Notre lettre ouverte à Tim Cook

La redaction |

Le chemin parcouru par Apple est fascinant. Autrefois presque anonyme, elle est désormais présente dans les médias jour et nuit et est devenue un sujet de conversation incontournable. Qui aurait cru il y a dix ans qu’elle s’inviterait non seulement dans le débat présidentiel américain (passe encore) mais aussi dans celui de la présidentielle française !



Apple fait vendre du papier et doit en faire vendre à n’importe quel prix. Les histoires du « come-back » et les analyses sur sa domination laissent ainsi place à la mode du « Apple bashing » — plus c’est gros, plus ça passe ! Edmund Conway en a encore récemment donné un bon exemple : ce journaliste américain a annoncé « quitter Apple », lui reprochant notamment de ne plus « être cool » ou d’avoir eu l’idée de présenter un nouveau connecteur.



Se proclamer fan de nouvelles technologies et être contre l’évolution, pose un problème. Quitte à se payer la pomme, autant le faire de manière argumentée et cohérente. Apple, ses produits et ses services sont en effet loin d’être parfaits, et la société, comme toutes les autres, perd parfois des clients, qui partent sans doute pour de bonnes raisons. Comme ceux qui choisissent Apple ont de tout aussi bonnes raisons.





On peut donc critiquer Apple sans pourtant tomber dans la caricature ou le grand n’importe quoi. Alors, si on avait à faire part de nos griefs à Tim Cook, voici ce qu’on lui dirait. Et non, cette liste n’est pas exhaustive.



Le culte de la minceur



De tout temps, Apple a été obsédé par la finesse : au fil du temps, l’iMac ou l’iPod, pour ne citer qu’eux, n’ont cessé de s’affiner. Mais cette obsession est aujourd’hui pathologique et contre-productive.



Super, l’iPhone 5 est 20 % plus fin que son prédécesseur. Mais on troquerait volontiers 2 ou 3 mm d’épaisseur contre une plus grosse batterie et donc une meilleure autonomie. Avoir un ordinateur dans la poche, c’est bien, pouvoir réellement s’en servir comme un ordinateur de poche et donc sans craindre la panne sèche, ce serait mieux.





Cette volonté maladive de tout réduire complique parfois l’utilisation des appareils. Sans même parler de la multiplication des adaptateurs pour les Mac, on se dit que l’iPod original avec sa grosse molette était bien plus simple à utiliser que ne l’est aujourd’hui l’iPod nano 7G avec son petit écran tactile et ses boutons taille pygmée.



Les bridages mesquins



Apple est de plus en plus mesquine. Il y a quelques années, elle mettait des encoches dans ses rallonges USB pour qu’on ne puisse pas les utiliser avec autre chose qu’un clavier Apple. Aujourd’hui, elle réserve la plupart des options de configurations aux modèles les plus chers, sans aucune raison technique.



On pourrait continuer la liste pendant longtemps, très longtemps, mais l’on s’arrêtera à un point qui nous agace particulièrement : pourquoi diable Apple réserve-t-elle le TRIM à ses propres SSD ? De nombreux utilitaires permettent de l’activer en un clic sur des SSD tiers, sans aucun problème pour le moment — à part la désactivation de cette fonction à chaque mise à jour du système.



Tous ces petits points de friction sont des détails pris un par un, mais sont passablement suants lorsqu’on les additionne. Apple ne perdrait rien à les résoudre, bien au contraire…



La politique tarifaire osée



Apple doit sans doute être la seule société ayant le culot (ou l’arrogance) de vendre un ordinateur de bureau à 1 349 € avec un simple disque dur 5 400 TPM. Il est monté dans un imposant silent-block, nul doute qu’un disque dur 7 200 TPM n’aurait pas été beaucoup plus bruyant (toujours moins de toute manière que les disques 3,5" de la précédente génération). Quitte à faire ce choix, elle aurait au moins pu proposer l’option Fusion Drive sur tous les modèles, voire la proposer de série au moins sur le haut de gamme.






