Fermer le menu

nuage numérique

Toute l'actualité sur nuage numérique

ownCloud mis à jour en version 4

| 25/05/2012 | 17:42 |  

ownCloud, une solution de nuage open source (lire : ownCloud : hébergez votre propre iCloud), passe en version 4 [4,3 Mo - Gratuit]. Pour mémoire, ce système permet de créer son propre cloud personnel. ownCloud est compatible avec tous les systèmes d'exploitation et repose sur des protocoles standards.

La version 4 apporte de nombreuses nouveautés et améliorations. On citera pêle-mêle du versioning, le glisser-déposer pour uploader un fichier, la gestion de tâches, un outil de migration et de backup, une visionneuse de fichiers ODF, une boutique d'applications et un jeu d'APIs. Les notifications, le calendrier et les galeries sont également améliorés.

La liste complète des nouveautés est disponible — en anglais — sur le site d'ownCloud. Une mise en garde néanmoins pour les utilisateurs les plus pressés : cette version 4 d'ownCloud comporte quelques bugs gênants pour le moment.

ownCloud : hébergez votre propre iCloud

| 07/02/2012 | 16:53 |  

Alors que certains se plaignent que même les fonctions de base d'iCloud ne sont compatibles qu'avec les appareils d'Apple et que d'autres craignent les récents changements apportés par Google dans sa gestion des données personnelles, ownCloud apporte une solution. La troisième version de ce système permettant de créer un nuage personnel a été présentée il y a quelques jours.

ownCloud

ownCloud nécessite d'avoir son propre serveur, mutualisé ou dédié, chez un hébergeur ou chez soi, tant qu'il supporte PHP 5 (avec l'extension ZIP) et un système de gestion de base de données (MySQL ou SQLite). Toutes choses que posséderont ceux qui maintiennent ne serait-ce qu'un blog, ownCloud n'étant pas plus difficile à installer que Wordpress. Gratuit et libre, ownCloud est aussi proposé en solution hébergée par des sociétés telles que PackageCloud, mais l'intérêt est alors plus limité.

Car le but d'ownCloud est de pouvoir reprendre le contrôle de ses données, et de concevoir son nuage personnel. Ce système a l'énorme avantage d'être compatible OS X et iOS, mais aussi Windows, Linux, Android, etc., et d'être accessible par les applications natives ou par un simple navigateur. ownCloud est en effet à la fois une interface web et une suite de services, à la manière d'iCloud, utilisant des protocoles standards. Ainsi, le module calendrier utilise CalDAV, le module contacts utilise CardDAV, et le nouveau module de gestion de fichiers utilise WebDAV. De quoi permettre aux plus aventureux de se passer d'iCloud et pourquoi pas de Dropbox. ownCloud ne propose pas de webmail, mais vous pouvez intégrer votre service favori dans son interface web via un module.

ownCloud

ownCloud fournit une installation de démonstration et un guide complet d'installation.

mSpot : le premier iTunes dans le nuage est là

| 29/06/2010 | 09:42 |  

mSpot est un service qui permet de synchroniser de la musique depuis iTunes (ou tout dossier contenant des fichiers musicaux) avec un compte en ligne. Depuis ce dernier on pourra la streamer sur un autre ordinateur ou un téléphone. Bref, c'est à peu de choses près un petit iTunes dans le nuage.

mSpot est compatible Mac et Windows pour les ordinateurs, mais seulement Android pour les téléphones, sans que d'autres plateformes ne soient prévues. L'application Android peut mettre des morceaux en cache pour les lire hors-ligne, ou lorsque le réseau est de mauvaise qualité.

Le prix du service dépend de l'espace de stockage que l'on souhaite avoir en ligne : gratuit pour 2 Go, 3 $ par mois pour 10 Go, 5 $ par mois pour 20 Go, 14 $ par mois pour 100 Go.

Cela fait longtemps que la rumeur d'un iTunes dans le nuage est dans l'air, mais Apple n'a encore fait aucune annonce dans ce sens. Google pourrait tenter sa chance dans le domaine avec son service Google Music, plutôt orienté streaming. On sait que Steve Jobs n'est pas opposé aux services qui viennent se greffer sur iTunes : à la dernière D:All Things, il déclarait que cela « [lui] allait, [ils] nous font vendre plus de musique dans l'iTunes Store ».

Sur le même sujet :
- iTunes dans le nuage : pas avant la fin de l'été ?
- iTunes : un nuage qui ne se limiterait pas qu'à la musique

Le nuage numérique selon Dell s'éloigne

| 18/08/2008 | 07:38 |  

Dans ses efforts visant à obtenir la propriété du terme "cloud computing" (voir l'article Dell veut un bout du nuage numérique) Dell a essuyé un revers de la part de l'US Patent and Trademark Office. Dans une réponse à cette demande qui s'était faite jusque là sans obstacles, il est indiqué que "cloud computing" est un terme générique qui ne peut décrire un service offert par un prestataire identifié. Ce refus ne clôt néanmoins pas le dossier, la balle est dans le camp de Dell.

AppleMobileMeFeatures
Apple comme d'autres utilise l'image du nuage numérique
pour illustrer ses services en ligne

Compétence Mac, un nouveau magazine arrive

| 11/02/2008 | 11:33 |  

Du neuf dans les magazines Mac ! L'été dernier disparaissait Univers Mac, au début mars va naître Compétence Mac. Bimestriel de 100 pages, il reprendra le principe de ses cousins Compétence Photo et Compétence Micro à savoir du pratique et rien que du pratique, très orienté débutants. Une valeur sure, mais un angle déjà choisi aussi par Vous et Votre Mac, iCreate et avant eux Avosmac. David Bosman (blog), rédacteur en chef de ce titre, donne quelques précisions.

Sur un marché qui compte déjà 4 magazines Mac, quelle a été la motivation pour en créer un nouveau ?

DB : La question qui tue. Si je réponds "Parce qu'on est les meilleurs", même moi je vais éclater de rire. Si je réponds "On le fait pour l'amour du Mac, on se fiche du pognon" personne ne nous croira, avec raison ! On ne se fiche pas complètement de l'argent, mais ce n'est pas, et ça n'a jamais été notre motivation. La boîte existe depuis 10 ans et j'y suis depuis presque 8 ans. Tout ce à quoi j'ai participé a été fait par...envie. Ça nous botte, comme on disait du temps de mon grand-père.

C'est ça la première de nos motivations et dans la plupart des cas, nos envies ont marché. Mais on a aussi eu quelques plantages mémorables.

L'autre raison c'est le plaisir. La devise de la boîte c'est "le plaisir d'apprendre", et j'y crois ! Ce plaisir est multiple. D'abord du côté des lecteurs : on reçoit un paquet de courriers dans ce sens, des mails, des commentaires sur le site, dans les blogs, même par la poste ou par téléphone. Les lecteurs nous disent qu'ils aiment nous lire ! C'est une source de motivation colossale : chaque matin, je continue à lire le courrier des lecteurs. Pour être honnête, on reçoit aussi des critiques négatives, mais incomparablement moins (et même là : c'est souvent très intéressant).

Ensuite de notre côté : on parle des sujets qui nous intéressent. On en parle sans aucune contrainte. Presque aucune contrainte. Et du côté de ceux qui collaborent ponctuellement aux revues, auteurs et pigistes : on s'intéresse à ce qu'ils font, on les accompagne, j'ai envie de dire page après page. Ils savent que si on bosse avec eux c'est parce qu'on aime bien leur travail ! Ce n'est pas rien, même si c'est parfois éprouvant de bosser avec nous : on n'hésite pas à jeter et à recommencer.

De façon plus prosaïque, on pense qu'il y a une place pour un autre magazine.

Sur ces quatre titres, 3 au moins font de l'actualité et du test mais ils sont essentiellement axés sur des contenus pratiques. Comment Compétence Mac va se différencier ?

Nos collections Micro et Photo peuvent en donner une idée. Ce qu'on fait est différent des autres. Je n'ai pas peur de dire qu'on ne joue pas sur le même terrain. Dans aucun magazine existant, je ne vois de concurrence directe, au contraire. Et puis, un peu de concurrence ne fait jamais de mal.

L'actualité sera quasi absente de la revue... l'actu sous la forme que l'on connaît habituellement avec le "C'est nouveau, on est les premiers à en parler !". Faire la compétition avec d'autres magazines sur l'actualité me semble absurde. A mon avis, c'est une course perdue d'avance pour tout le monde : aucun papier ne peut rivaliser en fraicheur avec un site Web, un site comme MacGé par exemple. Le papier a d'autres atouts.

La publicité sera tellement discrète que ça ne me gêne pas de dire qu'il n'y en a pas : 2 ou 3 pages sur 100 pages.

On traite nos dossiers plutôt en profondeur. Si un sujet nécessite 2 pages il en aura 2, s'il lui en faut 60 il en aura 60, etc. La maquette, en fait le magazine tout entier est au service du contenu qui, lui, est au service du lecteur. Le magazine est fait pour être lu, pas pour être feuilleté.

On est aussi très orienté "débutants". J'y tiens. Ca n'empêche pas de s'adresser aux pro et aux experts avec des sujets plus pointus (vous le verrez, au moins dès le numéro 2). Mais je veux qu'on s'adresse en priorité à ceux qui débutent, qui se sentent perdus devant "tout ce machin".

Il y a d'autres différences, mais je laisse à chacun(e) le plaisir de les découvrir.

Est-ce qu'on peut qu'on peut avoir une idée du rubriquage, des thématiques ou des rendez-vous qu'on devrait y trouver ?

Un gros dossier par numéro (Leopard, pour le premier).
Une rubrique plus technique.
Une rubrique Shopping... mais sans actualité et sans pub : si on parle d'un produit, c'est parce qu'on le trouve bon, point barre.
A l'occasion, on publiera quelques tests matériel et logiciel. Mais rien de systématique.

Si on a assez de retour, j'aimerais inclure un courrier des lecteurs. On verra.
On a d'autres idées à court et moyen terme, mais pour l'instant elles sont top-secret :-)

Nous sommes des électrons libres, on n'appartient à personne et notre petite taille est un avantage (il en faut bien un), le magazine est un outil fabriqué en vue d'une tâche : transmettre des informations. Si l'outil n'est pas ou plus assez bon pour réaliser cette tâche, on l'améliorera. Comme on taille un crayon... ou comme on upgrade un ordinateur ! Donc, rien n'est gravé dans le marbre.

Combien de personnes vont y collaborer de façon régulière ?

En interne, nous sommes trois pour le contenu. Stéphanie, qui s'occupe aussi de la maquette, Audrey (ndr : qui réalise des tutoriaux sur le Mac en vidéo sur Rhinos-Mac), elle continuera à faire ces vidéos et enfin moi-même. Chacun participe aussi aux autres magazines que nous publions, ou aux sites Web. Ca fait beaucoup de travail pour tout le monde.

Bien sûr, on travaille avec des pigistes (pas beaucoup, le budget est serré !, mais leur participation est essentielle). Certains qui collaborent déjà sur Compétence Photo/Micro ne demandent pas mieux que de pouvoir écrire à propos du Mac. Il y a un autre habitué de MacGé qui sera présent dès le premier numéro. Ce que je peux dire, c'est que lui aussi je l'ai approché, comme j'ai approché Audrey, parce que j'aimais sa façon d'expliquer simplement des choses plutôt techniques. Je compte bien qu'il collabore régulièrement !

Pourquoi une sortie tous les deux mois ?

Parce que chaque numéro demande énormément de travail et qu'on a d'autres collections à faire vivre. On travaille comme des fous, mais on a du bon temps. Ce serait dramatique de perdre ça pour vouloir aller trop vite... vers quoi, d'ailleurs ?
Et puis on verra comment le magazine est accueilli, rien n'empêche d'étoffer l'équipe.

Quel sera son prix et pour quelle pagination ?

100 pages. 7 euros. Amis lecteurs, ne hurlez pas au scandale... du moins pas avant d'avoir lu les premiers numéros. C'est un 1 euro plus cher que Compétence Micro (ndr : et que les autres titres Mac, en général vendus 6€), mais avec plus de contenu, un plus beau papier, et bien plus de travail derrière. Je rappelle que c'est 7 euros sans publicité ou presque !

Le marché de la pub dans la presse Mac est notoirement difficile, comment vous comptez vous y prendre sur ce point ?

C'est vrai que c'est difficile. Mais la pub n'est pas notre préoccupation majeure. On a même dit non à un annonceur qui ne nous plaisait vraiment pas du tout. On mettra quand même un peu de pub, histoire de couvrir une petite partie des frais d'impression. Ou au moins pour parler de nos autres publications. Mais, comme je le dis sur notre blog Photo, c'est le lecteur qui nous fait vivre, pas les annonceurs.

Ça marche pour Micro et pour Photo... On espère que ça marchera aussi avec la communauté Mac ! Message subliminal : lisez (et si possible achetez) Compétence Mac. Si vous le lisez, dites-nous ce qui vous plaît et, surtout, ce qui ne vous plaît pas.

Est-ce qu'il sera disponible en Suisse et en Belgique ?

Oui bien sûr. Je suis belge, ça me ferait mal ! Et, pour la Suisse, je serais triste que nos amis de Cuk.ch ne puissent pas nous lire.