Android : drôle de "victoire"

Arnaud de la Grandière |


C'est bien connu, l'union fait la force. De la même manière que le ralliement des fabricants de PC derrière l'étendard Windows a assuré à cette plateforme son hégémonie sur toute l'informatique, beaucoup ont prédit que le scénario se reproduirait avec Android et l'iPhone. De fait, la part de marché d'Android a dépassé celle de l'iPhone. Mais se limiter à ces seuls pourcentages ne donnerait qu'une image très parcellaire du paysage, car la donne est en réalité bien différente de celle qui oppose OS X à Windows.

La part de marché, une donnée insuffisante

Indubitablement, la grande gagnante de la guerre Mac-PC fut Microsoft. Du point de vue des fabricants, en revanche, le bilan est un peu plus mitigé. Les constructeurs de PC ont en effet été terriblement dépendants de Microsoft, et puisqu'ils n'étaient pas en mesure de se différencier au niveau du système d'exploitation, ni de son intégration avec leur matériel, ils se sont lancés dans une guerre des prix qui les a laissés exsangues.

Moralité, en 2010 le Mac tenait 7 % de part de marché, mais 35 % des bénéfices bruts de l'industrie. À choisir, la position d'Apple sur le marché des ordinateurs est donc bien plus enviable que celle de HP, pourtant numéro un mondial en unités vendues. À y regarder de plus près, ce haut du podium tient plus de la distinction honorifique que d'une réelle performance, en réalité il s'agit d'une bien maigre consolation si l'objectif est de gagner le plus d'argent possible. La part de marché ne permet de dominer financièrement que si les volumes de vente compensent la faible marge, et c'est un savant équilibre à atteindre sachant que de plus faibles marges peuvent contribuer à un plus grand volume (sans pour autant le garantir).

De fait, si Microsoft a si bien su tirer son épingle du jeu, c'est fort de la part de marché de la plateforme Windows, et d'une particularité propre aux œuvres de l'esprit concernant la marge bénéficiaire : leurs coûts de production sont fixes, contrairement au matériel. Une fois le logiciel développé, il ne suffit plus que d'en vendre un certain nombre d'exemplaires pour atteindre l'équilibre, toutes les ventes ultérieures augmentant inexorablement la marge bénéficiaire (avec son corollaire qui permet également de réaliser une marge négative en cas d'échec commercial). Assez ironiquement, Microsoft a martelé son concept de la « taxe Apple » alors même que sa marge sur Windows est de… 85 %.

On le sait, le modèle économique d'Android n'a rien de commun avec celui de Windows, puisque l'OS mobile de Google est libre et gratuit. La firme de Mountain View compte rentabiliser le coût du développement d'Android sur l'affichage de publicités qu'elle pourra effectuer au travers de ses services, pour peu que ses partenaires les conservent dans la version d'Android livrée avec leurs smartphones. Mais en dépit de la part de marché supérieure d'Android, Google gagne malgré tout plus d'argent avec iOS, puisque de son propre aveu les deux tiers des requêtes mobiles qu'elle traite proviennent de l'OS d'Apple.

Du point de vue des fabricants, le contraste est encore plus marqué : à elle seule Apple s'arroge 52 % des bénéfices de l'industrie mobile, tous constructeurs et tous types de téléphones confondus, alors que Nokia écoule bien plus d'appareils qu'elle.

En somme, lorsque seule Microsoft tirait une domination financière de la part de marché de Windows, dans le monde mobile la domination du marché par Android ne fait guère figure que de médaille en chocolat : ni Google ni les fabricants n'en sont mieux lotis pour autant.

Influence et autonomie

Mais au-delà de la seule donnée économique, la part de marché reste malgré tout un élément crucial lorsqu'il est question de plateforme : elle lui garantit une pérennité et un écosystème. Plus une plateforme donnée séduira d'utilisateurs, plus elle sera susceptible d'attirer des développeurs qui pourront tirer parti de ce vivier, induisant un cercle vertueux puisqu'en retour, un plus grand nombre d'applications attirera plus d'utilisateurs. À leur tour, les investissements des utilisateurs dans une plateforme, en achetant des logiciels, les rendent moins susceptibles de changer de crémerie, et permettent de constituer un marché captif : c'est le puissant levier sur lequel Windows a pu assoir son hégémonie.

Mais en l'espèce, la fameuse fragmentation, tant logicielle que matérielle, de la plateforme Android vient contrecarrer ces axiomes : il n'y a pas qu'une seule plateforme Android.

Les différentes formes de téléphones (rapport, taille et définition de l'écran, clavier physique ou non, capacités graphiques, etc) et les diverses versions d'Android actuellement dans la nature viennent totalement diluer la plateforme, qui bien loin de simplifier le travail des développeurs en leur permettant avec un seul développement de s'adresser à une population homogène, rendent au contraire leur tâche bien plus ardue. Il leur faut faire le choix du plus petit dénominateur commun, ou de limiter la compatibilité à un nombre restreint d'appareils.

Si on peut faire les mêmes observations du point de vue matériel concernant les différentes générations d'iPhone, d'iPod touch et d'iPad, les variations restent malgré tout moins drastiques que sur Android. Mais c'est bien au niveau logiciel que la différence devient flagrante : les fabricants n'ayant guère d'intérêt à investir pour proposer les mises à jour d'Android à leurs clients, nombre d'appareils restent désespérément en retard sur le planning, alors même que l'iPhone 3GS, pourtant vieux de deux ans et demi, fonctionne sans problème sur la dernière version d'iOS et permet aux développeurs de tirer parti de ses dernières API.

Michael DeGusta en a fait un récapitulatif éloquent dans le tableau suivant : alors que chacun des modèles d'iPhone permettait d'exploiter la dernière version d'iOS en vigueur 3 ans après sa mise sur le marché, certains smartphones sont mis en vente avec pas moins de deux versions de retard sur Android, d'autres n'ont pas bénéficié de la moindre mise à jour, et aucun des 18 smartphones recensés n'a été à jour sur l'intégralité de la période observée.

skitched

Pire encore, la nature libre d'Android finit par se retourner contre Google, puisque des constructeurs comme Amazon en tirent leur propre parti non seulement sans intégrer les outils de Google, mais même en diluant un peu plus la plateforme Android pour en faire une version autonome, jusque dans son App Store. Ça n'est manifestement pas un hasard si Google ne s'est jamais publiquement félicité de l'arrivée du Kindle Fire, ni de l'utilisation d'Android par un grand nom tel qu'Amazon, alors même que ce pourrait être un exemple éloquent des avantages du logiciel libre. Pour permettre aux clients du Fire de venir chercher des apps sur l'Android Market, c'est Google qui a dû faire l'effort d'ouvrir sa boutique à cette nouvelle tablette. Amazon n'ayant lui pas jugé utile de faire cet effort, préférant s'en tenir à son propre store.

Ces fabricants semblent trouver moins de grâce aux yeux de Google, qui n'a pourtant jamais tari d'éloges sur l'ouverture d'Android. Google semble même avoir changé son fusil d'épaule à ce sujet, puisqu'elle a cru bon de ne pas publier le code source de HoneyComb - arguant du fait qu'il s'agissait de le sortir très vite pour répondre à l'iPad - et qu'elle a introduit une hiérarchie de l'accès à Android en fonction de ses partenaires. D'autre part Google resserre un peu plus son contrôle sur Android 4.0, en permettant par exemple aux utilisateurs finaux de supprimer les applications installées par les opérateurs (une tâche autrefois impossible…)

skitched

Etant donné le contexte, on peut s'interroger sur la pertinence d'Android pour Google, sachant qu'iOS lui rapporte plus de connexions et lui coûte moins cher en développement, et qu'Android se retourne parfois contre son créateur en étant exploité par des concurrents. Il est d'ailleurs assez surprenant de constater que Microsoft gagne plus d'argent avec Android qu'avec Windows Phone 7 (par le jeu des accords de licence pour prévenir des attaques en justice), et que Google gagne plus d'argent avec iOS qu'avec Android. Il reste cependant un intérêt indéniable pour Google : Android lui garantit une certaine indépendance. Si demain Apple se piquait de supprimer les services de Google installés par défaut dans iOS, cela mettrait Google dans une situation délicate au niveau stratégique s'il n'y avait Android pour se garantir une survie dans le mobile. L'ironie du sort c'est que la concurrence d'Android est précisément ce qui motive Apple à rendre la monnaie de sa pièce à Google : elle investit depuis quelques années dans des services de cartographie qu'on s'attend à voir remplacer Google Maps dans de futures versions d'iOS. Plus récemment, avec Siri, Apple va jusqu'à "désintermédier" la recherche en ligne et attaquer Google sur son cœur de métier, en la plaçant à même hauteur que Yelp, Wolfram Alpha et autres, comme prestataires d'arrière-boutique.

L'ouverture et la gratuité n'avaient à vrai dire pour Google que l'intérêt de rendre caduque le modèle économique de Microsoft dans le mobile : les fabricants de téléphones, échaudés par la dépendance des fabricants d'ordinateurs à Microsoft, y ont vu leur salut. Une fois le marché des systèmes d'exploitation tout acquis à sa cause, Google aura moins d'intérêt à laisser les constructeurs faire ce qu'ils veulent d'Android, à ceci près qu'à son tour, la taxe de Microsoft sur l'exploitation d'Android ne fait que remettre en question sa gratuité. Ces coups de Jarnac successifs ne sont après tout que de bonne guerre.

Le cas d'école des tablettes

Malgré la part de marché supérieure d'Android dans le marché des smartphones, jusqu'ici aucun fabricant n'a pu transformer l'essai dans le domaine des tablettes. Ce marché semble quasi intégralement voué au seul iPad, et toutes les initiatives de concurrence semblent confinées au domaine de l'anecdotique. En dépit de leur renommée, de grands noms de l'informatique tels que HP ou Dell se sont brûlés les ailes sur ce marché. Les nombreuses tablettes Android, en dépit de la prétendue supériorité acquise par le nombre qui vaudrait pour les smartphones, n'arrivent pas à séduire : de l'aveu même d'Andy Rubin, seuls 6 millions de tablettes basées sur Android ont pu trouver acquéreur.

Il faut dire que si l'iPhone n'est arrivé qu'en outsider dans la téléphonie mobile, Apple a créé de toutes pièces le marché des tablettes (en les distinguant des TabletPC), et a bénéficié au lancement de son dernier produit d'un véritable ouragan médiatique, jusqu'ici inédit. Le grand public a donc une bonne perception de l'appareil, et conçoit de manière générale les produits concurrents comme de vagues succédanés. Si le français moyen a déjà entendu parler de l'iPad, les Xoom, Playbook et consorts bénéficient d'une notoriété bien moindre.


Une tablette Android en guise de jouet pour enfants…


Si d'aucuns ont un peu inconsidérément traité l'iPad comme un appareil voué à la seule consommation d'œuvres de l'esprit, il n'en a pas moins d'excellentes aptitudes dans ce domaine, puisqu'il fait partie intégrante des écosystèmes d'Apple, tant sur la musique, que la vidéo, les livres, la presse, et les applications. La concurrence, dans sa précipitation à ne pas laisser les coudées franches à Apple sur ce nouveau créneau, aura trop volontiers négligé cet aspect, livrant des tablettes mal abouties qui ne permettent guère que de consulter le web, le mail, et les quelques applications de l'Android Market qui se vouent à ce nouveau format. Certes, Google œuvre d'arrache-pied à rattraper son retard sur la musique et la vidéo, mais il lui reste encore fort à faire pour être à pied d'égalité.

