2013 : une année pour sortir l'iPhone du moule

Florian Innocente |
2013 pourrait être l'occasion pour Apple de casser la mécanique de lancement de ses iPhone, devenue assez prévisible, à la fois par ses clients et par ses concurrents. Dans un édito intitulé "The 'iPhone 5S' problem", Rene Ritchie du site iMore, aborde ce sujet du renouvellement des iPhone qui voit chaque année un nouveau modèle majeur être suivi l'année suivante de son itération, ces séries "S".



iPhone Edge suivi par un iPhone 3G au nouveau design, remplacé par un 3GS plus rapide et capable de filmer ; iPhone 4 au nouveau design, avec écran Retina, FaceTime et l'enregistrement en 720p, suivi par un 4S plus rapide avec un meilleur appareil photo, l'enregistrement en 1080p et Siri. Puis l'iPhone 5 avec tout à la fois un nouveau design, un connecteur différent, un nouvel écran, des processeurs plus rapides et la 4G.

Le schéma est maintenant connu et rodé, c'est celui des évolutions Tick-Tock d'Intel appliqué à l'iPhone. Une année un tout nouvel iPhone, l'année d'après une itération "S" qui améliore l'existant. Un principe, s'il est reconduit qui amènera un iPhone 5S, "simple" amélioration du 5 actuel. Intéressant pour ceux restés sur des 4 ou 4s avec des engagements pluriannuels auprès des opérateurs, mais moins emballant pour les autres de par le caractère prévisible de cette mise à jour.

Problème, écrit Rene Ritchie, même si Apple a déplacé les périodes de sortie de son nouvel iPhone entre le milieu de l'été et l'automne, une partie des clients connaît maintenant ce rythme. Les concurrents d'Apple aussi, qui savent qu'avec le premier semestre de l'année on est dans le ventre mou du cycle de vie de l'iPhone, où le modèle du moment aura déjà perdu de sa fraîcheur et où son remplaçant se fera encore attendre quelques mois.

« Apple a aussi appris à ses concurrents comment contrecarrer l'iPhone. Ce n'est probablement pas une coïncidence de voir HTC annoncer sa prochaine génération de smartphones Android, le HTC One, en février ou que Samsung tienne sa conférence pour le Galaxy S4 en mars. Et si je suppose que BlackBerry aurait préféré se remettre en piste nettement plus tôt, ils lancent aussi le Z10 aux États-Unis au début du printemps, loin de la période où l'iPhone va tout occuper ».


S'agissant d'HTC, on notera que son planning a été sérieusement malmené par son incapacité à sortir rapidement son One. Ses sous-traitants ne jugeant plus le fabricant taïwanais comme prioritaire (lire HTC snobée par ses fournisseurs). En outre, tant HTC que BlackBerry ont fort à faire pour arriver ne serait-ce qu'au mollet des ventes d'Apple. Le danger n'est pas encore là.

À ce stade de la compétition, la période de flottement entre deux lancements d'iPhone profite surtout à un acteur comme Samsung qui peut occuper à loisir la rumeur, les médias et les écrans publicitaires, en sachant qu'il sera seul en piste. Ironie de l'histoire, c'est plutôt une série "S" que Samsung a lancé avec son Galaxy S IV. Les autres grands du téléphone - Nokia par exemple - ne sont encore que des nains dans un duopole du smartphone dominé par Samsung et Apple.

L'inquiétude tourne autour de la capacité d'Apple à maintenir la pression avec un "simple" iPhone 5S. Les ventes de ses téléphones n'ont pas démérité à la fin 2012, loin de là (lire L'iPhone a dominé le marché américain à Noël). Lors des derniers résultats fiscaux 2013, Tim Cook a affirmé que la production d'iPhone 5, mais aussi d'iPhone 4, n'avait pu suivre la demande sur tout le dernier trimestre 2012 (Apple ne communique pas sur la ventilation des ventes entre les trois générations actuellement disponibles).

Des analyses le mois dernier ont montré à quel point, sur le marché américain du moins, Apple avait su tenir tête à tous ses concurrents, Samsung compris (lire Apple n° 1 du téléphone aux États-Unis : explications). Mais cette domination s'est faite aussi et surtout grâce aux iPhone 4 et 4S, encore majoritaires dans les ventes globales.

Verizon, le premier opérateur mobile américain, n'a pas dit autre chose à la fin janvier. Sur 9,8 millions de smartphones activés au dernier trimestre 2012, 6,2 millions ont été des iPhone et sur ce volume impressionnant pour un seul fabricant, les iPhone 4 et 4S ont encore pesé pour la moitié (lire Verizon : 63% d'iPhone vendus au dernier trimestre). Ce qui est remarquable en soi pour des modèles bien éloignés des canons en vogue aujourd'hui avec leurs écrans immenses, la 4G et autre multiplication de coeurs.

Au vu de l'intérêt pour les "anciens" iPhone et si Apple reste calée sur son cycle de renouvellement, est-ce qu'un iPhone 5S suffira à enfin démarquer cette nouvelle gamme des deux anciennes alors que l'on parle d'un relatif essoufflement après des années de croissance ininterrompue ? (lire aussi Citi pessimiste sur les ventes d’iPhone).

« Le premier iPhone n'avait pas de 3G ou de GPS. L'iPhone 3GS n'avait ni le plus grand écran ni la définition la plus importante face aux meilleurs Android du moment. L'iPhone 4S n'avait pas de 4G. L'iPhone 5 a sauté la NFC. Ce qui fut critiqué par les utilisateurs les plus pointilleux. Maintenant, l'idée même que le 5S, un iPhone qui n'est même pas annoncé, pourrait ne pas avoir de 1080p, de définition de plus de 400 ppp ni de biométrie, est pointée du doigt par un public de plus en plus large comme preuve évidente qu'Apple s'est égarée, et que d'autres fabricants sont désormais en tête.

Au cours des années "Tock", Apple a fait un bond en avant avec des technologies comme l'écran Retina. Mais dans les années "Tick" comme celle-ci ? Les marchés sont capricieux et ce sentiment peut prendre de l'ampleur. Et la crainte de certains utilisateurs d'iPhone face à tout cela c'est qu'un iPhone "5S" ne soit tout simplement pas suffisant. »


Pour autant, il s'agit d'Apple, et comme le rappelle Ritchie, il y a tout lieu de penser qu'elle est parfaitement consciente de cette situation. Dans une année où tout le monde attend la répétition de schémas connus, Apple pourrait justement prendre son monde à contre-pied. Elle l'avait fait dans une moindre mesure en cessant de numéroter ses iPad et en baptiser son troisième modèle de "New iPad" au lieu du très attendu iPad 3. Phil Schiller l'avait justifié par une volonté de « ne pas être prévisible ».

Plutôt qu'un iPhone amélioré comme seul centre de l'attention, la surprise pourrait alors venir d'autres produits autour qui viendront le compléter, l'appuyer, le mettre en valeur. Ce fut le cas avec l'iPad mini qui a ouvert des perspectives supplémentaires à une gamme d'iPad qui évoluait de façon relativement mécanique.

Entre la montre et l'iPhone "low cost" - pour ne reprendre que les rumeurs les plus récurrentes - il y a de quoi entourer le lancement d'un possible iPhone 5S. Enrichir l'écosystème d'un côté et développer la gamme iPhone de l'autre à destination d'un autre public. Les efforts déployés en direction de la Chine et de l'Inde n'attendent certainement qu'un modèle plus adapté encore pour élargir la cible de la clientèle (lire Les ventes d'iPhone explosent en Inde & iPhone : difficultés et perspectives en Chine).

Le calme de ces premiers mois de l'année est suffisamment singulier pour que l'on verse dans un certain optimisme sur ce qu'Apple prépare.

Sur le même sujet :
- Apple : un début d'année beaucoup trop calme ?

Tags
avatar poulpe63 | 
@ michaelprovence : pas vraiment... car tout ceux que je connait qui ont acheté l'iphone en 2007, et les suivant, c'était surtout pour l'expérience utilisateur, l'UI user-friendly, etc... (la concurence faisait pale figure, en face). C'est une des raison qui m'a fait acheter l'iphone 4, puis le 4S (en plus, bien-sûr de l'appstore). @imakse : tant qu'on parle de fonctionnalités manquante peu indépendantes de l'environnement, ça peut le faire. Mais pour le reste (paiement avec, par exemple), ça dépend d'acteurs différents du marché (compatibilité des installations pour payer, opérateur mobile qui veut prendre sa comission, etc)
avatar iCaramba | 
@macbook60 : '@onlyju : Le s 4 à 4 fois plus de precommande' Sur the phone house !! C'est pas des chiffres samsoul !!!
avatar iCaramba | 
@tamaefx : 'Entendre des personnes qui on 5 attendre impatiemment le 5s' Sauf qu'en changeant tout les ans… il nous coûte presque rien avec la vente de l'ancien !! Tu rajoute une offre de ton opérateur et tu l'as pratiquement gratos…
avatar iCaramba | 
@laurent-apple : 'Lorsque le 5s sortira je vendrais mon 5 64Go pour prendre le 5S 32Go ;)' J'espère que le 32ho sera la base , comme ça le 5s me coûtera peut-être que 50€ et pour ce prix j'aurais au moins plus de puissance , un meilleur apn , et surtout deux fois plus de stockage !! :))
avatar Francis Kuntz | 
"Mais cette domination s'est faite aussi et surtout grâce aux iPhone 4 et 4S, encore majoritaires dans les ventes globales." Faux, l'iPhone 5 a ecraser les ventes de samsung...
avatar diegue | 
Pour le client la belle "mécanique" iPhone-n / iPhone-nS a été grippée en France à cause de Free ! Les opérateurs ont été obligés de sortir des forfaits sans téléphone et sans engagement. Tout change : entre payer un iPhone-nS dans les 300€ avec un forfait à 40/50€ mensuel ou un iPhone-nS plein pot à plus de 700€ avec un forfait dans les 30€ on prend le forfait à 30€ sans changer d'iPhone ! + 20€/mois c'est plus facile à gérer que + 300 à 400€ par an d'un bloc.
avatar Ajioss | 
@Francis Kuntz Les chiffres ?
avatar Terrehapax | 
Peut-être qu'un autre lecteur l'a signalé (désolé, aujourd'hui pas le temps de lire tous les commentaires - demain, je serai à San Francisco ) mais sur mon iPhone 4S (quelle merveille...) ATT, en Floride, j'ai presque tout le temps l'indication "4G", et ça n'a pas l'air de bidonner. Alors pourquoi écrivez-vous que le 4S n'a pas la 4G ? Et puis, qu'est-ce ça peut faire que tout le monde sache que le nouveau modèle d'iPhone sort à l'automne puisqu'on a le plus souvent un contrat de deux ans. À la fin de mon contrat en cours, en novembre prochain, je compte bien passer au 5S en sautant le 5, voilà tout.
avatar Bibuu_ | 
@diegue: Bah en Belgique on paye le téléphone plein pot mais après c'est 15€/mois sans engagement. A voir ce qui est le mieux.
avatar W.B.M | 
J'espère pour eux que sa sera + qu'un iPhone 5s déjà que les gens on vu l'iPhone 5 comme un 4Ss , attendons de voir tout simplement .
avatar hartgers | 
@Terrehapax : l'iPhone 4(S) ne supporte pas la 4G. S'il affiche 4G votre débit doit être bridé en 3G. Les différentes spécifications techniques sont disponibles à cette page, vous pourrez constater que l'iPhone 4S ne supporte ni LTE (4G), ni les normes de 3G améliorée. http://www.apple.com/fr/iphone/compare-iphones/
avatar Frodon | 
@hartgers Aux USA, est reconnu comme 4G les technologie de réseau mobile qui permettent de faire plus de 10Mbits/sec. L'iPhone 4S est compatible HSPA 14.4Mbits, c'est pourquoi il affiche 4G dans sa version américaine, puisque selon les conventions américaines, c'est de la 4G. Mais évidement cela n'en est pas selon les conventions européennes qui ne considère comme 4G que la 4G LTE. Dans ce cas l'iPhone affiche non pas 4G, mais LTE pour différencier de la 4G au sens américain du terme.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@Frodon : L'iPhone affiche 3G est c'est tout, du moins en France
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@TheOh! : *et
avatar pokpok33 | 
Pour le S de Apple dans le 3 c'était Speed dans le 4 c'était Siri et pour le 5 Size peut être.
avatar patrick86 | 
@Terrehapax : Oui c'est possible. La notice de l'iPhone dit la chose suivante : « Indique que le réseau 4G UMTS (GSM) de votre opérateur est disponible et que l’iPhone peut se connecter à Internet via ce réseau. (iPhone 4S ou modèles ultérieurs. Cette fonction n’est pas disponible dans toutes les régions.) Consultez la section Cellulaire. » Et ceci pour la LTE : « Indique que le réseau LTE de votre opérateur est disponible et que l’iPhone peut se connecter à Internet via ce réseau. (iPhone 5. Cette fonction n’est pas disponible dans toutes les régions.) Consultez la section Cellulaire. » Extrait de: Inc, Apple. « Guide de l’utilisateur de l’iPhone pour iOS 6. » Apple Inc., 2012. iBooks. Ce contenu est peut-être protégé par des droits d’auteur. Consultez ce livre sur l’iBookstore : https://itunes.apple.com/WebObjects/MZStore.woa/wa/viewBook?id=573996858 Le terme 4G ne veut plus dire grand chose. Suite à une pression des opérateurs sur l'Union Internationale de Télécommunications, ceux-ci ont le droit d'appeler "4G", des réseaux LTE et HSPA+, alors qu'à l'origine seule la LTE-Advanced répond au spécifications des réseau de 4ème génération. Donc si l'opérateur a appelé 4G son réseau HSPA+, c'est normal que votre iPhone 4S l'indique.
avatar Silverscreen | 
Un moyen d'éviter et une production qui n'arrive pas à suivre en fin d'année et l'essoufflement en fin de cycle dû au modèle tic-toc est d'étendre la gamme et décaler les sorties : un iPhone Color au premier semestre et un iPhone Pro au second. Avec des mises à jour de design décalées. Ça permet d'avoir un nouveau design d'iPhone chaque année mais, les années où ça tombe sur l'iPhone low-cost, il ne s'agit que de reprendre une grosse partie de l'agencement de l'iPhone haut de gamme de l'année précédente, minimisant la refonte de l'intérieur… et la pénurie de composants…
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Il serait bien qu'Apple propose plusieurs taille d'écran pour l'iPhone. Un utilisable a une main comme l'actuel et un plus grand pour ceux qui on une utilisation plus multimédia de leurs smartphone.
avatar gloupsy | 
Il faut reconnaître que à part l'allongement de l'écran et un poids réduit, les nouveautés de l'iPhone 5 correspondent à l'évolution attendue des composants. On ne peut pas vraiment parler d'innovation par rapport à l'iPhone 4S (ni même du 4). Cette stagnation va forcément conduire à un problème de prix pour les futurs iPhones : ceux qui sont prêts à mettre 700€ dans un téléphone seront de moins en moins nombreux du fait de l'absence d'innovation. Pour moi, l'iPhone 5 fait figure de charnière dans cette évolution. Les ventes de l'iPhone 5S (ou 6) risquent d'être révélatrices.
avatar fusion | 
quel est l'intérêt d'avoir +400 ppi sur un écran de la taille de l'iphone 5? il est déjà magnifique. les 400+ ne se justifie que sur les androphones de 5 pouces et +. perso le 4s me va parfaitement! il est rapide, fluide, et tient très bien la charge! pourquoi changer? j'attends bcp plus de nouveautés niveau os que niveau hardware! ce n'est pas android ici, c'est ios, et la différence s'est toujours faite (comme sur mac d'ailleurs) sur le système, son intégration et son optimisation. j'avais prévu de changer pour un 5s à la sortie du 6, mais apparemment ça ne serait peut être pas le cas ;-)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR