Aperçu de la Bbox Miami

Sylvain Trinel |

Lancée en tout début d’année auprès des abonnés, puis plusieurs semaines plus tard chez les nouveaux arrivants, la Bbox Miami est le nouveau boîtier télé de Bouygues Telecom. Sa principale particularité, au-delà de son design minimaliste, se trouve dans son système puisqu’elle utilise Android.

Contrairement à la Freebox mini 4K de Free, ce n’est pas encore Android TV (5.0 Lollipop) qu’embarque la Bbox Miami, mais une version plus ancienne, la 4.2.2 pour être tout à fait précis. À l’époque du lancement de sa nouvelle box, Bouygues Telecom précisait qu’une mise à jour vers Android TV serait proposée « plus tard ». Cinq mois après, toujours aucun signe, l’opérateur demande toujours de faire preuve de patience à ce sujet.

Un tout petit boîtier

Accessible autant aux abonnés ADSL qu’à ceux profitant de la fibre FTTH, cette offre à 25,99 €/mois (qui nécessite 50 € de frais de mise en service) comprend donc le boitier internet historique de Bouygues Telecom, blanc, plutôt imposant, et la Bbox Miami, un petit boitier de 15x15 cm, pas plus long qu’un stylo bille, en plastique noir. Du point de vue de l’encombrement, on peut dire que l’opérateur a fait un joli travail, mais compte tenu du fait qu’il s’agit d'un appareil au centre du salon, on aurait apprécié d'un petit écran pour afficher l'heure. Ici, il faut se contenter de LED très discrètes informant uniquement si le boitier est allumé ou non.

À l’arrière, on trouve un port Ethernet, une sortie HDMI, une sortie optique (S/PDIF) ainsi qu’un tuner TNT. Si l’utilité de ce dernier port peut paraître anecdotique, il est expliqué par l’opérateur par une volonté de préserver le débit de l’abonné si celui-ci n’est pas suffisant, afin qu’il puisse continuer à surfer confortablement.

Sur le côté, on trouve un lecteur de carte SD et un port USB 2.0 afin de connecter un périphérique de stockage pour sauvegarder ses programmes favoris, mettre en pause le direct ou visualiser les photos et vidéos stockées dessus. Enfin, la Bbox Miami est compatible DLNA et Bluetooth Low Energy. Notez que l’on peut personnaliser la façade du haut avec des accessoires vendus de 9,99 € à 19,99 €.

La télécommande de la Bbox Miami.

À cela, il faut ajouter une télécommande pour le moins rudimentaire et pas vraiment pratique. On est très loin de celle de Free qui tient bien en main, ou de celle de Numericable avec le clavier intégré. Et les boutons ne sont pas terribles non plus : il n’est pas rare de se tromper lorsque l’on essaye d’accéder à certains menus en pensant appuyer sur le bouton central, alors que l’on a simplement appuyé sur le bouton du bas. Par ailleurs, si vous pensiez pouvoir profiter de la reconnaissance vocale, sachez que cette télécommande ne dispose d’aucun micro. Enfin, il faut également penser à la pointer face au décodeur, sinon rien ne se passera. À quoi bon intégrer le Bluetooth si c’est pour ne pas rendre l’outil le plus indispensable compatible ? Certes, il y a bien des applications mobiles, mais c’est loin d’être suffisant. Une nouvelle télécommande (sans doute payante) est cependant attendue avec ces fonctions manquantes.

Une installation et une utilisation hasardeuse

L’absence d’Android TV au profit d’un Android 4.2.2 se ressent dès le premier allumage. L’interface pour rentrer ses identifiants (Bouygues Telecom et Google) n’est pas des plus adaptées. Et taper le tout à l’écran avec le clavier virtuel s'avère vite laborieux… quand ça ne plante pas. Lors de ma première utilisation, il m’a fallu trois redémarrages, ainsi qu’une réinitialisation usine, pour que le cœur du système ne plante pas dès lors que je donnais mon compte Google.

Peu d'apps disponibles sur Google Play - Cliquer pour agrandir

Une fois cette douloureuse étape passée, on peut enfin passer au plus important : la télévision. Bouygues Telecom propose une surcouche spécifique. Celle-ci s’ajoute aux services de Google comme YouTube, mais d’autres services tiers sont de la partie. Netflix est ainsi disponible (ce n'est pas le cas sur la Freebox), on peut également compter sur l’ensemble des services de rattrapage des chaînes françaises, dont TF1, M6, France Télévisions ou encore Arte et Disney Channel. Et comme on a accès au Play Store, on peut télécharger des applications comme Plex, VLC et des jeux (à condition qu’ils ne soient pas compatibles Android TV et que vous ayez une manette).

Android 4.2.2 oblige, Chrome affiche par défaut la version mobile des sites web - Cliquer pour agrandir

On peut également naviguer sur internet avec Chrome (même s’il vaut mieux passer par un ordinateur en raison de lenteurs dans l’interface ou utiliser un clavier), mais la plupart du temps, il faut faire avec les versions mobiles des sites. Par ailleurs, l'intégration des apps est imparfaite : ce ne sont pas les dernières versions des apps Google qui sont préinstallées et on peut se retrouver avec une app en double si on télécharge une seconde version sur Google Play.

Venons-en à l'interface. Développée par iFeelSmart, elle est composée de plusieurs panneaux. Lorsque vous regardez un programme, vous pouvez accéder à quatre panneaux différents : à gauche les chaines, à droite les applis, en bas les services et en haut les suggestions. Une fois que vous êtes en train de regarder une chaîne, vous avez également un nouveau panneau en bas de l’écran au sein duquel vous trouverez les programmes à venir et des aperçus de ce qui se passe sur les autres chaînes. Si l'interface est rapide et fluide, le nombre de clics nécessaires sur la télécommandes pour accéder à certains menus (comme celui des apps tierces) est tout sauf pratique.

On peut voir les prochains programmes de n'importe quelle chaîne.

Des suggestions à la Netflix

Autre particularité de la Bbox Miami, son système de suggestions. Utilisant la technologie Spideo, celui-ci propose différentes choses en fonction de ce que vous avez vu précédemment. Le moteur de suggestions s’appuie sur plusieurs rubriques : « similaire à », « envie de » et «vous aimerez ». À chaque fois, vous pourrez naviguer parmi tous les services de la Bbox Miami, du replay gratuit au payant, en passant par les programmes en cours de diffusion, ou la VOD. Si on ne peut pas compter sur des services comme Netflix, YouTube ou Plex dans les résultats, on trouvera toutefois plutôt vite son bonheur, car les résultats sont pertinents.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Android oblige, on peut tirer parti de son smartphone ou de sa tablette. Déjà pour pallier aux fonctionnalités bien trop rudimentaires de la télécommande, mais aussi pour diffuser son contenu sur grand écran, avec le même protocole que le Chromecast.

Conclusion

Concrètement, après quelques semaines d’utilisation, la Bbox Miami est un décodeur TV de bonne facture, avec notamment un changement de chaîne très rapide (quand ça ne plante pas), mais qui souffre logiquement de l’absence d’Android TV. L’ancienne version de l’OS mobile de Google pose des problèmes au niveau des applications disponibles, qui ne sont pas toutes adaptées à un affichage sur une télévision.

L’autre défaut, c’est qu’elle n’est pas des plus stables : si vous n’éteignez pas le décodeur au moins une fois par jour, il n’est pas rare de devoir le débrancher, puis le rebrancher régulièrement pour retrouver les quelque 160 chaînes disponibles. La télécommande livrée d’office n'est pas non plus d'excellente qualité, mais l’application permet de combler les manques. Au bout du compte, il reste pas mal de travail à faire à Bouygues Telecom pour rendre son décodeur incontournable.

avatar Rom 1 | 

Il faut dire qu'Android 5 n'est pas stable pour les décodeurs TV. Il faut attendre la 5.1 voire 5.2.
Toutefois ce genre de box Android ne m'attire pas du tout, je préfère la Sensation ou la Révolution. Dommage qu'il n'y ait pas eu autant d'applications qu'Android sur ces box.

avatar ifranz67 | 

J'ai la bbox Miami FTTH et j en suis ravis ! Oui y a des bugs mais la dernière mise à jour (votre test ne l inclu peut être pas) corrige bien des tracas.

La volonté de ne pas passer encore en Android TV c'est....que ce n est pas stable ! Si on regarde Free on voit bien le bordel !! Donc oui pas encore sur box de Bouygues mais ça viendra. Par ailleurs la bbox Miami est plus rapide que Free du coup sur le long terme ça risque d être plus intéressant !

avatar keyzone | 

Le problème avec la mini 4K vient de Free ! D'ailleurs la dernière mise à jour corrige pas mal de choses sans que la version d'Android change.
Le Nexus Player est un appareil stable d'après les tests par exemple.

avatar Sylvain Trinel | 
Le problème ne vient pas de ça : contrairement à Free, la Bbox Miami a une surcouche logiciel pour Android, et ce qui prend du temps, c'est de l'intégrer à Android TV. Sinon, l'aperçu prend normalement en compte la dernière maj, à moins qu'elle ait été mise à disposition cette semaine.
avatar Wolf | 

@Oyoel : Ou est l'intérêt d'utiliser Android pour une box sinon doit développer aussi dessus en plus pour que cela fonctionne ?
Autant utiliser un système maison, puisque le coût seras le même

avatar Yuku | 

@Wolf :
C'est pourtant évident : il est bcp plus simple (et rapide) de dev une surcouche qu'un OS complet !

avatar Insorior | 

Ou comment introduire le cheval de Troie de Google dans les foyers français...

avatar SIMOMAX1512 | 

Une box au rabais pour au final pas Bcp moins chère que les autres offres. Pas de télécommande bt ? En 2015? Bon cette télécommande ne peu pas être pire que la télécommande livebox noir et son horrible joystick qui fonctionne quand bon lui semble.

avatar Nicolas-33 | 

Quid de la possibilité d'installer l'application myCanal ?
Est-ce possible ?

avatar Nialpac | 

Quid d'AirPlay ? Je n'ai rien lu sur cette fonction qui m'intéresserai d'avoir sur une box.

avatar patrick86 | 

"Quid d'AirPlay ? Je n'ai rien lu sur cette fonction qui m'intéresserai d'avoir sur une box."

La Freebox Revolution gère AirPlay, mais par un hack non officiel.

avatar jodido | 

Décodeur de bonne facture avec une box qu'il faut redémarrer tous les jours et une télécommande en carton ?
Et bien vous êtes clément !

avatar N1kod | 

Tunner tnt anecdotique !!
Il faut être fibré ou habiter dans le dslam pour dire ca :-)

avatar fxfxfx | 

Franchement je l'ai installé et utilisé chez une amie et je ne suis pas du tout d'accord avec cette présentation j'ai été surpris étant plutôt sceptique au départ
Cette box est facile fluide la télécommande pas un vrai problème et puis on s'en fou je n'ai utilisé que l'apli IOS plutôt bien faite ainsi on a sous la main une souris une trackpad et une télécommande
Et ça fonctionne on est loin du ratage au lancement de la box de Free 4K
On y installe aussi facilement Kodi(ex XBMC)
Popcorntime etc
Le bemol tout bête c'est les LED sur la façade avant, qu'on ne voit pas vraiment on sait jamais si la box est en veille ou pas

avatar hallucinogen_1024 | 

Quel est l'intérêt d'une sortie SPDIF quand il y a déjà un HDMI?...

avatar Androshit | 

@hallucinogen_1024 :
Bah pour rentrer sur un home cinéma en spdif par exemple.

avatar bonnepoire | 

Ou une barre de son. Très peu ont une entrée HDMI.

avatar Androshit | 

Je pensait pas qu'il était possible de faire une box aussi, voir plus mauvaise, que la Google Box SFR Red, mais apparemment si ^_^

avatar bonnepoire | 

avec notamment un changement de chaîne très rapide (quand ça ne plante pas)
En gros, un produit français quoi. Même si c'est Android derrière, il a été modifié...

avatar Keviiiins | 

Erreur pas tout les clients fibres , car les clients FTTLA sont toujours privées de cette fameuse box Miami qu'on aurais aimé essayer (sans parler de Netflix)

avatar enzo0511 | 

je suis bien content d'avoir souscrit le weekend d'avant la sortie de la Miami, au moins j'ai pu avoir l'ancienne box fibre, qui fonctionne bien mieux que la Miami (mon voisin de palier l'a, et il a eu des soucis de TV alors que je n'en ai jamais eu, étonnement, on a fait des speedtests, on a exactement le même débit à la décimale près)

CONNEXION UTILISATEUR