Mais s'il est un élément qui change particulièrement la donne sur le marché des tablettes relativement à celui des smartphones, c'est bien la moindre présence des opérateurs téléphoniques. Les tablettes, du moins dans leurs modèles WiFi qui représentent l'essentiel des ventes, ne bénéficient pas des mêmes conditions de subvention, ni des abonnements et couvertures réseau qui sont liés aux smartphones. Peut-être faut-il y voir une explication au succès d'Android dans la téléphonie : il était indubitablement plus aisé de faire concurrence à l'iPhone lorsque celui-ci n'était disponible que chez un seul opérateur national, et qu'il n'était pas intégralement subventionné. Apple y a mis bonne mesure depuis, reste à voir si cela suffira à infléchir la domination d'Android.

avatar Geoffrey198 | 
"Arrête avec ton bla bla qui tourne autour de ton Google chéri...je te dis une chose, ce qui est gratuit et ouvert aura toujours des défauts : moindre qualité, incohérence et pas homogène..." Ce qui est libre n'est pas forcément gratuit...et ce n'est pas parce qu'un produit est libre/gratuit que la société qui le produit/distribue ne dégage aucun bénéfice. J'aimerais bien savoir ou se situent les incohérences dont tu parles... Mis à part la fragmentation, il n'y a rien d'incohérent. Et il faudrait m'expliquer en quoi la fragmentation est un problème. Il suffit d'avoir un minimum de bon sens pour se rendre compte qu'il serait absurde de faire tourner le même système d'exploitation sur un smartphone next-gen et un smartphone d'entrée de gamme sorti il y a plus d'un an. Et en tant qu'utilisateur, je préfère que les constructeurs mettent le paquet sur les derniers modèles et les dernières versions plutôt que de rallonger d'une poignée de moi la durée de vie des vieux appareils...
avatar grav | 
pour être honnête la fameuse 'fragmentation' existe, mais bien peu s'en rendent compte, car une application qui se vend est suivie et s'adapte au terminal. Les applications trashs sont généralement remplacées par une autre du même acabit. En fait, hormis certains jeux clairement annoncés pour une plateforme particulière, ca reste rare quand une application *sérieuse* (comprendre, supportée par son dev) devient une mauvaise surprise. Rare en app gratuite, inexistant en app payante. En voyant ICS (android 4), j'ai eu peur de la cassure graphique et fonctionnelle. En l'utilisant, je trouve ce système trés bon, le système de la maturité pour moi. L'article est trés partisan. C'est mieux d'être premier que second, et rien ne peut prévoir ce que ca va impliquer (crash soudain ou rayonnement aveuglant). Wait'n see...
avatar Cowboy Funcky | 
@ machX Apple fait parti des premières capitalisation boursières et sa valeur ramenée à son CA et ses bénéfices est encore sous-évalué face des valeurs comme IBM, HP, Microsoft... Pas très ouvert d'esprit.
avatar Arnaud de la Grandière | 
@ lukasmars : Tu as tout à fait le droit de te moquer de certaines réalités économiques, mais je trouve que tu y consacres beaucoup de temps et d'énergie, pour quelque chose qui supposément ne te concerne pas… Et il te faut admettre que d'autres peuvent s'intéresser à ce qui ne t'intéresse pas sans chercher à les en dissuader (mais qu'est-ce que c'est que cette attitude ?). Sans se changer en comptable, c'est tout de même pertinent de savoir qui s'en sort le mieux, au delà des apparences. Le principe de dire "LALALA J'ENTENDS RIEN C'EST ANDROID LE PLUS POPULAIRE" est quelque peu limité. Si une entreprise vend 2 millions de bouteilles de limonade, mais qu'elle perd 1 euro sur chaque vente, en quoi est-elle victorieuse face à une concurrente qui n'en vend que 500.000, mais qui gagne 1 euro sur chaque vente? La part de marché en tant que telle ne veut pas dire grand chose, et à choisir, je préfère de loin la situation de la deuxième société à celle de la première (et quitte à vendre à perte, mieux vaut encore ne pas en vendre trop…) Fort heureusement Google n'en est pas à perdre de l'argent avec Android, mais elle est loin d'en gagner à hauteur de sa "popularité", et il en va de même pour les constructeurs et développeurs de tierce partie. Donc c'est bien beau d'écouler tous ces téléphones, mais ça ne suffit pas…
avatar iPadOne | 
Arnaud merci pour cet article Sinon pour les trolls continuez, voues etes marrant a lire
avatar malcolmZ07 | 
@googleboy je suis d'accord sur le fait que l'article ne soit pas partial - les critiques constructives sont les biens venus, mais bon dieu arrêtez de traiter les gens de lobotomisé et parler de vos délires d'église et je ne sais quoi, il serait temps d'accepter que des gens préfèrent IOs à android et vis versa ..VOUS AVEZ LE CHOIX SO ARRÊTEZ DE CRACHER SUR LES GENS QUI N’ONT PAS FAIT VOTRE CHOIX . À vous entendre, les googleboy sont des bien-pensants et les iphon- user des crétins sectaires. STOP les comparaisons bidonnes bmw - bentley -swatch.... Si quelqu'un veut un produit, il l'achètera.
avatar Superboy58 | 
Du point de vu consommateur je préfère un OS avec beaucoup de PDM qui m'assurera des applications meilleurs et en priorité qu'un OS qui rapporte plus à son détenteur. Je vois pas en quoi on peut se réjouir qu'Apple se fasse une marge énorme du point de vue du consommateur!
avatar Santa Claus | 
Encore une victoire de Canard !
avatar Cowboy Funcky | 
Fr-Android pour les adorateurs fanatiques de l'OS Gogolien.
avatar lmouillart | 
@Cowboy Funcky le problème de l'évaluation n'est pas si simple : car Apple se lance dans le cloud sans rien y connaitre et sans partenaire je ne dis pas que cela ne marchera pas mais c'est un risque qui pénalise la valeur. Le reste du CA se fait principalement sur 2 produits iphone et ipad + les boutiques le reste étant beaucoup moins structurant pour Apple. Si la partie boutique pourrait vendre un peu de tout pour se diversifier : de plus en plus d'accessoires. Les iphone sont tributaire du marcher qui commence à s'amenuiser les smart phones mangent une grande partie du marché L'ipad et tablettes même si actuellement elles se vendent bien ne sont pas un marché mature, on ne sais pas si c'est une mode ou si cela va durer. Apple est donc sanctionner sur ces points. Les HTC, motorola, ou autres idem. Samsung ne l'est pas car Samsung est comme hitachi, ibm, c'est une grande nebuleuse entendu sur de nombreux domaines. Par ailleurs la plupart des grosses sociétés (et quelque fois les petites) minimisent leurs résultats, leurs marges au travers de différents mécanisme qui permettent donc de moins payer d'impôts et de ne pas avoir fournisseurs et salariés qui demandent leur par du gateaux.
avatar grems | 
@Benq "Aujourd'hui je vais chez Darty, je regarde les tablettes et comme toujours j'essaye touts les tablettes avec un oeil critique. Et bien désolé, l'iPod est le plus intuitif, le plus aisé et avec une interface beaucoup plus structuré et clair !" Et tu as raison. C'est clairement un appareil conçu pour aller à l'essentiel rapidement. Mais à l'usage tu t'aperçois de pleins de petits trucs qui font chier. Ou des ergonomies parfois bancales comme le souligne lmouillart concernant l'intégration d'app tierces. Bah ça contente clairement la grande majorité des gens, et ça fait très bien ce pour quoi c'est conçu ^^ Je comprends que ça puisse paraitre plus attrayant au premier abord. Je préfère pourtant largement - catégorie poweruser ! - le travail fait sur Honeycomb, et j'attends de voir ICS sur tablette... Le problème de l'interface de honeycomb c'est sa lourdeur innommable.... j'attends bcp de ICS de ce côté là ...
avatar kayabis | 
Je ne suis ni pro apple ni pro android. En ce moment, j'utilise des produits apple que j ai acheté il y a quelques années parce qu ils me faisaient envie et me semblaient innovants. Je dois avouer que bien que n ayant jamais eu un android, je suis de plus en plus attiré et pourraient me laisser tenter en remplacement du 3gs. Je trouve la concurrence désormais de plus en plus innovante. Je n attends pas d un produit technologique qu'il soit juste beau, il faut surtout qu'il soit innovant. Et l'esprit d''innovation semble (à mes yeux de non-expert) être en train de changer petit à petit de camp. C est cela qui doit être douloureux pour les plus fanatiques Apple d'entre nous...
avatar sopcaja | 
Ha ha la grosse susceptibilité des andro fanboys ne surprend plus personne . Comme s'est marrant de lire un androboy frustré .... Et dire que c'est eux qui aimaient se moquer des fans d'apple Mais assez rigoler maintenant Aller vous occuper des malwares et autres merdes qui sévissent actuellement dans android et qui envoient des sms surtaxés entre autres; et laisser les autres discuter. http://www.clubic.com/smartphone/android/actualite-461630-trojan-cible-utilisateurs-android.html http://www.phonandroid.com/forum/attention-au-fausse-application-qui-vous-bouffe-votre-argent-t6889.html http://blog.calipia.com/2011/11/23/la-rancon-du-succes-progression-fulgurante-des-malwares-sur-android/ http://www.cnetfrance.fr/news/android-explosion-du-nombre-de-malware-et-virus-39765717.htm http://www.clubic.com/smartphone/android/actualite-425468-android-market-alerte-malware.html Bref vous n'apportez rien au débat à part jouer les pucelles effarouchées et insulter ceux qui vous ont même pas touché
avatar kayabis | 
Et puis ce sont des cycles. Apple innovera vraiment si elle se sent menacé. Au final nous les consommateurs sommes gagnant car la concurrence saine est en marche alors de quoi se plaint-on?
avatar jj.dr | 
@nonoche Vous êtes bien bon. Vous perdez votre temps à répondre à des gens dont je pense que c'est un boulot de venir créer du bruit négatif à chaque nouvelle citant les produits de Google (aux incrédules, si si c'est un métier, vraiment... Ça s'appelle spécialistes du web 2.0 et autres supercheries...) Rajoutez une couche de gens ayant un problème psychologique (si ce n'est pas par obligation professionnelle qu'ils viennent sur un site dédiée à une marque qu'ils abhorrent, alors c'est pathologique) Et je précise que je ne parle pas de ceux qui peuvent avoir une opinion diffère ou nuancée selon le sujet....
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Non, là c'est trop énorme, je me suis inscrit juste pour répondre. "Les constructeurs de PC ont en effet été terriblement dépendants de Microsoft, et puisqu'ils n'étaient pas en mesure de se différentier au niveau du système d'exploitation, ni de son intégration avec leur matériel," -Est-il vraiment besoin de répondre? Quand Apple a-t-il été, au mieux, autre chose qu'excécrable et mille fois pire sur ces points que win? "ils se sont lancés dans une guerre des prix qui les a laissés exsangues." -J'aime autant pour eux que pour moi.. "la part de marché de la plateforme Windows...les ventes ultérieures augmentant inexorablement la marge bénéficiaire ...Microsoft a martelé son concept de la « taxe Apple » alors même que sa marge sur Windows est de… 85 %." -Une règle de trois montrerais à quel point l'os d'Apple est cher, très cher, immensément plus cher, je ne voit pas en quoi cela bénéficie au consommateur... "La firme de Mountain View compte rentabiliser le coût du développement d'Android sur l'affichage de publicités qu'elle pourra effectuer au travers de ses services, pour peu que ses partenaires les conservent dans la version d'Android livrée avec leurs smartphones." -En fait google fourni l'accès à internet sur lequel il règne en mâitre, le reste n'est quasiment que du bonus, que les implémenteurs d'android virent les gg services n'est pas super important dans l'équation (pub dans gmail? non..), donc non, google ne compte pas rentabiliser de cette manière. "Apple s'arroge 52 % des bénéfices de l'industrie mobile, tous constructeurs et tous types de téléphones confondus, alors que Nokia écoule bien plus d'appareils qu'elle." -Encore une fois, ou est l'interet du consommateur?
avatar benq | 
@mike Je suis Applefan depuis TRES longtemps et je ne changerai pas pour aller vers un truc sans personnalité ni caractère. Au pire ça sera Nokia lumia 800 : enfin un bel objet qu'on distingue du premier coup d'oeil. Et son interface WP me semble très abouti !...désolé, mais mis à part Sony les autres marques Android ressemblent à de l'iPhone sans saveur. Et puis dire que Apple est une marque pour une élite, tu me flattes mais c'est faux. Je comparerai Apple à VW, qualité perçue, image en béton armé et gamme de prix un cran au dessus de la concurrence. Les volumes de ventes sont en rapport avec une clientèle diversifiée. Par contre Desolé, je ne suis pas forcément attiré par un nouveau produit parceque celui-ci à un écran plus gros, un stylet, une puce plus puissante. Les produits Apple et son écosystème forment un ensemble très homogène et performant pour mon usage et celui de ma famille. :-))
avatar Anonyme (non vérifié) | 
"domination du marché par Android ne fait guère figure que de médaille en chocolat : ni Google ni les fabricants n'en sont mieux lotis pour autant." -Euh..demande à samsung htc et consort ce qu'il pensent de la politique totalitariste d'apple quand à l'implémentation d'ios, pour eux google est un messi et rarement l'argent n'a autant couler a flot..En fait historiquement, jamais.. "un élément crucial lorsqu'il est question de plateforme : elle lui garantit une pérennité et un écosystème...c'est le puissant levier sur lequel Windows a pu assoir son hégémonie." -Pérennité et windows..non, désolé.. ce n'est surement via la pérennité que windows a gagné quoi que soit... "qui bien loin de simplifier le travail des développeurs en leur permettant avec un seul développement de s'adresser à une population homogène," -Ben si..pile poil.. android sur n'importe quelle population un tant soit peu homogène est un roi de la simplification, j'ajoute sur le point un peu plus loin que, effectivement, en s'en tenant au plus petit dénominateur commun ca devient même indescant de pouvoir programmer pour une telle quantité d'appareils.. "nombre d'appareils restent désespérément en retard sur le planning, alors même que l'iPhone 3GS, pourtant vieux de deux ans et demi, fonctionne sans problème sur la dernière version d'iOS " -Apple et ses 4 téléphones..ben heureusement quand même qu'ils tiennent à jour!! :) Là dessus on peut blamer les constructeurs, mais intrinséquement android voyage très bien dans le temps (cyanogen ICS tourne sur le nexus original(one), très mal certes, mais ca ne doit pas être très compliqué vu que ca leur pris..10jours?)
avatar Anonyme (non vérifié) | 
"...Amazon, fragmentation.." -Faut quand même être très très con..(je parle d'amazon hein..), je leur souhaite de se prendre un gros plâtre(ce dont je ne doute guère d'ailleurs). Pour ce qui est de la fragmentation c'est vraiment une légende urbaine pénible, un pauvre argument pondu sur un coin de table j'imagine, non pas son existence, mais ses mauvais effets, n'importe quel apprenti sorcier peut pondre du code fonctionnant sur tout les unix du monde et pour 90% de l'electronique existant, j'en veut pour preuve la totalité des logiciels libres, ou presque, que l'on retrouve dans toutes les distributions (du frigo au LHC, c'est parlant quand même..) "D'autre part Google resserre un peu plus son contrôle sur Android 4.0, en permettant par exemple aux utilisateurs finaux de supprimer les applications installées par les opérateurs (une tâche autrefois impossible…" -Euh... ce serait pas plutot désserer le controle là??? "Microsoft gagne plus d'argent avec Android qu'avec Windows Phone 7 (par le jeu des accords de licence pour prévenir des attaques en justice)" -Je trouve ca d'un minable... vous imaginez ca porté à la chirurgie par exemple?? non non, on vous répare pas, on a pas le droit. "intérêt indéniable pour Google : Android lui garantit une certaine indépendance" -Bingo! Les gros n'avancent plus qu'à la menace.. "L'ouverture et la gratuité n'avaient à vrai dire pour Google que l'intérêt de rendre caduque le modèle économique de Microsoft dans le mobile" -Non, google est un fervent defenseur du libre quoi qu'on en dise, je pense qu'il y a beaucoup de philosophie des créateurs là dedans, nos téléphone sont le top de la techno humaine a portée de main, et sans android/GNU linux, seule des sociétés y auraient accès, c'est un point très important cette ouverture, et là réside le principal de l'interet je crois, sans quoi google n'avait qu'à faire un os fermé. "Ces coups de Jarnac successifs ne sont après tout que de bonne guerre." -Non, c'est petit, mesquin, insult
avatar Anonyme (non vérifié) | 
"Ces coups de Jarnac successifs ne sont après tout que de bonne guerre." -Non, c'est petit, mesquin, insultant, mais pas de bonne guerre, la bonne guerre c'est l'innovation, c'est quand t'est devant parceque t'est le meilleur, pas parceque t'est le plus gros enc...' "jusqu'ici aucun fabricant n'a pu transformer l'essai dans le domaine des tablettes" -Là je répond même pas...peut-être avec moins de procès... "il était indubitablement plus aisé de faire concurrence à l'iPhone lorsque celui-ci n'était disponible que chez un seul opérateur national" -Merci android d'avoir changé ca :)
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Jaime bien Apple, c'est joli. Mais c'est tout. Cordialement.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
J ai du mal à comprendre ... Apple n'a jamais été riche , Google non plus , HTC non plus , Samsung non plus , les utilisateurs sont contents et n'ont jamais autant acheté de smartphone, pourquoi cherchez a voir le mal sans arrêt et partout en se disant oui mais x fait plus de volume , y fait plus de marge , etc etc On nous servait les mêmes rengaines il y 10 ans au sujet des mac et des pcs , maintenant c'est Android vs Ios , c'est lourd et surtout stérile ! Au final rien rien ne change , rien n'évolue ...
avatar benq | 
Bon ben les petits trolls verts, je vais vous laissez envahir cette discussion, car moi dodo ! Mais n'oubliez Pas ! Dans le seigneur des anneaux, l'alliance des elfes (Apple), des nains (RIM) et des hommes (Microsoft) fera chuter le seigneurs des anneaux et ses terribles légions de Gobelins et d'orques verts !!! :-)... Et le monde retrouvera la lumière !
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@Jimmy : pas vraiment, une swatch donne la même heure sans les fiouritures inutiles. J'ai pris le partie de rouler en Peugeot et de porter une montre a moins de cent euros au poignet. J'aime aller a l'essentiel, le reste n'est que poudre aux yeux.
avatar iBaby | 
@Benq Reste le cas d'_alexmyself, le Gollum de dernière minute qui tient dur comme fer à conserver l'anneau. ^^
avatar nogui | 
@_alexmyself "Non, là c'est trop énorme, je me suis inscrit juste pour répondre." - Moi je comptais rien dire mais là ... :) "-Est-il vraiment besoin de répondre?" - Ben faudrait savoir ! :) "Quand Apple a-t-il été, au mieux, autre chose qu'excécrable et mille fois pire sur ces points que win?" - Faudrait pas oublier qu'Apple fourni un système entier (hardware + OS) et pas MS Donc, dire que MS a asservi les constructeurs PC est une banalité .. Pour Apple c'est tout à fait différent, il se suffit à lui même ... "ils se sont lancés dans une guerre des prix qui les a laissés exsangues." J'aime autant pour eux que pour moi.." - Attention qui dit guerre des prix ne veut pas dire que le résultat obtenu est à la hauteur de ce qu'on peux espérer .. "Une règle de trois montrerais à quel point l'os d'Apple est cher, très cher, immensément plus cher, je ne voit pas en quoi cela bénéficie au consommateur..." - On s'arrange comme on peut.. C'est pas le matos qui peut être cher par hasard ? Car il entraine aussi des gros R&D.. Quel est la vraie part de l'OS dans la solution finale ?? Avec MS le calcul est beaucoup plus simple .. MS prend toujours sa part .. à 100 % "En fait google fourni l'accès à internet sur lequel il règne en mâitre" - On peut s'en passer facilement quand même ... "Encore une fois, ou est l'interet du consommateur?" Si une société se porte bien , ses produits aussi je pense .. non ? Ou alors j'ai loupé quelque chose ?
avatar JustTheWay | 
C'est quoi les qualifications requises pour écrire un article qui traite en partie de l'économie ? Bac - 5 ? La forme est cool par contre, on pourrait croire à quelque chose de réfléchi sauf que ... même pas besoin de débat, c'est du grand n'importe quoi.
avatar Marc Duchesne | 
Bientôt les distributeurs donnerons de l'argent aux clients pour utiliser les androphones. On en est rendu là. Je vous dit que lorsque les asiatiques exigeront une rémunération adéquate, le prix des smartphones irra en hausse. Les marges de manœuvre seront inexistantes (elles le sont déjà d'ailleurs). Ils marchent sur une corde raide et en tomberont tôt ou tard. Situation très précaire que celle des androphones. Pas d'actions boursière pour moi en tout cas. Faut pas être aveugle pour voir sa, à moins d'être un androfan aveugle.
avatar nogui | 
@_alexmyself "Jaime bien Apple, c'est joli. Mais c'est tout." Bon résumé de l'expérience du non-utilisateur ..
avatar nogui | 
@_alexmyself "jusqu'ici aucun fabricant n'a pu transformer l'essai dans le domaine des tablettes" Là je répond même pas...peut-être avec moins de procès..." Ben si justement , ça serait mieux ... des exemples. Mais bien sur, c'est vrai, le méchant Apple qui empêche le gentil Samsung de vendre la même chose .. Et les juges sont certainement à la botte d'Apple en plus, comme dab ...
avatar Arnaud de la Grandière | 
@ JustTheWay : niveau argumentation, c'est très léger… à part les affirmations gratuites, ça aurait été un peu plus constructif d'expliquer ce que vous reprochez à l'article et de présenter des faits contradictoires…
avatar nogui | 
@iBaby "Reste le cas d'_alexmyself, le Gollum de dernière minute qui tient dur comme fer à conserver l'anneau." C'est juste un super spécialiste d'Android qu'il doit connaitre son sujet sur le bout des doigts, je n'en doute pas .. Mais qui veut, en plus, prouver qu'Apple ne vaut rien , juste parce qu'il ne s'y intéresse pas .. Le Geek par excellence ... Le mecano de quartier qui veut nous faire croire que BMW c'est beau mais c'est tout car il ne sait pas comment çà marche ....
avatar josselinrsa | 
@rom54 : 'Microsoft est une entreprise financière dont la puissance vient de la masse captive d'utilisateurs au travers de son monopole. -Google vent des "ciblage consommateur" aux annonceurs. Dans les deux cas le produit: c'est l'utilisateur' Conclusion intéressante. Merci d'élever le débat. Cet article n'est pas une croisade de fanapple contre android, c'est une analyse du positionnement de plusieurs entreprises sur un marché en mutation, et il souligne les différences de stratégies strictement économiques.
