OS X Yosemite DP7 améliore ses polices

Nicolas Furno |

Hier soir, en faisant le tour des nouveautés d’OS X Yosemite DP7, nous avions noté que le mode sombre améliorait la police des éléments dans la barre des menus. Nous n’avions pas noté que ce changement n’est pas réservé au mode sombre : Apple a modifié la police de la barre des menus, et le rendu est nettement différent avec la nouvelle version.

Mise à jour : Apple est revenu sur ce changement dans la DP8.

Un menu dans OS X Yosemite DP7 (gauche) et l’équivalent dans la DP6 (droite) — Cliquer pour agrandir

La différence est immédiatement visible, que vous ayez un écran Retina ou non. La police est plus fine, mais elle est aussi plus contrastée. Les lettres se distinguent mieux et cette nouvelle police est globalement plus lisible, du moins lorsqu’on est assez proche de l’écran. En s’éloignant, c’est un peu l’effet inverse, surtout si on active la transparence (désactivée sur la capture d’écran).

En entrant dans le détail et en zoomant au pixel près, on peut comprendre le changement. Avec la DP7, Apple a désactivé le subpixel-antialiasing (subpix-aa) pour la police utilisée dans la barre des menus. Cette technique était jusque-là utilisée pour cette police dans les précédentes bêtas d’OS X Yosemite, mais aussi dans les précédentes versions du système.

Yosemite DP6 en haut, DP7 en bas : à ce niveau de zoom, on voit nettement la différence de finesse, mais on ne voit pas encore forcément ce qui change. Cliquer pour agrandir

Pour comprendre de quoi il retourne, il faut penser à la conception des écrans LCD : on pourrait croire qu’ils sont composés de pixels carrés et uniformes capables de reproduire n’importe quelle couleur, mais c’est en fait plus compliqué que ça. Chaque pixel de nos écrans est composé de trois couleurs, posées verticalement côte à côte : le tiers de gauche est rouge, le tiers au centre est vert, le tiers de droite est bleu.

Quand on veut afficher une police sur ces pixels, deux solutions sont possibles. La plus simple consiste à prendre un pixel dans son ensemble et de l’activer en noir et en blanc. On a alors un rendu qui est loin d’être régulier, puisque les polices modernes ne sont pas composés qu’avec des cubes. Pour améliorer le rendu, il y a deux solutions : soit utiliser des pixels gris pour un résultat légèrement plus flou, mais qui apparaît net quand on regarde à distance (anti-aliasing), soit n’utiliser qu’une partie de chaque pixel pour s’approcher des formes originales de la police (subpix-aa).

Sur un fond qui représente des pixels physiques (chaque trio rouge, vert et bleu compose un seul pixel), une illustration du subpix-aa : sur la première image, chaque pixel est utilisé en totalité et on a un rendu haché. Sur la deuxième image, on utilise seulement une partie de chaque pixel, pour un rendu beaucoup plus précis.

Ce rapide point technique effectué (pour plus d’explications, cet article en anglais est très éclairant), revenons à nos polices. Avec la DP7 d’OS X Yosemite, Apple a finalement désactivé le subpixel-aa dans le menu, au profit d’un rendu plus simple, avec uniquement du noir et des niveaux de gris. Notons d’emblée que cela pourrait encore changer lors des prochaines mises à jour, d’autant qu’Apple a fait des choix inverses ailleurs. Ainsi, dans le Finder, le subpixel-aa a été généralisé. Il n’était pas présent, par exemple, dans la vue en colonne du gestionnaire de fichiers, mais c’est désormais le cas.

En zoomant encore un petit peu plus, on commence à distinguer chaque pixel et la différence saute aux yeux : avec la DP6 (en haut), chaque lettre est composée de pixels noirs et de pixels colorés autour qui « grossissent » visuellement la lettre. Avec la DP7, seul le noir reste : les lettres semblent ainsi plus fines. Cliquer pour agrandir

Pourquoi ces choix ? On peut émettre plusieurs hypothèses.

Avec les écrans Retina, la technique des sous-pixels colorés n’est plus nécessaire, puisqu’il y a beaucoup plus de pixels. On peut ainsi obtenir un excellent rendu en n’utilisant que des pixels entiers : la différence est flagrante quand on compare le même texte issu de la barre des menus sur un écran Retina (dessus) et sur un écran standard (dessous). Alors qu’il faut le fichier original pour vraiment voir la différence dans le premier cas, la différence est visible immédiatement sur un écran standard.

Même comparaison que précédemment, mais sur un écran standard. Au même niveau de zoom, les pixels sont plus gros et les changements sont plus visibles. Cliquer pour agrandir

Les écrans Retina se généralisant, Apple va peut-être progressivement abandonner la subpix-aa. Il faut dire que cette technique n’a pas que des avantages : elle est plus complexe à mettre en place et nécessite plus de travail de la part des API graphiques. C’est tout particulièrement le cas quand le fond, derrière chaque lettre, n’est pas connu, comme c’est le cas avec OS X Yosemite. La transparence implique que le système doit calculer en temps réel le rendu des polices pour l’adapter en fonction du fond.

En désactivant cette fonction dans la barre des menus, Apple simplifie OS X, tout en offrant un meilleur rendu sur un écran Retina. Ailleurs, on imagine qu’Apple conserve le subpix-aa parce que c’est mieux avec, que sans. C’est un pis-aller, qui se remarque dans la DP7 : les barres latérales qui sont désormais transparentes adoptent cette technique, mais selon la couleur de fond, elle conduit parfois à un rendu plus mauvais.

Le subpix-aa n’est pas toujours parfait : selon votre fond d’écran, vous aurez un résultat net (fond clair, à gauche) ou assez flou (fond foncé, à droite).

On voit qu’Apple continue de travailler sur ces fonctions toutefois. Ainsi, dans la barre des menus, le texte est rendu sans toucher aux sous-pixels, sauf dans un cas : au niveau de la barre de sélection, le texte passe en blanc et il est légèrement plus gras, parce que la police est à nouveau dessinée en utilisant le subpix-aa.

La police est affinée partout dans la barre des menus… sauf sous les éléments survolés. Dans ce cas, le fond devient plus foncé et la police est rendue comme avant, en utilisant le subpix-aa.Cliquer pour agrandir

Les choses sont beaucoup plus simples avec iOS : le subpix-aa n’existe pas du tout avec le système mobile d’Apple, toutes les polices sont toujours rendues en utilisant des pixels entiers. Cela simplifie beaucoup de choses qui seraient impossibles autrement, et notamment la possibilité de tourner l’écran à 90°, quand on passe en mode paysage. Les pixels, eux, ne s’orientent pas différemment et le rendu serait impossible, du moins en adoptant la méthode actuelle.

Source
Merci Raphael Sebbe pour ses éclairages précieux
avatar nono68200 | 

Vivement un iMac retina ou 4K histoire de profiter des avantages d'une telle résolution !

avatar DarkSide | 

A corriger : "le tiers de bleu est droite"

avatar joneskind | 

Merci pour cette analyse technique ! C'est toujours intéressant de comprendre et observer ce souci du détail chez Apple !

avatar TimeMachine | 

Surpris.

Sur mon Mac Mini relié à un simple écran HDMI (non rétina).. j'ai plutôt eu l'impression contraire hier soir... Que la finesse du début avait tristement disparu dans la barre des menus (y compris pour le signal Airport qui est redevenu aussi épais quand dans Mavericks).

A checker, donc.

avatar peterjohnsoan | 

Si je dis que je trouve celui d'avant plus net, je suis tout seul ?

avatar vince29 | 

non

avatar Nesus | 

@peterjohnsoan :
Il ne faut pas confondre lisible et net.

avatar Finouche | 

C'est heureux car le rendu était vraiment catastrophique, même sur écran Retina.
C'est aussi dû à la police, bien moins lisible que la Lucida Grande à mon avis.
Le gris typographique s'en trouve grandement amélioré.
Je n'ai pas encore testé la DP7, du coup, cette amélioration donne envie de s'y remettre. :)

avatar Tchobilout23 | 

Bel article bien expliqué.. Merci

avatar Giru | 

Chouette article.

avatar readrom | 

Très bon article. Merci pour ces explications.

avatar Domsware | 

Merci pour cet article intéressant !

avatar mfam | 

DarkSide03/09/14 07:00
A corriger : "le tiers de bleu est droite"

Le contraire : RVB

avatar lasert | 

J'ai vérifié chez moi sur écran "standard", et je remarque que la police de la barre de menu utilise le anti-aliasing, mais juste sur la barre de menu. Ailleurs, dans les menus de la barre de menu, c'est du subpix-aa.

avatar imonamac | 

Déjà quelle hérésie d'utiliser de l'Helvetica pour un affichage écran.
Cette police n'a pas du tout été faites pour cela. Certe très jolie et lisible pour du print, elle l'est moins pour écran.
Il existe pléthore de polices modernes et jolies créées en pensant écran comme le Myriad par exemple (déjà utilisée d'ailleurs par Apple sur leur site et leur print).

avatar Nicolas R. | 

Un (trop rare) article très instructif ! Chapeau l'auteur !

avatar Tahoooe | 

Je confirme, excellent article ! Ça met les choses au clair, merci beaucoup.

avatar f-factor | 

Autant la théorie est très instructive, autant, comme le dit très bien imonamac,
utiliser cette police papier sur un écran est vraiment inadapté.

Ne travaillant essentiellement que sur un "vieux" (!) macbook de 2012 non retina, et au travail sur des iMacs (par définition non retina), ces polices sont totalement inadaptées :
peu visibles (car peu contrastées), peu lisibles (car trop fines).

Bref...c'est peut-être bon pour un retina (en justifiant une résolution écran proche des définitions papier à 300dpi...et encore) mais pour les autres c'est plutôt fatiguant pour les yeux....

et je pèse mes mots ;-)

avatar BeePotato | 

Transparence partout, suppression de l'antialiasing avec sous-pixels… plus ça va, plus on a l'impression d'un retour à la version 10.0. :-)

avatar Applesoft | 

Article intéressant : merci !

avatar caissonbulle | 

Merci pour l'article...
Revenir au Lucida Grande après avoir tâté de l'Helvetica me semble maintenant très, très difficile pour ma part. Pour ceux que cela intéresse, DeviantArt propose un set de typo système, dont l'Helvetica, pour Mavericks :
http://aaronolive.deviantart.com/art/Menu-bar-Icons-OS-X-Mavericks-10-9-...
;-)

avatar Mr Eddy (non vérifié) | 

Pour faire dans l'originalité merci pour cet article passionnant. C'est toujours agréable de voir à quel point Apple a le souci du détail.
Et au-delà, c'est super intéressant de comprendre "comment ça marche" et d'en savoir plus sur le sujet. Ne serait-ce que pour un site/blog perso, ces réflexions sur la lisibilité sont vraiment importantes.

Et tout ça me laisse à penser qu'Apple ca de plus en plus tenir compte des écrans Retina sur son OS. On peut donc légitimement espérer voir arriver le Retina sur les iMac.

@caissonbulle :
DeviantArt ne propose rien. Aaron Olive par contre lui oui... Rendons à César.. :)

avatar caissonbulle | 

Oui, tu as parfaitement raison. Mea culpa.

avatar EricdeB | 

Je trouve fort dommage qu'Apple n'ait pas commandé une police maison pour le coup. L'Helvetica est tout sauf un modèle de lisibilité. Ça aurait donné à leur OS une vraie identité (plus commun que l'Helvetica tu meurs) et la lisibilité aurait été réellement meilleure. Les US ne manquent pas de créateurs de caractères doués…

avatar BeePotato | 

@ EricdeB : « Je trouve fort dommage qu'Apple n'ait pas commandé une police maison pour le coup. […] Ça aurait donné à leur OS une vraie identité »

Et oui, il est loin le temps des Chicago et Espy Sans…

Pages

CONNEXION UTILISATEUR