Steve Jobs descend en flammes Adobe et Google

Christophe Laporte |
Comme il l'avait déjà fait lors de la sortie de l'iPhone (lire Le keynote informel de Steve Jobs), Steve Jobs a animé une petite réunion avec ses employés. Manifestement, le cofondateur Apple était en grande forme. Il a ainsi donné quelques informations sur la stratégie de son groupe pour les mois à venir et n'a pas manqué de s’en prendre à Adobe et Google.

Les plans d'Apple pour 2010

Lorsqu'il a évoqué l'iPad avec ses troupes, Steve Jobs a été très clair : il s'agit pour lui d'un produit aussi important que le Macintosh et l'iPhone. Manifestement, il n'a donc pas vocation à être un hobby (comme l'Apple TV) pour la société californienne, mais un véritable business, qui pourrait, selon certains analystes, devenir dès l'année prochaine presque aussi important que l'iPod en matière de revenus générés (lire : iPad : démarrage en douceur pour une explosion en 2011 ?)

À l'entendre, 2010 sera placé sous le signe de l'offensive pour Apple. L'homme a affirmé que la prochaine génération d'iPhone sera une mise à jour "A+". Depuis que l'iPad a été présenté avec son fameux système sur puce A4, beaucoup imaginent que la prochaine révision de l'iPhone embarquera un modèle similaire. Les révisions logicielles seront également très importantes, de manière à ce qu'Android ne puisse pas tenir la cadence.

Alors que l'iMac a connu une mise à jour significative l'année dernière, la cuvée 2010 devrait permettre à Apple de passer à la vitesse supérieure. Depuis quelques jours, il se murmure qu'Apple pourrait commercialiser cette année un iMac 22" doté d'un écran multi-touch (lire : Nouveau brevet décrivant un iMac multitouch et Du multitouch sur un iMac cette année ?)



En revanche, ceux qui rêvent justement d'un iMac équipé d'un lecteur Blu-Ray devront encore patienter. Le patron d’Apple a fortement critiqué cette technologie, notamment sur le plan logiciel. Apple ne l'intégrera pas tant que les ventes de Blu-Ray n'auront pas véritablement décollé.

Il a également évoqué rapidement le rachat de Lala.com (lire : Lala : Apple fredonne un nouvel air). Apple désirait intégrer l'équipe de cette société à celle d'iTunes.

Adobe : des fainéants !

Récemment, un employé qui travaille dans l'équipe de développement de l'iPad avait déclaré sous le sceau de l'anonymat qu'Apple ne gérerait jamais Flash sur ses terminaux mobiles. Son explication était simple : "Flash est trop bogué et ferait planter l'appareil" [NDLR : en parlant de l'iPad].

Steve Jobs n'a pas dit le contraire : "Ils sont feignants. Ils ont pourtant le potentiel pour faire des choses intéressantes, mais refusent de l'exploiter. Ils n'ont jamais rien fait pour mettre à profit les avancées d'Apple [NDLR : mentionnant le fait notamment qu'Adobe utilise toujours Carbon]. Apple ne gère pas Flash sur l'iPhone, car il est très bogué. Quand un Mac plante, la plupart du temps c'est à cause de Flash". Il va même jusqu'à pronostiquer la fin de la suprématie de la technologie d'Adobe. Pour lui, elle va être supplantée par le HTML 5. Le mouvement est en marche, d'après Jobs.

Google : un ami qui vous veut du bien ?

Mais sa plus belle pique, Steve Jobs l'a gardée pour Google. À l'entendre, le géant de l'internet a rompu un pacte qui liait les deux sociétés. "Nous ne sommes pas entrés sur le marché de la recherche sur Internet. Ils sont entrés sur le marché des téléphones. Ne vous trompez pas, ils veulent bel et bien tuer l'iPhone. Nous ne les laisserons pas faire".

Il s'en est ensuite pris à la fameuse devise de Google "Don't be evil" (Ne sois pas malveillant). Pour Jobs, c'est tout simplement des "conneries". Ces propos tranchent avec les récentes déclarations d'Eric Schmidt qui estimait récemment que l'état des relations entre Google et Apple était "stable". Cette déclaration faisait suite à un papier paru dans la presse américaine qui affirmait qu'Apple était en négociations avec Microsoft au sujet de Bing (lire : "Steve déteste Eric").