Image iFixit




Dans le même genre, continuer à facturer 100 € le doublement du stockage sur les appareils iOS est tout simplement stupide. Même si le prix de la NAND pouvait justifier cette pratique — ce n’est pas le cas — on a du mal à comprendre comment 32 Go de flash (lorsque l’on passe de 32 à 64 Go) peuvent valoir autant que 16 Go (lorsque l’on passe de 16 à 32 Go). Enfin si, on comprend, il y a la sacro-sainte marge…



Autre point sur lequel Apple est facilement critiquable, sa politique de change particulièrement asymétrique : elle est (très) souvent plus prompte à augmenter les prix qu’à les baisser… Sa grille de correspondance des prix est ainsi perpétuellement décalée : un iMac est vendu aujourd’hui en France environ 144 € de plus qu'en Californie… C’est malheureusement la quasi-totalité de l’industrie informatique qui se fait les poches des consommateurs européens, Apple ne se distinguant pas.



La politique (ou l’absence de politique) de validation de l’App Store



Les plateformes centralisées de téléchargement d’Apple ont changé la vie de millions d’utilisateurs et sont indéniablement pratiques. Un nouvel appareil iOS ? Un mot de passe plus tard, vos apps se téléchargent. Un nouveau Mac ? Quelques clics et vous retrouvez votre environnement de travail.



Les choses sont moins roses de l’autre côté du miroir. Apple fixe ses règles, elle en a parfaitement le droit. Mais ces règles sont parfois mouvantes, ne sont pas toujours très claires et appliquées de manière très cohérente. Pour le développeur, la validation est donc parfois une loterie : quand les choses se passent mal, elles peuvent très mal se passer.





AppShopper est un bon exemple récent : sans doute utilisée par plusieurs millions de personnes, cette application a été retirée de l’App Store du jour au lendemain. Apple a décidé un beau matin de changer les règles du jeu, comme d’habitude sans prévenir les éditeurs (lire : App Store : Apple ajoute discrètement une règle). Une économie s’est certes construite grâce à Apple, mais les appareils iOS se vendent aussi grâce à leur écosystème logiciel. Le nécessaire équilibre dans cette relation commerciale n’est pas toujours là.



Apple change souvent ses règles, mais en plus, elle ne les respecte pas toujours elle-même. Dans iGeneration pour iPad par exemple, nous avons implémenté les achats in-app dans les règles de l’art, en suivant à la lettre les recommandations édictées à la WWDC. Ce qui est valable pour les ingénieurs d’Apple et pour les milliers de développeurs qui ont payé pour les écouter ne l’est visiblement pas pour les équipes de validation. Pas la peine de s’expliquer, on se heurte à un mur : il nous a donc fallu revoir notre approche, et tant pis si elle est bien moins sensée et agréable pour l’utilisateur. Apple n’est pas connue pour son obsession de l’expérience utilisateur, si ?



Dernier point qui met (à juste titre) les nerfs des éditeurs à vif : les délais de validation. Un délai d’une semaine est raisonnable, même si on aimerait dans l’absolu que les choses soient encore plus rapides. De même, on comprend qu’en période chargée, les délais s’allongent un peu. Mais que l’on doive attendre quasiment un mois pour qu’une simple correction de bogues ne nécessitant rien d’autre qu’une validation technique (et donc automatisée) soit publiée est tout simplement inadmissible.



D’autant, on le rappelle, que les éditeurs payent pour les services d’Apple : à elle de respecter sa part du contrat donc. Peut-être en commençant par accélérer le délai de paiement des 70 % dus aux éditeurs, par exemple.



Les bogues perpétuels et les mises à jour



L’erreur est humaine et les logiciels ont donc des bogues. Mais pourquoi, pourquoi, des bogues qui ont été résolus reviennent ? À chaque mise à jour majeure d’OS X, les bogues affectant le Wi-Fi reviennent, et il faut toujours trois à six mois pour retrouver une connexion fiable. À chaque mise à jour majeure d’iOS, les problèmes d’autonomie reviennent, et il faut toujours un ou deux correctifs pour pouvoir à nouveau passer la journée.





Certains bogues connus ont subsisté pendant des années — un en particulier, qui touchait QuickTime, était devenu une blague parmi les développeurs tant la situation était ubuesque. OS X et iOS ne cessent de s'améliorer, mais de petits points de frictions ne sont jamais résolus voire empirent — allez expliquer pourquoi la plupart des fenêtres d’iTunes 11 sont toujours modales ou pourquoi après avoir nettoyé l’interface d’OS X, Apple s’est sentie obligée de créer deux nouveaux designs de menus contextuels (iPhoto et iTunes) !



