Palm : rattraper le temps perdu

Christophe Laporte |
L'année dernière, Palm avait été la grande sensation du CES (lire : Palm retrouve son ADN). Lors de son keynote, Jon Rubinstein avait présenté le premier smartphone qui n'avait pas grand-chose à envier à l'iPhone sur le plan de l'interface.

Malheureusement, l'engouement suscité par le Palm Pre ne s'est pas transformé en succès commercial, la faute sans doute à une politique de distribution inadaptée. À la manière d'Apple, Palm avait signé un contrat d'exclusivité avec Sprint. Ce dernier est à l'image de Palm : en perte de vitesse et peinant à redresser la barre.

Nouvelle politique commerciale aux États-Unis

Dans une situation délicate, Palm a décidé de changer de fusil d'épaule, aux États-Unis du moins. AT&T commercialisera deux modèles dans les mois à venir (lire : AT&T se met à Android et webOS). L'entreprise a également conçu deux modèles spécialement pour Verizon. Compatible CDMA, le Pre Plus s'offre au passage un petit lifting (meilleure finition matérielle), comprend 16 Go de mémoire Flash et est amputé de son bouton central. Le Pixi Plus pour sa part dispose désormais d'une connexion Wi-Fi et il est décliné en plusieurs couleurs. Jon Rubinstein ressort là les bonnes vieilles recettes d'Apple qu'il appliquait il y a quelques années pour l'iMac et l'iPod.



Le Palm Pre et le Pixi bientôt chez SFR

Lors de son keynote, l'ancien responsable Hardware d'Apple a également fait des annonces concernant la France. Les smartphones de Palm y seront distribués en exclusivité par SFR à partir du second trimestre. Le numéro deux de la téléphonie mobile aura sur chaque nouveau produit une exclusivité pouvant aller jusqu'à six mois. Le premier modèle à être commercialisé dans l'Hexagone sera le Palm Pre, vendu à partir de 149 € (pour en savoir plus, lire : Les smartphones Palm en exclusivité chez SFR !).

Distribuer des applications sans validation

Durant son keynote, Jon Rubinstein s'est penché sur l'App Catalog. Sur ce point, les nouveautés annoncées diffèrent quelque peu de ce que propose Apple avec l'App Store. Palm va permettre à ses développeurs de promouvoir leurs logiciels directement sur le Web. Les utilisateurs pourront via n'importe quel navigateur choisir une application pour leur appareil. Une fois sélectionnée, celle-ci s'installera directement sur le téléphone via une liaison OTA (Over the Air - sans fil).

À titre d'exemple, Palm a présenté Appetite, un site qui recense les applications disponibles pour webOS. Il est important de noter que contrairement au Palm App Catalog, les développeurs n'auront pas à faire valider leurs logiciels. Toutefois, ils devront s'inscrire à un programme spécial, afin que Palm les autorise à installer à distance des applications (pour en savoir plus, lire : Palm tend des carottes aux développeurs).



Palm a par ailleurs profité de l'occasion pour annoncer que son programme développeurs était désormais ouvert à tout le monde. Afin d'encourager les développeurs à investir webOS, la société a également lancé le programme Hot Apps bonus. Doté d'un million de dollars, il récompensera les logiciels les plus téléchargés entre le 1er février et le 31 mai.

À ce jour, l'App Catalog compte un peu plus de 1000 applications. Palm espère que ce chiffre va rapidement augmenter grâce à Ares, son nouvel environnement de développement qui permet de concevoir des logiciels pour webOS depuis un navigateur web (lire : Palm Ares : développez depuis Safari).

Des jeux 3D sur webOS

D'autre part, Palm propose enfin des outils permettant aux développeurs de concevoir des jeux évolués sur sa plate-forme. Jusqu'à présent, ces derniers étaient limités aux langages de programmation du web (HTML, JavaScript…).



Elle proposera à partir de mars le Plug-in Development Kit capable d'intégrer du code en C/C++ aux applications webOS. Electronic Arts l'a utilisé pour porter plusieurs de ses titres, dont Sims 3 et Need for Speed: Undercover qui sont d'ores et déjà disponibles à la vente sur l'App Catalog.

webOS 1.4 disponible le mois prochain

D'ici là, le Pixi et le Palm Pre auront droit le mois prochain à une mise à jour gratuite de leur système d'exploitation. webOS 1.4 permettra notamment d'enregistrer des vidéos et de les partager par courriel, par MMS ou en passant par des services comme YouTube et Facebook. Le logiciel dispose d'outils d'édition similaire à l'iPhone.

Autre nouveauté attendue de longue date : l'arrivée de Flash 10.1 sur le navigateur web du Pre. À titre d'exemple, une démonstration a été faite sur une page Yahoo contenant la bande-annonce d'Avatar en Flash. Le module d'Adobe est loin d'offrir les mêmes performances que sur un ordinateur, mais ce n'est pas catastrophique non plus.



Si la stratégie de Palm est ambitieuse et cohérente, encore faudra-t-il que la société parvienne à se faire une place au soleil entre Research In Motion, Google et Apple. La partie est loin d'être gagnée, mais chez Apple, Jon Rubinstein a appris qu'il était tout à fait possible de prospérer même avec une part de marché modeste.

crédit images : Engadget
Tags
avatar Wochouu | 
shenmue > Les jeux : Je suis majoritairement d'accord avec toi. Concernant les petits éditeurs apparus avec l'iPhone, il faut voir le temps nécessaire pour porter du code Objective-C en C/C++. Ça vaut peut-être le coup si le travail supplémentaire à fournir n'est pas trop important.
avatar Wochouu | 
L'interface : OS X est multitâche, certes, mais même si l'on se restreint aux applications pour lesquelles c'est le cas, ce n'est pas un multitâche aussi évolué que celui de webOS. Exemples : il est impossible de voir d'un coup les applications ouvertes et qui tournent en tâche de fond. Il faut nécessairement repasser par le springboard pour changer d'application. Il est impossible de quitter de manière aisée une application. Il y a donc du travail à fournir de la part d'Apple pour apporter plus de flexibilité au multitâche qui existe déjà - en plus de l'étendre aux applications tierces, bien sûr. Et il vont devoir fournir pas mal de travail pour ça. Ils savent faire des interfaces oui, mais ils n'ont pas des ressources illimitées. Amener le multitâche d'OS X au niveau de celui de webOS représente un travail largement plus conséquent que celui qui a été fourni pour passer d'OS X 2 à OS X 3 (c'est pour cela que j'ai quelques doutes quant à leur capacité à réaliser cela déjà pour OS X 4). C'est en effet tout l'OS qui doit être repensé, et en l'état actuel des choses, OS X étant pour l'instant centré sur le springboard, il faudra faire pas mal de modifications. Palm étant parti dès le départ avec une logique d'un OS pleinement multitâche, a eu la bonne idée de centrer leur OS sur le concept de cartes et ça marche parfaitement. Un autre exemple, cette fois-ci au niveau du hardware. La gesture area des Pré/Pixi apporte à l'utilisateur les interactions qui sont nécessaires pour exploiter pleinement le multitâche. Quant à l'Phone, son seul élément qui permet actuellement une interaction utilisateur/OS d'un niveau supérieur à celui du cadre d'une application, c'est le bouton central. Bouton central qui limite justement fortement les capacité d'Apple pour évoluer son multitâche vers celui de webOS. Comment différencier la sortie d'une application avec ou sans fermeture de cette dernière, ou l'accès au lanceur d'application ?
avatar shenmue | 
Je n'avais pas bien regardé les forums sur le Pré. En fait le matos est d'excellente qualité, presque parfait, tout comme l'Os d'ailleurs qui met celui d'Apple très loin derrière (Apple ne pourra jamais revenir là, c'est certain). On exagère beaucoup le fait que les écrans en plastiques se rayent facilement ou les déficiences sur les charnières. tout ça c'était des cas très isolés, pas du tout comme pour l'Imac 27 par exemple qui est vraiment pas du tout fiable. On est chez Palm là, pas chez Apple. Heureusement que la concurrence fait des produits aussi achevés pour montrer la voie à Apple. Ils en ont bien besoin. Merci à Divoli pour m'avoir ouvert les yeux là dessus. Des fois on se trompe; on est fanboy faut dire. C'est pas notre faute.
avatar shenmue | 
@Lapin masqué: Tu as raison, j'ai eu l'outrecuidance de dire que l'OS du PALM était supérieur à celui de l'Iphone mais pas son matos alors que tout le monde sait bien qu'il n'en est rien. Désolé, sur un forum mac, d'avoir mis en parallèlle le Pré et l'Iphone qui ne sont pas des appareils semblables en fait (le Pré est trop loin devant). J'ai pas pu m'empêcher de dénigrer le matos du Pré, j'ai mal lu les forums là dessus. Ils devaient parler de l'Imac 27" en fait. La stratégie de PALM est excellente en fait, ceux qui disent que la société est fragile exagèrent beaucoup. ce sont des fanboys d'autres marques. Forcément. Mais bon j'avais peur de n'avoir pas grand chose à dire en fait, tellement ce que fait Palm est bien pensé. Désolé.
avatar Lionell | 
MACGENERATION devrait interdire Shenmue et Divoli. On n'en plus que marre de ses deux. En général, les commentaires n'ont rien avoir avec les articles. Et dire qu'il y a un modérateur sur ce site (oui je sais, j'ai pas respecter la consigne N°1). Excellente soirée.
avatar Kaneda Corp | 
[b]Modéré par la rédaction[/b]
avatar ispeed | 
Qu'il est beau mais y a pas de pomme dessus :( j'en veux pas
avatar Anonyme (non vérifié) | 
[b]Modéré par la rédaction[/b]
avatar Anonyme (non vérifié) | 
[b]Modéré par la rédaction[/b]
avatar Mr Dillon | 
Définitions de troll, nom masculin ◆ Lutin de la mythologie scandinave. ◆ [INFORMATIQUE] [Familier] Dans un forum ou un un groupe de discussion, message ou article qui cherche à faire réagir les débutants ou à semer la zizanie par un contenu controvorsé. ● Internaute qui lance un tel message. Ne répondez pas aux trolls. C'est pourtant simple à comprendre. Spleen, Shenmue, Divoli, Jerry Khan, Bluheim, Arsinoe j'en passe et des meilleures, vous êtes TOUS des "trolls". Parce que vous «semez la zizanie», parce qu'avec vos querelles interminables qui ne sont en fait que des monologues d'individus psychotiques, vous asphyxiez un espace d'expression public. Vous empêchez une lecture claire et rapide des seules réactions intéressantes et constructives, parce que vous polluez cet espace. Vos réactions ne sont pas constructives et ne m'intéressent pas. Vous vous obstinez à argumenter pour savoir si Apple est un organisme de charité ou au contraire une renaissance du troisième Reich. Ce n’est ni l’un ni l’autre, c'est une entreprise. Une entreprise qui certes a une histoire passionnante et des produits qui restent encore aujourd'hui la seule source d'initiative, de nouveauté d'une industrie stagnante. Mais malgré cela, ce que propose la concurrence en réponse, apporte au même concept une vision différente. Il est donc légitime de s'y intéresser aussi. J'aimerais juste que vous soyez objectifs. J'aimerais ne pas avoir à subir vos prises de position égocentriques et mégalomanes. Je connais vos points de vue, à force de me les voir répétés. Vous gaspillez chaque jour de l'énergie à camper sur des raisonnements figés, absurdes et extrémistes. Je vous plains. Mais je ne vous demande rien, restez comme ça si le coeur vous en dit. C'est simplement ce que l'on appelle la tolérance, mais ça, ça ne vous évoque rien malheureusement.
avatar starbus | 
[b]Modéré par la rédaction[/b]
avatar lennoyl | 
D'un côté comme de l'autre, vous êtes tous aussi ridicules les uns que les autres. On dirait des gamins qui se battent pour savoir quel est la meilleure console de jeu. Lamentables.
avatar apreslapluie | 
6 pages pour lire autant de conneries. Comme le whisky, 12 d'age, par contre pas le même goût
avatar Anonyme (non vérifié) | 
L'arrivée du Palm Pre+ et Pixi+ en France devrait faire plaisir aux utilisateurs de la marque de la première heure. Ensuite, de la stratégie marketing de SFR dépendra les ventes. L'arrivée de Flash, la possibilité de programmer en C et C++, etc... devrait booster les applications et les grand noms du jeux, en arrivant sur webOS devraient aider à la distribution. Les prix proposés par SFR ne sont pas excessifs, et comme il est dit dans l'article, le Palm Pre et l'iPhone sont très proches au niveau fonctionnalité. La fluidité de l'écran tactile du Palm Pre est géniale, et la combinaison ecran tactile + clavier physique raviront très certainement beaucoup de monde. En tout cas, beaucoup sont déjà ravi de le voir arriver, même si on aurait préféré qu'il arrive en Novembre. Au plaisir de vous rencontrer sur http://www.palmpre-france.com/
avatar Anonyme (non vérifié) | 
[b]Modéré par la rédaction[/b]
avatar Jerry Khan | 
Ca sent la rebellion pre-pubere quand on lit les appels au crime buboniques.
avatar Wochouu | 
[quote=palmprefrance]La fluidité de l'écran tactile du Palm Pre est géniale[/quote] Il va falloir plus que ça pour convaincre les utilisateurs d'iPhone. L'écran de ce dernier reste en effet meilleur que celui du Pre (notamment en ce qui concerne la solidité verre vs plastique). Et pourtant, ce ne sont pas les arguments qui manquent en faveur de webOS ;-)
avatar Newton Pippin | 
oh ça va ça reste assez soft, va sur un forum de l'OM et dit que tu viens de Paris, Lyon ou Bordeaux et supporte une de ces équipes, on te fait clairement comprendre que t'es pas le bienvenu, que tu devrais te casser, que seul l'OM est grand et légitime, j'imagine que hors du virtuel on en arrive assez vite aux poings. Apple c'est un peu comme l'OM, y'a une passion, des fans ultras qui sont persuadé que seul Apple est grand et légitime, ne tolèrent aucun avis contraire au leur et cognent virtuellement si besoin est...mais bon j'imagine mal nos intervenants ici en venir aux mains dans la vraie vie. Pour ce qui est du Palm pre, mon ex aux US, pas du tout geek/technophile et qui est chez Verizon (pas d'iPhone), est assez intéressée pas le Palm et par le Nexus, il me tarde de connaître son choix, et de savoir comment elle va faire les syncros avec son macbookpro.
avatar indycroft | 
[b]Modéré par la rédaction[/b]
avatar Anonyme (non vérifié) | 
[b]Modéré par la rédaction[/b]
avatar ispeed | 
On se calme mes frères, Steve ne vous bénira pas cette année.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Newton Pippin, seule remarque intéressante que j'ai lu. Même si j'aime pas le foot. Ce qui est dommage c'est que les gens pro-mac ont un avis fermé, alors que les switchers ont avis critique, vu que les pro macs disent tellement du bien d'APPLE. En gros ça fait un cercle vicieux.
avatar starbus | 
[b]Modéré par la rédaction[/b]
avatar Anonyme (non vérifié) | 
[b]Modéré par la rédaction[/b]
avatar Anonyme (non vérifié) | 
[b]Modéré par la rédaction[/b]

Pages

CONNEXION UTILISATEUR