Vie privée : l’EFF épingle Apple et salue Twitter

Anthony Nelzin-Santos |

L’Electronic Frontier Foundation (EFF) s'intéresse une nouvelle fois aux politiques des acteurs du web face aux demandes de communication de données privées que les agences gouvernementales, autorités administratives et tribunaux pourraient formuler. Et une nouvelle fois, Apple, Amazon et Yahoo! sont épinglées, alors que Google, Dropbox ou Twitter sont saluées.





L’enquête de l’EFF porte sur tous les documents publiés par les sociétés étudiées (conditions d’utilisation, éventuels rapports…) ainsi que leur éventuelle participation à des actions en justice ou de mouvements de lobbying. Les sociétés sont ensuite contactées pour vérifier les données, puis évaluées selon six critères :




  • exigent-elles un mandat avant de communiquer des données privées ?

  • préviennent-elles les utilisateurs des demandes de communication de données ?

  • publient-elles un rapport synthétique sur ces demandes ?

  • expliquent-elles leur conduite face à de telles demandes ?

  • se sont-elles engagées en justice pour défendre des utilisateurs face à de telles demandes ?

  • militent-elles pour une réforme des lois régulant la vie privée avec la Digital Due Process Coalition ?



Seules deux sociétés font un sans-faute : le réseau social Twitter et le FAI Sonic.net. Google ne transmet pas les requêtes aux utilisateurs et Dropbox n’a jamais eu l’occasion d’aller en justice, mais ce sont les seuls défauts de ces deux sociétés en la matière.



À l’autre bout du classement, Amazon, Apple et Yahoo! font partie des rares sociétés qui ne s'expriment pas sur le sujet — or EFF prend d'abord en compte la communication. Yahoo! et Amazon se sont néanmoins distinguées en s’engageant en justice aux côtés de certains de leurs utilisateurs, et Apple comme Amazon militent pour une rénovation de l’Electronic Communications Privacy Act, la loi de 1986 qui régit l’accès des agences gouvernementales, autorités administratives et tribunaux aux communications électroniques.


Tags
avatar Orus | 
Prenez ça ou je pense tous les naïfs qui critiquent Google ! Ça fait mal hein ? Mal d'apprendre qu'Apple nous roule dans la farine. Vous allez voir que certains bouffons vont oser critiquer l'EFF; cela sera le comble de la bêtise crasse comme le dénommé 'wolf' ci-dessus.
avatar lmouillart | 
@wolf pas du tout ce dont tu parle c'est la fsf et cela serait plutôt avec du "papier libre". L'EFF défend plutôt la liberté d'expression, d'où le classement des sociétés de traitement d'information et de la protection de leurs utilisateurs.
avatar guilhemP | 
@Orus : Ces résultats montrent que Google communique sur le fait qu'ils utilisent des données privée et comment ils les utilisent pas sur le fait qu'ils n'en utilisent pas. Apple ne communique pas la dessus, ça veut pas dire qu'ils en utilisent plus ou moins que d'autres sociétés. A+
avatar misc | 
@Immacule Tout ce qu'ils peuvent revendre au marqueteurs et autres entreprises du monde entier, c'est a dire tout ce qui passe par chez eux, recherches, track sur d'autres sites, correspondances, etc. Mais je pense que tu sait très bien quelles donnes passe par chez eux, et qu'ils les revendent, alors je ne comprends pas le sens de ta question, de plus que tu sonne méprisant.
avatar Eaglelouk (non vérifié) | 
Lawl, on sait tous ce que Google fait de nos données... Ce classement est juste stupide
avatar patrick86 | 
Ce classement est aussi vide de sens que celui de GreenPeace sur le respect de l'environnement par les entreprises informatiques. Dans les deux cas, c'est la communication qui est d'abord prise en compte, et non les faits réels. C'est comme s'il suffisait de dire "je sais conduire", pour obtenir son permis.
avatar lmouillart | 
@misc Je n'ai pas tellement compris non plus quelles données tu pense que Google vends aux entreprises. Je pense que tu n'as pas compris le fonctionnement de leurs outils. Les seuls fuites d'information de chez Google que j'ai en tête sont soit des consultations par des salariés Google peut scrupuleux (un cas à été rendu publique), soit est due à des piratages. Le reste utilise les api / protocole mis en place par Google : consultation de mails, chat, vidéo ... mais elles sont à l'initiative de l'utilisateur qui effectivement doit s'assurer de la bonne confidentialité de ces outils tiers.
avatar misc | 
@lmouillart "Je pense que tu n'as pas compris le fonctionnement de leurs outils" Est ce une sorte d'obligation internet d'être hautain au possible? Que Google ne vende pas de données brutes, n'empêche son activité lucrative principale repose sur l'exploitation d'informations personnelles par la vente de pub profilée. Autre point est que Google agrée a priori beaucoup plus d'information qu'Apple, et sont doués en la matière. Contrairement a Apple qui ne peut trouver un morceau sur l'iTunes store s'il est mal orthographié d'une lettre. Mais c'est peut être hors sujet de toutes manières, la liste de l'EFF étant sur les demandes par l'état. C'est autre chose que le sujet général de "respect de la vie privée"..
avatar Freephone | 
Dés que l'on pointe Apple les fan boys ou chiensde garde s'excite comme des tarés
avatar lmouillart | 
@misc l'affichage d'information contextuelle en fonction de contenu et la revente de correspondance privé n'a pas grand chose à voir. Mes informations privées, le sont et doivent le rester. Le modèle de rémunération de la prestation du service derrière ne présuppose à priori pas la garantie de non revente d'informations : il suffit pour s'en convaincre de voir le nombre de spam ciblé que je reçois sur une boite mail dédié aux achats sur des grands nom de la distribution ou des télécoms. Ce que je retiens c'est qu'Apple par exemple collecte des données : emails, rdv, produits achetés, etc ... et à du mal à les garder, et que Google procède aux mêmes collectes, les exploitent suivant tes dires avec bien plus de pertinence et sait les garder pour elle (et encore on ne parle pas de la sous traitance de traitement d'information à laquelle Apple à souvent affaire).
avatar Immacule | 
@misc Ton intervention est donc un tissu de presomptions. Google ne vend pas d'informations nominatives, et ils n'auraient aucun interet a le faire. Quid d'Apple ? On ne sait pas, tout ce que l'on sait, c'est qu'Apple se fait un ble monstre avec la pub sous IOS ...
avatar Mithrandir | 
@Immacule : Il faudrait voir à ne pas inverser la réalité. Google a une quasi situation de monopole sur la pub sur internet.
avatar Mithrandir | 
Eric Schmidt : "If you have something that you don't want anyone to know, maybe you shouldn't be doing it in the first time". Quand c'est Google, tout est justifié n'est ce pas ?
avatar misc | 
@Imouillart Soit. Il n'empêche que l'omniprésence de Google n'inquiète niveau vie privée, mais c'est HS dans ce cas ci. Et l'incompétence d'Apple dans la recherche ne l'excuse pas de partager trop facilement avec les états. @imaculle Apple se fait plus de revenus de pub que Google? Et tu parle de tissus de suppositions?
avatar lmouillart | 
@mithrandir il y largement plus d'un millard de micro et caméra dans la main de la quasi totalité des citoyens des pays industrialisé. Le problème vient moins des big four (en gros les 500M+) de l'internet Microsoft, Google, Facebook, Apple qui concentre les attentions des autorités, que des petites startup qui récoltent masse d'information et qui meurent sauf que l'on sache bien ce qu'il advient de ces informations. Pour reprendre les propos d'Eric Schmidt, la notion de vie privée est difficilement contrôlable et va devenir de plus en plus ingérable. A l'époque il savait très bien ce qu'il avait dans les labos et dans ceux des concurrent (a peu de choses près). C'est un discourt cynique, certes mais derrière tu as la quasi totalité des acteurs IT qui poussent face à des marchés de largement de plus de 1000 md€ ces concepts surannés sont bien peu de choses. Il suffit de mettre des smartphones dans les mains des ados pour anticiper le "désastre", l'évolution radicale à venir.
avatar Johnny B. Good | 
@Orus "Prenez ça ou je pense tous les naïfs qui critiquent Google ! Ça fait mal hein ? Mal d'apprendre qu'Apple nous roule dans la farine." Et beh. On dirait un gamin qui cherche à avoir sa petite victoire minable. En plus, c'est parfaitement hors sujet.
avatar Johnny B. Good | 
@Immacule "tout ce que l'on sait, c'est qu'Apple se fait un ble monstre avec la pub sous IOS" Euh au contraire. On sait qu'Apple ne se fait pas franchement de blé avec la pub sur iOS. Vu le grand succès d'iAd... De là à dire qu'Apple se fait un blé monstre puis d'accuser les autres de faire des suppositions, c'est assez cocasse.
avatar noAr | 
"Google ne transmet pas les requêtes aux utilisateurs (...) mais ce sont les seuls défauts de ces deux sociétés en la matière." Anecdotique.
avatar Mithrandir | 
Mouais, la note se base sur les déclarations de bonnes intentions. À ce petit jeu, Google est très bien noté... Ça ne veut pas dire grand chose...
avatar riick75 | 
Enorme déception. Je ne m'attendais pas à un respect scrupuleux de la vie privée, loin de là, mais là, too much. Donne envie de squeezer par principe. Comme disait l'autre: "la meilleure arme des gens de bien est l'inaction des gens de mal".. Il eut aurait été pas mal d'avoir Samsung aussi...
avatar misc | 
C'est bien ce rapport, mais ils n'indiquent pas combien de données sont vendues, endroit u il me semble Apple fait moins pire que d'autres. (n'étant pas leur coeur de métier, contrairement a Google par exemple)
avatar dumas75 | 
/.../Dropbox n’a jamais eu l’occasion d’aller en justice/.../ C'est un défaut ??? Ouarf elle est marrante celle là :-)
avatar Immacule | 
@misc : par "donnees", tu entends quoi ?
avatar alan63 | 
tout le monde chez Google allez hop mouhahahahah
avatar Francis Kuntz | 
Google salue, avec toutes les saloperies qu'ils ont fait y compris utiliser des failles de securite pour espionner l'utilisateur. Sans deconner. C'est qui le prochain laureat ? Path ?
avatar Elitius | 
Il me semble que Google publie des transparency reports très complets.. Non ?
avatar Elitius | 
Oups j'ai mal lu :/ commentaires à supprimer !
avatar Nesus | 
@riick75 : Il n'y a que des sociétés américaines donc Samsung ne peut pas en faire partie. C'est quand même beau de voir le co-champion de la violation de la vie privée (titre partagé avec Facebook) se voir décerné un prix sur la transparence de la communication ! L'ironie.
avatar Immacule | 
@nesus Tu peux developper sur Samsung ?
avatar Wolf | 
L'EFF, ce ne sont pas ceux qui veulent qu'on se torchent exclusivement avec du papier Open Source ?

CONNEXION UTILISATEUR