Fermer le menu   
header

Un nouveau départ dans l'équipe des Apple Store [MàJ]

par Florian Innocente le 16 janvier 2013 à 10:09

Un membre important de l'équipe retail d'Apple a quitté l'entreprise vendredi dernier, signale IfoAppleStore. Le site spécialisé dans l'actualité des boutiques Apple a eu vent du départ de Jerry McDougal, vice-president of Retail (ci-dessous en 2004, Flickr). Il s'occupait du marketing de cette activité, du merchandising produits, de l'activité des Apple Store et des programmes de fidélisation des clients.

Apparemment la raison de ce départ serait d'ordre purement personnel. L'homme a 12 ans au compteur chez Apple et il est présenté comme l'ancien bras droit de Ron Jonhson, qui l'avait recruté au tout début de l'aventure des Apple Store. Depuis le licenciement de John Browett, cette équipe est sans responsable, Tim Cook assurant l'intérim en attendant que la perle rare soit trouvée.

Outre une personne venue de l'extérieur, comme c'était le cas de Browett, McDougal comptait parmi les candidats possibles, avec Steve Cano qui dispose du même titre et Bob Bridger, autre VP spécialisé dans la recherche des lieux d'implantation des Apple Store.

[MàJ le 16/01] : AllThingsD a obtenu confirmation de ce départ. Jerry McDougal sera remplacé par un autre vétéran d'Apple, Jim Bean, qui portait jusque là le titre de VP Finance. Apple a fait la déclaration suivante :

« La branche Retail dispose d'un réseau très solide de leaders, des magasins jusqu'à un niveau régional et ils vont continuer l'excellent travail qui a été le leur durant la décennie écoulée où ils ont révolutionné la vente avec des services uniques et innovants et une attention toute particulière pour les clients qui n'a pas d'équivalent ailleurs. Jim Bean passe au Retail pour accompagner nos équipes dans les magasins. Jim est chez Apple depuis 15 ans, c'est un excellent leader qui partage notre culture et notre attention pour le service offert aux clients. »

Catégorie : 
Tags : 

Commentaire(s)

avatar Juju67 15/01/2013 - 23:48

Depuis la disparition de Steve c'est plus du tout ce que c'était, j'ai l'impression que cette société va doucement droit au mur! Je me sens de moins en moins proche d'Apple...

avatar bidon_essence 15/01/2013 - 23:50

Du temps de Jobs, les candidats se seraient battus pour occuper ce poste vacant...maintenant des mois passent et le siège reste vide.

avatar Anonyme (non vérifié) 15/01/2013 - 23:53

@bidon_essence

Je pense surtout que c'était steve qui venait les chercher .

avatar Anonyme (non vérifié) 15/01/2013 - 23:58

Puis ça fait qu'un an que Tim est au pouvoir laisser le travailler ça prend du temps de réorganiser une équipe .

À force de tout le temps tout ramener au passé vous êtes chiant .

" si steve était la gnangnans " c'est bon ! Il est plus la ! Tim Cook est aujourd'hui au pouvoir barons le passé ou regardons le passé pour avancé c'est pas en chialent constamment sur la mort de steve qu'on avancera .

De plus que les produits ne sont pas mauvais .

avatar diegue 16/01/2013 - 00:01

Oui mais Jobs n'est plus au commande.
Je pense que Cooks a raison de ne pas jouer la continuité : plutôt qu'un ersatz il vaut mieux une nouvelle stratégie. C'est d'autant plus vrai que la personnalité de Jobs fut écrasante. Quant à la sortie de nouveaux concepts, vus les délais de développement, on est encore dans l'ère Jobs : ne pas tout mettre sur le dos de Cooks

avatar clemens94 16/01/2013 - 00:14

Jobs n'a pas choisis Cook au hasard... Je reste plutôt confiant.
Avec ou sans Jobs, Apple finira par couler et il y aura d'autres boites trop cool d'ici là !

Ce qu'on voit en ce moment, c'est la fin de la start-up (la grande chance d'Apple est qu'elle a été deux fois une start-up finalement...).

avatar rikki finefleur 16/01/2013 - 00:22

je comprends pas il a pas un tee shirt bleu.. Pourtant c'est le roi de l'uniformité, a voir ses magasins :p

avatar Applesoft 16/01/2013 - 00:40

@clemens94:

Je ne peux qu'être d'accord avec toi, c'est la fin du mode "start up" d'Apple. Pourquoi pas ? Mais la vision managériale de Jobs aura toujours un côté plus sexy :) Ou alors on pourra dire que c'est la fin d'une vision entrepreneuriale d'Apple. Vous vous rendez compte ? Une boîte qui fait 150 milliards de revenus avec que 20 000 employés "noyau dur" + 40 000 vendeurs Apple Store en gros, c'est incroyable. Ce qu'on a vu avec Jobs, c'est une boîte importante avec une prise de décision autour de peu de gens et une centralisation à l'extrême, à l'inverse de beaucoup de nombreux préceptes en matière de management qui prônent l'organisation à l'horizontale, la coopération, le travail en équipe, la décentralisation etc. Jobs faisait tout le contraire ....

avatar bugman 16/01/2013 - 01:09

@ diegue : Cook (pas Cooks), y'en a qu'un. ;)

avatar Cowboy Funcky 16/01/2013 - 02:24

@Juju67 :
'Je me sens de moins en moins proche d'Apple...'

Ce genre de remarque me laisse dubitatif...

Que faut-il comprendre de l'article...
Quel rôle jouer par ce Mr Douglas, bras droit de Ron Jhonson mais rien de plus à son sujet...
Alors arrêtez de lire entre les lignes et d'y voir des erreurs de management...
L'article fait des raccourcis.
L'équipe dirigeante des Applestore est dense et ne se limite pas a ces quelques noms...350 magasins dans le monde... Autant dire qu'il y aura du monde pour le remplacer...

Ce qui n'est pas le cas de Ron Jhonson.

avatar wmangon 16/01/2013 - 07:15

Y'a quand même une école Steeve Job pour justement ne pas sortir du modèle alors si cela fait comme Disney moi je ne m'en fait pas du tout pour Apple maintenant par exemple les dessinateur qui sortent de l'école Disney sont beaucoup plus talentueux que Disney lui même ... Et la production Disney Pixar en autres déchire du feu de dieu ... Alors attendons quelques années encore ...

avatar Anonyme (non vérifié) 16/01/2013 - 07:26

@wmangon

D'ailleurs Disney a eu un léger passage à vide dans les années 80 avant de revenir flamboyant dans les années 90/2000 .

avatar ThePapyGeek 16/01/2013 - 08:58

Et un de plus... Le navire sombre.

avatar marveyhumus 16/01/2013 - 08:59

@gooplesoft :
Damien ? :p

avatar David16 16/01/2013 - 09:08

@ marveyhumus

+1 !!!!

Lol Damien83 ??

avatar bobibou 16/01/2013 - 10:11

@gooplesoft

+ 1
Vous allez le citer pendant combien de siècles ?
Tim fait du bon boulot avec un caractère moins détestable que Steve, même s'il est vrai que les keynotes sont ennuyeuses.
Steve crachait sur tout le monde, Tim est moins odieux avec ses employés (du moins c'est que l'on voit).
Attendez un peu avant de cracher dans le soupe. On n'est quand même pas obligés de passer du 4s au 5, si ? Ce n'est pas une dictature. Vous pouvez aussi attendre que les produits se renouvellent doucement, sans attendre une révolution tous les 6 mois.
Ce n'est pas l'abbé pierre Tim, il est payé pour faire du chiffre aussi, même si comme vous je trouve les prix horribles ! Je ne vais pas repasser sur Pc de toute façon !!

avatar oomu 16/01/2013 - 10:30

"Steve crachait sur tout le monde, Tim est moins odieux avec ses employés (du moins c'est que l'on voit). "

amusant, ce n'est pas du tout ce que racontent les gens du métier. Steve Jobs était exigeant mais aimable et Tim Cook est exigeant mais aimable. Et les deux ne tolèrent pas longtemps l'incompétence.

-
Vous fantasmez d'un monde romantique qui n'a jamais existé.

avatar bigmatt 16/01/2013 - 10:59

@ cowboy funky:
Juju a raison, nous sommes nombreux fans d'Apple (dont Mc Dougal) a sentir le vent tourner. En interne aussi ils le sentent(serait-il parti si S. Jobs était là?). Et pourtant nous étions proche d'un phénomène religieux !
Apple s'est éloigné des pros (pourtant prescripteurs: Macpro laissé de coté, MBP sans 17 ou écran mat, Imac 21 bloqué aux évolutions..), la qualité est en baisse (mon Iphone 5 se raye tout seul sur les arrêtes, mon MBP a dorénavant l'alu si fin qu'un oeuf pourrait l'enfoncer....), les prix sont en hausse et les services ne sont plus compétitifs (par ex: Google Music est gratuit avec une hotline, Icloud payant et sans; il faut attendre dix jours et se déplacer pour obtenir la réponse d'un Genius !).

C'est regrettable mais désormais le "coup d'avance", l'innovation, ne viendront plus d'Apple. Google (et son Ios ?) comme les coréens prendront la main, sans le génie de S. Jobs.

avatar macbookeur75 16/01/2013 - 10:59

@ bobibou:

LOL tu parles comme si tu connaissais Steve Jobs

tu t'es juste contenté de lire sa bio qui accentue certains de ses traits et exagère certains faits, mais à part ça, tu parles sans savoir

Steve Jobs a tout simplement été un patron exigeant, mais un bon patron charismatique

il pouvait avoir du caractère, mais il était avant tout perfectionniste

beaucoup en interne lui reconnaissait ses qualités

avatar oomu 16/01/2013 - 11:03

@Applesoft [16/01/2013 00:40]

"Je ne peux qu'être d'accord avec toi, c'est la fin du mode "start up" d'Apple."

non. Apple continue pareil.

"Mais la vision managériale de Jobs aura toujours un côté plus sexy :)"

Simple romantisme. Une "vision managériale" n'est pas sexy.

"Ce qu'on a vu avec Jobs, c'est une boîte importante avec une prise de décision autour de peu de gens et une centralisation à l'extrême"

Comme de nombreuses autres entreprises, au pif ikea et lego.

"à l'inverse de beaucoup de nombreux préceptes en matière de management qui prônent l'organisation à l'horizontale"

blabla.

"la coopération, le travail en équipe, la décentralisation etc. Jobs faisait tout le contraire"

Jobs et ses petites mimines ? non. Apple est organisée en équipe et une entreprise doit être centralisée pour avoir une politique globale cohérente, focalisée et éviter une administration excessive qui la ralentisse et la ruine.

Les gens derrière cette politique sont tous soit des anciens d'Apple soit de Next.

Ce que fait Apple n'est ni plus ni moins qu'éviter ce qui ne marche pas chez Sony, Microsoft ou HP.

---
La période "à vide" de Disney:

Après la mort de Walt Disney, l'entreprise manquait d'une direction forte.

Roy Disney ne souhaitait pas l'incarner, il est allé chercher des gens de Hollywood pour relancer le groupe dans une direction "moderne".

Les artistes se sont révoltés contre la pratique hollywoodienne, il y a eu conflit larvés, départs (Don Bluth et sa troupe par exemple, Lassetter, etc) jusqu'à ce que Roy Disney remette du holà entre les 2 factions en s'impliquant personnellement.

Le 2eme conflit en 2003 força le départ de Eisner qui malgré le succès du Roi Lion était en train de démonter le coeur du groupe disney : le studio d'animation en l'appauvrissant à coup de produits médiocre (mais peu cher) pour la télé. Le groupe était très rentable, mais le coeur (l'Animation) était en danger.

BREF : Ce n'est PAS l'histoire d'Apple ni en 80 ni en 2003.

avatar FollowThisCar 16/01/2013 - 11:15

@ clemens94
"Jobs n'a pas choisis Cook au hasard... Je reste plutôt confiant."
Justement : Steve a choisi Cook comme nr. 2, un type terne qui ne risquait pas de lui faire de l'ombre et fonctionnait comme son complément naturel.

Il est normal que Cook trouve ses marques progressivement, mais pour l'instant il a fait preuve de tout sauf de génie. Il lui reste à démontrer qu'il est capable de faire rêver la base. A moins qu'il ne se foute royalement de la base traditionnelle et qu'il ne mise uniquement que sur les clients A++ au portefeuille bien garni.

avatar macbookeur75 16/01/2013 - 12:02

de toute façon, toutes les entreprises connaissent des hauts et des bas avant de se relancer

vu le trésor de guerre d'apple, technologiquement, je ne m'en fais pas, ils peuvent investir des milliards en R&D

par contre, c'est la façon dont l'entreprise est dirigée et vers quoi elle veut tendre qui peut susciter des doutes

il suffit de mauvaises décisions pour précipiter d'énormes groupes vers le bas (HP, Nokia, RIM... des boites aux reins solides mais qui n'avaient pas su se réinventer)

avatar Francis Kuntz 16/01/2013 - 12:52

"des programmes de fidélisation des clients."

Ya un programme de fidélisation des clients ? Première nouvelle.

avatar machistador85 16/01/2013 - 13:08

Pensez-vous réellement que Cook à cette étincelle en plus ?
Voulez-vous plutôt essayer de le croire ?

Quand ZIdane a quitté l'équipe de france, tout le monde cherchait son remplacant, tout ceux qui portaient LE numéro 10 étaient de potentiel zizou, du moins on se forcait à y croire (ce qui est plutôt bien).
Mais la réalité est différente, la France n'est pas une grande nation du foot, Zidane à gagné la coupe du monde.
Ca sera pareil avec Messi ou n'importe quelle personne au dessus du lot dans ce qu'il fait ...

Tout ça pour dire que Cook a repris une boîte qui éclatait tous les compteurs.
Tous ces compteurs c'est Jobs et sa folie qui les ont éclatés.

Fan d'apple, nous vivons sur une inertie créée par des produits hors normes, qui sucitaient des choses étranges et jamais vu, lors de Keynote, chez les gens...

Malheureusement personne ne pourra continué ce que Jobs a créée, inventé, imaginé personne ne dégage ce qu'il dégagait. L'inertie s'arrètera :(

Je ne suis ni voyant ni pessimiste...

Je pense juste que l'âme d'Apple est parti avec son Créateur, et je profite juste encore un peu de ce qu'il nous a laissé.

Merci Monsieur Jobs

avatar Applesoft 16/01/2013 - 13:19

@oomu :

J'ai trouvé tes propos très intéressants mais j'ai pas changé d'avis. Jobs a toujours cru que ce sont quelque personnes qui font avancer le schmilblick, Cook est un homme d'organisation qui croit dans un système où on délègue le pouvoir. Jobs avait le profil d'un entrepreneur, Cook est un manager de grand talent, ce qui n'est pas un reproche, c'est juste une autre vision.

Pages

Connexion utilisateur