Pas de One More Thing

Bref, les employés d'Apple n'ont visiblement pas fait le déplacement pour rien. Ils pourront juste regretter à la limite que contrairement à ce qu'il s'était passé pour l'iPhone, Steve Jobs ne s'engage pas à offrir à chacun de ses employés un iPad…

Quoi qu'il en soit, les déclarations de Steve Jobs devraient faire des remous chez Adobe et Google. Cette année, les tensions promettent d'être vives entre ces trois sociétés…
Tags
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@Stef@n merci pour ton intervention... celà rejoint ma pensée également.. le fait que Steve JOBS mentionne Google et puisse les montrer du doigt... montre une certaine peur!!! et les "fans" (désolé les gars) voient bien le "mal" venir... ici aux US, il est absolument commun de croiser un iPhone, un Blackberry (surtout en fait) et des Gphone!! et tout ce petit monde cohabite.. je peux vous dire qu'après une demo du Nexus one, les gens sont tous embalés!! y compris des possesseurs d'iPhone! je ne suis pas là pour promouvoir Google ni une autre quelconque plateforme... Apple est très bon, Google est très bon.. et méfiez vous des ressources Microsoft également.. la direction a changé... plus de 1000 dévelopeurs sur la future version de Windows mobile 7... il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué... regardez avec Vista et aujourd'hui windows 7... Microsoft s'adapte... Nokia également... mais tout ça nous sera utiles à TOUS!! Pour moi, cracher sur la concurrence est juste un signe de faiblesse... si pas besoin des autres... et bien Apple n'a qu'à tout faire!! que serait votre Mac sans les autres éditeurs? sans Adobe? que serait un iPhone sans Maps ou autre googlerie?? hein??
avatar Brewenn | 
"pourquoi faut il que chaque personne repondant à l'autre commence par le rabaisser ou prétendre qu'il n'a rien compris?? est-ce typique du fonctionnement du forum ici meme???" Si on lis tes commentaires suivant, tu confirmes bien à toi tout seul ce comportement sur ce blog.
avatar sgm | 
@Kalima Désolé, je n'ai que très peu lu là-dessus. C'est plutôt mon opinion que j'affine depuis 1 an dans les différents forum. Comme tu peux le constater, j'ai très peu de rétroaction. Google est dans une situation de vulnérabilité et de dépendance vis a vis de l'internet mobile. L'internet tout court est dépassé, terminé, niet (en voie de l'être). C'est pour ça que Apple a développé le Iphone, le MacBookAir, et le Ipad avec un brin d'anticipation et si c'est Steve Jobs qui en a eu la vision et bien chapeau. Donc l'attitude de Google qui a compris rapidement l'évolution vers internet mobile peut-être grâce à l'espionnage de Eric Schmidt au conseil d'administration d'Apple, ont décidé de développer dans le secteur mobile. Le hic est donc de faire de la R&D dans Android, pour maintenir des compétiteurs d'Apple en vie (dinosaures). Si Google était arrivé avec son Nexus One tout simplement et concurrencer Iphone (mais impossible d'après moi voire plus loin). Perso, je n'aurai pas aimé, mais c'était de bonne guerre car Apple a bien agit ainsi avec Iphone, Iphone menant potentiellement les Motorola Samsung etc., voire même Nokia à la déchéance. Mais le budget de R&D Google provient principalement des revenus publicitaires, donc sans retour espéré sur les dépenses. ...
avatar sgm | 
Google joue sur deux tableau: 1-Il développe Android en collaboration des dinosaures (Mot, Samsung, etc.) pour avoir accès à du savoir faire. Google les lessives complètement. Les dinosaures alors deviennent de simples constructeurs mobiles sans plus avoir de dépenses en R&D, et par le fait même sont en train de perdre leurs propre équipes de recherche. Ils deviennent donc complètement tributaire de Google tout en devenant des pions dans la stratégie Google d'évincer Apple. 2-Il développe ensuite Nexus One grâce au savoir-faire acquis des dinosaures. Google tente ici de s'affranchir de ses pions serviles et si il réussit, il empoche la totale. Heureusement Google n'est qu'une coquille vide sans profondeur, Le SAV n'est pas leur force de frappe. Mais le tout n'est pas joué, il peuvent bien se payer Palm ou autres pour obtenir les infrastructures nécessaires. Comme les revenus d'Apple proviennent directement de la vente de ses produits et donc de la satisfaction des consommateurs, il doit investir dans la R&D et études marchés, prises de risques lors des produits. Donc, toute erreurs à des conséquences directes sur sa propre survie. Contrairement à Google, Android représentent la politique de la terre brulée. Il ne reste donc comme alternative à Apple que de tuer la vache à lait de Google, soit la recherche et les revenus publicitaires dérivés. C'est ce que Steve Jobs vient d'annoncer aujourd'hui cqfd. D'après moi, Apple qui se réveillent quand même tard (Ils auraient lors de l'annonce d'Android, moi c'est à ce moment. Avec le recul, l'achat par Google de youtube aurait dû le faire chez Apple) devrait arriver à miner fortement Google car Apple sont à la fois matériels, logiciels et internet. De plus ils ont une formidable réserve d'argent. ...
avatar sgm | 
Un robot de recherche est somme toute assez simple à concevoir (en passant j'ai de bonnes idées pour les améliorer ;-) ) Une régie publicitaire aussi. L'image de marque d'Apple est très bonne, et celle de Google est très fragile. Il ne reste qu'à Apple à se mettre au boulot et de ne pas être fainéant.
avatar sgm | 
@Stef@n T'es drôle ou bien naïf comme je l'était il y a 1 an. Pourquoi Apple prendrait Android, Il est d'après moi légèrement inférieur à l'IphoneOS? Mais je peux me tromper... Mais supposons qu'il adopte Android, Iphone perd alors tout son identité et devient un simple Google phone comme les autres à la totale mercie de Google. Et ça ça tue la compétition, or tu conseilles à Apple d'adopter Android à cause de la compétition trop forte. Donc adopter Android c'est tuer la compétition. Donc Android tue la compétition. CQFD.
avatar sgm | 
J'ajouterai qu'Apple a toujours eu une attitude responsable dans le marché. Certes le Iphone est décapant surtout avant Android, mais ils ont gardé un prix haut de gamme ce qui a ralentit la pénétration de la marque dans le monde et laissant les autres se retourner. On peut penser à Nokia ou Palm. Mais s'il avait adopter l'attitude BlackBerry de casser les prix (la dernière année, avec les conséquences sur la compagnie à long terme), plus un constructeur hormis Blackberry avec ses clients captifs, ne serait dans vos poches. Et là Apple serait attaqué de toutes parts pour position monopolistique. Or Google avec sa supposée stratégie d'open source, fait mille fois pire et a peu près personne ne réagit. Quand Jobs dit que "Don't be evil" c'est que des conneries est-ce que vous pigez?
avatar melaure | 
Ca ne me rappelle pas de bon souvenir. Les époques ou Apple se mettait tout le monde à dos ont guère été profitable. A moins que ce ne soit les prémices d'une alliance avec Microsoft contre les autres ... Dans ce cas Jobs ne serait plus qu'un opportuniste guidée uniquement par le profit maximum ... Sgm : attitude responsable ? Si on se rappelle l'affaire avec ATI et la colère de Jobs qui a privé les clients des nouvelles cartes, je ne vois pas en quoi ce gars est responsable (expérience renouvellé à plusieurs occasion). Il manque parfois de sang froid, un vrai petit Bonaparte, au contraire ! La il vient de dire à Adobe et Google qu'ils sont de la merde dans un bas de soie ... Je crois que coté diplomatie, il y en encore beaucoup à améliorer. Et surtout attendre d'avoir vraiment une offre de remplacement avant de critiquer les actuels partenaires. Si Adobe cessait le développement de ses produits sur Mac (et ils le pourrait car les clients suivraient sous Windows), ils seraient bien marrons ! @Stef@n : ne pas ignorer le pouvoir de la secte ;)
