Eddy Cue est promu au rang de Senior Vice President

Anthony Nelzin-Santos |
Après 22 ans de service chez Apple, Eddy Cue a été aujourd'hui promu au rang de Senior Vice President, Internet Software Services. Patron des services Internet d'Apple depuis de nombreuses années (il occupait jusqu'ici le poste de Vice President, Internet Software and Services), Eddy Cue est désormais à la tête de l'iTunes Store, de l'App Store, de l'iBookstore, d'iCloud et d'iAd.

eddy-cue

Homme fort de la stratégie Internet d'Apple, Eddy Cue répond de ses actes directement, comme les autres Senior Vice President, à Tim Cook. Le PDG d'Apple, dont c'est la première décision opérationnelle, a annoncé la promotion de Cue à ses équipes par un courriel :


Je suis enchanté d'annoncer la promotion d'Eddy Cue au rang de Senior Vice President, Internet Software and Services. Eddy sera sous mes ordres et fera partie de l'équipe dirigeante d'Apple. Eddy chapeaute les boutiques de contenu d'Apple : l'iTunes Store, le "révolutionnaire App Store" et l'iBookstore, ainsi qu'iAd et l'"innovant iCloud".

Il possède 22 ans d'expérience chez Apple et dirige une équipe fournie de personnes talentueuses. Il a joué un rôle majeur dans la création de la boutique en ligne d'Apple en 1998, de l'iTunes Music Store en 2003 et de l'App Store en 2008.

Apple est à la fois une société et une culture comme nulles autres pareilles dans le monde, et des dirigeants comme Eddy le comprennent. Ils ont Apple dans le sang. Eddy et l'équipe dirigeante travaillent d'arrache-pied à la création de meilleurs produits dans le monde, produits qui ravissent nos clients et rendent nos employés fiers de ce qu'ils font.

Joignez-vous à moi pour féliciter Eddy pour cette promotion significative et méritée. Je travaille avec Eddy depuis de nombreuses années, et je suis impatient à l'idée de travailler avec lui d'encore plus près dans le futur.

— Tim.


Le PDG d'Apple chante donc les louanges du nouveau Senior Vice President des services Internet d'Apple. Mais qui est vraiment Eddy Cue ?

Âgé de 47 ans, Eddy Cue est un homme de l'ombre : le grand public le connaît peu alors qu'il travaille chez Apple depuis 1989. Contrairement à la plupart des membres de l'équipe dirigeante d'Apple et comme Jonathan Ive, il n'est ni un ancien de NeXT (Scott Forstall), ni un homme de la période Jobs (Ron Johnson, Bob Mansfield, Peter Oppenheimer, Phil Schiller, Bruce Sewell, Bruce Sewell, Jeff Williams) : c'est un rescapé de l'Apple pré-1997.

Il commence sa carrière comme simple employé du service d'assistance Apple, et grimpe progressivement les échelons. En 1998, il supervise la création de la boutique en ligne d'Apple. Au tournant du siècle, il coordonne la création des services en ligne de la société, iTools d'abord, .Mac ensuite. Il négocie au nom d'Apple les contrats avec les maisons de disques, puis les studios de cinéma, qui vont permettre la création de l'iTunes Store en 2003 (lire : iTunes : 10 ans !).

skitched
Eddy Cue avec Rupert Murdoch, le PDG de News Corp., lors du lancement du Daily.


Désormais en charge des services bouclant l'écosystème iPod, Eddy Cue va bien vite retrouver Internet : après la débâcle du lancement de MobileMe, Steve Jobs le catapulte Vice President, Internet Software and Services. Il est alors chargé de superviser la refonte de MobileMe, jusqu'à son évolution en iCloud, service qui boucle l'écosystème iOS. Spécialiste des infrastructures, il a participé à la création des boutiques d'applications d'Apple, ainsi qu'à l'extension du réseau de distribution de contenu de la société (CDN, data-centers). Plus récemment, il a annoncé le lancement du Daily, le quotidien iPad de News Corp.

Les nouvelles attributions d'Eddy Cue sont comme l'écho d'un Steve Jobs qui déclarait récemment qu'Apple comptait prendre « très au sérieux » les services Internet. La totalité de ces services est en effet sous son contrôle, des boutiques à iAd, qui était il y a encore quelques jours sous la responsabilité d'Andy Miller (lire Le patron d'iAd quitterait Apple).

La prochaine étape pour Eddy Cue sera le lancement d'iCloud, qui interviendra à l'automne. Une étape cruciale : alors que Steve Jobs a déclaré que « la vérité [était] dans le nuage », iCloud s'impose comme le successeur de l'idée du « hub numérique » développée tout au long des années 2000. C'est le nouveau centre de l'écosystème Apple, en lieu et place du Mac, rétrogradé au rang de simple périphérique, comme les appareils iOS.

skitched
Tim Cook est plutôt vélo, Eddy Cue plutôt basket.


Au-delà de cette promotion, il convient de noter la forme très particulière du courriel envoyé par Tim Cook à ses équipes. En évoquant Apple comme phénomène culturel, il rappelle que la plupart des dirigeants actuels de la société ont rejoint Cupertino sous le règne de Steve Jobs : ils se sont conformés à l'esprit de l'entreprise. Il l'expliquait très clairement dans un autre courriel, envoyé il y a quelques jours : « Je chéris et loue les principes et valeurs uniques d'Apple. Steve a bâti une société et une culture qui sont sans pareilles dans le monde et nous y serons fidèles — c'est dans notre ADN. Nous allons continuer à faire les meilleurs produits du monde qui ravissent nos clients et rendent nos employés prodigieusement fiers de ce qu'ils font ».

« Ils ont Apple dans le sang » : les dirigeants de la société sont une partie intégrante d'Apple comme Apple est une partie intégrante de leur personne, et sont aujourd'hui garants de la continuité. Une prolongation de cette idée, qui ne cesse d'asséner Tim Cook : « Apple ne va pas changer. » La promotion d'Eddy Cue montre pourtant le contraire : Apple ne cesse d'évoluer.

Tags
avatar oomu | 
HP n'a pas embauché le premier "beau parleur venu" (bien au contraire) mais effectivement HP a pris un externe à l'entreprise pour la transformer radicalement. Ceux qui ont aimé le HP des années 80-90 savent que c'est définitivement fini.
avatar imonamac | 
En France on a pire que "Senior" on a "Cadre"; le super statut qui fait croire a quelqu'un qu'il a de l'importance mais qui sert juste a pouvoir lui foutre un max de responsabilités sur le dos en le faisant bosser sans compter ni calculer d'heures sup. et le payer très moyennement. Une sorte de doigt d'honneur aux 35 heures quoi.
avatar arsinoe | 
Ceux qui ont aimé le HP des années 80-90 savent que c'est [b]définitivement[/b] fini. La méthode oomu ou comment décrédibiliser tout son propos par un mot de trop.
avatar the_nuru | 
De manière générale et pas que aux us, le titre senior implique qu il y a quelqu un avec le meme titre en dessous En France on préfère utiliser adjoint pour celui en dessous, aux us, il préfère mettre senior à celui au dessus

Pages

CONNEXION UTILISATEUR