Sur un sujet similaire, la politique de mises à jour d’Apple pourrait s’améliorer, notamment en matière de sécurité. La firme de Cupertino a augmenté d’un an le cycle de vie d’iOS, un bon point qui permettra à certains de garder un peu plus longtemps leur appareil. Mais elle réserve souvent ses mises à jour de sécurité aux deux dernières versions d’OS X et toujours à la dernière version d’iOS. Elle laisse ainsi dans le noir des millions d’utilisateurs qui ne peuvent pas passer à une version plus récente du système et sont victimes de failles laissées béantes. Sans aller jusqu’à adopter le modèle de Microsoft, Apple pourrait sans doute mieux protéger l’ensemble de ses utilisateurs, et pas seulement les plus récents ou les plus fortunés.


Tags
avatar FollowThisCar | 
@ iMacompris M'enfin, vous n'avez jamais eu d'ordinateurs ? Ne savez-vous pas qu'un disque dur peut mourir n'importe quand ? La plupart du temps, on a la chance que çà dure quelques années, mais qui a eu la mauvaise surprise de perdre un volume irremplaçable connaît la valeur des sauvegardes de sécurité. Ensuite, si vous même vous maltraitez votre Mac au point de l'empêcher de démarrer, "purement logiciel" comme vous dites, effectivement, il n'y a rien à dire sur le service. Si vous n'avez jamais réinstallé votre OS, alors voilà l'occasion de le faire pour la première fois. A ce propos, si on compte le nombre de réinstallations d'OS forcées sur Windows comparé à OSX, il n'y a pas photo. Rien ne permet de mettre en cause la fiabilité ni le service d'Apple sur ce point. D'autre part, le reportage auquel vous continuez de vous accrocher sur cette fameuse "obsolescence programmée" n'avait rien d'objectif ni de professionnel. Le but était d'accuser une entreprise sans preuve, et faire un documentaire totalement à charge uniquement basé sur des a priori et préjugés, sans la moindre documentation objective. N'importe qui peut s'armer d'une caméra cachée, s'introduire dans un immeuble et se voir refuser un entretien avec le patron. Ce n'est en aucun cas la preuve de quoi que ce soit. Où sont les documents scientifiques et les rapports indépendants prouvant qu'Apple fait plus d'obsolescence que les autres acteurs du secteur ? Batterie morte ? Mais je ne vois pas ce qui vous empêche d'aller sur le net pour trouver tous les prix et les prestataires pour remplacer votre batterie. Une simple question à Google et vous voilà devant l'embarras du choix. D'ailleurs, puisque vous ne savez pas aller jusque là, voilà 2 prestataires, dont un Néerlandais que j'utilise depuis des années : * www.ipodrepair.com * www.ipodrepair.nl Personne ne vous oblige à jeter votre iPod. Ceci dit, je partage votre frustration sur la récente hausse des prix généralisée.
avatar ILaw (non vérifié) | 
"Mais à qui s'adresse le Mac mini ?" Aux professionnels. Un Mac mini est devenu infiniment plus intéressant qu'un Imac 2012, surtout quand on compare l'IMAC21 avec sa ... de ram soudée et plus de DVD, et le mac mini 1er prix, dans lequel on peut AISEMENT changer la ram etc... donc je vais commander un Mac mini pour le bureau, les IMACS 2012 sont très chers, encore plus chers que ceux de 2011... pour une liberté très limitée... Je zappe les Imacs, trop chers, pas intéressants. Mac book pro ok, mac mini ok, mac pro ok, mais MBA et Imac, plus. gooplesoft tu as raison sauf que Apple a tort d'etre aussi pingre. OK pour un IMAC 21 avec ram de base à 16. pourquoi 16? parce que ca assure un passage sur 3 OS du meme imac. idem pour le MBA, minimum exigible 8 Go ram et 128. Donc durée de vie assurée 7 ans. Bref Voila les spés qu'auraient du avoir les macs en 2012 IMAC 21 16 Go ram de base, extensible à 32 1 To carte video 1 to disque dur et là au même prix on est ok. MBA 128 Go SSD de base 8 go de RAM de base ok Les configs des Macs 2012 "de base" seront obsolètes dans 2 ans. elles ne passeront pas ou très mal, le cap des OS X suivants. Ce n'est que parce que j'ai pu moi même changer RAM et DD que mon fidele MBP 13" de 2009 tient encore parfaitement la route sous ML. Je l'ai passé de SL à M puis à ML sans aucun souci. Avec un IMAC à ram non changeable et avec un MBA je n'aurais pas pu. C'est une chose que d'apprécier les produits Apple, c'en est une autre de se comporter comme un "ravi de la crèche" et d'avaler tout ce qu'on nous sert. Je le répète, les IMACS sans dvd ni ram changeable c'est une NOUVEAUTE 2012: c'est donc une TOTALE REGRESSION pour un prix encore plus élevé qu'en 2011. Ca n'a rien d'une avancée: ni technologique ni pour l'utilisateur. C'est juste une manière de faire plus de profit. Si on accepte ça, en 2014 même le disque dur interne sera en option.
avatar patrick86 | 
Bonjour, Article intéressant, très orienté vers la critique mais bon… Il ne manque pas d'objectivité, mais il donne juste un peu l'impression d'être écrit par des "anti-Apple". Je m'explique, tout n'est pas génial chez Apple je ne dirai pas le contraire. Mais il y a aussi du mieux qu'ailleurs… Le culte de la minceur : c'est un choix, discutable, mais un choix. Ceux qui ne veulent pas du mince n'on qu'a acheter du gros. Les bridages : c'est fort dommage. Preso je ne serai que satisfait qu'Apple évolue sur ce point. Les tarifs : chez Apple c'est cher. Je ne vais pas justifier les prix élevés d'Apple, mais juste souligné deux points. - Les différences entre US et UE : comme vous le savez il y a des taxes très élevées en France (sur un iMac de base à 1349€, c'est environ 222€ de taxes et autre frais). Vous n'avez qu'a comparer les prix des carburants entre US et France pour voir la différence… - Le différence avec la concurrence : je vais citer un exemple simple entre le Galaxy SIII et l'iPhone 5. Pourquoi le deuxième sera toujours un peu plus cher, même si les deux étaient vendu à prix coutant ? Parce que le premier est vendu avec un logiciel "gratuit" que Google finance par la pub ; quand le deuxième est vendu avec un logiciel "gratuit" qu'Apple finance par la vente du matériel. Et ajoutez y iCloud et Siri ; on y pense très peu en tant qu'utilisateur, mais tous les services de "cloud computing" coutent très cher ! (Energie consommée par les data center, bande passante……) C'est deux choses ne justifient pas tout bien évidement. L'obsolescence programmé : c'est quand un appareil est conçu pour s'user prématurément, ou pour durer trop peu longtemps. Si vous changer votre iPhone 4S pour un 5, c'est pas de l'obsolescence… , c'est vous qui décidez que vous avez besoin de changer d'iPhone parce que le vautre est "trop vieux" ! Sur le connecteur Lightning, c'est un inconvénient. Mais si on fait le compte, en 10 ans (et plus) Apple aura utilisé deux … voir suite
avatar ILaw (non vérifié) | 
"Heureusement qu'il y a le mac mini putain car ça devient du grand n'importe quoi la gamme apple." Absolument , mac mini et je rajoute l'ipod classic. de tte maniere si Apple veut tuer la gamme des Imacs, elle a fait ce qu'il fallait en 2012. En 2011 c'était une machine très intéressante, en 2012 elle n'a plus aucun intérêt. Avec un ami on comptait équiper le cab en Imac 21, quand on a vu que l'histoire de l'épaisseur était une blague, et qu'il n'y avait plus de dvd ni de changement possible de la ram on a abandonne., sans compter une hausse du prix pour moins qu'en 2011 !
avatar Vocino | 
Ça fait plaisir de lire ça.
avatar patrick86 | 
Suite : … deux connecteurs différents sur toute sa gamme idevices. Deux téléphones Samsung et un câble seul que j'ai, trois connecteurs différents et propriétaires ! Qui plus est, pour des téléphones de base dont le câble ne sert qu'a l'USB et l'alimentation ? Si l'iPhone n'utilise pas un simple USB, c'est peut-être aussi pour des raisons techniques et de possibilités fonctionnelles… Il ne faut pas confondre l'obsolescence programmée avec l'acceptation de l'incitation — commerciale — au remplacement fréquent du matériel. Cette dernière dépend de nous ! La politique (ou l’absence de politique) de validation de l’App Store : là-dessus, je laisse la parole à ceux qui connaissent mieux le sujet que moi. Mais je constate qu'il y a effectivement des problèmes là dedans. Les bugs : ça, c'est un problème, qui n'est pas propre à Apple. Mais ce n'empêche pas de faire mieux que les autres. Bref. Le matériel Apple n'est pas parfait on le sait tous. Toujours est-il qu'il a des avantages, qui dépendent aussi de chaque utilisateur. Un des problèmes actuels, c'est que Steve Jobs n'est plus là, il n'était pas parfait, mais certain choses ne se fessaient pas en sa présence à la tête… Pour le moment je reste sous Mac et iOS parce qu'il y a plus d'avantages que chez la concurrence. A, et juste une précision sur le prix. Je ne suis pas certain que ce soit vraiment trop cher ; ce sont peut-être les gens qui fabriquent qui ne sont pas assez payés… Nous aussi d'ailleurs…
avatar JPTK | 
@patrick86 Mon passage préféré : "Le culte de la minceur : c'est un choix, discutable, mais un choix. Ceux qui ne veulent pas du mince n'on qu'a acheter du gros. " Alors là, c'est du grand art ! :-D Je m'attendais à tout sauf à ça, ça coupe l'herbe sous le pied à tout le monde et on reste tous coi !
avatar toucan39 | 
@nolll Bon courage, l' herbe est toujours plus verte de l' autre côté de la colline. L' atterrissage va être dur...:-) Pour moi Apple plus jamais de Microsoft, Google le minium vital, Android jamais . Je préfère l' original à la copie, j' ai compris qu'il acheter du pas cher me faisait acheter deux ou trois fois des merdes. Si Apple propose un produit qui ne me convient pas je passerai mon tour, je peut vivre avec ce que j' ai 5 ans, je ne tiens pas a avoir le top du top . Si je craque pour un produit de la Pomme ça sera peut être un MackBook Air 11 pouces. Pour l, instant toute le famille Mac est passée à Lion , le Mac le plus récent à Mountain Lion. Mon prochain achat sera Final Cut Pro X, mais je vais déjà utiliser la version d' essai . J' ai commandé Dragon Dictée 3 pour Mac OS X. La dictée sur iPad m' impressionne toujours, et Siri est assez fiable, même avec mon accent affreux . :-))
avatar Vince-surf | 
C'est presque gentil de la part de la rédaction d'oublier la partie logiciel. iLife est aux oubliettes … iWork l'a suivi car plus on est de fous plus on rit. Comme je l'écoutais dans OnRefaitLeMac, qui peut citer les nouveautés de Lion, Mountain Lion … certes on oublie énormément des 200 qu'on nous promet à chaque fois mais au final … le souvent décrié skeuomorphisme ? J'attends beaucoup de Jony Ive, qu'il mette de la cohérence, de la simplicité dans tout ça. Jony je crois en toiiii LOL Besoin d'un timbre pour poster votre lettre ?
avatar diegue | 
En un mot, Apple c'est un produit "bien fini". Que l'on prenne son iPhone, son iPad, son MBA, iMac, ce sont des produits que l'on a envie d'utiliser, de les prendre en main. C'est comme pour une voiture, un meuble, etc, la sensation de "bien fait, bien fini" peut l'emporter sur des considérations plus techniques. (quant à l'abandon des super drive intégrés : qui a encore besoin de ce device ??)
avatar ekami | 
Apple ne fabrique pas et ne vend pas ce qui se fait de mieux côté matériel. Les plus puissants des Macs sont tous des Hackintosh. Et le seul Mac valable est le Mac Mini 2012 en i7. Les plus puissants des téléphones ne sont pas sous iOS. Seul l'iPad sort du lot pour le moment. Mais Apple sait comme personne marier le logiciel et le matériel, dans un écosystème de plus en plus fermé. Et de plus en plus cher en période de crise, quelle arrogance. Dommage qu'Apple ne nous donne pas un peu plus d'accès (autre qu'avec le terminal) à tout ce qu'Unix pourrait nous apporter au quotidien. Un immense gâchis. A croire qu'Apple n'a pas besoin de nouveaux clients et que seule compte sa sacro sainte marge.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@ekami : L'iPhone a encore la partie graphique la plus puissante du marché et un cpu en haut du panier .
avatar Domsou | 
@ekami : 'Dommage qu'Apple ne nous donne pas un peu plus d'accès (autre qu'avec le terminal) à tout ce qu'Unix pourrait nous apporter au quotidien. Un immense gâchis.' Il y a plusieurs ressources pour cela. J'ai utilisé ou j'utilise encore : - Fink - MacPort - Brew De plus il n'est pas rare de trouver pour certains logiciels des pages expliquant comment les compiler depuis les sources sur Mac via Xcode.
avatar momo-fr | 
Bizarre cet article, je me suis cru sur Macbidouille l'instant d'un doute… écrit avec la gueule de bois au lendemain de Noël ou quoi ? :-))
avatar aldomoco | 
@diegue : Idem pour moi ! Je vais même remplacer le super drive de mon MBP par un SSD ou un disque dur.
avatar aldomoco | 
@ekami : 'A croire qu'Apple n'a pas besoin de nouveaux clients ' Tu n'es pas obligé de te fournir chez APPLE ! Et si j'achète un produit Apple ce n'est pas pour allez critiquer le produit machin chose sur son blog ! J'ai autre chose à faire.
avatar Laurent S from Nancy | 
Bah on peut acheter, être globalement satisfait mais émettre des critiques hein...
avatar Laurent S from Nancy | 
(quant à l'abandon des super drive intégrés : qui a encore besoin de ce device ??) Bah tous les gens qui gravent à mort des cd et dvd, soient 90 % de mon entourage en ce qui me concerne. Mais bon ils n'ont pas de mac :-) D'ailleurs je me suis fait engueuler par ma mère car elle ne comprenait pas que je ne puisse pas installer son logiciel sur mon mac "finalement ton vieil ordinateur était mieux, faut jamais que tu fasse comme tout le monde". Quelqu'un qui m' dit "you think different" ça m'a rassuré.
avatar BLM | 
@Anthony La comparaison des prix est viciée. Certes vous avez comparé des prix TTC. Mais une entreprise n'empoche pas le TTC mais le HT; Apple n'est pas responsable des taux variables des taxes selon le pays, l'état, etc. Pour être correcte, la comparaison doit se faire sur la seule base choisie par une entreprise: le tarif hors-taxe. Ainsi faite correctement, la comparaison entre les prix Fr & les prix US montre 1 surcoût chez nous de 5 à 12% & non pas de 30% comme le suggère votre méthode (Apple Stores en ligne. Facile à vérifier. Ne pas oublier d'enlever aussi la spécificité française: cette saloperie de "taxe pour copie privée) Faites le même type de comparaison entre les prix d'une même voiture US aux USA & en Fr… & vous obtiendrez ≈ le même résultat: +10%
avatar Dolerho | 
La messe est dite !
avatar xatigrou | 
Avec un Euro à 1,32 USD on est plutôt à un surcoût de 20% en Europe.
avatar Frodor | 
Voilà un bien bel article résumant l'Apple actuel !
avatar aldomoco | 
@Laurent S from Nancy : 'elle ne comprenait pas que je ne puisse pas installer son logiciel sur mon mac "' Pourquoi ? Tu as besoin d'un lecteur de cd pour installer un logiciel sur ton Mac ???
avatar fousfous | 
C'est marrant mais je n'ai absolument pas le même avis que vous, on ne doit pas être chez le même Apple.
avatar Laurent S from Nancy | 
Aldomoco. Non rien à voir, elle me passait un logiciel Windows. Bah oui ma maman qui est loin d'être un geek ne sait pas qu'il existe des systèmes d'exploitations différents et qu'on est une poignée à utiliser autre chose que Microsoft...Pour elle un ordinateur c'est un ordinateur...
avatar riick75 | 
Tout à fait da pour les bridages et les tarifs (encore qu'il faille relativiser, il n'y a pas que les moteurs mais la [superbe et solide] carosserie, et alentours (...). Pour la minceur, nope. Puis c'est d'être un peu trop pressé, on y viendra. Le reste, pas trop concerné. Mais le bridage est calculé, il doit leur apporter plus que de pertes. Du moins, pour ce que je penses, à court terme. Parce qu'à force de bridage, ça en devient tellement insupportable, avec le sentiment d'être pris pour un con, que l'idée de vouloir quitter le monde Apple m'effleure. Ce rêve de nébuleuse hermetique leur perdra, même les plus irréductible fans.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@Laurent S from Nancy : Tu devrais acheter un lecteur externe ( j'en possède un et je m'en sert presque jamais )
avatar Olivvvv | 
Article en tout point parfait .... Juste, objectif. Les fans boys vont critiquer et pourtant. Vous lui envoyer la lettre quand ? :)
avatar olivier9275 | 
@calloftiger Je suis toujours chez Apple en fait, car j'ai un iPhone 4 pour le boulot. J'ai choisi de passer sur le GN2 en téléphone perso, alors que j'aurais du prendre un iPhone 5 si j'avais fait comme d'habitude (comme depuis 5 ans quoi), mais je trouvais l'iPhone 5 tellement semblable au 4S, que j'ai préfère essayer quelque chose de différent. La taille de l'écran du GN2 me tentait: un peu gros pour un téléphone, mais je me sers plus de mon téléphone pour gère les mails, surfer, jouer, regarder des photos/vidéos, et donc un grand écran est en réalité un vrai atout. Je m'habitue peu à peu à Android, que je trouve très réussi (pas aussi "parfait" qu'iOS, mais très proche maintenant en terme d'expérience utilisateur, avec en plus la possibilité de faire plus de choses... même si en pratique, c'est un peu gadget). Honnêtement, la taille de l'écran est un vrai plus et je ne sais pas si je pourrais revenir en arrière après y avoir goûté. C'est vraiment confortable ! J'aurai sans doute le prochaine iPhone au boulot, donc je resterais dans la sphère Apple (et j'ai un iPad, un iMac, etc.). Mais pour mon téléphone perso, je ne sais pas trop. Pour revenir chez Apple, il faudra qu'ils proposent un prochain iPhone vraiment différent, et pas seulement un peu allongé ! (S'il avait été allongé ET élargi, donc avec un vrai grand écran, j'aurai peut-être repris un 5, mais là, c'était sans intérêt...).
avatar Akerloof (non vérifié) | 
Ça fait du bien de voir des critiques constructives. Maintenant je pense que ça tombera dans l'oreille d'un sourd car le marché envoie un signal contradictoire .
avatar aldomoco | 
@Laurent S from Nancy : 'Non rien à voir, elle me passait un logiciel Windows.' Tu installe virtual box (gratuit ) tu installe une version windows et c'est résolu !
avatar fredscribe | 
Excellente synthèse. Malheureusement, il est à craindre que ce soit dans le vide. Enfin, consolons-nous, Apple, c'est plutôt du bon matériel quand même…
avatar aldomoco | 
@Laurent S from Nancy : 'et qu'on est une poignée à utiliser autre chose que Microsoft' Une poignée !!!! Où ça sur Mars ???? Non c'est une blague !!!
avatar Olivvvv | 
Oupsss désolé .... Envoyez et non envoyer
avatar eastsider | 
@olivier9275 : Et ca va le gn2 ya pas trop de bug?
avatar Terence993 | 
C'est un bon résumé de tout ce qu'Apple pourrait améliorer. Côté interface, j'espère que l'équipe dirigée par Jony Ive pourra nous montrer de belles choses. D'ailleurs, la vue album d'iTunes 11 est vachement bien fichue, comme quoi Cupertino a les moyens de nous bluffer dans ce domaine. Niveau prix, n'y a-t-il pas une différence due à l'absence de TVA aux USA ? Enfin, question finesse, je crois qu'Apple est un peu trop en avance par rapport à ses fournisseurs (capteur de luminosité de l'iPod touch). Évidemment, je rêve d'un i
avatar tilho | 
@ekami : Hackintosh, oui si tu compares en puissance de calcul brute... et encore. Tu as du matériel peut-être plus puissant mais d'une qualité execrable. Mac Mini 2012 en i7 comme seul Mac "valable" ? Parce que les autres sont des PC Medion recyclés ? Tout dépend des critères de choix.... Et puis on attend un nouveau Mac Pro pour 2013, faut savoir être patient aussi. Les plus puissants des téléphones ne sont pas sous iOS : encore une fois tu parles de benckmark. Oui pour un ordinateur mais argument non valable sur un smartphone. De plus il n'est pas possible de faire un smartphone qui sera meilleur que la concurrence jusqu'à sa nouvelle version. Et si je ne dit pas de bêtise le simple dual-core d'Apple (A6) met une légère claque au quad-core de bourrin du GS3 (celui qui fait actuellement d'étonnantes prouesses en terme de fiabilité), et on ne parle pas de l'OS.
avatar Adrien B. | 
Tout-à-fait d'accord! Autant j'aime beaucoup l'expérience utilisateur des produits de Apple, autant leurs prix deviennent ridicules! J'espère que vous lui enverrez une lettre, et qu'il y répondra! Il n'a pas répondu à la mienne, ça marchera peut-être avec une si bonne rédaction!