avatar SebDominguez | 
En attendant, iTunes est toujours en Carbon... c'est qui les feignant déjà?
avatar Frodon | 
@SebDominguez Les deux, évidement :)
avatar Stef@n | 
@sgm "Pourquoi Apple prendrait Android" Tu me fait une blague là, c'est ça? J'ai dit en théorie, juste histoire de dire que tout le monde peut utiliser Android et pas seulement les concurrents d'Apple... Bien sur qu'Apple n'a pas intérêt à l'utiliser et qu'elle ne le fera pas... Et je le répète, Google n'a pas intérêt à tuer l'iPhone, puisqu'il gagne plein d'argent avec...
avatar sgm | 
@Stef@n "Et puis Google n'a pas intérêt à tuer l'iPhone, puisqu'il gagne plein d'argent avec... " "Google vous fait tellement peur les gars, j'me marre... (et pas pour les bonnes raisons, mais parce que c'est devenu un sérieux concurrent d'Apple...)." Bref tu dis n'importe quoi.
avatar Stef@n | 
@sgm C'est un sérieux concurrent à l'iPhone avec Android et le Nexus One, mais il gagne beaucoup d'argent avec l'iPhone aussi - grace à la recherche... Et ce n'est pas parce que Steve dira "utilisez Bing en attendant qu'on fasse notre propre moteur de recherche" que les utilisateurs vont suivre, même s'il est intégré dans Safari... C'est plutôt tes pseudo-théories sur la compétition faussée qui sont n'importe quoi... Ah ces enfants, on ne peut vraiment pas discuter avec eux...
avatar Le Gognol | 
La réaction de Jobs confirme ce que je pensais, et voici ce que j'avais écris en réaction à l'article concernant Adobe... "Y'a un truc que je ne comprends pas bien... Le développeur de Flash c'est Adobe, pas Apple. Donc voir l'éditeur de Flash se gausser est un peu aberrant, puisque ce sont eux qui n'ont rien foutu. Si Flash n'existe pas sur l'iPad c'est que de toute façon Adobe n'a pas pris la peine de développer et proposer une solution à Apple permettant d'afficher ce contenu dans Safari mobile, un navigateur qui n'accepte aucun plugin (pour rappel il n'y a donc pas que Flash qui soit exclu). On pourrait imaginer une application qui se lancerait à la demande pour lire le contenu que l'on souhaite (un peu à la manière du lecteur de vidéo que l'on appelle par le bouton lecture dans la page web, et qui s'affiche alors en plein écran). Si Adobe arrive avec une telle solution respectant les règles de la plateforme et correctement optimisée, je ne suis pas persuadé qu'Apple la refusera."
avatar sgm | 
@Melaure Je parle sans savoir. On verra bien... Quand tu vas sur Itunes, est-ce que ton Mac, ton Iphone ou ton Ipod rame comme c'est pas possible? Si oui c'est qu'Apple sont fainéants, sinon c'est qu'ils sont intelligent et dépense là où il y a une nécessité. Quand safari lance le flash sur un site web, est-ce que ton Mac rame comme c'est pas possible? Si oui imagine alors sur ton Iphone/Ipod? On appelle ça de la saine gestion, dépenser là où c'est utile. Si les ordis actuels rame, alors avec l'évolution de la technologie les mobiles ne vont être à l'aise de faire tourner que d'ici une dizaine d'années. ça fait trois ans que le Iphone est sorti, et le flash n'y est toujours pas adapté. J'en conclu que la diplomatie est inutile. Et que Jobs fait ce qu'il a faire en pointants Adobe. De plus il indique aux acteurs du marché qu'Apple est près à travailler avec tous ceux qui s'offriront en alternative à Adobe.
avatar sgm | 
@Stef@n Pas d'arguments, que du vents: "C'est plutôt tes pseudo-théories sur la compétition faussée qui sont n'importe quoi... " "Ah ces enfants, on ne peut vraiment pas discuter avec eux..." On appelle ça de la projection.
avatar Stef@n | 
Je ne voudrais pas décourager un gamin qui souhaiterait exprimer une théorie à le faire (même si elle est conne), mais l'important c'est d'y croire... C'est très louable de sa part et j'encourage cela... Donc j'arrête... Le gamin se reconnaîtra...
avatar Frodon | 
La connerie ca n'existe pas. L'intelligence non plus... Je vous laisse méditer ;) Ou autrement dit: la connerie est intelligente et l'intelligence est conne... Elementaire n'est ce pas? ;)
avatar Stef@n | 
Frodon, l'anneau vous fait délirer :D
avatar sgm | 
Un complexe de supériorité qui en cache un d'infériorité. Et non il ne voudra pas se reconnaître.
avatar iamflox | 
@Le Gognol, Le jour ou un système autorisera d'activer certaines fonctionnalités uniquement par click de l'utilisateur n'est pas encore arrivé. Je vois assez le 'clique sur cette pub pour la voir' et tu pourras ainsi fermer des milliers de sites internet qui vivent de la publicité justement. Ce qui te plait à toi ne plairait surement pas à des millions d'annonceurs, de groupes dans le marketing, la communication, de financiers, d'investisseurs, etc...sauf si évidemment c'est toi qui paies. Dans ce cas là ok, mais greffe ta carte bleue directement au web (ou vit en autarcie sur Apple store) Ipapy se met ici à dos de nombreuses grosses sociétés, oh pas seulement Adobe qui, rappelons-le, à quand même fait survivre Apple durant de longues années grace à une communauté de millions de développeurs, designers et concepteurs sous Photoshop, Flash, Première,etc... Il se met à Dos Nokia pour d'autres raison, aussi Google car il n'aime pas Android. Ipapy démontre bien ici que Bill Gates n'est et n'a été qu'un enfant de choeur en comparaison. Ce type est juste complétement démago. La pub 1984 devrait être réutilisée mais cette fois-ci, c'est le vieux Stève qui hurlerait dans l'écran.
avatar sgm | 
"C'est très louable de sa part et j'encourage cela... " "C'est plutôt tes pseudo-théories sur la compétition faussée qui sont n'importe quoi... " Je suis juste heureux d'une chose c'est que tu ne sois pas mon père. et je plaints tes enfants. Tes enfants doivent être complètement névrosé. En passant à voir tes sophismes pas besoin de ton argumentaire
avatar Le Gognol | 
iamflox, je ne donnais qu'un exemple qui m'est venu en tête, mais il peut certainement y avoir d'autres solutions... à conditions qu'Adobe se mette au boulot.
avatar iamflox | 
C'est clair qu'Adobe doit se bouger le c... mais à ce que j'en ai lu ça fait déjà pas mal de temps qu'une version Flash pour Iphone est prête dans les labos, mais Apple n'en a rien à battre, malgré l'insistance d'Adobe de travailler dessus.Ou alors peut-être ont-ils travaillé en commun jusqu'à ce Jobs les envoie bouler. Le problème est donc ailleurs, vengeance parce qu'Adobe n'a pas optimisé Flash pour OS/X? possible. Mais au vu de sa déclaration concernant Nokia, Adobe et Google, on peut se demander si il ne s'agit pas plutôt d'une attaque en bonne et due forme pour simplement contrer les critiques très largement négatives concernant l'Ipad. D'un autre coté, Jobs n'est pas réputé être tendre, autant en interne qu'avec ses concurrents dans les média. Toutefois avec ses partenaires, c'est plutôt nouveau ça. Des solutions existeront évidemment mais je serais pas surpris si il décidait d'ici peu d'imposer son propre format maison au travers de quicktime ou d'un autre support plus surprenant. Jobs est pas là pour faire du bénévolat, il est là pour faire du fric.
avatar sgm | 
@iamflox "Des solutions existeront évidemment mais je serais pas surpris si il décidait d'ici peu d'imposer son propre format maison au travers de quicktime ou d'un autre support plus surprenant." Dans la dépêche, Jobs aurait parler d'HTML5... Pourquoi faire un nouveau format? Ton instinct te le dit, j'ai rien lu là-dessus, quelqu'un à des infos?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR