VP8 : Google et le MPEG LA trouvent un accord

Stéphane Moussie |
Google et le MPEG LA, un groupement d’industriels qui gère notamment le standard H.264, ont annoncé être parvenu à un accord autour du codec vidéo VP8. Ce codec est utilisé par WebM, le format vidéo rendu libre par Google après avoir acquis la société On2 (lire : WebM, un nouveau prétendant pour le HTML5).

Google se voit accorder « une licence portant sur des techniques qui peuvent se révéler essentielles pour les technologies de compression vidéo VP8 et VPx (ou générations antérieures) sous brevets détenus par 11 détenteurs de brevets », indique le communiqué. Google peut également proposer des sous licences à tout utilisateur de VP8. La prochaine génération du codec, VP9, qui commence à être implémenté dans Chromium, est aussi concernée par cet accord.



Le MPEG LA avait monté en 2011 un patent pool (groupement de brevets de différentes sociétés) pour rassembler les entreprises qui estimait que leurs brevets étaient violés par VP8 (lire : Le MPEG-LA fourbit ses armes contre WebM). À la suite de cet accord, le MPEG LA abandonne cette opération.

Allen Lo, conseiller juridique adjoint chez Google, parle d'une « étape importante dans l'effort de Google pour faire adopter VP8 comme codec vidéo largement déployé sur le web ». Les termes de l'accord entre Mountain View et le MPEG LA ne sont pas connus.

Tags
avatar oomu | 
Echec pour Google. Google avait lancé VP8 en prônant le fait qu'il ne couterait rien en licence ou brevet. Mais l'insécurité juridique et le fait que Google n'a pas travailler pour confirmer ses dires a eu pour conséquence que les fabricants de processeurs n'ont pas intégré VP8. Maintenant , Google va t'il faire sous-payer les usagers de VP8 au même prix que mpeg4 ? ou google va absorber une partie (ou totalement) du coût des licences au bénéfices de l'industrie ? Au final google n'apporte pas plus que mpeg.
avatar Goldevil | 
Ce que cette affaire a montré, c'est que les brevets dans le domaine de la compression video couvrent tellement de choses qu'il devient presque impossible d'inventer un nouveau format de compression vidéo sans enfreindre un brevet existant.
avatar Stanley Lubrik | 
Au contraire, et pour ne pas faire dans l'anti-Google primaire, si le codec reste libre d'accès et se généralise, cela limitera probablement les prétentions financières autour du prochain mpeg5 / H.265. Les appétits financiers seront revus à la baisse puisque l'inclusion de technologies identiques ou voisines pour la méga-HD maintiendront une concurrence via le VP9 du WebM. Sans oublier que le HTML5 doit pouvoir s'appuyer sur un codec vidéo adaptable aux nouvelles technologies qui reste libre d'accès, donc sans être victime du syndrome Royalties. Hors, Google va maintebir ce cedec libre d'utilisation...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
il faut reconnaitre que google est un grand acteur de l open source et se bat pour un web non proprio. De son côté Apple a un peu la stratégie inverse hélàs
avatar v1nce29 | 
Le meilleur codec audio (OPUS) est déjà open source et librement implémentable. Logiquement le codec video devrait suivre.

CONNEXION UTILISATEUR