avatar ciscoo | 
Bouh macG !! Votre article est trop partisane . Android ne génère pas beaucoup d'argent mais des malwares et autre saloperies de toute sorte OUI http://www.cnetfrance.fr/news/android-explosion-du-nombre-de-malware-et-virus-39765717.htm Je suis déja loin ===
avatar lmouillart | 
@ciscoo il faut dire que la quasi totalité des trojans circulants sur android sont issue de softs piraté. J'aurais tendance à dire bien fait pour ceux qui piratent, que ce soit sous Android, MacOS, windows, de manière générale la source est toujours la même.
avatar chinoisurfer | 
Pour moi cet article reste intéressant, ils montrent, explique certaines notions inconnus d'une aprtie de la population. Pour combien de personnes être leaders en terme de vente signifie être le meilleurs économiquement. Réponse: pas mal. Au moins il permet de faire comprendre a certains le fonctionnement de rouage économique. Certains partisans du système d’exploitation androïde viennent ici dire mais quel intérêt pour le consommateur de savoir que apple fait un max de bénéfice alors qu'ils vend moins de terminaux ? La ici il suffit de reprendre ma réflexion ci dessus, le but de cet article n'est pas de lancer un troll mais juste d'expliquer le rouage économique voila tout. Après concernant le système androïde, ce dernier ne m'attire pas et ceux pour différentes raisons: d'une le design des terminaux dit hauts de gamme comme par exemple le galaxy S2 qui fait cheap avec son alliage en plastique, la ou l'iphone 4 et 4S utilise du verre et de deux ben l'organisation du système en lui même. Cependant je comprend parfaitement que cela puisse plaire a une grande partie de la population qui ne possède pas l'argent ou tout simplement l'envie de mettre une somme conséquente dans un smartphone. Par contre concernant le dernier windows phone nokia, je dois dire que l' OS est assez original et rempli de bonne idée et que le design du terminaux est très agréable a mon gout. Si Apple venait a stagner dans un futur proche se dont je doute mais sais t-on jamais, je pense m'orienter justement vers le windows phone. Enfin dernier points: la seul chose a l'heure actuel que j'envie sur certains smartphone android, notamment le galaxy S2 est le DAS. Et c'est ici que Apple à mon sens a des progrès a faire. Car L'iphone 4 a un das de 0,9 Alors que le S2 a O,3. Cette argument me semble important à l'heure ou l'on ne cesse de répéter que la consommation de mobile a haute dose peut être dangereuse pour la santé.
avatar ciscoo | 
@marc dusechne Je pense que c'est MS qui va tuer Android avant tout ça , du moins pour le haut de gamme; Déjà ils font payer des licences à plus de la moitié des construceurs android , à mon avis ils vont attendre le déploiement de 4G et autre techno pour enfoncer le clou en obligeant tous les constructeurs android à fabriquer leurs modèles phares sous WP7 s'ils ne veulent pas leur filer toutes leurs marges (avec android) pour frais de licences et autres .Vous allez voir ; MS ne s'est pas arracher les brevets Novell et Nortel ( Avec Apple ) pour rien .. On ne peut pas lutter contre M$ si on a pas au minimum les couil*es d'apple Bref android risque de devenir au mieux le symbian du futur (un système très répandu mais sans grand intérêt avec uniquement du bas/milieu de gamme) . C'est déjà le cas sur les tablettes . De plus en plus de constructeurs veulent miser maintenant sur windows 8 Mais heureusement pour Google,il semble avoir trouver une issue : Ils n'ont pas acheter non plus Motorola pour rien Wait and See
avatar Bigdidou | 
@lmouillart "En fait effectivement apple fait penser aux automobiles blingbling comme BMW
avatar Bigdidou | 
écris
avatar Bigdidou | 
@ipadone Sinon pour les trolls continuez, voues etes marrant a lire Ouai. Faudrait que imouillard fasse plus synthétique, comme même. Sinon à quand une fonction qui permet d'ignorer certains contributeurs dans les réactions aux news, comme dans les forums ? J'en ai un peu marre de scroller : imouillard est très présent et très prolixe, ces derniers temps.
avatar Marc Duchesne | 
@ciscoo [30/11/2011 00:57] Bien que Micromou puissent mettre du plomb dans l'aile de Android, eu même ont du pain sur la planche et des années de rattrapage. Mais, effectivement, le choix entre microsoft et android est assez facile. Microsoft sont dans le soft depuis un bout et les reins solides. Mais encore, deux dindons ne fait pas un aigle comme on dit...
avatar Stanley Lubrik | 
Avec toutes ces portes ouvertes, j'ai failli m'enrhumer... C'est bien joli de mettre en exergue que le bénéfice de Microsoft de 85% sur son OS, mais comme il compte pour 50 €uros (tarif moyen de remboursement pour ceux qui en font la demande au constructeur) dans l'achat d'un PC, cela relativise son impact sur le budget du client. La grosse marge que me prend Apple et qui réjouit tant le rédacteur, c'est sur tout ce que je lui achète ! Nuance ! En ce qui concerne Android et ses fragmentations.... Il serait honnête de rappeler que la grande majorité des clients s'en fichent éperdument... Même ceux qui ont encore du Froyo 2.2... Ils ont étonnés quand je leur montre mon 3GS, et que contrairement à moi, ils ont déjà le BlueTooh pleinement opérationnel, le Tethering sans contrainte (Apple vient d'ailleurs de recaler une appli qui avait été acceptée), Flash, les bureaux, les widgets, les notifications avancées.... Eh oui, tout cela ils l'ont depuis cette "vieille' version d'Android... Pour sûr, ils ont vraiment besoin de se lancer dans la course à la mise à jour ! Enfin, encore un article pour se faire plaisir. Et rien de fondamentalement nouveau qu'on ne savait déjà...
avatar Mithrandir | 
@starbus J'ai développé sur pas mal d'environnements, celui d'Android est pour moi l'un des plus mauvais que j'ai rencontré, il est compliqué pour de mauvaises raisons, et fait pas fini. Et le résultat d'un SDK aussi pourri, c'est des softs pas terribles et buggués. Faire une IHM même moyenne sur Android est paradoxalement bien plus compliqué que sur Java. Et le comportement erratique du debugger fait qu'on le lance le moins souvent possible. Du coup je n'ai jamais osé utiliser la surcouche google basée sur JUnit, alors que sur Java "non Google" les tests unitaires automatiques font partie de mon fonctionnement standard.
avatar Mithrandir | 
@Stanley Lubrik Froyo c'est loin d'être une référence justement...
avatar pwetpwet | 
Content de lire que je ne suis pas le seul à trouver cet article partisan, mensonger, gueguerreux et inutile. Voila, vous pouvez me cataloguer comme machin-fan ou bidule-hater si ça vous chante.
avatar Manu | 
Vu dans wikipedia : "Le manuel d'Oslo de l'Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE) propose les définitions suivantes: « On entend par innovation technologique de produit la mise au point/commercialisation d’un produit plus performant dans le but de fournir au consommateur des services objectivement nouveaux ou améliorés." Cette définition colle parfaitement à tous les nouveaux produits lancés par Apple.
avatar Lapin Masqué | 
Bref, encore un article où on veut montrer qu'on a la plus grosse. Concrètement vous haïssez Google tant que ça chez MacGé ou bien c'est parce que c'est trendy c'est les fanboys du coup il faut s'engouffrer dans la brèche. Sinon l'article a du faire son job : faire plus de visites. Tout ça pour pas cher : pas beaucoup de travail de fond, des affirmations subjectives voire de la désinformation. Pourquoi ne pas rester sur ce que vous faites de mieux, et nous donner des news du monde Apple et laisser les articles de fond aux gens qui savent le faire ?
avatar lmouillart | 
@Manu qui à dit qu'Apple ne fesait pas d'innovation ? Traditionnellement Apple & les gros éditeurs ne font pas ou peu d’innovation de rupture, pourquoi ? car c'est très risqué. En effet souvent le système proposé est nettement moins bon initialement que les systèmes leader : exemple le premier IPhone, qui n'avait pas d'apps, pas de java, pas de flash, pas de webcam, pas d'apn performant, etc ... Cependant il a totalement écraser la technologie ultra dominante : Symbian. C'est une innovation de rupture. Les tablettes iOS sont de l'innovation incrémentale puisqu'il s'agit de petites améliorations d'iOS et sur les tablettes : look arrondi moins agressif et plus passe partout. Depuis la sortie de l'IPhone iOS subit uniquement des innovations incrémentales, tout comme Android mais les deux sont dans l'innovation incrémentale, pour le moment les utilisateurs sont trop encrés dans des paradigmes navigations d'iOS et Android qui sont issue des modèles de cartes mis en oeuvre sur les appareils nomades dans les Palm. Concernant la gratuité et liberté d'Android ce n'est pas le souçis : Windows Mobile n'était ni libre ni gratuit, les licences OEM Palm non plus, si on regarde ceux qui font et fesaient du palm, du Windows mobile font de l'Android car actuellement il s'agit du système le plus adapté. Si Android ne sait pas s'adapter à ce qu'offre la concurrence Android mourra. Apple étant "riche" elle peut se permettre désormait d'être comme Microsoft dans une errance technologique de plusieurs année.
avatar Cowboy Funcky | 
@ iMouillar Tu devrais te relire gros lapin qd tu écris "errance technologique " ou alors développe un peu... Quand t'es de gauche tu lis Libé et à droite c'est le figaro... C'est un schéma caricaturale mais proche de la réalité. Tu as le droit de lire les 2 quotidiens mais tu respectes les idées même si tu n'es pas d'accord. C'est pareil quand vous lisez Mac Ge. Le problème ,ici, ce sont les cries de midinettes effarouchées parce sur sur Mac Ge ils disent que Androïd n'a pas un modèle économique classique et que beaucoup de questions de posent sur l'avenir de cet OS malgré sa position sur le marché. ET ALORS !?? Sur le marche des ordinateurs Apple a au minimum 5% de part de marché : ils ne sont pas leaders mais ils existent et restent une référence pour les autres constructeurs.... À la base je m'en fous d'Android : c'est mon choix de dire que c'est Os est moche et compliqué. C'est un produit de Geek qui aime bidouiller et personnaliser son smart phone.
avatar lmouillart | 
@Cowboy Funcky tu as mal compris ce que j'ai écris, bon j'avoue ce n'était pas très clair non plus ce que je disais c'est qu'en cas d'erreur Android disparaîtrait, et que du coté d'Apple ça se traduirait pas par une disparition d'iOS mais plus par une traversé du désert. Que les Samsung, Sony se fiche que ce soit Android, ou bidule, ils veulent un système qui fonctionne bien et qui se vende. Je dirait plus c''est un produit qui attirent entre autre des Geek qui aime bidouiller et des personnes qui personnaliser leur smart phone avec sonneries, la photo de leurs enfants au dessus des icônes, plutôt que camouflé derrière. Et la très grande majorité des utilisateurs d'Android, l'utilisent pour téléphoner, faire des photos écouter de la musique, aller sur facebook, lire les mails etc ... Si tu vas sur le market Android tu verra que les applications payantes en tête des ventes sont exactement les même (aux exclu près) sur iOS et Android. Les utilisateurs sont les mêmes, les besoins sont les mêmes.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR