Fermer le menu
 

Aperçu du Project Nimbus qu’Adobe a fait fuiter par erreur

Stéphane Moussie | | 11:10 |  17

Oups. Il y a quelques jours, Adobe a proposé par erreur à certains abonnés du Creative Cloud une version interne de Project Nimbus. Voici notre aperçu.

Project Nimbus, c’est cette nouvelle application de bureau présentée en novembre 2016 qui repose sur un service de stockage et de synchronisation de photos dans le nuage. Son rôle est de proposer une expérience continue avec Lightroom Mobile, mieux que ne le fait Lightroom actuellement.

Une bêta doit être disponible d’ici la fin de l’année, mais quelques utilisateurs ont récemment eu la surprise de voir le logiciel listé dans leurs applications Creative Cloud téléchargeables, sur Mac comme sur Windows. Il y a des témoignages sur un forum et sur Twitter.

L’application est frappée de la mention « Internal Only » (« à usage interne uniquement ») et a été retirée du téléchargement rapidement. Adobe nous a confirmé la bourde : « Ce matin-là, nous avons partagé par erreur Project Nimbus avec un petit groupe de clients Creative Cloud. »

Cliquer pour agrandir

Quoi qu’il en soit, c’est par ce biais que nous avons pu nous procurer des captures d’écran du logiciel. La version qui a fuité a la même interface globale que celle qui a été présentée lors de la conférence Adobe MAX. Il y a de petites différences entre les deux, comme le champ de recherche maintenant situé au centre et plus large, et des boutons qui ont changé de place.

Par rapport à Lightroom, que Nimbus ne remplace pas mais complète, l’interface est moins chargée et il n’y a pas de segmentation en modules (bibliothèque, développement, impression…). Les outils d’édition ne sont pas tous empilés dans la colonne de droite, il y a une palette d’outils à la Photoshop qui comprend une demi-douzaine d’outils généraux :

  • outils de base (lumière, couleur, effets, détails, optique, géométrie) ;
  • recadrage ;
  • corriger ;
  • pinceau ;
  • dégradé linéaire ;
  • dégradé radial ;
  • options (copier/coller les paramètres, afficher l’original, revenir à l’original, afficher l’histogramme, mode panneau unique, modifier dans Photoshop).
Outils d’édition de base. Cliquer pour agrandir
Options d’édition. Cliquer pour agrandir

L’interface de Nimbus est en fait beaucoup plus proche de Lightroom pour iPad que de Lightroom pour Mac/Windows.

Si le catalogueur conserve les étoiles, drapeaux et mots-clés de Lightroom, Adobe met en avant le moteur de recherche qui est capable de reconnaître automatiquement le contenu des images. Plus besoin de taguer manuellement chacun de ses clichés. La version de développement ne comprend pas le français, mais les recherches en anglais donnent de bons résultats.

Le moteur de recherche, qui exploite la technologie d’apprentissage automatique Adobe Sensei, trouve tout seul toutes les photos correspondant au mot « water ». Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Cette fuite nous apprend quelque chose de nouveau : les utilisateurs de Nimbus disposent de 1 To de stockage dans le nuage. C’est beaucoup plus que les 20 Go offerts habituellement aux abonnés du Creative Cloud.

Adobe résume Nimbus en trois points :

  • cloud-native : les images, mais aussi les modifications apportées à celles-ci, sont stockées dans le nuage ;
  • flux de travail non destructif : les RAW sont pris en charge et on peut annuler les modifications précédemment effectuées sur n’importe quel appareil ;
  • focus sur l’expérience : une expérience utilisateur soignée.

Ça vous rappelle quelque chose ? C’est le même principe que la photothèque iCloud. Toutes les photos sont stockées dans le nuage, les retouches sont non destructives, et on dispose d’une expérience cohérente sur tous les appareils.

Alors comment Adobe compte se démarquer ? « Seul Adobe peut offrir un service de photographie dans le cloud avec la puissance des outils de Lightroom », avait conclu Bryan Lamkin, vice-président exécutif de l’éditeur, lors de la conférence.

Nimbus dispose en effet de plus d’outils que l’application Photos d’Apple en standard, mais celle-ci peut aussi compter sur les extensions créées par les développeurs tiers — Adobe fournit d’ailleurs une extension Photoshop Express sur iOS.

Au bout du compte, Project Nimbus n’est pas un remplaçant de Lightroom, qui devrait continuer à évoluer de son côté, mais une photothèque iCloud à la sauce Adobe. Reste à voir si ce nouveau service sera adopté par les utilisateurs habituels de Lightroom et s’il attirera de nouveaux clients.

Il sera également intéressant d’observer comment l’éditeur l’insère dans son offre. On suppose qu’il sera compris dans le Creative Cloud pour la photo, qui comprend déjà Photoshop, Lightroom CC et Lightroom Mobile pour 11,99 €/mois. Mais le prix restera-t-il le même avec la présence de 1 To de stockage dans le nuage ?


Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


17 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar tigre2010 25/07/2017 - 11:18 via iGeneration pour iOS

Par erreur? N’est ce pas une bonne pub que de faire partagé pendant qque heures quelque chose qui ne serait dispo que bien plus tard?

avatar reborn 25/07/2017 - 12:31 via iGeneration pour iOS

@tigre2010

Tu crois qu'adobe a besoin de ça ?

avatar rikki finefleur 25/07/2017 - 22:32 (edité)

C’est toujours ça de pris.
Ça mange pas de pain, et ça coûte pas un rond.



avatar leolelego 25/07/2017 - 11:30

J'ai découvert hier qu'il y avait une version de Lightroom web, quand on est sous CC. C'est assez sympa. Et ça marche bien. C'est pas ce qu'ils veulent faire aussi avec ce projet ?

avatar iJim 25/07/2017 - 11:51

Je ne comprends pas très bien comment cette nouvelle application va s'intégrer dans mon workflow. J'ai presque l'impression qu'elle concurrence Lightroom (reprise d'outils d'édition : en plus léger ?).

Elle m'intéresse tout de même si elle répond au principal défaut que je trouve à Lightroom (c'est à dire la synchronisation partielle des données : seulement des collections et pas l'ensemble de la photothèque, pas les RAW mais seulement les aperçus dynamique, pas les informations de personne...) tout en s'intégrant parfaitement à mon workflow.

J'espère vraiment y retrouver la simplicité de la photothèque iCloud avec la puissance de Lightroom, sans faire monter le prix de la formule Creative Cloud pour la photo.

avatar bidibout 25/07/2017 - 11:57 via iGeneration pour iOS

Vous indiquez que comme la photothèque iCloud les photos sont stockées dans le nuage, sauf qu'avec iCloud si on supprime les photos de l'iPhone elles disparaissent du cloud, c'est bien ça ?

avatar iJim 25/07/2017 - 12:15

En cas de suppression volontaire (en passant par l'icône "poubelle"), elles sont bien supprimées du nuage. Mais vous pouvez laisser la main à l'iPhone pour optimiser le stockage (en passant par les réglages > Photos > Optimiser le stockage de l'iPhone) : certaines photo seront dans le nuage sans être sur l'iPhone.

avatar bidibout 25/07/2017 - 12:19 via iGeneration pour iOS

@iJim

Je vais tester, merci. Je regrette que la photothèque iCloud ne se comporte pas comme Google photo.

avatar toptophe 25/07/2017 - 12:05

"On suppose qu’il sera compris dans le "... dans le quoi ?!? LOL
Outil intéressant mais reste effectivement à voir s'il attirera de nouveaux utilisateurs.

avatar Stéphane Moussie macG 25/07/2017 - 12:11 (edité)

@toptophe : si le lien ne s'affiche pas, c'est à cause de votre bloqueur de pubs…

avatar oomu 25/07/2017 - 23:35 (edité)

tutututut... c'est GRÂCE à notre bloqueur de pubs :)

avatar docdav 25/07/2017 - 13:22 via iGeneration pour iOS

La gestion de la photothèque de LR c'est quand même autre chose que iPhoto sur mac ne serait-ce que l'import. Et les collections et sous collections. Étoiles mots clés etc.
Ce que j'aime iphotos c'est les partage, la famille et belle famille à iPad ou mac ou iPhone. C'est Top.

Mais il faut importer les photos dans iphotos (j'importe en glissant dans l'application depuis ma collection LR (option ne pas copier dans iphotos)comme ça pas de double. Sauf pour les photos retouchées obligé de les exporter avant donc doublon.

avatar ysengrain 25/07/2017 - 13:45 via iGeneration pour iOS

"Son rôle est de proposer une expérience continue"
Encore un américanisme ! Remplacez je vous prie expérience par utilisation, ça marche bien aussi !

avatar kitetrip 25/07/2017 - 15:32

Stocker mon travail chez Adobe ? Non merci...

avatar oomu 25/07/2017 - 23:34

"La version de développement ne comprend pas le français, mais les recherches en anglais donnent de bons résultats"

très pratique pour ses photos de pingouins...

-
et encore une fois le fantasme de tout foutre en ligne, chez un tiers incontrôlable, cher, et se farcir la bande passante, latence et tout le bazar... C'est cool, mais un stockage local c'est encore + cool.

-
"expérience continue"

ha oui, j'aimais ça, quand on passait de scénarios en scénarios, de dragons en dragons, et qu'on accumulait de l'expérience continuellement. Notre MJ était cool.

avatar wnhmasterchief 26/07/2017 - 07:56 via iGeneration pour iOS

Chapeau à l'équipe! Vous êtes cites par TechCrunch!

avatar stephane69 26/07/2017 - 19:03