avatar olivier9275 | 
@eastsider Honnêtement non, ça marche très bien et c'est assez intuitif et facile d'utilisation. L'interface est moins "parfaite" qu'iOS, mais en contrepartie on dispose d'une plus grande liberté dans la gestion de son smartphone, et c'est assez appréciable. Mais en réalité, c'est surtout le grand écran qui est génial à l'utilisation. Je pense au j'aurai du mal à revenir à un petit écran...
avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@Terence993 : le prix indiqué est TTC (et encore, j'ai choisi un Etat US avec taxes).
avatar poco | 
Je ne sais pas si cette lettre ouverte sera lue de qui que ce soit chez Apple, mais en tout cas en ce moment Apple dérappe comme je ne l'ai jamais vu en 20+ années d'utilisation. Je n'ai plus l'impression d'une Société qui s'intéresse à ses clients et utilisateurs mais d'une société qui ne fait que du fric et se fout de ses clients. Pour les multiples raisons que vous évoquez et pleins d'autres qui ne sont pas acceptables quand on se nomme Apple. J'ai l'impression de retrouver l'arrogance de Microsoft des années 90 lorsqu'ils étaient au paroxysme de leur monopole. On ressent cette même arogance, ce manque d'écoute de la base utilisateur, la dégradation des valeurs qui font la Société (le fameux User-Friendly par exemple, la qualité irréprochable des softs Apple et de l'OS...).
avatar tleveque | 
Vous devriez la traduire et l'envoyer réellement à Tim Cook, avec la signature de vos milliers d'utilisateur. Qui sait? Il y jetterait peut-être un coup d'œil?
avatar mistik | 
Bravo ! "La rédaction" est semble-t-il un bon syndicat défendant les droits des utilisateurs d'appareils et de services liés à OsX et à iOS. “Trèfle” de plaisanterie, comme dirait un lapin dans un carré de luzerne ..., je suis d'accord avec beaucoup de points développés dans votre argumentation.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
C'est pour ca que mon prochain smartphone ne sera pas un iPhone, et que mon prochain laptop ne sera pas mac. Avec l'avance qu'Apple avait, ces défauts n'étaient que des grains de sable. Mais aujourd'hui, l'ecart (le retard ?) entre Apple et d'autres constructeurs ne justifie plus à mes yeux le concept Pomme. La technologie avance. Apple aura marqué la periode 2000-2010.
avatar eastsider | 
@olivier9275 : Ca s améliore samsung alors ! C est sur que ca fait envie le 5,5 d autant plus de sa qualité moi je suis trop attaché a certaines app( jeu et app de création musicale) et au tactile de l iphone .
avatar Terence993 | 
@Terence993 : Suite: Évidemment, je rêve d'un iPhone avec une autonomie d'au moins 2 - 3 jours (je reste plus ou moins réaliste). Peut-être que les nouvelles technos d'écran et la gravure de plus en plus fine des SoC apporteront la solution à ce problème.
avatar BS0D | 
Heureux de voir que ça n'est pas parce-que vous êtes les éditeurs d'un site Mac/Apple que vous n'avez pas les couilles de dire ce qui ne va pas -- et pour pousser encore plus loin, juste de voir qu'il y a plein de choses qui foirent dans les politiques d'apple. Ça n'est pas du bête troll, mais ce sont des choses qui méritent d'être dites. C'est juste dommage que la liste ne soit pas un peu plus exhaustive, je pense que vous n'avez même pas abordé 10% des problèmes qu'Apple nous impose depuis des années et qu'aucune critique ne change. Je ne pense pas que pour faire une lettre à Apple il faille faire les mignons en disant ce qui est bien. Ce qui est bien chez eux et qui fait leur base-utilisateur, ils le savent déjà, mais ils ont besoin d'entendre ce qui emmerde cette base utilisateur au quotidien.
avatar Terence993 | 
@Anthony : Merci de la précision !
avatar eastsider | 
Comment se fait il qu une musique achetée legalement sur itunes ne puisse pas être definie comme sonnerie !
avatar Mark Twang | 
Je souscris à tous ces points. Merci pour cette synthèse raisonnée.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR