Comment jugez-vous la situation d'Apple en Chine ?

Mickaël Bazoge |

Moment de gêne dans les couloirs de la Maison Blanche, lorsqu'une journaliste de Fox News a voulu tirer les vers du nez de Tim Cook concernant la restriction appliquée à AirDrop. Le système de transfert de fichiers entre iPhone, qui permettait auparavant d'échanger des documents avec tout le monde sans limitation de temps, se désactivera au bout de 10 minutes.

Apple Store Parc Central, à Guangzhou. Image Apple

Cette restriction s'appliquera au monde entier, mais la Chine a été servie en premier et pour cause, ce sont les autorités de Pékin qui auraient exigé ce changement. Les manifestants qui protestent actuellement contre les mesures anti-Covid communiquent en effet par AirDrop. Tim Cook, pris au piège, a opposé un silence embarrassé et embarrassant aux questions de la journaliste.

Tim Cook ne répond pas aux accusations liées au bridage d

Tim Cook ne répond pas aux accusations liées au bridage d'AirDrop en Chine

Ce n'est pas la première fois qu'Apple obéit sans discuter aux ordres de Pékin. L'émoji de Taiwan 🇹🇼 est aux abonnés absents pour les utilisateurs iOS en Chine. Les autorités chinoises ont exigé le stockage des données iCloud au pays, et possiblement aussi le stockage des clés de déchiffrement (Apple a réfuté ce dernier point). L'iBooks Store et l'iTunes Movie Store sont toujours interdits. Sans compter les nombreux cas de censure d'apps…

« Ces décisions ne sont pas toujours faciles, et nous pouvons être en désaccord avec les lois qui les engendrent. Mais notre priorité reste de créer la meilleure expérience utilisateur sans enfreindre les règles que nous sommes obligés de suivre », avait expliqué Apple lorsqu'il s'était agi de supprimer l'app du New York Times en Chine.

Censure, sécurité des données : les compromissions d

Censure, sécurité des données : les compromissions d'Apple en Chine

Bien sûr, Apple obéit aux lois de chaque pays1. Mais la place de la Chine dans le business du constructeur est telle, que ce soit pour la vente de produits ou pour leur fabrication, qu'il est impossible pour l'entreprise d'y faire respecter ses beaux principes. Apple cherche bien à se désengager du pays pour tout ce qui touche à la production, mais c'est comme changer le cap d'un supertanker : ça prend du temps.

Que pensez-vous de la situation d'Apple en Chine ?


  1. Et aux us de chaque pays. Au Japon, l'app Appareil photo fait forcément du bruit lors d'une prise de vue afin d'éviter les abus. Ce n'est pas une loi mais un accord tacite entre opérateurs.  ↩︎

Apple n'a pas d'autre choix que de respecter les lois
23% (580 votes)
Derrière les beaux discours, Apple fait du business de manière cynique
37% (937 votes)
Apple joue avec le feu depuis trop longtemps avec la Chine
13% (339 votes)
Apple doit tout mettre en œuvre pour quitter la Chine
26% (659 votes)
Total des votes : 2515

avatar KeanuReeves | 

Business first comme dirait l’autre. Les États-Unis ont réussi l’exploit de faire de grands discours humanistes mais font tout le contraire en coulisse.

avatar Mac13 | 

@KeanuReeves

Ceci pourrait corroborer la coulisse de manufacture dans vidéo ci joint. (pas indiqué de marque mais il y a des chances que cela leur tombe)

https://www.koreus.com/video/tentative-etranglement-usine.html

avatar pagaupa | 

@KeanuReeves

👏👏👏

avatar toumaii3 | 

Ne sommes nous pas tout autant coupable lorsqu’on achète un iPhone (ou autre) made in china? Ou quand on utilise du gaz russe? Du pétrole saoudien?
Dans pas longtemps, la première économie mondiale ne sera pas une démocratie… Va falloir s’habituer.

avatar Spinaker | 

@toumaii3

Ah bon parce qu’on peut s’habituer à ça ?
C’est ce qu’on fait nos ancêtres ?

avatar toumaii3 | 

@Spinaker

Qui aurait imaginé que la Russie était si importante pour nos démocraties modernes? Le fleuron économique allemand subventionné au gaz russe à bas prix. Je ne dis pas qu’il faut s’habituer, simplement on connaît la situation en chine, et ça ne nous empêche pas d’acheter des iPhones. On finance les tirants et après on d’effarouche des privations de libertés.

avatar Spinaker | 

@toumaii3

Oui c’est certain.

avatar cosmoboy34 | 

@toumaii3

Bah tout le monde je crois 😅
La dépendance à la Russie n’est pas une surprise on a toujours su d’où venait le pétrole et le gaz

avatar reborn | 

@toumaii3

Ne sommes nous pas tout autant coupable lorsqu’on achète un iPhone (ou autre) made in china? Ou quand on utilise du gaz russe? Du pétrole saoudien?

Bien sur que si. C’est de l’indignation facile pour se donner bonne conscience.

avatar Dimemas | 

et si on n'était pas courant pour le gaz russe ?
personnellement j'ai fait le choix d'un maison en PAC et panneaux solaires sans gaz et toi ? que fais-tu pour en sortir ?

avatar airmac | 

@Dimemas

Rien. C’est juste démago

avatar Dimemas | 

@ Airmac : ;)

avatar Hoooti | 

@toumaii3

Oui et non.
C’est très bien la philosophie du colibri, mais la culpabilisation a échelon individuel y’a des limites.
C’est ni vous ni moi qui avons décidé de la mondialisation et de l’ultra libéralisme des marchés. On y est sincèrement pour rien. Et aujourd’hui soit on se met hors système (et c’est quasi invivable sauf ermite au fond des bois) , soit on « fait avec » et on peut se dire que les choses changeront doucement de l’intérieur … ce qui revient à une politique « des petits pas » qu’on exècre tous, mais quoi faire d’autre ? 🤷‍♂️

avatar Paquito06 | 

@toumaii3

“Ne sommes nous pas tout autant coupable lorsqu’on achète un iPhone (ou autre) made in china? Ou quand on utilise du gaz russe? Du pétrole saoudien? “

Exactement. Doivent pas etre nombreux ceux qui peuvent la ramener a ce sujet sur la planete (je pense aux populations qui consomment peu ou pas, et qui vont trinquer pour les erreurs occidentales).
Tu vas a Walmart (~ Carrefour) ou Home Depot (~Leroy Merlin), sanctuaires Republicains par excellence, c’est que du made in China. Cette blague.

avatar Nesus | 

Ça va les réponses ne sont absolument pas orientées. Tout va bien…

avatar stefhan | 

@Nesus

J’avoue.
So French.

avatar stefhan | 

Ok voit que vous n’avez pas à gérer une entreprise et que vous vous contentez de profiter des arrêts travail et de taper sur les patrons.

Une entreprise doit se conformer aux lois du pays. Point.

Les discours, valeurs, éthique, etc. rythme et donnent une voie à suivre.

Et je trouve que Apple s’y conforme le plus comparé aux autres entreprises.

(J’ai bien dit : « le mieux, le plus possible » Apple a ses revers et travers aussi.)

avatar Fabeme | 

@stefhan

Après pour aller dans ton sens, en fait le choix est simple… on parle de appareils vendus ici, pas ceux produits : soit Apple ne se conforme pas et donc ne peut plus vendre, soit elle se conforme. Et si elle ne vend plus, pas de soucis, le vide sera comblé.

C’est extrêmement compliqué comme situation, et toute entreprise qui fait commerce avec la Chine ou d’autres régimes totalitaires doit se conformer aux règles.

Il en va de même avec l’Europe… quand l’Europe dit : on veut du RGPD, on veut du port USB-C, etc. Ce sont certes des revendications qui ne portent pas atteinte aux droit de l’Homme, mais toute entreprise a le droit de dire : je ne suis pas d’accord. Et elle arrête simplement ses ventes… qui seront comblées par d’autres…

Pour ce qui est de la production en Chine des appareils, nous avons fait un choix conscient entre les années 70 et 90 de concentrer toute la production de puces en Asie, rare étant alors les fournisseurs de composants en Europe. On a fait de même sur les textiles, sur les bois agglomérés, et plein d’autres trucs. On savait parfaitement ce que l’on faisait, et donc les productions de masse ne sont possibles que là bas pour l’instant. On rééquilibre progressivement parce que l’on s’est rendu compte de la connerie du côté consommateurs, et parce que les consommateurs râlent côté industriels qui sont tiraillés entre ça, notre demande de bas coût et leur volonté de profit, mais ça prendra du temps.

Comme pour les gazoducs russes à l’époque, des gens avaient alerté sur le danger de cette dépendance…

Imaginons maintenant que la Chine envahisse Taïwan, et on sort les popcorns…

avatar Ali Baba | 

@Fabeme

Le popcorn nécessite du maïs. Et devine qui sont les deux plus grands producteurs de maïs au monde ?

avatar Fabeme | 

@Ali Baba

On est foutu hein ?

avatar cosmoboy34 | 

@Fabeme

Dans ce cas précis on ne peut pas séparer les ventes de la production c’est justement le cœur du problème. Si Apple ne faisait que vendre en chine le problème serait bien plus simple.

Apple n’a aucune marge de manœuvre. C’est une des entreprises les plus consommatrices au monde en composants en tous genre. Pour l’instant seule la chine peut les fournir et le gouvernement chinois le sait. Il a tout fait pour.

Si demain le gouvernement chinois ne veut plus d’Apple, c’est la faillite de l’entreprise à cause de sa dépendance. Dans ce genre de considération disproportionnée qui peut décider du destin de la capitalisation boursière la plus importante au monde, il n’y a de place ni pour le désordre ni pour le refus de collaborer. Encore moins avec un gouvernement totalitaire.

D’autant que la chine a beaucoup moins besoin des américains aujourd’hui qu’hier maintenant qu’ils maîtrisent a coup d’espionnage industriel les procédés et technologies de pointe.

avatar Dimemas | 

Je risque d’avoir besoin de popcorn aussi !
D’ailleurs je voudrais tellement en manger que je ne pourrai pas parler

avatar Dimemas | 

Donc elle doit fermer sa gueule sur les conditions de vie de leurs employés ??

Beau geste !
Encore un occidental heureux derrière son écran avec son confort qui vient jouer les moralisateurs et dire « oh j’ai rien vu, je ne sais pas, moi je gère ma boîte après tout »

Mais alors !
Pourquoi Apple n’est pas rester en russie dans ce cas !
Pourquoi parler autant de confidentialité, de sécurité et pointer du doigt FB, Google etc

avatar Fabeme | 

@Dimemas
Apple n’est pas restée en Russie parce que les USA ont proclamé un embargo comme ils savent si bien les faire quand ils ne sont pas contents…

avatar Dimemas | 

j'ai hate de voir l'Amérique faire un vrai embargo sur la chine (Trump n'était pas si loin en plus !)

avatar occam | 

La situation d'Apple en Chine ?
Extrêmement profitable. Immensément profitable.
Et c’est la seule chose qui compte pour Apple.

Mais là n’est pas la question. Plutôt : qu’adviendra-t-il le jour où cette situation, toute profitable qu’elle soit, deviendra également intenable ?
Apple déteste être acculé à des choix cornéliens ; mais l’histoire se venge, parfois cruellement, des tergiversations.

avatar raoolito | 

On devrait revenir à la période que meme De gaulle a dénoncé : ignorer la chine, aucune relation commerciale ou politique ( ben oui nos mains doivent rester propre)
D'ailleurs on est en train de le faire avec la russie, ok, quid de l'inde? Vous trouvez que le premier ministre se conduit comment? Quand à l'Afrique , idem pour chaque dictature etc...
Oublions la coupe du monde au qatar dans la foulée et..

Vous avez pas un peu l'impression que ca ne ferait que mettre au grand jour le "les occidentaux pensent que c'est leur planète et vivent dans leur bulle" ?
On a l'argent, c'est indéniable mais ils sont aussi le monde et regardez la russie, elle n'a pas de soucis commerciaux pour vendre son pétrole ou son gaz ( elle a des soucis de pipeline oui) ou ses matières premières, ca se fait en rouble c'est tout. C'est pas pour critiquer les sanctions, c'est pour rappeler que business et réal politique font la réalité des relations dans ce monde. Nous pouvons le déplorer, mais nous n'en sommes qu'une petite minorité.

avatar occam | 

@raoolito

> « …ignorer la chine, aucune relation commerciale ou politique ( ben oui nos mains doivent rester propre)… »

Personne de sensé ne préconise ignorer la Chine, encore moins rompre les relations avec elle. Et il ne s’agit nullement de mains propres ou sales.

Lee Kan Yew, qui connaissait la Chine aussi bien que l’Occident, faisait une analyse nuancée : le conflit global n’est pas nécessairement entre les démocraties libérales et les autres régimes ; sinon, 1/5 du monde affronterait les autres 4/5. La faille se situe selon Lee Kuan Yew entre, d’un côté, les « états de droit », plus les régimes — même autoritaires — qui concourent à un ordre mondial régi par le droit et les règles communément agrées, et de l’autre côtéles régimes bâtis sur l’arbitraire, la force brute et la quête de l’hégémonie de l’autre. Lee en savait quelque chose : un état comme Singapour ne saurait survivre sans « rules-based order », à l’intérieur comme à l’extérieur.

Le régime de Xi Jinping a mis fin aux décennies de semi-adhésion de la Chine au « rules-based order » : par l’arbitraire et le despotisme à l’intérieur, par la quête affichée d’hégémonie sur le plan international.
Arrêter enfin de subventionner un tel régime, arrêter d’armer un adversaire qui se mue chaque jour davantage en ennemi, cela est une simple une question de survie. Pas seulement pour nous, mais davantage encore pour les pays voisins de la Chine, les premiers en ligne de mire. Pénaliser les politiques d’agression unilatérale, primer les politiques d’équilibre entre antagonistes, cela tient de la Realpolitik.

avatar victoireviclaux | 

Je pense que quand tu es une grosse entreprise, c'est difficile de faire la part des choses, surtout quand tu as des actionnaires gourmands, mais parfois il faut prendre son courage à deux mains...
La Chine fait la même chose, si ce n'est bien pire avec les entreprises occidentales (et pourtant on ne dit presque rien, même si l'Europe commence doucement à mettre le ola, mais business is business comme d'habitude dans ce monde).

avatar raoolito | 

@victoireviclaux

"mais parfois il faut prendre son courage à deux mains..."

Arreter de produire et de vendre en chine?
On est d'accord que pour le premier ca prendra du temps et pour le second c'est simplement se couper du second marché mondial. Et comme dit plus haut, ca sera juste remplacé par des boites locales

avatar cecemf | 

C’est pas une question de choix c’est une question de loi et Apple doit appliqué les lois comme dans chaque pays qu’ils opèrent. Ça vos pas un article pour bourré dire ce qui est logique. Apple et autre companies ont pas le choix que de ce plier à la loi locale.

avatar Hazuka | 

D’ailleurs, depuis plusieurs années, Apple délocalise de plus en plus leur unité de production en grande majorité à Taïwan et au Vietnam. Je pense que c’est à cause de ces restrictions dues à ce pays que Apple commence vraiment en avoir ras-le-bol et essaye de délocaliser.

avatar Moonwalker | 

Apple peut raconter ce qu'elle veut, elle a basculé du côté obscur en soutenant la répression des manifestations à Hongkong. Ce jour-là, elle est allé bien au-delà de la "loi".

avatar DahuLArthropode | 

L’intérêt d’un sondage d’opinion, c’est d’en faire l’analyse ensuite. De comprendre, par exemple, ce qui oriente le public, les conséquences que ça peut avoir, etc. Tel quel, c’est sans grand intérêt. MacGe, vous nous devez un article, un vrai.
Ensuite, un bon sondage demande beaucoup de soin dans la formulation des questions. Pour celui-ci comme pour les autres, je trouve qu’on n’y est pas. Par exemple:

-Apple n'a pas d'autre choix que de respecter les lois

-Derrière les beaux discours, Apple fait du business de manière cynique

-Apple joue avec le feu depuis trop longtemps avec la Chine

-Apple doit tout mettre en œuvre pour quitter la Chine

Rien n’empêche de penser les quatre en même temps! C’est d’ailleurs mon cas! (En enlevant « de manière cynique » puisque le mot signifie Qui exprime ouvertement et sans ménagement des sentiments, des opinions qui choquent le sentiment moral ou les idées reçues, souvent avec une intention de provocation
© Le Petit Robert 2022)

Bref: vous pourriez faire des sondages, mais ça, ça fait plus penser à un équivalent geek des tests de Marie-Claire.

avatar koko256 | 

@DahuLArthropode

Un sondage c'est sur un échantillon représentatif aussi... Ici c'est juste un sondage pour s'amuser. Il ne faut pas trop se prendre au sérieux.

avatar DahuLArthropode | 

@koko256

Je ne me prends pas au sérieux: j’étais prends MacGe au sérieux. En général. Si c’est pour être amusant, c’est raté aussi.

avatar koko256 | 

@DahuLArthropode

Désolé, typo. Je voulais écrire "Il ne faut pas trop LE prendre au sérieux.". En ce moment MacG souhaite partager du Apple Bashing. C'est probablement dur pour les fans de la marque.

avatar DahuLArthropode | 

@koko256

Apple bashing, tu y va un peu fort. Ils tentent. Me semble-t-il, de maintenir une forme d’équilibre, d’avoir une forme d’objectivité journalistique. Je trouve ça bien dans ce métier, même si c’est plus ou moins réussi selon le journaliste — il y en a qu’on voit venir de loin avec leurs « colères » montées en neige pour pas grand-chose.
En l’occurrence, je peux à la fois être fan de la marque et cocher toutes les cases du sondage. Je trouve que c’est un article paresseux, et je pensais devoir le dire pour un magazine sur j’apprécie (et auquel j’ai renouvelé mon abonnement), à un journaliste que j’apprécie, et dont je pense qu’il pourrait faire un travail plus fructueux et plus rigoureux.

avatar applefa | 

Qu’une entreprise étrangère se plie aux exigeances d’un état me semble être la moindre des choses, même si cet état est une dictature communiste qui massacre son peuple. Sinon Apple peut toujours aller voir ailleurs. Par contre, si Apple choisi de suivre les contraintes du gouvernement chinois alors qu’elle arrête avec sa propagande woke donneuse de leçons. On vit quand même une époque formidable où les grands groupes peuvent jouer les moralisateurs alors sans jamais suivre leur propres leçons

avatar ech1965 | 

Nul est au dessus des lois... même si elles sont "connes" et même si "Nul" n'est pas d'accord avec.

Si Apple ne respecte pas les lois en Chine, pourquoi Appel les respecterait en Europe ( GDPR/ 2 ans de garantie/ Processus de transfert des données aux autorités ?)

Qui sommes nous pour exiger du reste de monde qui'il embrasse nos "valeurs" qui sous-tendent nos lois ?

avatar misterbrown | 

Je n’ai pas vu la case:

☑️ On s’en fout.

avatar onclebobby | 

Vous voulez vendre en Europe? Obligation d'y implanter une usine + 50% de la production en sortant doit obligatoirement alimenter le marché européen! Pourquoi devrions nous être les dindons de la farce de la mondialisation? Qui sont les principales puissances mondiales? Des puissances industrielles, vive mitterand et ma désindustrialisation de la france!

avatar occam | 

Eh bien, ça n’aura pas tardé :
https://www.wsj.com/articles/apple-china-factory-protests-foxconn-manufacturing-production-supply-chain-11670023099

Dans un long read si parfaitement attentionné qu’il pourrait passer pour de la pub, le WSJ détaille comment Apple entend s’y prendre pour se dégager de la production en Chine, « même si ses sous-traitants sont basés en Chine ».

TL;DR : « how to paint yourself into a corner ».
Expression que, par ailleurs, la censure de Xi Jinping cherche assidument à bloquer et à effacer de tout échange en Chine. (Pas si simple, car cela implique de tracer toute allusion à un coin ou à un angle.)

____
Extrait du WSJ :
« Coming after a year of events that weakened China’s status as a stable manufacturing center, the upheaval means Apple no longer feels comfortable having so much of its business tied up in one place, according to analysts and people in the Apple supply chain.

“In the past, people didn’t pay attention to concentration risks,” said Alan Yeung, a former U.S. executive for Foxconn. “Free trade was the norm and things were very predictable. Now we’ve entered a new world.”

One response, say the people involved in Apple’s supply chain, is to draw from a bigger pool of assemblers—even if those companies are themselves based in China. Two Chinese companies that are in line to get more Apple business, they say, are Luxshare Precision Industry Co. and Wingtech Technology Co. »

avatar occam | 

Encore deux extraits juteux du WSJ :

• « The risk of too much concentration in China has long been known to Apple executives, yet for years they did little to lessen it. China supplied a literate and diligent workforce, political stability and a huge local market for Apple’s products. »

• « China’s Covid-19 policy “has been an absolute gut punch to Apple’s supply chain,” said Wedbush Securities analyst Daniel Ives. “This last month in China has been the straw that broke the camel’s back for Apple in China.” »

La question n’est donc pas celle de savoir comment les lectrices et lecteurs de MacG jugent la situation d’Apple en Chine — opinion sans conséquence — mais comment les acteurs et les marchés impliqués la jugent. Probablement, en toile de fond, Apple aussi ; sans quoi le WSJ n’aurait pas publié un tel article. Et c’est là que ça devient intéressant.

avatar debione | 

@occam:
"— opinion sans conséquence —"
Ce n'est jamais "sans conséquence", cela revient à prétendre que quelque chose de non-nul n'existe pas. Et tout commence toujours par une divergence d'opinion que l'on pourrait qualifier de "sans conséquence". L'histoire et ses bouleversement est faite de cela... Trois clampins qui ont une opinions divergente que l'establishment juge "sans conséquence".

avatar occam | 

@debione

> « Ce n'est jamais "sans conséquence", cela revient à prétendre que quelque chose de non-nul n'existe pas. »

Srsly ?
Vous me cherchez, là. 🧐 Bon, pendant que je fais cuire ma soupe (Badische Kartoffelsuppe en croûte), je vais tâcher de vous répondre.
L’argument ontologique n’est pas valable : pas plus que pour dieu, postuler l’existence d’une chose n’implique de conséquence autre que le constat du fait. Ça, Gaunilon, Aquin et Kant l’ont chacun démontré. D’éventuelles conséquences ne résultent pas des qualia de la chose, mais d’opérateurs dont elle serait le sujet ou l’objet.

Pratiquement, même si l’audience de MacG était 1000x plus importante qu’elle ne l’est — ce que je souhaite néanmoins à sa rédaction — elle n’atteindrait pas une masse critique suffisante pour faire bouger qui ou quoi que ce soit. À supposer qu’elle soit unie, décidée, organisée — prémisses hypothétiques qui feraient doucement rigoler tout observateur serein de ce fil comme des autres.

Maintenant, assemblez 1 million de gens massés et prêts à tout — parce qu’ils en ont assez — sur la place Tiananmen : la donne change, radicalement. « Trois clampins » sur Tiananmen : je ne crois pas, non. Trois clampins devant 1, Infinite Loop, pas davantage.

Bien que je ne sois pas marxiste-léniniste pour un clou, je constate la validité empirique de la formule du camarade Vladimir Ilitch : une situation révolutionnaire se développe quand en haut, on ne peut plus, et qu’en bas, on ne veut plus. Il faut que les deux conditions soient réunies pour bouger les choses.
Et maintenant, veuillez m’excuser, la çoupe est pleine. Cuite.

avatar debione | 

@occam:
"Maintenant, assemblez 1 million de gens massés et prêts à tout — parce qu’ils en ont assez — sur la place Tiananmen : la donne change, radicalement. « Trois clampins » sur Tiananmen : je ne crois pas, non. Trois clampins devant 1, Infinite Loop, pas davantage."

Je fais un peu l'avocat du diable, mais d'un côté vous divisez à l'individu et de l'autre le multipliez jusqu'à 1 million. Parce que justement le 1 million part de trois clampins, 1 million c'est 333'333.3 fois 3 clampins, et que si vous appliquez votre sentence "— opinion sans conséquence —" vous devez l'appliquer partout, et pas seulement au champ lexique qui vous arrange.
Si l'opinion d'un individu (ou petite structure) est sans conséquences, alors l'opinion de chaque individu(ou petite structure) est sans conséquence. Ou alors, chaque opinion d'un individu à une conséquence, celle (à minima) de se lier à l'opinion consensuelle d'autre opinions tout autant individuelle. C'est comme cela que l'on crée 1 million de personnes sur la place Tienanmen, parce que chaque opinion a justement une conséquence.

avatar Bigdidou | 

Apple, de la peine en Chine avec la censure ?
C’est contradictoire, me dit la Comtesse qui assure qu’il faut plus que jamais passer la Chine de l’iPhone.

avatar XiliX | 

Bah Apple ne peut pas faire ce qu'il veut non plus dans l'UE

CONNEXION UTILISATEUR