L'Android de Google se met en marche

Florian Innocente |
Après des mois de rumeurs et de fuites, le premier téléphone mobile utilisant Android, l'OS open source supervisé par Google est devenu réalité, son nom : "G1". Parmi ses parrains figurent HTC pour le matériel, Deutsche Telekom/T-Mobile USA pour les tuyaux et Amazon pour les contenus audio et vidéo. Le G1 qui fait la part belle aux outils de Google pour ses applications est, à la suite de l'iPhone, le second smartphone de la génération Internet à venir remuer le monde la téléphonie mobile. Et par la même il est le plus proche concurrent du téléphone d'Apple.

Le G1 arrivera le 22 octobre aux États-Unis au prix de 179$ avec un forfait de 25$ en data illimité et SMS limité ou 35$ avec data et SMS illimités (auxquels il faudra ajouter les forfaits voix). Le mode modem ne sera pas autorisé, l'appareil sera simlocké et il faudra un compte Gmail pour l'activer. T-Mobile USA, qui en a obtenu l'exclusivité, est en plein déploiement de son réseau 3G. À ce jour 13 grandes villes sont couvertes, 21 devraient l'être en octobre et 27 d'ici la fin 2008. L'Angleterre recevra le G1 dès novembre et le reste de l'Europe à partir du premier trimestre 2009.

androidevent43


Google confortablement installé

Sans surprise la dotation logicielle incluse dans le G1 fait la part belle aux services de Google. On trouvera les icônes de Gmail (avec un service de push et une fonction de recherche dans ses courriers), Google Calendar, Google Talk, Google Maps, et YouTube. Pour le navigateur c'est une sorte de "Chrome Lite". Le G1 vise d'abord les jeunes et les particuliers, on n’y trouvera donc aucun support pour Exchange de Microsoft. Mais la compatibilité avec les formats PDF, Word et Excel est, elle, assurée.

Autre détail d'importance, aucun logiciel de synchronisation avec l'ordinateur n'est prévu (façon iTunes), le transfert de données (celles d'un carnet d'adresses par exemple) se fera via les services en ligne de Google.



Comme pour iPhone OS, Android s'appuie sur une boutique en ligne pour alimenter le téléphone en applications de tierces parties. L'App Store de Google s'appelle Android Market. L'un des co-fondateurs de Google (présents sur patins à roulettes pour l'annonce) a d'ailleurs fait un lapsus, employant le nom de la boutique d'Apple lors de ses explications…

Cet Android Market propose, comme son cousin chez Apple le téléchargement direct depuis le téléphone et des commentaires de la part des utilisateurs sur les logiciels en ligne. Aucune validation des logiciels n'est prévue et pour le moment seuls les freewares peuvent y figurer.

androidevent72


Musique et vidéo sans DRM

En l'absence d'un équivalent à l'iTunes Store dans ses tiroirs, Google s'est tourné vers l'un des principaux concurrents d'Apple, à savoir Amazon pour la fourniture de contenus audio et vidéo. Le géant de l'Internet a conçu un logiciel client pour accéder à son stock de 6 millions de morceaux, tous dépourvus de DRM, gravables sur CD et lisibles tant sur Mac que sur PC en plus du G1. Cette boutique est accessible depuis le réseau téléphonique, mais si l'on veut télécharger des morceaux il faudra en passer par un accès Wi-Fi. Le G1 lit les morceaux en AAC, mais évidemment pas ceux protégés de l'iTunes Store.

Image%201


A la suite de l'iPhone

Esthétiquement le G1 ne défriche pas de nouveaux terrains. Il cache un clavier coulissant sous son écran. L'affichage peut se faire autant en mode portrait que paysage, pour les vidéos par exemple. En façade, quatre boutons encadrent une petite bille de navigation. L'appareil est disponible en plusieurs couleurs, ses autres caractéristiques n'ont pas été entièrement dévoilées. Mais on peut le voir en action dans cette vidéo de présentation de son OS et de ses logiciels. On notera qu'il n'est pas multi-touch.

Avec le G1, l'iPhone voit se lever son premier véritable concurrent, au moins au niveau des ambitions. Tout comme Apple, Google et Android sont de nouveaux entrants en téléphonie mobile. Et ils entendent chacun mettre ces appareil à l'heure de l'Internet mobile. Ils ont chacun développé leur propre système, en dehors de sillons déjà largement tracés par Windows Mobile, Palm OS et Symbian.

Google s'est distingué d'Apple (et de Microsoft pour la partie OS) de deux manières, d'abord en formant un consortium pour présider aux destinées d'Android - "ouverture" a été l'un des mots clefs de la présentation du G1 - puis en s'alliant avec des fabricants de mobiles. Aujourd'hui HTC essuie les plâtres, mais d'autres suivront. Sur ces deux-points Apple a préféré jouer en solo et tenir la boutique elle-même. Un match intéressant va commencer…

Crédits images : Engadget & Gizmodo
avatar Florian Innocente | 
Il lit les AAC et vu que le Mac accède aux services de Google... C'est dit dans l'article, pas de logiciel de synchro côté PC.
avatar Wolf | 
Flap ou Flop ? C'est pas gagné pour Android. Ca me semble léger pour la cible visée. On verras bien.
avatar kartrin | 
est-il tactile ?
avatar jeremyzed | 
en tout cas, c'est vraiment pas top esthétiquement...Dommage j'aimais beaucoup le clavier en plus.
avatar Florian Innocente | 
Tactile mais pas multi-touch. [b]Vidéo[/b] : http://gizmodo.com/5053612/t+mobile-g1-walkthrough-shows-smooth-user-interface?autoplay=true
avatar josephsardin | 
A la dernière photo de l'appareil ouvert on voit que l'écran est légèrement tordu. Bref, du gros matos pas de très bonne qualité.
avatar eden-eden | 
Certes ce téléphone n'est pas tripant au regard de l'iPhone. Mais ce qui est important ici, c'est Androïd lui-même. Il est certain que d'autres fabricants vont redoubler d'imagination pour faire des téléphones plus fun. Je ne suis pas certain que le concurrent direct soit l'iPhone, mais davantage les autres systèmes embarqués dans les mobiles. Même si l'iPhone, du coup, verra en face de lui des mobiles plus attrayants que ceux actuellement en place. Pour l'instant, l'iPhone me semble encore en bonne place en face de ce mobile, tant au niveau de son esthétique que de ses fonctions et ses services.
avatar AroBreizh | 
Moi il me donne envie de jouer à Donkey Kong…
avatar daito | 
Non mais sérieusement, outre le sensationnel journalistique, ce téléphone n'est pas du tout un concurrent de l'iPhone. Déjà le design lourdo, tout en plastique et sa bille de navigation fait vraiment dépassé, surtout si on le compare avec l'iPhone vraiment plus abouti et plus sexy. Surtout, Android ne gère pas le multipoint! Déjà là l'iPhone évolue dans un espace supérieur. Et on voit les conséquence sur l'interface qui semble peu réactive (au vu de la vidéo) et vraiment moins ergonomique que celle de l'iPhone. Par exemple, il n'y a qu'à regarder le façon de zoomer sur une page web ou la façon de redimensionner une photo. Bref, un concurrent pour les téléphones avec Windows mobile mais sûrement pas pour l'iPhone.
avatar rkrcmar | 
En tout état de cause, une autre alternative à Windows Mobile, et c'est bien. Un nouveau OS sur ce marché augmente la concurrence et c'est bien. Par contre, Google devient de plus en plus tentaculaire, et c'est inquiétant.
avatar Florian Innocente | 
@ daito : juste pour info, Apple a sorti un iPhone 3G l'été dernier… "tout en plastique" :-) Mais on peut trouver l'iPhone effectivement (beaucoup) plus joli.
avatar BluCh | 
Le système de dévérouillage de l'écran va vite enerver. Bonne idée, mais ennuyant à la longue je pense :s Je m'interroge aussi sur la rivalité des OS mobile apple et google, car l'OS mobile d'apple utilise google pour maps. Alors faut-il craindre un retard technologique sur cette partie ? Google voulant préserver une certaine exclu ...
avatar nlex | 
c'est pas gagné j'hallucine qu'ils gardent le nom Android, c'est nul comme nom, ya pas pire… à part Chrome !
avatar averell | 
C'est quoi cette horreur ?
avatar iouze | 
1] J'essaie de ne pas avoir de parti pris 2) je me dis si Google se lance sur ce marché, c'est qu'il a quelques billes en main 3) je repense à la phrase " On veut en mettre plain la vue" 4) Je me dis ce que je vois est un fake ??? Sur la démo on ne voit pas concrètement comment cela fonctionne, rien de "Amazing" ou alors on s'est habitué après quasiment 1 an d'iPhone Ou alors le concept est celui du téléphone jetable (c'est le seul truc de la vidéo qui fait lever l'oeil) je récupère mon environnement et mes donnés de n'importe quel téléphone utilisant Android. Pourquoi pas c'est l'argument de Google. Mais pour le reste, rien ;-(
avatar strossus | 
un telephone avec "mobile me" offert c'est deja mieux que ce que propose l'iphone
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Je préfère de très loin l'iPhone !
avatar NoNo_01 | 
@strossus +1
avatar daito | 
"@ daito : juste pour info, Apple a sorti un iPhone 3G l'été dernier… "tout en plastique" :-) Mais on peut trouver l'iPhone effectivement (beaucoup) plus joli." Non?? Apple a sorti un iPhone 3G l'été dernier..je le savais pas lol. Et le contour de l'iPhone alors....et les boutons sur le côté de l'iPhone alors?? LOL Avec l'iPphone et son écran qui représente toute la face de l'appareil (et juste son dos en plastique), on a moins cette sensation de "tout en plastique". Avec le G1, du fait de son écran entouré du cadre, et de ses boutons en façade, je sais pas l'impression est différente.
avatar Tatooland | 
Faut areter de déconner, il est très bien ce téléphone et si j'étais apple je me ferais sérieusement du soucis...
avatar ThoTokio | 
Il est laid et totalement inutile. L'iPhone et l'EeePC ont déjà pris le marché. Tant pis, Google ne peut pas réussir partout. ^^
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Pas faut, si le prix baisse rapidement ça pourrais faire du mal à l'iPhone.
avatar kefoo | 
Si Google propose leur MobileMe gratuitement, j'espère qu'Apple va s'aligner. Tôt ou tard...Enfin, j'espère....
avatar Patrick75 | 
Je suis d'accord avec Strossus; Google offre l'équivalent de Mobile Me (mais limité - pas de photos; quid des signets). Ce qui me gene le plus avec le Google Phone c'est qu'il faut tout avoir chez Google alors que sur un iPhone on peut synchroniser avec son Mac / PC en local et avec différents produits... L'écran m'a l'air "multitouch" malgré ce que certains peuvent dire...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR