Le Mac est un PC comme les autres

Vincent Absous |
On le sait, un keynote est un événement exceptionnel pour tout aficionado de la Pomme. Y a-t-il d'ailleurs une seule autre marque capable de susciter autant d'attentes ? Que penser alors de ce keynote-là ? Steve Jobs lui-même en entrant sur scène a parlé d'un "jour important" et de la plus importante WWDC de la décennie. Il faut dire qu'il y avait foule : plus de 3 800 personnes étaient inscrites pour cette session, venues de 45 pays.

Dans ces conditions, on ne s'attardera pas trop sur la présentation de la nouvelle version d'iTunes. On le sait, elle apporte le support du podcasting. Apple prend donc ce train-là, c'est une bonne nouvelle. iPod va bien, iTunes Music Store aussi. Merci pour eux. Le baladeur d'Apple continue d'occuper le haut du pavé et s'est adjugé 76 % du marché, pendant que le service de vente en ligne a pris 82 % du sien le mois dernier. 430 millions de titres ont été vendus depuis le lancement. Il n'y a pas, Apple connaît vraiment bien la chanson.

On ne s'attardera pas non plus sur les ventes de Tiger : 2 millions de copies ont été vendues depuis la sortie le 29 avril. Lui succédera d'ailleurs un certain Léopard. Le Mac se vend aussi très bien, semble-t-il. Alors que les ventes de PC ne progressent en moyenne que de 10 %, Apple a une croissance trois fois plus importante depuis le début de l'année. Tout cela est formidable, mais l'on sent bien que ce n'est pas là qu'est le plus important, pas ce soir.

Non, évidemment, l'information de la soirée, celle qui a fait de ce keynote un moment exceptionnel et de cette Conférence 2005 la plus importante de la décade, c'est évidemment l'annonce du choix d'Intel pour équiper les Mac de la fin de la décennie. À partir de 2006, les Mac embarqueront donc un nouveau type de processeurs, mais il ne semble pas qu'Apple abandonne définitivement le PowerPC. c|net, le Wall Street Journal, et d'autres encore ne s'étaient donc pas trompés. Apple entame la troisième grande phase de transition de son histoire. Ce choix-là, Steve Jobs l'a très simplement justifié par l'incapacité d'IBM a satisfaire la demande de son partenaire. Le G5 qui n'arrive pas à embarquer dans les PowerBook, la production erratique.

Évidemment, la transition ne va pas être facile, mais Apple entend bien faciliter le travail des développeurs. Les outils leur sont donnés dès aujourd'hui pour qu'ils puissent se mettre au travail immédiatement. Ainsi, le Developer Transition Kit est-il proposé pour 999 $ aux membres du programme ADC (Select et Premier). L'offre est notamment composée d'un ordinateur frappé d'une Pomme, la tour d'un Power Mac G5, mais avec un Pentium 3,6 GHz dedans. Xcode, présenté en version 2.1, permettra de compiler aussi bien pour le PowerPC que pour une architecture Intel. Les applications Cocoa devraient très facilement se retrouver sur la nouvelle plateforme. Quant à Mac OS X, le portage ne devrait pas être très difficile non plus. Depuis longtemps déjà, les ingénieurs d'Apple travaillent à une version compilée pour tourner sur un PC. Que cette phrase sonne étrangement ! Le patron d'Apple se veut rassurant : il n'y a pas lieu de s'inquiéter. D'ailleurs, les grands noms de l'édition seront là : Microsoft et Adobe ont déjà fait savoir qu'ils suivraient Apple sur ce nouveau terrain. Pour faciliter encore la transition, Apple proposera Rosetta. Derrière ce joli prénom se cache un émulateur ultraperformant permettant de faire tourner des applications écrites pour PowerPC sur Intel.

Évidemment, on n'a pas fini de parler de cette révolution. Certains vont applaudir, d'autres vont exprimer leur colère. Une nouvelle page se tourne. On dira peut-être qu'Apple perd son âme dans cette transition-là. Reconnaissons toutefois qu'il fallait du courage.

Retrouvez la transcription, minute par minute, de ce keynote mémorable. Réagissez sur le forum Spécial WWDC 2005. Un petit mot aussi pour Mellel, Elgato et 4D qui nous ont soutenu pour ce keynote et permettent que MacGeneration fonctionne bien. Merci aussi à Netsample, notre hébergeur, pour tout son travail (non, ce ne sont pas les César).

Tags
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Hihihihihihih Steve a enfin compris ou étais la puissance ;) Intel Inside ;) Yes - yes I kiff a concurence
avatar Anonyme (non vérifié) | 
c tout simplement un désastre... un G5 ac un processeur Intel... non ou va-t-onm ?? apple bordel de merde, stop that shit !!!!
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Il y a quelques semaines vous étiez mécontent car il n'y avait toujours pas de Powerbook G5 et que le PowerPac n'avait pas atteint les 3 Ghz... Maintenant vous râlez car Apple a prit une décision pour satisfaire vos demandes en puissance. J'avoue ne pas comprendre vos attitudes.
avatar shenmue | 
Prévisible, vraiment.... Et je pense que pour le coup, c'est plutôt bien joué... Steve Jobs prends en effet ce risque au moment où les ventes d'Ipod et de Mac explosent, et où sa marque et son système d'exploitation (surtout au moment du lançement de Tiger) n'ont jamais eu autant le vent en poupe...Hors, nul ne sait combien de temps durera cet état de grâce... C'est bien joué aussi, parceque les ventes de portables aux états unis et en europe rejoignent à vitesse grand V celles des postes fixes. Et sur ce segment, le déficit en terme de puissance des ordinateurs Apple était énorme depuis l'arrivée des centrinos...ainsi que sur les imacs qui ne supportent pas la comparaison sur ce point avec leurs confrères sur PC...IBM sait faire d'exceptionnels proc dédiés (on le voit avec les consoles de jeux), mais de moyens procs généralistes qui ont du mal à monter en puissance et à embarquer... C'est encore bien joué parceque les applis supportant le codec H260 et autres à venir tiraient la langue sur G4 (qui équipent tous les portables Apple) et que là, elles vont pouvoir s'exprimer plus librement... C'est enfin bien joué, pareceque l'on voit là, paradoxalement, et contrairement à ce que beaucoup disaient, que Steve n'a pas abandonné le mac au profit de l'ipod, et que son ambition de gagner des parts de marché reste intacte. C'est au moment où il en gagne réellement qu'il se décide à enfonçer le clou...il ne fallait pas attendre qu'Apple redescende dans la nasse pour le faire... C'est bien joué enfin parceque l'on voit que Steve Jobs est prêt à tout (voire demain à attaquer Crosoft sur son propre terrain en proposant un OSX sur PC) pour accroître l'influence de sa société...demain, une alliance Sony Apple apparaît aujourd'hui plus que probable (c'est fait déjà en partie avec le soutien du blueray) qui pourrait peser trés lourd face à un crosoft attaqué de toutes parts (face aux proçés, à Firefox, etc...). Bien joué Steve !!! et courage !!!
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Mort de rire !!! après tous les benchmark présentés par ipapy : les x86 c'est de la merde et tout et tout !! la honte !!!!!! P4 ?? en plus ce proc il est out ! Apple is dead !! fini leur arrogance snob ! enfin !!
avatar JC | 
Yokoyoko, cher ami, un petit prozac vous ferait le plus grand bien ! Le Mac Intel sera sous Intel, pas sous P4 !!!
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Le beau blabla d'un site dédié au Mac, qui se contente de tester des machines prétées, n'a rien a voir avec une entreprise/grand compte qui lui doit rentabiliser chaque € investi.(Apple/G5/OS X, PC/Pentium/Windows et Linux et SUN/UltraSparc/Solaris) Mais comme je fais probablement partie des macusers qui ne comprennent rien d'après un certain Solo, je n'aurais pas la prétention de la ramener
avatar Anonyme (non vérifié) | 
C'est déseperant de voir certaines réactions... Certe la "transition" à venir peu faire peur, mais faut pas pousser. La mort du Mac n'est pas pour demain! Je fais parti des récents switcheurs, mais observe le monde Mac depuis un bon moment déja. Aujourd'hui, avec ce changement, je vois avant tout la formidable oportunité pour Apple de passer à la vitesse superieure! Et pour iMac G5, ben de toute façon dans 3 ans je serais heureux de le changer pour une nouvel becane pommée, bourrée de techno d'enfer, proposant un OS frisant la perfection et donnant acces a des services inédit (itunes video store?) et avec un processeur probablement en avance sur son temps (et oui, Intel sera suremment heureux de tester ses nouveaux produits dans une architecture fermée avec un partenaire avec qui on peut mettre en place une véritable architecture optimisée), le tout dans un design toujours aussi agréable, soft et bien pensé. Bref, Aujourd'hui les raleurs sont les mêmes qu'hier... et seront les même que demain.
avatar JC | 
MacGé, si vous pouviez stocker les réactions les plus négatives, histoire de pourvoir les ressortir le moment opportun, je sens qu'on va bien rigoler ! Les premiers détracteurs, les plus passionnés seront les premiers acheteurs... alors, bon, pas de quoi fouetter un chat...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
http://www.apple.com/fr/powermac/performance/ Serait ce une publicité mensongère..!
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Vu le nombre de réactions ; j'avoue ne les avoir pas toutes lues. Voici quand un lien ; s'il y en a que cela intéresse http://developer.intel.com/products/roadmap/index.htm
avatar Anonyme (non vérifié) | 
ce qui me fait rigoler jaune fluo, c’est que maintenant toute la puissance marketing va s’acharner à nous démontrer par a+b, exactement l’inverse de ce qu’ils se sont archarner à nous faire croire pendant 10 ans : PowerPC powaaaa, Intel grosse bouse. Et ils le feront avec le sourire en plus.
avatar solo | 
gonflé [08.06.2005, 19:46] "...ce qui me fait rigoler jaune fluo, c’est que maintenant toute la puissance marketing va s’acharner à nous démontrer par a+b, exactement l’inverse.." Il est bon de rappeler pour la nième fois que nous parlons pas de Pentium dans le Mac mais de processeur Intel. Va donc lire un peu sur ce site entre autre, tu verras que l'avenir est loin d'être aussi pourri que certains frustré voudraient bien le laiser croire et relativement loin des PIV. De plus le choix des processeurs d'Apple n'est pas connu et nous risquons d'être tous bluffé. http://www.presence-pc.com/actualite/intel-roadmap-yonah-10224/
avatar Blob | 
je préfère qu'apple continue a vivre grace a intel que mourir à cause d'ibm...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
..."Intel porterait actuellement toute son attention sur Merom et souhaiterait que ce dernier "soit clairement et distinctement très largement supérieur aux CPUs concurrents"... http://www.x86-secret.com/?option=newsd&nid=885
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Un Powerbook dual core à + de 2 GHz gravé à 65nm c'est quand même plus judicieux qu'un hypothétique G5 simple core à 1,2 GHz déjà dépassé et qui aurait une autonomie de 2 heures max tout en vous brulant les genoux.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Pour R&D J'aimerai que tu expliques tes angoisses pour la gestion des grands compte en système hétérogène. Je ne comprend pas, en dehors d'une réserve de bon aloi, ce qui te turlupines avec cette migration. D'ailleurs, en passant, le terme "migration" est excessif. Il est prévu une cohabitation de processeur pdt au moins 3 ans. Mais enfin bon passons. A moins que je ne vois pas un truc, expliques moi le problème que cela pose en argumentaire auprès de ta DI. Courtoisement - A te lire.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Pour R&D je viens de relire mon post. Je le trouve un peu sec. C'est la forme de ce genre d'endroit viruel qui veut ça. L'intention de sécheresse n'y est pas. Je souhaite rééllement que tu m'expliques tes craintes. En particulier sur les choix statégiques matériels et l'implication de ce changement de direction de la part d'Apple sur ton entreprise. AS400 - Solaris - Appli front end apple/4D - Base oracle - Intranet Domino - WinNT
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Allez lachons nous : Untel x86 c'est d'la M***E ! Vive le PPC le processeur le plus rapide du monde. Je me demande pourquoi le Virginia Tech a opté pour des PPC970 au lieu des "super puissants" P4 HT...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR