Fermer le menu

La grande application de Google sur iOS

Stéphane Moussie | | 20:08 |  74

Il est loin le temps où Steve Jobs accueillait Dr. Eric Schmidt à bras ouverts sur la scène de la Macworld pour annoncer le soutien de Google à l'iPhone. Depuis, Android est passé par là et a mis de l'électricité (thermonucléaire) dans l'air.

Apple s'est appliquée à retirer les services de son concurrent préinstallés sur son système mobile. iOS 6 a fait le grand ménage : l'application YouTube a complètement disparu, Google Maps a été abandonné au profit d'une solution maison et Baidu est devenu le moteur de recherche par défaut des iPhone vendus en Chine. iOS 7 a continué le travail : Siri a lâché Google et adopté Bing.

Une très forte présence sur iOS

Pour autant, Google n'est pas absent des terminaux iOS en circulation, bien au contraire. La firme de Mountain View est non seulement très présente dans l'App Store avec plus d'une vingtaine d'applications, mais en plus celles-ci rencontrent un gros succès. Google Maps, YouTube, Recherche Google, etc. trustent régulièrement les charts de la boutique d'Apple.

Un effort bien spécifique à iOS ; l'entreprise évite consciencieusement Windows Phone depuis son lancement. Seul son moteur de recherche est disponible au travers d'une application native sur le système mobile de Microsoft, et encore, sans les dernières fonctions proposées sur iOS et Android (Google Now). Elle semble même prendre un malin plaisir à enquiquiner Microsoft. L'arrêt de l'utilisation d'Exchange ActiveSync a forcé l'éditeur de Redmond à prendre en charge plus vite que prévu CardDAV et CalDAV et l'imbroglio autour de l'app YouTube s'est terminé en sa défaveur.

Sundar Pichai, le patron d'Android et Chrome, a expliqué que Google ne développait pas d'applications pour Windows Phone car ce système n'avait pas « une masse critique d'utilisateurs ». Or, en coupant Windows Phone de ses services incontournables, Google freine justement son adoption — et évite donc qu'un des concurrents d'Android ne progresse. Ironiquement, la position de Microsoft est aujourd'hui comparable à celle d'Apple dans les années 1990. Quand Windows a plié le marché, l'éditeur a commencé à bâcler ses apps pour le Mac. Cette fois, sur le mobile, c'est Google qui fait ce qui lui chante et influe sur l'attractivité des plateformes concurrentes.

Quant à Apple, son système occupe une place importante sur le marché, pas très loin derrière Android aux États-Unis ou même largement devant au Japon. Le modèle économique de Google, la pub, dont provient plus de 90 % de son chiffre d'affaires, lui impose d'être présent là où il y a du monde. Impossible, donc, de faire l'impasse sur 700 millions de terminaux iOS en circulation — certainement un peu moins toujours en fonctionnement.

D'autant plus que les possesseurs d'appareils iOS utilisent plus leur smartphone que ceux qui détiennent un terminal Android, un élément que Tim Cook n'oublie jamais de rappeler quand on l'attaque sur la part de marché.

C'est pourquoi Google s'investit pleinement dans iOS avec pas moins de 23 applications sur l'App Store français et 33 sur le Store américain. Si la quantité est au rendez-vous, la qualité est-elle aussi présente ? Le géant du Net soigne-t-il autant ses logiciels sur iPhone/iPad que sur son propre système ? La réponse apparaît rapidement quand on compare les deux versions d'une même application.

Des applications identiques sur iOS et Android

YouTube, incontournable que l'on aime ou pas Google, est identique sur les deux systèmes. La fonction qui permet de faire une recherche tout en continuant de regarder une vidéo dans une petite fenêtre est arrivée en même temps sur les deux plateformes.

Pour être tout à fait précis, les deux applications ne sont pas strictement identiques... celle sur iPhone/iPad est plus complète. Elle permet en effet de visionner les films achetés sur Google Play (bouton « achats » dans le menu), une fonction réservée à l'application Google Play Films sur Android. Cette dernière est récemment sortie sur iOS, l'éditeur pourrait donc retirer cette fonction de YouTube iOS pour la rendre uniquement disponible sur Google Play Films.

De même, Google Maps iOS est un clone de la version Android, à moins que ce ne soit l'inverse. Lors de la sortie de son application de cartographie sur l'App Store fin 2012, Mountain View avait reconnu que la mouture iPhone était meilleure que celle sur son propre système. Depuis, le tir a été corrigé et les deux versions sont strictement similaires.

Google a fait un vrai travail pour intégrer au maximum son GPS à iOS, et c'est réussi. Il faut dire qu'il s'agit d'une application importante puisque des publicités « pertinentes » y font leur apparition depuis quelques mois maintenant. Pour déloger des écrans d'accueil l'application Plans d'Apple installée par défaut, l'éditeur est forcé de fournir une app de qualité. Ce qu'il fait très bien avec YouTube, Google Maps, mais aussi Chrome.

Le navigateur est du même acabit sur Android et iOS. On retrouve sur l'un comme sur l'autre la même interface, les mêmes animations, les mêmes fonctions (synchronisation, saisie automatique des formulaires, réduction de la consommation de la bande passante), etc. Même constat pour Google Drive, Google+, Google Earth, Google Traduction... Que l'on utilise ces applications sur un iPhone ou un Nexus, on retrouve la même expérience et les mêmes fonctions à un ou deux détails près.

Le cas le plus intéressant est certainement celui de Recherche Google. Dans cette application qui servait uniquement de moteur de recherche, l'entreprise a inclus Google Now, son assistant personnel intégré à Android. En raison des limitations imposées par Apple, on ne peut pas invoquer Google Now de n'importe où sur iOS comme on le ferait sur Android, mais hormis ce point, l'assistant est du pareil au même sur les deux OS.

Il y a toutefois une exception à cette égalité de traitement : Gmail. Le client mail est étonnement en retard sur iPhone/iPad. Pas d'affichage des photos dans la liste principale, ni de gestes pour archiver rapidement un courrier ni de gestion de plusieurs pièces jointes en une fois... On peut aussi noter la surprenante absence de Google Keep, le service assez réussi de notes et de rappels.

Non content de soigner ses applications, Google les lie toutes entre elles. On clique sur un lien dans un courrier reçu dans l'app Gmail ? C'est Chrome qui s'ouvre. Au fil de la navigation, on tombe sur une vidéo ? C'est YouTube qui prend le relais, et ainsi de suite avec Maps, Google+ et Drive. L'utilisateur ne quitte ainsi jamais Google, même en étant sur iOS. Malin. Malgré les règles très strictes d'Apple, l'entreprise est parvenue à recréer son écosystème à l'intérieur d'un OS sur lequel elle n'a aucun contrôle. À bien y réfléchir, quand on a un iPhone, on a le meilleur des deux mondes : du matériel Apple et des services Google (lire à ce sujet : Je raccroche l'iPhone : des nuages au-dessus des jardins enclos).

Tous ces efforts pour maintenir ses applications identiques sur deux plateformes distinctes, Google pourrait bientôt avoir à les renouveler. D'après des captures publiées par Geek.com, une toute nouvelle interface est actuellement en train d'être testée. On peut voir une application Gmail au design simplifié, mais avec des fonctions supplémentaires comme la possibilité d'épingler un email ou une nouvelle boîte de réception pour les courriers financiers.

Le calendrier suivrait le même chemin, avec une interface inspirée d'iOS 7 et un effet de parallaxe. Selon le site américain qui a pu tester les applications, le calendrier est achevé, mais le nouveau Gmail ressemblerait plus à une bêta dont le but serait de tester des nouvelles fonctions. La Google I/O qui se tiendra à la fin du mois de juin serait le bon endroit pour annoncer un changement majeur d'interface, si c'est bien dans les plans de Mountain View. Si on est optimiste, on peut d'ailleurs imaginer que le retard de Gmail sur iOS est lié à cette nouvelle interface qui sera disponible partout en même temps.


Hell froze over

Et Apple ? Que fait Apple sur Android pendant ce temps-là ? La réponse est simple et tient en un mot : rien. La raison donnée par Steve Jobs dans sa biographie est tout aussi simple :

On s’est demandé si on devait rendre notre musique accessible aux utilisateurs d’Android. On a adapté iTunes à Windows pour vendre plus d’iPod. Mais je ne vois pas l’intérêt de mettre nos applications musicales sur Android, sauf si on veut rendre les adeptes d’Android heureux. Or je ne veux pas les rendre heureux.

Mais voilà, le cofondateur d'Apple n'est plus et le marché de la musique a évolué. Le credo de Jobs pourrait laisser sa place au pragmatisme de Cook, qui déclarait il y a un an ne pas avoir de problème religieux à l’idée de porter des applications Apple sur Android : « si cela peut être bénéfique, nous le ferons ».

C'est précisément iTunes que Jobs ne voulait pas offrir aux utilisateurs d'Android qui pourrait se retrouver en premier sur ce système. D'après des indiscrétions de l'industrie de la musique, Cupertino prépare une refonte majeure de l'iTunes Music Store qui a besoin de se réinventer face à la montée du streaming. Outre une offre de streaming complète à la Spotify, l'une des grandes nouveautés serait l'arrivée du service sur Android. L'idée derrière cette incursion serait de toucher un marché plus large, comme ce fut le cas il y a 11 ans sur Windows. Est-ce qu'iTunes pour Android sera la meilleure application Android jamais écrite ?

« iTunes pour Windows, certainement la meilleure application WIndows jamais écrite »

Catégorie : 
Tags : 

74 Commentaires

avatar Fennec72 12/04/2014 - 20:25via iGeneration pour iPhone

Il y a eu aussi l'expérience raté de la version Windows de Safari:
La version Windows n'ayant pas rencontré son public.
Il ne faudrait pas que cela soit le cas avec les app Apple sur Android.

Rêvons un peu:
Un jour, Plan d'Apple sera devant Google Maps sur Android.

avatar iRobot 5S 12/04/2014 - 22:25via iGeneration pour iPhone

@Fennec72 :
La version windows était hyper lente, le public était la, on a juste été déçu.

avatar Trollolol 13/04/2014 - 16:46

Les softs apple sur Windows c'est une campagne marketing de dénigrement de la concurrence... Comme ça tourne bien sur osx mais mal sur windows c'est forcément windows le problème... Si à côté t'as un iphone/ipod/etc, vu qu'il faut les soft apple pour aller avec le hard et tant qu'à faire qu'ils soient utilisable et "rapide", forcément il faudra penser à s'acheter l'un des pc apple...

avatar josselinrsa 12/04/2014 - 20:25via iGeneration pour iPhone

Autant je suis d'accord sur le fond, autant je n'utilise que très peu les apps en question, hormis Google Maps puisque Maps by Apple est vraiment à la ramasse sur la recherche...
J'ai une vilaine tendance à détester le modèle publicitaire du web, et donc de Google, payer est généralement une bonne solution, et - soyons honnêtes - c'est pas ruinant non plus.
Google a tout intérêt à envahir iOS, Apple envahir Android ? elle ne cherchera à y entrer que par les contenus, donc iTunes Store...

avatar toto160 13/04/2014 - 01:12

"Apple envahir Android ? elle ne cherchera à y entrer que par les contenus, donc iTunes Store..."

De toute façon elle n'a rien d'intéressant à proposer. Plan ? Passbook ? Perso je préfère Google Map, Youtube et le reste.

avatar damiendu83600 13/04/2014 - 07:59via iGeneration pour iPhone

@toto160 :
Apple pourrai très bien mettre iWork et iLife sur Android (des apps qui manquent vraiment à Android selon moi), apple pourrait mettre plan ne serait ce que pour avoir une base d'utilisateur plus importante, mettre l'iTune store, lancer iAd, Game Center sur Android

avatar skynext 13/04/2014 - 09:07via iGeneration pour iPhone

@damiendu83600 :
Apple génère du revenu en vendant des téléphones Google en vendant des espaces PUB.
Si Google à tout intérêt à avoir la base installé la plus large possible,Apple doit vendre le plus d'iPhone possible et l'exclusivité d'iLife et d'iWork est un des éléments qui l'aide.Elle n'a strictement aucun intérêt à lancer iLife sur Android à part faite perdre de la plus value à iOS donc perdre des ventes et de l'argent.Apple va faire le strict minimum sur Android simplement assez pour maintenir son écosystème et continuer à vendre des iPhone.

avatar ET80 13/04/2014 - 09:15via iGeneration pour iPhone

@damiendu83600 :
Apple est une entreprise vendant du matériel : les applications qu'elle développe sont des applications pour donner de la valeur à ios. Perso j'achète un mac principalement pour iWork (principalement mais pas seulement, si iWork était dispo sur Windows je réfléchirai deux fois avant d'acheter un mac).

Si les avantages d'un iPhone se retrouvait sur android (iWork, iLife, Game Center, iMessage ...) pourquoi l'iPhone aurait un surcoût par rapport à android?

avatar P_LHomme 13/04/2014 - 09:24via iGeneration pour iPhone

@ET80 :
Ba techniquement il y a quand même la qualité du harware..
Et tu peux accéder à iwork dans le cloud depuis windows.

avatar ET80 13/04/2014 - 13:16via iGeneration pour iPhone

@P_LHomme :
On retrouve la qualité du hardware ailleurs (Sony par exemple). Et iWork sur navigateur est bien pour un usage ponctuel pas pour la création de document (je parle notamment de keynote : la gestion des images et des objets est moins facile qu'en natif).

avatar Ipadhenry97 12/04/2014 - 20:51via iGeneration pour iPad

@Macgé

Comment avez vous fais pour jouer à rollercoastertycoon 4 ?? Le jeu ne s'ouvre même pas sur mon iPad...

avatar Designer_Drugs 12/04/2014 - 21:18via iGeneration pour iPhone

C'est moi où je trouve que le design des applications est plus fin sur iOS ? Il n'y a qu'à regarder l'application Youtube... Je trouve que c'est flagrant... Même Map, le vert n'est pas pareil en bas sur l'écriture, le bleu aussi... C'est bizarre que ce ne soit pas pareil.

avatar Rigat0n 12/04/2014 - 21:30via iGeneration pour iPhone

"Est-ce qu'iTunes pour Android sera la meilleure application Android jamais écrite ?"

Si c'est du niveau d'iTunes sur Windows, ça va être une belle merde.
iTunes sur Windows ses utilisateurs tout sauf heureux.

Sinon perso je trouve les applications Google pour iOS nettement plus jolies que celles sur Android.

avatar toto160 12/04/2014 - 22:02

"Sinon perso je trouve les applications Google pour iOS nettement plus jolies que celles sur Android."

C'est quasiment la même chose...

avatar DG33 12/04/2014 - 21:41

Et manifestement si on a un iPhone et GoogleMaps on gagne 1 Km et 3 min pour se rendre de chez MacGé à Paris, par rapport à un utilisateur Androïd : Apple a donc toujours une longueur d'avance !
:-)

avatar Xav852 12/04/2014 - 23:18

Héhé, bien vu !

Je ne vois pas comment un iTunes sur android pourrait prendre. Le google play music est bien intégré dans le google play store, ainsi que ses frères et soeurs pour les bouquins et les vidéos.
A chaque fois qu'on veut DL une application sur android, on nous propose des films et des livres. L'utilisateur, même lambda, sait qu'il peut acheter toute sorte de contenu sur le google play!

A contrario, qqn qui voudrait acheter de la musique sur itunes devrait DL en premier l'application. Encore faudrait il qu'il sache qu'elle existe ...

Par contre je verrais bien un portage des iMessages et FaceTime. Apple pourrait sortir du lot et s'imposer dans la communication VoIP multiplateforme!

avatar skynext 12/04/2014 - 23:43via iGeneration pour iPhone

@Xav852 :
Oui le portage de iMessage serait très pratique en plus

avatar Yanik 12/04/2014 - 21:50via iGeneration pour iPhone

En matière d'applications bâclées, de nos jours Apple n'a rien à envier à personne. La dernière en date, iMovie. Il fallait bien que la Pomme se mette au niveau d'iPhoto.
Sans compter les grands disparus, iWeb entre autre.
Pfff...

avatar damiendu83600 12/04/2014 - 22:15via iGeneration pour iPad

@Yanik

Un jour faudrait que tu m'expliques le problème avec iMovie et iWork. Parceque tu en parles tout le temps (presque à chacune de tes interventions, en faite tu n'interviens que pour parlee de l'abandon d'iweb, d'iMovie et de la finesse de l'iMac) mais tu n'as jamais expliqué ce qui n'allait pas ...

Je vois pas trop le problème d'iWork hormis le fait qu'on ne peut plus tourner les photos avec les doigts comme avant ...

Et iMovie n'a pas tellement changé hormis une interface un peu plus plate non ?

avatar poulpe63 13/04/2014 - 11:24

+1 : c'est clair ; critiquer pour critiquer (sans mettre le doigt où ça ne va pas), ça sert strictement à rien.
Rien n'est parfait, mais tout peut être amélioré/remplacé (que ça soit en trouvant de nouvelles idées ou en pompant sur celles des autres - tant que ça rest équitable).
Donc, Apple progresse (et continue de progresser ; enfin : j'espère), idem pour Google.
Ce que je crains chez Apple : que ça redevienne un marché de niche.

Et on voit bien que Google a bien aider au démarrage de l'iphone/iOS (si on n'avait pas eu ces apps sur iOS, ça aurait peut-être eu moins d'impact/intérêt...)

avatar patrick86 13/04/2014 - 11:25

"Un jour faudrait que tu m'expliques le problème avec iMovie et iWork."

L'aigreur est très difficile à expliquer.

avatar Yanik 12/04/2014 - 21:51via iGeneration pour iPhone

Mince, j'oubliais iWork

avatar chrisann 12/04/2014 - 22:07

Quelqu'un pour m'expliquer pourquoi Google s'évertue à ne pas respecter les règles en matière d'icône sur iOS 7 ? Je suis désolé, mais au risque de me faire passer pour un maniaque, j'aime beaucoup Google Maps, mais je ne l'utilise pas car son icône dénote avec les autres icônes présents sur mon écran. Tous les icônes sont plats, et Google décide de mettre du relief.

En plus, question de goût, je trouve ce pseudo-relief en bas de l'icône bien moche.

avatar samshit 12/04/2014 - 22:33

le paraitre, toujours le paraitre

avatar chrisann 12/04/2014 - 23:01

Tu m'expliques monsieur je porte bien mon nom ? Le fait que je n'utilise pas les applications de Google à cause des icônes qui ne respectent pas le consensus qui est d'utiliser des icônes plats, ça n'a rien à voir avec le paraître imbécile, c'est une question de cohérence, d'interface. J'en ai rien à foutre de la gueule de l'icône, bien que je l'avoue un icône attractif c'est mieux qu'un icône moche, question de bon sens, c'est juste qu'à partir du moment où Google met ses applications sur l'App Store, ils pourraient au moins respecter la charte graphique du bazar. Pourquoi des petits développeurs se plient au consensus, mais que des gros bonhomme comme Google n'en fait qu'à sa tête. Google Maps aurait un icône plat je l'utiliserais, et rien à foutre du flat design ça n'a rien à voir là-dedans, c'est une question de cohérence.

Pages

Connexion utilisateur