière enchère en date, qui se voit donc déclinée également. Bustiner décide en conséquence de remettre la marche aux enchères, tout en rendant l'affaire publique. Elle n'est malheureusement pas accessible de ce côté de l'Atlantique (le vendeur tient à ce que l'acheteur vienne chercher la marche en personne étant donné le poids et le volume de l'objet), mais elle se hisse à plus de $7000 à l'heure où nous écrivons ces lignes, ce qui ferait pour lui une excellente affaire (d'autant que la même marche neuve et sans fissure aura coûté quelque $10.000 à Apple, et qu'il n'a rien déboursé pour l'obtenir).

skitched
avatar Sephi-Chan | 

Décidément, que de péripéties exceptionnelles dans l'univers d'Apple !?

Sephi-Chan, :-°

avatar Mcvr | 

"ce à quoi l'intimé répond que dans un état de droit, c'est à l'accusation de faire la preuve de la culpabilité de l'accusé, faute de quoi il demeure, jusqu'à preuve du contraire, innocent."

La justice américaine est différente de la justice française, et même si il y existe une forme de présemption d'innoncence, c'est à l'accusé de prouver son innocence dans certains cas.

avatar ysengrain | 

Une fois de plus: pour la bouffe, il n'y a pas de copain !!!

avatar Timekeeper | 

*insérer ici la réplique sur les avocats dans Jurassic park*

avatar ironseb | 

Apple est vraiment de pire en pire. Vraiment à gerber cette secte.

avatar Arnaud de la Grandière | 

@ Mcvr : pas plus qu'en France. Par exemple, en matière de contrefaçon l'accusé est suspecté de culpabilité par défaut et doit apporter la preuve de sa bonne foi.

avatar iMacPan | 

Nonoche: en plus l'acheteur est parfois de bonne foi.
Un jour ma femme a failli acheter un faux Vuitton. Elle trouvait ce sac joli, et ne connaissait pas du tout la marque Vuitton (ben oui, quand on est pauvre, on ne s'intéresse pas aux marques de riches et on achete ses fringues à la halle aux vêtement et pas dans les petites boutiques hors de prix des centres villes)

avatar françois bayrou | 

Quand une personne est accusée de posséder des armes de destruction massive, par exemple, c'est à elle de prouver son innocence.

avatar BiLLLBrador | 

ironseb > sauf que là, Apple n'a apparement rien à voir avec cette histoire.
C'est un employé de Seele qui a menacé le vendeur, rien ne prouve qu'il y a eu intervention d'Apple.

avatar Yohmi | 

D’une part, effectivement, à aucun moment Apple n’est intervenu dans l’affaire. D’autre part, les commentaires de Gizmodo sur le sujet sont très intéressants, et nombre d’entre eux semblent démontrer qu’il n’est de toute façon absolument pas dans son droit, car la marche ne lui appartient pas. Il s’agit d’un produit breveté, et alors que la marche était amenée à être détruite, il l’a prise en demandant s’il avait le droit de la garder pour lui en objet de collection. Un an plus tard, il la revend sur Internet.

Il n’y a aucune légitimité, à part avoir abusé de la gentillesse d’employés pensant qu’il s’agissait de quelqu’un de confiance et de totalement inoffensif. Dans le cadre de la vente, l’objet devient une valeur et peut être acquis par n’importe qui, y compris la concurrence afin d’étudier le procédé de création. Or, il appartient toujours à Seele, techniquement, de ce que j’ai cru comprendre.

avatar Aldwyr | 

@ François bayrou
Tu arrive a cacher des missiles à tête nucléaire chez toi Oo, je te félicite. et dans tout les cas, où sera la difficulté à prouvé la culpabilité de la personne si on le vois avec des ADM? (Je ne cois pas qu'il va dire qu'il la trouvé dans des poubelles)

Enfin bref, cette affaire me fait bien rire j'avoue et je soutient cet américain qui ne se laisse pas faire XD mais il n'est pas totalement dans son droit quand même et risque de prendre cher pour refuser de redonner la pièce en question. Seele peut prouver que cette pièce lui appartient, mais je ne pense pas que lui, il peux prouver qu'elle lui appartienne, ainsi, il a volée la pièce ...

avatar Dr_cube | 

@Aldwyr :
Je pense que François Bayrou faisait allusion à un certain dictateur, pendu haut et court il y a quelques années faute d'avoir suffisamment prouvé son innocence...

avatar Matcha | 

Ces $7000 risquent de lui coûter cher, car il n'est clairement pas le propriétaire de l'objet. (+1 Aldwyr & Yohmi)

avatar Sephi-Chan | 

On est quand même dans un monde bizarre…
Tu récupères un déchet, tu le vends, on t'emmerde.

Sephi-Chan

avatar michaelprovence | 

Bon après c'est pas parce que les ouvriers de la boite X te donne un truc appartenant à Apple qu'il est à toi le truc !!!!

c'est du n'importe quoi aussi... Un procès à la spychar qui dure des années ?? ça fera marcher les blogs en manque de sujet à deux balles !!

Perso je la trouve pas l'annonce sur ebay usa c'est normal ou elle est déjà retiré de nouveau ??

Yohmi se fait un méchant film en passant que la concurrence va acheter cette marche breveté pour voir le processus de fabrication !!! c'est une marche en verre c'est tout et tu peux la voir à apple store c'est pas la dernière bombe atomique made in Iran !

avatar Iteck | 

Et sinon, ça choque personne à par moi qu'on puisse enchérir plus de 7000$ sur un bout de verre sous prétexte que c'était une marche en verre d'un magasin ???

avatar codeX | 

Ce qui me fait le plus rire c'est l'expression : il était en civil

avatar Logoman | 

@codeX : Ca m'a aussi bien fait marrer ! D'ailleurs, un employé Apple en service n'a le droit de boire que du jus de pomme :D

Sinon, 7000$ pour une marche abimée ... Si certains ont autant d'argent que çà à jeter par les fenêtres, nul doute qu'Apple n'aura pas trop de mal à vendre ses iPad ...

avatar boulou | 

@ Yohmi
[quote]...et peut être acquis par n’importe qui, y compris la concurrence afin d’étudier le procédé de création.[/quote]

'Y a plus simple pour la concurrence pour se la procurer et [i]"étudier le procédé de création"[/i]
Ils leur suffisent de commander un escalier à Seele.

Ben tien... :-))

avatar SILLIG | 

Minable.

Minable de la part de Macgé de nous parler d'une histoire digne de TF1/M6.

Est-ce que c'est vraiment pour lire ça que lesgens se connectent ici?

avatar Yohmi | 

@michaelprovence
Je ne me fais pas de film, cet élément fait partie d’un design [url=http://www.ifoapplestore.com/stores/glass_staircase.html]breveté[/url]. L’entreprise qui est parvenue à créer les escaliers des Apple Store a probablement dû mettre au point un système de manufacture particulier, car du verre aussi résistant ce n’est pas banal, et cherche à protéger ses investissements.
Est-ce que les enchérisseurs sont des entreprises qui veulent investir le marché de l’ingénierie du verre à des fins architecturales ? Rien n’est moins sûr. Toutefois, c’est une des raisons (improbable peut-être) pour lesquelles, lorsque notre cher compère vénal fait appel au bon sens pour légitimer sa position, les conséquences de sa démarche intéressée peuvent poser problème.

avatar Florian Innocente | 

@ SILLIG "Est-ce que c'est vraiment pour lire ça que lesgens se connectent ici?"

Seriez-vous passé par un "3615 MACGENERATION" ?

avatar françois bayrou | 

"Est-ce que c'est vraiment pour lire ça que lesgens se connectent ici?"
Ca, et aussi pour lire les commentaires qui sont d'une profondeur largement supérieure à la moyenne - enfin, surtout les miens, que je relis souvent à tête reposée.

avatar fantomx6 | 

Et si les enchères étaient restés au ras des pâquerettes, est-ce que le mec de Seele aurait fait le même cinoche ?

avatar will42 | 

Seele a beau être le fabricant de cette dalle, qu'elle soit breveté ou pas, il n'est plus le propriétaire à partir du moment ou Apple à payé pour installer cet objet dans un de ces magasins.
C'est à Apple de prendre la décision de se plaindre ou pas.
Pour exemple : un particulier a bien le droit de revendre un iphone qui lui appartient quand bien même l'objet en question est breveté de 10000 façons.
De là à miser plus de 7000$ sur un bout de verre il y a un gouffre...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR