42 : Xavier Niel présente son école révolutionnaire

Nicolas Furno |
Les rumeurs avaient vu juste : Xavier Niel a présenté ce matin son nouveau projet, et ça n’a rien à voir avec avec Free ou Free Mobile. Le fondateur d’Iliad a présenté 42 qui est… une école d’informatique.

Une école, certes, mais pas une école comme les autres. Dans son édito, Xavier Niel qui devient président de 42 explique sa motivation et en même temps les raisons d’être de cette école. Selon lui, le système éducatif français partagé entre universités gratuites, mais inadaptées au monde du travail, et écoles privées de bonne qualité, mais élitistes, ne fonctionne plus. Il laisse passer trop de génies en informatique potentiels avec comme conséquence directe la difficulté à recruter les talents qui sont nécessaires à son entreprise, explique le patron de Free.



Contre ces critiques, « la révolution 42 » entend proposer un enseignement totalement gratuit, comme l’université, mais d’aussi bonne qualité que les écoles privées et surtout parfaitement adapté aux besoins du monde du travail. Le pari de l’école, c’est de parier uniquement sur les compétences de ses élèves, ni sur leurs moyens financiers, ni même sur leurs diplômes. Chaque année, mille étudiants bénéficieront de cet enseignement dans les locaux de l’école, située près de la porte de Clichy, au nord de Paris.

Pour s’inscrire, il n’y a qu’une seule condition : avoir entre 18 et 30 ans au moment de la rentrée (ou bien être en Terminale l’année précédente). Si c’est votre cas, vous pouvez dès maintenant vous inscrire sur le site officiel et votre admissibilité sera déterminée par une série de questions et de mini-jeux à compléter en ligne. Ces quarante-deux (évidemment) questions feront office de premier tri avant la "Piscine", terme du jargon des grandes écoles qui désigne en fait une immersion d’un mois au sein de 42. Au terme de ce mois qui ressemble un peu à une période d’essai, les 1000 élèves les plus prometteurs auront le droit de continuer la formation qui s’étale sur trois ans.



Les cours sont gratuits, mais cela ne veut pas dire que 42 sera une école au rabais. Bien au contraire, les moyens mis en œuvre par Xavier Niel et Nicolas Sadirac — directeur de l’école et fondateur de plusieurs grandes écoles d’informatique — sont impressionnants. Comme on peut en juger à ces premières images, les étudiants travailleront sur des iMac et sur des fauteuils vendus 650 € pièce aux États-Unis. Mieux, les locaux seront accessibles en permanence pour les étudiants, 7 j/7 et 24h/24, une manière d’inciter les projets personnels.

Sur le plan éducatif, le programme rassemble des enseignements assez classiques, mais l’école promet de mettre en avant les projets personnels et surtout d’effacer au maximum la hiérarchie entre professeurs et élèves. La pédagogie est dite « communautaire » et le site officiel parle d’« apprentissage peer-to-peer » : il n’y aura notamment aucun cours magistral, uniquement des projets. Les premiers étudiants devraient y voir un peu plus clair à la rentrée 2013…



Pour financer cette école que l’on imagine coûteuse, 42 recevra le soutien financier de donateurs et notamment d’employeurs qui peinent à recruter, comme Xavier Niel. Ce dernier financera d’ailleurs l’école (20 millions d'euros et 50 millions sur 10 ans), ce qui devrait suffire pour qu’elle fasse ses preuves.


avatar melvyn71 | 
@iKalimero : Donc cette école ne donne "que" des connaissance, une méthode de travail et de grande compétence ? Bon après ça doit tout de même faire bien je pense sur un cv ... Après reste à connaître les réel déboucher d'une telle école car cela m'intéresse particulièrement ..
avatar noooty | 
@jeckill13 : Je pense que c'est logique et normal... Enfin, tant que la clause est dans la limite comme beaucoup d'écoles...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
bon c est une trés bonne école de techniciens, mais pas une école d ingé. Ca va concurrencer des dut mais pas les grandes écoles. Je pense que c est bien pour combler les besoins des entreprises mais va limiter les possibilités d évolutions des élèves au bout de 5 ans de carrière. Après ça ne veut pas dire qu on ne peut pas évoluer, juste que cette école ne va pas nous y préparer, contrairement à une grande école.
avatar JeromeC | 
Si vous voulez un diplôme, allez dans une école d'ingénieur. Ici il n'est pas question de diplôme, mais de compétences. XN espérant que le seul fait de dire que l'on a fait l'école 42 suffira pour se faire embaucher. Parmi les choses dites par XL lors de la conférence, il faut aussi préciser que la formation dure de 3 à 5 ans, suivant l'étudiant. Il n'a en aucun cas été fait question d'une quelconque obligation de travailler pour Free ou autre investisseur en fin de formation. L'espoir de XN est que dans le lot, il y ai les futur Zuckerberg. Pas seulement des employés, mais aussi des futurs patrons qui embaucheront. Et arrêter avec ce débat sur l’université. L'idée maitresse de XN et de ses partenaires est que la France compte beaucoup de jeunes très doués en informatique, mais qui ne peuvent pas en faire leur métier, soit par manque de moyens, soit parce que pas capable d'avoir le BAC. Ces jeunes là ne peuvent pas prétendre à un diplôme. Pour tout ceux là, merci Monsieur Niel.
avatar os-app92 | 
Xavier Niel oublie aussi toutes les écoles publiques d'ingénieurs de type ENSI, Centrale, Telecom qui sortent aussi de très bons développeurs chaque année car dotés d'un très solide bagage scientifique et technique.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@os-app92 : je ne pense pas qu'il oublie les écoles d'ingénieur. C'est complémentaire je dirai. Le point auquel il répond est justement qu'on a pas forcément besoin d'un très grand diplôme pour avoir des compétences.
avatar C1rc3@0rc | 
" JeromeC [26/03/2013 16:09] Si vous voulez un diplôme, allez dans une école d'ingénieur. Ici il n'est pas question de diplôme, mais de compétences. XN espérant que le seul fait de dire que l'on a fait l'école 42 suffira pour se faire embaucher. Parmi les choses dites par XL lors de la conférence, il faut aussi préciser que la formation dure de 3 à 5 ans, suivant l'étudiant. Il n'a en aucun cas été fait question d'une quelconque obligation de travailler pour Free ou autre investisseur en fin de formation. L'espoir de XN est que dans le lot, il y ai les futur Zuckerberg. Pas seulement des employés, mais aussi des futurs patrons qui embaucheront. Et arrêter avec ce débat sur l’université. L'idée maitresse de XN et de ses partenaires est que la France compte beaucoup de jeunes très doués en informatique, mais qui ne peuvent pas en faire leur métier, soit par manque de moyens, soit parce que pas capable d'avoir le BAC. Ces jeunes là ne peuvent pas prétendre à un diplôme. Pour tout ceux là, merci Monsieur Niel. " Effectivement, nul diplôme d'état. C'est en fait un prealable pour rendre possible la reussite de ce type de projet. Les demarches et strategies pour obtenir le droit de delivrer un diplome d'etat releve du parcours du combattant et les contraintes liées vouent a toute idée novatrice dans le domaine. Niel rend en fait public et gratuite une boite de formation, comme en dispose certains gros groupes pour usage interne. D'ailleurs il base la motivation de la creation de 42 sur la difficulte pour Free a trouver des personnes ayant le profil requis, par Free mais aussi par d'autres entreprises. En fait, bien qu'il investisse lui meme, il mutualise ce type de centre de formation avec d'autres entreprises ayant les meme difficultes a trouver des candidats sur le marche. Par contre pour ce qui est de trouver le prochain Zuckerberg, c'est pas 42 qui va le former, 42 forme des informaticiens pas des specialistes du social engineering: pour ca y a les ecoles de commerce, sciences-po, ou les militaires
avatar tamanoir | 
Le problème c'est surtout que beaucoup d'ingénieurs, développeurs partent à l'étranger pour des sociétés étrangères ou les conditions sont souvent plus intéressante pour eux. En France sait former mais pas garder les cerveaux.
avatar jerome74 | 
@banane: J'ai l'impression que c'est une école qui veut sortir des carcans, au niveau du recrutement, mais probablement aussi au niveau de la formation! Son but semble être de permettre à des jeunes qui ont du talent mais qui n'ont pas forcément leur place dans les structures classiques (fac, IUT, école d'ingé) d'acquérir les compétences informatiques dont les entreprises ont besoin... Faut arrêter de se focaliser sur le niveau du diplôme, plutôt sur les compétences et la motivation!
avatar BeePotato | 
@ gloupsy : « Et puis quoi encore !? Je suis chercheur et je peux affirmer que l'université n'a pas grand-chose à voir avec la recherche. Les "enseignants-chercheurs" publient 1 article tous les 10 ans alors que pour les chercheurs la moyenne est de l'ordre de 1 par an. » Tiens ? Un haineux… Je ne sais pas quels sont les enseignants-chercheurs que tu as rencontrés (si tu en a effectivement rencontré), mais cette histoire d'un article tout les 10 ans est très loin de la réalité, surtout en informatique. « Que les universitaires s'occupent d'enseigner plutôt que de vouloir péter plus haut que leur cul ! » Ben quand il s'agit de vouloir péter plus haut que son cul, tu te poses là. :)
avatar Liena | 
En contrat avec l'Éducation Nationale pour la validité des diplômes ? Ou c'est juste pour avoir des salariés à la botte de Free, corvéables et pas chers ? Une armée de fan boy en quelque sorte...
avatar Cem | 
Je salue l'initiative. Vraiement. Mais rien n'étant gratuit dans notre bas monde, je pose une question : le cursus est il vraiment gratuit? Est ce que le fruit du travail, issus de divers projets qui vont être demandés dans le cadre de ce cursus, sera réservé à un un boite? à Free? (Dans le même esprit que les brevets).
avatar Fonzy | 
Je pensais que la limite d'age serait à ...42...ans...
avatar Un Vrai Type | 
A ceux qui se posent la question : "Lorsque c'est gratuit, c'est que le produit, c'est toi." Issu d'une école d'ing universitaire, je n'ai jamais trouvé que ma formation péchait face aux écoles privées sauf sur un point : Réussir à vendre des compétences que l'on a pas.
avatar Aquarius87 | 
Son école , ne fonctionnera pas. Si le but c'est d'avoir des idées alors ils les aura , mais former des gens , pour qu'ils deviennent des génies ... Les gens en ont marre d'être des génies et ce casser la tête pour les autres... Mais visiblement ici, il cherche à profiter des idées des autres.
avatar beenouze | 
Et ça critique comme d'hab... Purée, ouvrez les yeux! Ils n'obligent personne que je sache ! C'est une excellente initiative et il faut la saluer. Free et les sponsors veulent la primeur sur les meilleurs ? Et alors ? En quoi est-ce gênant ??? Vous préférez sans doute que c coûte un bras ? On vous dit que c'est gratuit avec plein de moyens pour apprendre dans de bonnes conditions. Attendons au moins les premiers retours avant de molarder comme le Français moyen adore le faire... J'ai fais 3 ans dans une école de grosse entreprise, Alsthom (bureau d'étude), avec diplôme d'état au bout passé dans l'académie. Le concours d'entré est coriace mais on ne pas leur vouloir d'avoir du résultat. On nous a proposé des postes, certains ont signés d'autres on préféré bouger et voir du pays... Des potes avaient fait de même à l'ecole privé gratuite Merlin Gerin. Ma femme avait signé pour 2 ans dans un hôpital qui en échange lui a versé une prime de 5000 € en entrant à l'école d'infirmière, après le diplôme obligée de faire les 2 ans, normal non ? Certains n'ont visiblement pas écouté le chiffre du chômage toujours en hausse........
avatar Un Vrai Type | 
@ beenouze : Il faut apprendre à ouvrir les yeux, Je pense que pas mal de ceux qui critiquent les écoles gratuites universitaires ne les connaissent pas. Ce qui est "marrant", c'est qu'en région parisienne, le privé est bien côté. Mais là où j'ai grandi, l'école privé, c'est réservé à ceux qui ratent leurs études. Tu es mauvais, pas grave, si tes parents payent... Bref, la critique privée / publique et gratuit / payant me semble très bizarre. Voici une nouvelle école privée qui formera des spécialistes qui pourront travailler dans un cercle fermé de sociétés... C'est peut-être nouveau en France en informatique, mais pas dans le verre, dans le pneu (la licence surnommée Michelin, qui a crée autant de chômeurs que de diplômé le jour où l'usine Michelin a fermée) etc. Pour tout vous dire, à l'époque de mon grand père, on proposait des formations de chaudronnier aux garçons de 14 ans pour les embaucher comme soudeurs. Un chaudronnier est un excellent soudeur, mais comme il n'est pas soudeur, il n'est pas OS et on le paye donc moins. Bref, RIEN de nouveau, les iMac dans 5 ans seront encore là, sauf qu'ils seront vieux, les chaises à 650€ seront bloquées, cassées, usées et l'école aura formaté des gens "élite de la nation" mais qui ne vaudront en entreprise que grâce à leur capacité et non pas à leur cursus...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
C'est à mon avis une bonne chose, cela rajoute une nouvelle solution pour les études supérieurs, en plus des fac et des écoles (commerce, ingénieurs, IUT...) Il ne faut pas critiquer de façon stupide, même si il faut attendre pour voir comment ce genre d'école pourra se porter et comment elle va se vendre à l'étranger, étant donné que le diplôme n'est pour l'instant pas reconnu. Je rappelle juste à XN, et à ceux qui aurait oublié, qu'il existe en France des écoles d'ingénieurs assez réputées et publiques (donc presque gratuites, il faut juste payer l'inscription) comme le groupe INSA, où je fait mes études....
avatar tbr | 
Apparemment, son école répondra à la question universelle. Un peu trop facile comme nom.
avatar IndianaAngus | 
Si il y a pas de diplôme, ca risque d'être difficile d'aller à l’étranger. Regardez les offres d'emploi, même en France, ca parle plus de diplôme que d'expérience malheureusement. Parce que si t'as pas le diplôme BAC+5, t'est forcément une buse. Et s'il vous plait, arrêtez de penser que Xavier Niel est un philanthrope, il est la pour se faire du fric, d'une manière ou d'une autre.
avatar iPadOne | 
j'adore les singes qui parlent de diplome pour aller a trvailler l'étranger , je suis expat depuis 26 ans et j'ai seulement un BEPC, mais par contre j'ai en poche l'équivalent de 30 fois leurs revenu dans toute leur vie. Mais bon il faut des diplômes pour réussir dans la vie a vous écouter, c'est vrai je ne suis pas salarié de pôle emploi , par contre j'ai 5 V.I.E en contrat chez moi pour 2013/2014

Pages

CONNEXION UTILISATEUR