Où l'on reparle de 10.4.7

Christophe Laporte |
On en sait un peu plus sur la première préversion de Mac OS X 10.4.7 dont nous vous parlions en fin de semaine dernière. Cette version corrigerait déjà une soixantaine de problèmes présents dans la version actuelle de Tiger. Apple aurait d'ores et déjà apporté un certain nombre de petits changements à Mail, Safari, iChat et les services de synchronisation. Cette préversion, qui est plutôt stable selon le site de rumeurs, apportera quelques améliorations qui profiteront aux utilisateurs d'Aperture.

avatar Anonyme (non vérifié) | 
Hum 10.4.7 ... à cette vitesse là on sera à rapidement à 10.4.9 ! Quand est ce que leopard est censé sortir ? Mais bon d'un autre coté, apple améliore en permanence son système et ça c'est bien, puisque cela ne se limite pas à réparer des bug et combler des failles, hein billou
avatar Anonyme (non vérifié) | 
10.4.10 n'est-il pas égal à 10.4.1 ? 2Bad
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Ou 10.4.A ?
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Les numéros de version se font bien avec 10.4.9 ; 10.4.10 ; 10.4.11 ; et ainsi de suite. Ne cherchez pas d'égalité, ou de raisonnement mathématique. On compte +1 à chauqe fois, c'est tout...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Euh, oui, je pense comme Benlop. @ lolo87000 après X.4.x, il y aura bien X.5, mais ce sera payant et on en profitera pour changer de nom: Tiger deviendra Leopard!
avatar Anonyme (non vérifié) | 
depuis quand en maths on a plusieurs virgules dans le même nombre ? :D Pas de problème c'est bien un . (prononcez point pour ceux qui ontd es problèmes de vision)
avatar Anonyme (non vérifié) | 
En meme temps Apple est une societe californienne et en Californie, on utilise le point pour les nombres decimaux. La virgule est utilisee pour separer les miliers (et desole pour l'absence d'accents).
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Un exemple parlant était MySQL en version 3, avec par exemple MySQL 3.43.56 (euh je ne sais pas si celle-là à existé vraiment mais le principe est là). Eh oui, après 9, il y a 10 ! Dingue ça ! Le premier nombre est la version, le 2e la sous-version, le 3e la sous-sous-version…Mais tout ça ce n'est qu'une convention comme une autre, on voit bien par exemple qu'Apple avec les dévellopeurs parlent de build (8I1119 pour 10.4.6)… d'autres préfèrent les années pour identifier leurs produits… bref un beau bordel tout ça !
avatar Anonyme (non vérifié) | 
histoire d'insister après les 5 autres explications, parce que régulièrement des gens imaginent que ce sont des nombres décimaux, forum après forum : ce n'est pas un nombre décimal c'est : X.Y.Z = version Z de la version Y de la version X du programme Z ou X peut aller de 1 à 2354363milliards de milliards. on peut même faire 13.3567.23523.14634.6346bR14.567 , le développeur fait ce qu'il veut , il est libre, youpiiii exemple : X11, le moteur graphique de linux, c'est la 11 version du protocole X. le logiciel qui met en place ce protocole est X11R7.0. 7eme "release" (sortie), révision 0 de la 11eme version de X www.x.org de même, oui c'est le "." qui sépare la décimale en américain mais apple n'utilise PAS un nombre décimal ici et même en français on numérote les logiciels avec le . ce n'est pas le programme safari 3,14569 mysql est en version 5.21 quand même: ) et linux on a eu droit à des 2.6.13rc2
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Salut, Pour continuer l'explication des N° de versions, en informatique (contrairement au Marketing), les N° de versions sont, en général, à 4 positions : a.b.c.d -> chaque position allant de 0 à l'infini, mais revient à 0 quand la position précédente augmente de 1. Chez Apple, on est à 3 positions (la quatrième est peut être utilisée seulement en interne). a : représente un changement majeur impliquant souvent un changement d'API (comme le passage d'OS 9 à Unix par exemple : donc de 9 à 10) b : A partir de ce niveau, il ne peut y avoir de changement au niveau de l'API. Ce niveau représente une (des) addition(s) majeure(s) (ex. la migration de Panther à Tiger a apporté une série d'addition) c : représente des corrections significatives ou des ajouts de fonctionalités mineures d : représente un (des) correction(s) mineure(s), ce qu'on appèle aussi dans le jargon des "Point Patch". On pourrait par exemple retrouver 1 chiffre pour chaque patch apporté, c'est le chiffre qui augmente le plus rapidement. Certains développeurs ne remettent pas nécéssairement le dernier chiffre (d) à 0 à chaque nouvelle release du niveau c pour suivre les corrections de bugs. Tout cela dépend aussi du soft de suivi de versions utilisé !!! En espérant en avoir illuminé quelques uns ! ++ Ritchie
avatar Anonyme (non vérifié) | 
0.75 ---- 0.99 ---- 1.0 !
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Là c'est un autr problème : les versions béta !! Sinon, allez voir la version de Power Save Mac dans la news "Gestion avancée de l’énergie" ...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
N'oublions pas les chiffres impairs qui désignent des branches "développeur" et les chiffres pairs des branches stables: noyau de la famille 2.4.xx est toujours maintenu en branche stable et utilisé pour la compatibilité;<br /> le noyau 2.5.xx a été le noyau de développement (impair) qui a donné 2.4.6 (stable); le noyau 2.6.17-RC6 stable, le noyau 2.5 est oublié et le noyau développement sera 2.7.xx ...

CONNEXION UTILISATEUR