Oracle s'inspire des recettes d'Apple ?

Nonoche |
Oracle a donc fait part de son intention d'acheter Sun pour un montant d'environ 7,4 milliards de dollars. Les négociations avec IBM avaient échoué, non pas pour une question d'argent, mais parce que Big Blue ne donnait pas suffisamment de garanties sur ses engagements.

Larry Ellison, le patron d'Oracle et grand ami de Steve Jobs, récupérerait ainsi tous les actifs de la société. Et ils ne sont pas des moindres : tout comme Apple, Sun réalise son propre OS, Solaris, ainsi que des applications (OpenOffice.org, Virtual Box…), un portefeuille de technologies (Java, MySQL, ZFS…), mais également ses propres machines. Elle pousse même la logique plus loin encore qu'Apple en fabricant sa propre ligne de processeurs, le SPARC.

C'est ainsi un écosystème complet qui tomberait dans l'escarcelle d'Oracle. La chose a plus d'un avantage pour celle-ci : nombre de produits d'Oracle fonctionnent grâce à Java, l'obtention du moteur d'exécution et son contrôle total devrait lui donner d'autant plus de latitudes.

Ainsi, Oracle obtiendrait avec une telle acquisition les clés de son indépendance logistique et pourrait proposer à ses clients des solutions clé en main, à la manière de ce que fait Apple, et reproduire pour le marché professionnel ce que la firme à la pomme a accompli avec succès pour le grand public : en maîtrisant tous les éléments de la chaîne, on brise certains aspects néfastes de la concurrence.

En effet, la séparation du matériel et du système d'exploitation dans le monde PC a contraint les fabricants à entamer une surenchère dangereuse dans le rapport qualité/prix, tout en laissant les clés de l'industrie à Microsoft. A l'inverse, Microsoft se voit contrainte d'alourdir Windows afin de gérer toutes les machines sur lesquelles le système est censé fonctionner. De son côté, Apple dicte sa politique tarifaire comme bon lui semble et a pu préserver sa marge, sans sacrifier la qualité de son OS dont elle conserve l'entière maîtrise. Oracle pourrait désormais bénéficier des mêmes avantages, sans compter qu'il est très séduisant de pouvoir proposer une gamme complète de produits à ses clients, où tout est censé fonctionner impeccablement dès le départ puisque tout à été conçu pour marcher main dans la main. Concernant le matériel, Oracle s'affranchirait ainsi de ses fournisseurs et ne serait plus tributaire ni de leurs choix stratégiques, ni de leur politique tarifaire.

Il reste cependant quelques inconnues : Sun était jusqu'ici l'un des plus fervents adeptes de l'open-source, et si Oracle n'est pas en reste dans le domaine, il faudra juger sur pièces de ce qu'il adviendra des technologies que Sun avait mises à disposition de la communauté. Comme toujours dans pareille opération, il y aura probablement une refonte du catalogue, dans la mesure où certaines technologies des deux entreprises se complémentent naturellement, ou d'autres encore font office de doublon (par exemple, Oracle et Sun proposent chacune des solutions de virtualisation, comme Virtual Box bien connue des Mac-users).

De même, on ignore quelle direction Oracle souhaite donner aux technologies que nous utilisons également sur Mac, comme Java (au cœur de Mac OS X). Mais comme on a pu le voir lors de la fusion entre Macromedia et Adobe, ce genre de réorganisation prend un certain temps, ce qui permet une adaptation en douceur du marché.
Tags
avatar Almux | 
Les Spark n'ont plus tellement suivis... N'empêche que leur concept entre les mains d'Apple, mixé avec un peu de PA Semi... Cela aurait pu faire un sacré malheur!!!!
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Dès que j'entend Oracle, je repense à cette affaire : http://www.zdnet.fr/actualites/imprimer/0,50000200,2109794,00.htm Je n'ai plus jamais eu confiance en cette boite depuis cette époque. Et plus directement lié à cette acquisition, j'ai quelques craintes pour l'avenir de MySQL.
avatar thierry61 | 
Java : Si l'achat se fait, on aurait l'émergence d'un deuxième très grand fournisseur Java, face à IBM. Sun avait perdu de l'influence. Le rassemblement Oracle / BEA (éditeur racheté l'année dernère par Oracle) / Sun constituerait par contre un "contre-pouvoir" sérieux vis à vis d'IBM. Virtualisation : Sun a, notamment avec Solaris, un savoir-faire pointu en matière de virtualisation. Open source : Oracle pourrait avoir un super coup à jouer sur ce terrain. Notamment pour rentrer sur les terres de Microsoft. Après tout, SQL Server s'était développé un peu aux dépends d'Oracle. Avec mySQL, Oracle pourrait espérer perturber Microsoft sur certains marchés. Oracle aurait aussi tout intérêt à s'impliquer dans le marché openOffice.org. Ne serait-ce que pour mieux intégrer oOo avec ses progiciels Oracle Applications.
avatar sf1989 | 
En tout cas vu la réaction de Ballmer MS semble se avoir à se faire du soucis. Il était en conférence de presse à Moscou et il s'est dit très surpris et paraissait très préoccupé... (cf le Monde)
avatar spleen | 
Comparer Sun/Oracle à Apple, c'est vraiment du grand n'importe quoi !!! Comme si des stratégies "grand public" pouvaient être transposables dans le monde des grandes entreprises. Comparer les enjeux du monde PC et des serveurs démontre une méconnaissance totale de l'informatique d'entreprise et des contraintes des clients Sun, IBM ou Oracle. Apple est à des années lumière des grands acteurs tels qu'IBM, Oracle, SAP, HP.... Laissez donc les médias spécialistes de ces environnements analyser cette mutation essentielle dans l'informatique High End et contentez vous donc de parler de votre téléphone bling-bling et votre zizique à 90 cents le bout... "il est très séduisant de pouvoir proposer une gamme complète de produits" Vous vous croyez où là ?? à la FNAC, chez Darty ?? Vous croyez vraiment que le DSI de l'EDF ou de la SG se préoccupe de ça ? les marchés se font par AO, et les décisions sont prises en amont, selon des critères qui n'ont rien à voir avec une "gamme complète de produits" !!! A ce niveau d'investissements et de risques, on est plus dans la politique que dans l'informatique.
avatar béber1 | 
bon, ben Apple n'a plus qu'à racheter Oracle, et c'est complet
avatar terreaterre | 
>> C'est ainsi un écosystème complet qui tomberait dans l'escarcelle d'Oracle. Un écosystème ? Vraiment ? Vraiment mot à la c**. Un écosystème désigne l'ensemble formé par une association ou communauté d'êtres vivants (ou biocénose) et son environnement géologique, pédologique et atmosphérique (le biotope).
avatar ziggyspider | 
une quinzaine d'années après avoir tenté de racheter Apple, il aura mis le temps Larry pour concrétiser son rêve, mais il aura le contrôle total du serveur au terminal. il faut se rappeler qu'à l'époque l'ami Larry voulait faire du Mac un terminal connecté à un serveur d'applis et de fichiers ou tout passerait entre ses mains et Oracle pour gérer tout ça … c'est bien parti pour se concrétiser sous une autre forme !
avatar Ellipse | 
@ spleen Tu as partiellement raison : 1) Apple a encore du chemin à faire pour les entreprises, mais elle le fait en organisant des TechSeries d'un bon niveau, en commençant à préparer un support digne de ce nom. Son approche du monde des serveurs, elle le fait par le biais de ses grands comptes traditionnels (éducation, arts graphiques au sens large). Pour ces structures qui n'ont souvent pas les moyens d'une solution intégrée des grandes sociétés, leurs solutions deviennent fiables. Perso, je gère 200 machines (sous XP et OSX) et 1'100 users avec 2 XServe. Au début j'ai galéré, maintenant ça roule plutôt bien, mais j'ai encore du pain sur la planche (backup, accès sécurisé au Wifi, autres détails). 2) C'est clair les contrats d'IBM, SUN, ORACLE, HP, SAP, etc avec des entreprises, et encore plus des administrations, sont souvent plus liés à des choix économiques et politiques, que techniques. Et souvent après avoir choisi un de ces prestataires, elle en devient rapidement captive. Dernièrement on a sabré dans mon budget pour soutenir un projet géré par l'une d'elle qui prend plus que l'eau, mais qu'il faut maintenir à flot pour des raisons politiques et parce qu'il n'y a pas de plan B. Dans un premier temps, j'ai regretté qu'Apple n'ait pas racheté SUN. Mais finalement, je me range à l'avis de ceux qui pense qu'un bon nombre de technos serait passé à la trappe. Je garde un excellent souvenir de SOLARIS et des SPARC des années 90.
avatar shenmue | 
@Splee;"Laissez donc les médias spécialistes de ces environnements analyser cette mutation essentielle dans l'informatique High End et contentez vous donc de parler de votre téléphone bling-bling et votre zizique à 90 cents le bout..." Mais quel mépris de crétin tu affiches là... C'est pas possible tout de même d'être aussi ostensiblement odieux avec les utilisateurs des produits pommés. Tu n'es vraiment qu'un imbécile, et je reste très poli en disant cela. Mais franchement, dans un monde normal j'aurais eu le droit depuis longtemps de te traiter de con sans avoir le moindre problème. Malheureusement aujourd'hui, on défend le troll contre l'homme de goût...
avatar shenmue | 
@Spleen:"Apple est à des années lumière des grands acteurs tels qu'IBM, Oracle, SAP, HP...." Il y a un énorme canard boiteux dans cette liste, saurs-tu le retrouver ? (non je ne parle pas d'Apple). Et après ça se targue de remettre les gens à leur place sur des questions d'informatique pro. T'es vraiment pas possible Spleen.
avatar shenmue | 
@Ellipse: Les choix d'HP liés à des questions de politiques ? S'il y a bien société dont les questions s'apparentent à de la revente de marchands de tapis dans les entreprise, HP doit y avoir une bonne place. Pour le reste, SAP, ORacle ou IBM on est d'accord, mais HP...pitié, non...
avatar shenmue | 
@Spleen:"Vous vous croyez où là ?? à la FNAC, chez Darty ??" Marrant que tu dises cela, parceque Ellison le patron d'Oracle et grand ami personnel de Stve Jobs a très clairement dit après le rachat qu'il allait pouvoir ainsi pouvoir proposer une solution verticale complète, du microprocesseur, à l'OS, aux machines jusqu'au software. En clair du tout intégré, (pas besoin d'inventer de la complexité quand il n'y en a pas dans la bouche même des acteurs qui font l'évènement). Ellison a toujours rêvé d'avoir son propre OS, il ne l'a jamais caché, et il y a fort à parier que dans ce rachat il y a aussi cette part de rêve qui EN EFFET est une tentative d'appliquer dans son monde à lui les recettes d'Apple dans l'univers créa et grand public. Ellison a d'ailleurs déjà tenté de racheter Apple, ce n'est pas pour rien et sans doute pas parcequ'il pourrait considèrer comme certains trolls que ce n'est qu'une boîte qui fait du gadgetos inutile et bling bling. Marrant aussi de voir Ellison aussi ostensiblement se montrer admiratif vis à vis d'Apple et de son fondateur et de voir ici des poilus pus du bec nous expliquer qu'Apple ne mérite que le mépris et que mon cher, on ne voyage pas dans le même monde. C'est dire le niveau d'aigreur de certains pour en arriver à ne pas voir ce qu'il y a eu d'énorme et de définitif dans ce qu'à fait la pomme pour l'informatique personnelle. Du vrai révisionisme historique...
avatar shenmue | 
@sf1989:"En tout cas vu la réaction de Ballmer MS semble se avoir à se faire du soucis. Il était en conférence de presse à Moscou et il s'est dit très surpris et paraissait très préoccupé... " En effet, il doit se poser certaines questions. Si Oracle digère correctement ce rachat, c'est peu dire que les solutions d'Oracle pourraient s'avérer bien mieux finies et tentantes dans les choix stratégiques des grosses sociétés que celles e Microsoft. Car là pour le coup, c'est la nécessité du poste sous windows qui se trouve aussi attaquée in fine.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Je suis fan d'Apple et de Sun. Malheureusement Sun n'a pas eu son Steve Jobs pour redresser la barre. Ils ont des technos géniales (Solaris qui est 10 fois meilleur que Linux, ZFS, Sparc, VirtualBox, Unified Storage 7000, Java, Glassfish, OpenOffice ...) mais ils sont incapables de les vendre pour gagner de l'argent avec. Essayer d'acheter un serveur Sun avec une remise ou encore de prendre un contrat de support pour Solaris 10, c'est décourageant tellement c'est compliqué. J'espère que le management d'Oracle va changer tout ça et enfin exploiter les pépites que possède Sun.
avatar gazobu | 
Apple est à Oracle/Sun ce qu'un jet privé est à un A380.
avatar gazobu | 
@ spleen "Comparer Sun/Oracle à Apple, c'est vraiment du grand n'importe quoi !!! Comme si des stratégies "grand public" pouvaient être transposables dans le monde des grandes entreprises." j'arrive même à me demander si avec nettement moins de 10% de PdM Apple est une marque "grand public".
avatar Ellipse | 
@ shenmue [quote=shenmue]Les choix d'HP liés à des questions de politiques ? S'il y a bien société dont les questions s'apparentent à de la revente de marchands de tapis dans les entreprise, HP doit y avoir une bonne place. Pour le reste, SAP, ORacle ou IBM on est d'accord, mais HP...pitié, non...[quote] Je ne suis pas sûr d'avoir compris ta remarque. Si tu compares HP a un marchand de tapis te promettant monts et merveilles pour les solutions software mais pas toujours capable de les tenir, je te suis (même bêtement au niveau des pilotes de scanners). Au niveau hardware par contre, c'est plutôt robuste d'après mon expérience.
avatar Eurylaime | 
Je ne vois pas trop la comparaison Apple vs. Oracle/Sun. Les marchés visés sont tellement différents.
avatar houlala63 | 
ORACLE: avec un nom comme celui-la je vous prédis quelque chose ... faut pas être devin! =je sors :)
avatar macmini33 | 
:) Quel débat ! Pourtant c'est simple, Oracle fait déja des boites noirs (os + hard + base oracle), le but est de simplifier au maximum le nombre d'étape pour installer / administrer et superviser la solution, bref, on achete, on allume, on creer la base oracle et on passe à autre chose. Le rachat de Sun va introduire de nouveaux outils / systemes / materiels dans le developpement de solution toujours plus "simple" mais pourtant plus sophistiqué (backup / cluster / supervision / repartition de charge). Donc Apple et Oracle même combat malgrès que la cible, rendre les choses plus simples :-p
avatar macmini33 | 
oups ... que la cible soit differente ^^
avatar MarcoAix | 
En tous cas oui... une alliance Apple/Oracle (Sun inside) offrirait de sacrées synergies et aurait de quoi en effrayer plus d'un ;-)
avatar Hasgarn | 
@ Spleen: Tu me le donnes, le spleen... Est-ce que, éventuellement, tu as pensé que Oracle pouvait vouloir toucher le grand public? La crise aura bien une fin. De plus, imagine tous ces gens qui bosse sur Oracle au boulot, et qui en ont marre de Vista (ou Microsoft). Ils connaissent Oracle et seront peut être très content de trouver de l'Oracle/sun à la maison, puisqu'ils connaissent et maîtrise. C'est comme Adobe, mais dans l'autre sens. Adobe laisse ses logiciels se faire pirater, car les pirates amènent les solutions dans l'entreprise.
avatar Ellipse | 
@ Hasgarn Si tu as raison, alors ce n'est pas seulement M$ qui doit se faire du soucis, mais également Apple. Je ne connais pas la dernière version de SOLARIS, mais c'est un OS absolument génial. Déjà en 1995, c'était beau, simple, réactif.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR