Apple et la fièvre du jeu

Arnaud de la Grandière |
Le lieu commun qui a toujours la dent dure concernant notre plate-forme de prédilection, c'est la pauvreté de l'offre vidéoludique pour celle-ci. Et de fait, pour des machines, qui, pour l'essentiel, sont jusqu'ici plus orientées vers le grand public que vers les entreprises, le jeu n'est en effet pas le fer de lance d'Apple.

À bien y regarder, le jeu n'est pourtant guère moins bien traité que le reste de l'offre logicielle : la logithèque Mac est 100 fois moindre sur Mac que sur Windows, cette différence ne pose pourtant pas de problème majeur dans le reste des genres, puisque le haut du panier est disponible pour l'essentiel sur les deux plates-formes, ou à défaut dispose d'un équivalent. Ce qui a également toujours été le cas des jeux. La différence fondamentale qui rend cette disparité plus cruciale, c'est que les jeux sont des biens culturels, et par voie de conséquence l'impossibilité d'accéder à certains d'entre eux se fait plus cruellement sentir que pour tel ou tel logiciel de comptabilité.

Cependant le tableau qui est brossé est généralement plus sombre que la réalité : si en effet seuls les "blockbusters" de Windows sont portés sur le Mac pour ce qui concerne les jeux du circuit de production et de distribution classique, il ne faut pas pour autant oublier que l'immense majorité de ce qui se produit (et de ce qui se joue) est beaucoup plus uniformément proposée pour nos machines : il s'agit de cette myriade de "petits" jeux, dits de "casual gaming", qui fourmillent sur le net et qui sont quasi systématiquement proposés pour Mac.

Produits par des éditeurs et développeurs indépendants, ces jeux s'adressent à un public qui est autrement mieux représenté sur Mac que celui des jeux qui se destinent aux "hard-core gamers". Tels Super Collapse, Luxor, et bien d'autres, ces jeux ont même pu réaliser de confortables bénéfices pour leurs instigateurs, qui n'ont pas toujours à rougir en regard du chiffre réalisé par les grosses productions, et le Mac en représente une partie non négligeable. On le sait, ce domaine est appelé à se développer de plus en plus, et on commence à en ressentir les effets dans la qualité de réalisation des jeux en question, qui se professionnalisent à l'avenant.



Apple%20-%20Games
Le site d'Apple dispose d'une rubrique consacrée aux jeux.



La logique économique est en effet au cœur de la problématique : bien qu'allant en augmentant de façon significative, le marché du Mac reste plus limité que les autres, et il serait insensé d'arroser ce marché de jeux qui ne trouveraient par conséquent pas tous preneurs. Le risque est donc plus grand de connaître l'échec commercial et il est crucial de bien choisir les jeux qui seront élus, raison pour laquelle les portages se limitent pour l'essentiel aux licences qui ont fait leurs preuves du côté Windows.

Cependant, il entre dans cette logique prosaïquement financière d'autres éléments : la difficulté du portage en lui-même en est une composante essentielle. Et le passage au processeur Intel a énormément simplifié la donne : jusqu'alors, porter un jeu Windows vers le Mac impliquait non seulement de traduire l'appel aux jeux d'API (DirectX vers Open GL par exemple), mais également le code spécifique au processeur (assembleur x86 vers PPC), et surtout les questions de "boutisme", puisque le PowerPC et les x86 n'agencent pas les données de la même façon. Le travail était donc conséquent, et s'est vu amplement simplifié par la migration d'Apple, ne laissant plus que le problème des API.

C'est à celui-ci que répond Cider, un "wrapper" qui va automatiquement rediriger à la volée les appels des API spécifiques à Windows vers leurs équivalents sur Mac OS X, sans même nécessiter une recompilation du jeu ni en modifier la moindre ligne de code. C'est notamment le choix pour lequel Electronic Arts a opté récemment. (lire : La potion magique d'EA). Si l'impact en termes de puissance est négligeable (il ne s'agit pas d'émulation), toutefois Cider n'équivaut pas au travail d'un humain qui s'attachera à effectuer le portage le plus efficace et le plus élégant, ou encore à intégrer des technologies propres à Mac OS X, comme le fait Feral pour ses jeux (interruption de la lecture dans iTunes et passage d'iChat en "absent" au lancement du jeu, par exemple).

On a d'ailleurs craint un temps qu'Apple n'ait laissé entrer le loup dans la bergerie, puisque tous les jeux Windows devenaient accessibles aux Mac-Users à l'aide de Bootcamp, ou encore par le biais des solutions de virtualisation (VMware Fusion, Parallels Desktop, Virtual Box), voire par celui des autres wrappers comme Wine ou Crossover Games : il n'en est rien, ces solutions ne faisant figure que de pis-allers à défaut d'un portage digne de ce nom sur nos machines.





Un autre moyen de limiter les coûts entraînés par le portage est de concevoir les jeux dès l'origine dans ce sens. Bien entendu cette méthode se limite à un petit nombre d'élus, et c'est notamment le cas de Blizzard, qui année après année nous propose ses derniers hits simultanément sur Windows et Mac OS X. Il faut cependant voir dans cette politique une stratégie à long terme plus qu'un moyen d'augmenter ses revenus : en favorisant la concurrence de Windows, le studio s'assure de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier et de se voir à la merci de l'hégémonie microsoftienne.

Une autre façon de parvenir au même but est d'utiliser des outils de développements orientés multi plates-formes, comme ça a été le cas avec le jeu de Penny Arcade réalisé à l'aide du Torque Engine.

Et Apple, dans tout ça? A vrai dire sa politique dans ce domaine a longtemps été sujette à caution. Peut-être échaudée par l'échec commercial de sa console de jeu, la Pippin, réalisée en 1995 conjointement avec le japonais Bandaï, Apple n'a guère brillé pour son soutien aux jeux. De ce que la société de Cupertino aura fait pour la cause, on n'aura vraiment eu connaissance que des Game Sprockets, des extensions pour Mac OS 8 permettant de simplifier le développement et le portage de jeux (gestion du son, du réseau, des joysticks, et des graphismes), et de la consultation de John Carmack, patron d'Id Software, qui a abouti au choix d'Open GL pour le Mac. Outre cette dernière, Apple a intégré nombre de standards dans Mac OS X qui répondent aux besoins des développeurs de jeux : Open AL, support des périphériques HID, OpenPlay, etc.

Dans les coulisses, Apple a fait preuve d'inconstance : une interview de Gabe Newell, responsable de Valve Software, révélait en septembre dernier que le turn-over des employés dévolus au jeu chez Apple rendait stérile toute collaboration avec celle-ci. Plus récemment, une autre interview du CEO d'Id Software, Todd Hollenshead, confirme le diagnostic de Newell mais note une évolution encourageante. D'abord pour la place dévolue aux jeux lors du keynote de Steve Jobs à la WWDC en 2007, mais également pour les engagements pris par les ingénieurs d'Apple en matière de drivers et du support que la firme à la pomme entend fournir dans ce domaine. Nul doute d'ailleurs que l'avènement du kit de développement pour iPhone aura eu quelque effet bénéfique dans la motivation d'Apple : son téléphone va désormais se frotter directement aux consoles portables, et le lien de parenté avec le Mac est assez proche pour que ce dernier bénéficie des efforts faits dans ce domaine, d'autant qu'un Macintosh est obligatoire pour créer des jeux pour iPhone.

Espérons qu'Apple saura se détourner des erreurs du passé, et que les efforts seront cette fois inscrits dans la durée.

Crédit photo : All About Apple

avatar vintz72 | 
100 fois moindre ?? Je dirais plutôt 10000 fois moindre (bon accord, 1000 fois sans jouer les marseillais).
avatar spleen | 
" la logithèque Mac est 100 fois moindre sur Mac que sur Windows " Généralement, quand on ose dire ça sur les forums, vous appelez ça un troll. Et on se fait insulter copieusement... Et là, ça s'appelle comment ? Pour le reste, parler des jeux sur Mac sans évoquer la faiblesse de l'offre en cartes graphiques et le manque d'évolutivité des machines, c'est un raccourci assez osé.
avatar Macmade | 
[quote=Généralement, quand on ose dire ça sur les forums, vous appelez ça un troll. Et on se fait insulter copieusement...] Raaah, la partialité, quelle invention magnifique : P Remarque que pour quelques centaines d'euros, tu as un PC en pièce détachées qui va très bien pour jouer... Ça accompagne très bien un Mac... Je sors vite, parce qu'il paraît qu'on insulte les trolls ici...
avatar Crunch Crunch | 
Heu.... Dingue cette page Jeux sur le site d'Apple !!!!! Vous êtes passé par quel lien, pour y arriver ?
avatar fanthomas | 
pas besoin de toutes les références PC... quelques bons jeux suffisent... il ne manque que d'autres éditeurs comme Valve pour ne plus se sentir exclu et on en parle plus... Konami aussi....
avatar Macuserman | 
Comme j'ai eu peur...je ne vous dis pas !! La console de jeux, présentée page1: j'ai cru que c'était une xBoîte...ouff. La manette: elle est bizarrement ressemblante ! :D Quelle frayeur...
avatar oomu | 
spleen... Dire : "le mac c'est nul on peut rien foutre avec bandes de noobs ringards, la logithèque mac est 100 fois moindre que celle de winwin" CA C'EST UN TROLL ! Dire des faits, en expliquant pourquoi ce ne furent jamais un problème (j'en ai rien à foutre de pas avoir les 35 programmes de merdes pour gérer mes livres sous windows, y a les 2 meilleurs sur macs) n'est PAS UN TROLL mais un argumentaire ! Et oui, le jeux vidéo est une spécificité : bien culturel, Macgen résume TRES bien pourquoi c'est important. ET ils ont doublement raison, le jeux vidéo est l'unique troll qui marche contre le mac. C'est d'ailleurs le rare point où je ne suis jamais venu avec mes gros sabots. Car si MOI je suis parfaitement content avec World of warcraft et que Miracle, Spore et Eve Online étaient les seuls jeux pc qui me motivaient, je sais que beaucoup de gens se sentiraient bien triste de faire une croix sur bioshock ou gears of wars. Donc, un troll c'est une affirmation gratuite (ce n'était pas le sujet du jour) balancée violemment avec mauvaise foi dans le but précis (et calculé) d'énerver les gens en critiquant leurs choix. La Mauvaise foi + le déni violent provoque la colère. Le Troll a gagné. Voilà pourquoi on insulte les trolls (en d'autres temps, on les giflait et on les défiait au mousquet ces faquins). - Ce qui n'est pas du tout ce qu'à fait MAcgen ici , en rappelant les évidences.
avatar Sylvain ALLAIN | 
@ oomu, Bonjour, Petit rappel : Les forums de Mac Génération sont un lieu où chacun peut s'exprimer et faire part d'opinion et partager des points de vue. Cependant, quelques règles sont à respecter. A commencer par s'exprimer en restant correct(e) et en évitant l'emploi de certains mots comme : "[i][b]foutre[/b][/i]" ou "[i][b]merde[/b][/i]" qui, en l'occurrence, dans le contexte de votre phrase est invariable (il s'agit de la matière)... Merci.
avatar Hal2001 | 
Moi j'ai trouvé la solution... J'ai remplacé mon PC par un mac, et j'ai acheté une xbox360... Oui c'est du Microsoft, mais ça remplace merveilleusement un PC...
avatar Liyad | 
En même temps, si Nvidia faisait l'effort de sortir des pilotes graphique décent, l'offre serait un peu plus agréable ;)
avatar Sebang | 
Allez, pour les curieux de la Pippin (en photos), un peu de pub gratuite : http://web.mac.com/sebangulo/Pippin
avatar Born | 
Nous sommes entre adultes, je vois pas en quoi dire "merde" ou "foutre", qui sont des mots que l'on retrouve dans le petit Robert, serait un problème. Quand à l'offre de jeux sur Mac, je m'en satisfait complètement.
avatar Sylvain ALLAIN | 
@ Born Bonsoir, • Primo, dans ces Forums, il n'y pas que des adultes ou des majeurs(es) qui s'expriment... • Deuxio, que nous soyons entre adultes n'excusent en rien le manque de correction, y compris si certains mots de vocabulaire issus de l'argot font partie de dictionnaires tels que le Petit Larousse, le Robert etc. A vous de donner l'exemple, puisque vous êtes adulte. • Tertio, si ces règles vous poses problèmes, ou ne vous conviennent pas, alors veuillez quitter les forums de Mac génération. Pour le reste, votre opinion ou vos partages de points de vue sont à l'origine de l'enrichissement des échanges sur nos Forums. Merci. Sylvain ALLAIN (membre indépendant de la rédaction).
avatar Niejcas | 
"Apple a fait preuve d'inconstance : une interview de Gabe Newell, responsable de Valve Software, révélait en septembre dernier que le turn-over des employés dévolus au jeu chez Apple rendait stérile toute collaboration avec celle-ci." Petite précision quand même: http://www.nofrag.com/2007/oct/05/26913/
avatar biniou | 
Si ce sont des wrappers, on doit recompiler ??? Aussi non c'est de l'émulation ... Enfin je pense pas que ce sont des wrappers dans ce cas-ci ... Enfin si quelqu'un qui s'y connaît sait m'éclairer pour assouvir ma curiosité de programmeur.
avatar Philactere | 
@Sylvain ALLAIN Certes certains mots ne sont pas forcément beaux et moi-même j'essaie de les éviter (du moins en présence d'enfants) mais je ne trouve pas ça dramatique pour autant. Si j'interviens sur le (hors) sujet c'est que l'article traite des jeux, hors je trouve qu'un certain nombre de jeux n'a rien à envier à un langage un peut fleurit, pour exemple le "battlestation Midway" jouant à la guerre (ce truc sympathique avec toutes ses horreurs, ces vies et ces familles brisées) me semble bien plus vulgaire (attention je n'ai pas dis nocif ou dangereux, c'est un autre débat loin d'être tranché) qu'un bon juron bien placé. On a parfois une bien étrange hiérarchie des valeurs.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@ Sylvain, Certes les forums sont lus par des adultes mais pas seulement ..... Certes certains mots doivent être bannis .... mais les jeunes savent aussi voir les fautes d'orthographes :) Il serait, dans le même esprit que les gros mots, sage de relire ses post et de corriger ses fautes.
avatar Niejcas | 
Et vos conneries ça fait dévier les commentaires du sujet de la journée. Merde!
avatar Anonyme (non vérifié) | 
interessant cet article ,les phrases sont parfois un peu complexes tout de meme pour un simple article sur le jeux ,longue vie a MACGeneration ...
avatar Born | 
Bonsoir Sylvain, Je ne change pas d'avis concernant les conséquences qu'ont ces mots dans un espace de discussion, que je pense nulles. Cependant, dictez la loi (même dans une orthographe approximative), je la respecterai...
avatar Sylvain ALLAIN | 
@ Philactere Bonsoir, Il s'agit là de principe et non d'une volonté de jouer au gendarme. Beaucoup trop "d'adultes" sont démissionnaires et laissent leurs plus jeunes livrés à eux-mêmes. Que cela plaise ou non, il est impératif de remettre un peu d'ordre. Pour le reste, les Forums ont été créés pour que chacun puisse s'y exprimer librement tout en y respectant les règles d'usage... SA
avatar Sylvain ALLAIN | 
@ Robinoud Bonsoir, Les messages ne peuvent être modifiés, seulement supprimés. Dans le feu de l'action, une simple une pression sur "[i]envoyer[/i]" et tout est joué, hélas... Je comprends donc votre remarque en retour. Cela écrit, respecter les règles d'usage sont ici primordiales. Vous pouvez donc chercher la petite bête. Rien ne fera changer la ligne de conduite de ces forums. Bonne soirée
avatar Sylvain ALLAIN | 
@ Born, Bonsoir, Il ne s'agit pas ici d'édicter une ou des lois, mais de faire preuve de bon sens et de respecter les lecteurs de ces [b]Forums[/b], surtout les plus jeunes... Que vous ayez ou que vous estimiez légitime d'exprimer un désaccord ou un coup de gueule nous n'y voyons aucun inconvénient du moment que cela se fasse dans la plus correcte des missives. Au contraire, chaque argument a sa valeur ajoutée et pose une base au fondement même d'un débat. Et ce, quel que soit le sujet. Enfin, puisque l'on m'a fait remarquer, à juste titre qui plus est, quelques coquilles. Je vous retourne le compliment. L'empressement est parfois un désagréable trublion... Bien qu'ici, il ne s'agisse pas d'affaire hautement importante ;-) Bonne soirée
avatar skhattane | 
Pour en revenir à ce petit article qui nous interesse, je suis étonné de ne pas voir quelques prédictions de l'avenir du jeux sur notre plateforme. Car en prenant du recul, on s'apercoit que notre ami steve est en train de placer ces pièces non pour faire échec au roi mais bel et bien échec et math. En effet réfléchissez sur ces affirmations : On sait que le pbl numéro 1 des éditeurs pour porter un jeux vidéos sur mac et le ROI (retour sur investissement). Car réécrire énormément de code pour un public réduite, c'est pas économiquement viable et interessant. Cependant, depuis peu et dans les 2/3 ans à venir on se retrouve avec une situation complétement inédite pour apple. 1. Le passage à une architecture intel facilite énormément le travaille de portage des jeux. (bcp moins couteux pour les développeurs). Le premier véroux est donc supprimé 2. Arrivée de Grandcentral qui va donner pour la première fois un avantage décisif à Apple face à microsoft dans le monde vidéoludique, car meme si on nous bassine depuis pas mal de temps avec le multicore dans les jeux, force est de constater que le développement vidéoludique multicore releve aujourd'hui encore de la prouesse technologique vu la complexité de mise en oeuvre. Grand central simplifiant cela de manière quasitransparente, la plateforme mac deviendra dès lors une plateforme bien plus puissante que windows pour acueillir les nouvelles productions vidéoludiques. Dans ce domaine windows risque d'avoir un gros train de retard, car aux dernières news c pas au programme de windows 7. 3. OpenCL quant à lui risque de démocratiser trés rapidement des cartes graphiques vraiment puissantes. Car ces dernières deviendront dès lors des "co-processeurs" devenant un élément aussi capital que le processeur central. 4. L'iphone qui va continuer drastiquement à amplifier la démocratisation du Mac prés du grand public. Steve sait trés bien ou il méne sa barque et joue les bonnes cartes au bon moment.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@Sylvain Allain: Une autre règle aussi: veuillez laisser les balais que vous gardiez au chaud à l'entrée des forums, merci.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR