Le W3C cherche à invalider des brevets d'Apple

Anthony Nelzin-Santos |
W3CLe W3C a lancé un appel à antériorité sur un brevet et une demande de brevet soumis par Apple face à la spécification Widgets W3C. Membre du W3C et soutien intéressé du libre, Apple a des intérêts contraires face aux standards du Web, entre promotion des spécifications W3C (qui évitent son enfermement) et protection de sa propriété intellectuelle (lire : W3C et iPhone : les intérêts contraires d'Apple).

La demande de brevets 11/432,295 et le brevet 7,743,336, signés John O. Louch, Scott Forstall et Eric Steven Peyton, concernent les widgets et peuvent interférer avec la définition du standard Widget W3C proposé par Opera pour créer de petites applications (HTML5, JavaScript, CSS, SVG) multiplateforme et multiécran (smartphone, PC, téléviseur connecté). Avec cette recherche d'antériorité, le W3C tente de faire invalider les brevets d'Apple, afin d'éviter que la firme de Cupertino ne puisse demander des royalties sur les technologies construites à partir du standard Widget W3C.

Tags
avatar SolMJ | 
La position d'Apple est vraiment très ambigu là-dessus pour ne pas dire hypocrite... Qu'ils développent de superbes appareils j'en suis le 1er ravi. Qu'ils mettent un frein à l'évolution de web universel avec leur stupides brevets à la con, ça m'énerve...
avatar VTS | 
C'est pas pour rien s'ils ont cherché à mettre fin au flash. Leur intérêts était dans les brevets qu'ils détiennent sur de possible standard à venir ou en cours de validation...
avatar Fennec72 | 
[quote]SolMJ [19/12/2011 18:10] La position d'Apple est vraiment très ambigu là-dessus pour ne pas dire hypocrite... Qu'ils développent de superbes appareils j'en suis le 1er ravi. Qu'ils mettent un frein à l'évolution de web universel avec leur stupides brevets à la con, ça m'énerve... [/quote] il ne faudrait pas qu'Apple nous face un coup du style du JScript de Microsoft, mauvais clone du Java Script !
avatar Gueven | 
@SolMJ : c'est facile de râler ... On ne connaît nullement les tenants et aboutissants de cette affaire. De toute façon, cela ne concerne nullement les utilisateurs ... La W3C ne peut pas fonder un standard pour lequel un brevet à été posé. Apple a posé un Brevet, comme toutes les boîtes au monde le font dans ces situations ... Bref, ils trouveront un accord ... Pas besoin de râler quand bien même c'est le système de brevet qui est bancale aux États Unis.
avatar nogui | 
Pour le coup effectivement Apple se met à copier MS (une vengeance ? :) ) sur la stratégie du standard à adopter avec la méthode forte. De toute façons que copier d'autre chez MS .. Bon faudra tirer les bonnes leçons car MS n'est pas arrivé à ses fins .... Quid d'Apple ?
avatar Emile Courrier | 
Disons que la position d'Apple est ambigüe... à la mesure de ce monument d'absurdité que sont les brevets logiciels aux États-unis... Je te concède néanmoins que leur politique d'utilisation de standards ouverts quand ça les arrange - c'est à dire pour éviter de trop dépenser en R&D pour, il est vrai, des pans logiciels où ils passeraient leur temps à réinventer la roue - est à tout le moins la marque d'un certain cynisme... Mais il suffirait que le gouvernement fédéral s'efforce de (re)mettre un peu d'ordres dans tout ça... Le fera t-il ? On peut supposer que les lobbies informatiques ont aussi leurs entrées à Washington...
avatar Seccotine | 
Qu'ils s'occupent un peu à faire un standard compréhensif et logique. Parce que le CSS, bonjour... mais absolument tout le monde s'en plain...
avatar sopcaja | 
@ SolMJ et VTS Vous y allez un peu fort là Personne n'a forcé Apple à utiliser Bonjour pour la decouverte de ses protocoles. Personne n'a obligé Apple a standardiser AFP pour le partage de fichiers. Personne n'a forcé Apple a utiliser SIP, HTTPS, XMPP, RTP et RTCP entre autres pour Facetime. Bref, ce ne sont que qq exemples mais il y en a encore plus... On est loin d'un Micro$oft qui propose TOUJOURS un protocole (ou un format) proprio pour une nouvelle techno avant d'envisager d'integrer un standard.
avatar Zouba | 
Question image, autant une bataille contre samsung peut n'avoir que de faibles conséquences, autant je pense que c'est une mauvaise idée de chercher à aller contre le W3C, quelque soit ses errements, ses problèmes et son imperfection générale.
avatar Strix | 
@seccotine : Tout le monde se plaint du CSS ? oO
avatar SolMJ | 
Faut avouer que le W3C n'est pas un modèle de rapidité ni d'efficacité mais il est ce qu'il est : un organisme de standardisation. Et ce n'est pas parce qu'il est déjà lent à la base qu'il faut le ralentir encore plus en lui mettant des bâtons dans les roues... (ce qu'Apple fait systématiquement depuis quelques années).
avatar ceddie | 
Révélateur ...
avatar Un Vrai Type | 
Petit rappel : les widget sont apparu dans Mac OS X AVANT qu'un type du W3C pensent à en faire un standard... Le JScript a été fait APRES les Javascript. Si vous ne voyez pas de différence, vous êtes juste un troll sans intérêt. PS : Si demain le W3C décide que mon boulot est un standard, je leur ferai remarquer que a minima, en plus de mon avis, ils doivent me rendre compensation.
avatar XiliX | 
Je trouves très curieux la réaction de W3C. Au lieu de chercher à invalider les brevets d'Apple, pourquoi il ne cherche pas d'abord à comprendre ou à savoir si Apple compte à monnayer ses brevets. La contribution d'Apple pour le gratuit (libre ou pas) de ses technos existe et pas que pour les petites technos.
avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@XiliX : c'est la procédure standard, et c'est un vieux dossier (clique sur le tag W3C pour voir). Le but est de lever le risque légal : les intentions c'est bien, mais ça peut changer.
avatar XiliX | 
@anthony C'est un peu bizarre quand même comme procédure. Parce que à l'image de Bonjour ou mini DisplayPort, Apple a rendu gratuit la licence de ces technos. A partir du moment qu'elles sont gratuites, il sera difficile à Apple de les rendre payantes. Apple peut être attaqué pour abus, il y a un terme en anglais mais je ne me souviens plus. Un truc avec "bait" :p Ah oui... "Bait and Switch". Ça aurait éta plus élégant à W3C de négocier d'abord avec Apple, d'autant plus que Apple est un membre/acteur actif dans la définition de html 5. Malheureusement en lieu et place justement du W3C ( bon d'accord j'exagère :p, mais à peine ;) )
avatar sekhmet | 
pour en rajouter aux propos de sopcaja, faut pas oublié CUPS, OpenDirectory, LDAP, Webkit, etc... la volonté d'Apple de pousser le HTML 5 aussi. bref les procès d'intentions on s'en passe... Apple s'est faite pillé par Microsoft dans les années 80, elle brevette TOUT ce qu'elle fait, comme le font TOUTES les entreprises informatiques. Google qui était contre est obligé de mettre des 10 de milliard pour rentrer dans ce jeu là. le W3C veut faire invalider certains brevets, et puis hop ça y est on a encore le discours méchant Apple. Quand Apple attaque Samsung, méchant Apple. Quand Apple se fait attaqué, méchant Apple. finalement si je vous suis, Apple devrait systématiquement donner pour rien le résultat de toutes ses recherches, et se taire quand on la copie... je comprend même pas le début de ce type de raisonnement...
avatar le_hobbit | 
Normes et brevets La norme est définie pour permettre à tous les acteurs d'un domaine technique de coopérer et d'implémenter des appareils et des services interopérables. Elles s'impose à tous. Le brevet, au contraire, est un monopole, c'est un outil d'exclusion, un droit d'interdire. A priori, tout oppose ces deux concepts. Dans les faits, l'établissement des normes est le théâtre d'une immense bagarre de brevets. Les brevets des uns et des autres est le seul argument qui pousse les sociétés qui contribuent au standard à pousser telle ou telle technologie. C'est une des raisons, avec la nécessité d'établir des compromis politiques entre contributeurs qui explique la complexité des normes. Et absolument toutes les boites qui contribuent aux normes participent à ces bagarres, sans exceptions. La principale raison est la facilité avec laquelle on peut négocier des royalties pour des brevets "marqués" sur une norme. Un brevet marqué sur une norme est un brevet dont au moins une revendication se lit sur une partie obligatoire de la norme. Lorsque ce fait est reconnu, tout produit se réclamant de la norme est obligatoirement contrefacteur sans qu'il soit nécessaire d'analyser le produit en détail contre le brevet. Autre facilité, les "patent pool". Les patent pool sont des entités juridiques montées par des titulaires de brevets relatifs aux normes pour négocier de manière groupée les licences d'un ensemble de titres appartenants à différents titulaires et marqués comme obligatoires sur une norme. Un des pools les plus célèbre est "MPEG la" pour les licences relatives aux normes MPEG. L'un des pools les plus anciens remonte à des normes autour des machines à coudre avant 1900. Les avantages des pools pour les titulaires de brevets sont clairs. Un titulaire soumet son ou ses brevets au pool. Une fois qu'un expert indépendant à validé que le brevet est obligatoire pour la norme, le titulaire touche des royalties pour chaque personne venant prendre licence auprès du pool sans autre effort. L'avantage pour le licencié, c'est le guichet unique. Si on veut implémenter un appareil MPEG, on va voir le pool et on prend licence. Les conditions sont publiques et non discriminatoires. On règle d'un coup les licences vis à vis d'un grand nombre de titulaires des droits. Le problème des pools, c'est qu'on est jamais garanti qu'un titulaire de droits, non affilié au pool ne se manifeste. Il n'y a pas d'obligation d'adhérer à un pool pour un titulaire. On peut donc avoir payé sa licence MPEG auprès du pool et voir un tiers venir réclamer des licences pour des brevets autres sur le standard. D'un autre côté, les normes fixent des clauses relatives aux droits de PI pour les contributeurs. Ceux ci doivent déclarer les brevets relatifs à la norme. Le problème est qu'il faut plusieurs années pour obtenir la délivrance d'un brevet et que l'on peut toujours affirmer avec une relative bonne foi que, tant que le brevet n'est pas délivré, on est pas sûr que la demande soit effectivement relative au standard ... De plus ces clauses ne concernent que les contributeurs, pas les autres qui n'ont donc aucune obligation. Donc, d'un côté, des brevets facilement valorisables, d'un autre côté, des clauses restrictives difficilement applicables. Les normes sont donc l'objet de toutes les batailles de dépôt de brevet et absolument toutes les boites jouent à ce petit jeu lucratif sans exceptions. Il n'y a donc pas des gentils et des méchants, mais un contexte économique et des règles qui conduisent forcément à un tel comportement. Marc
avatar Fabibi29 | 
@gueven : 'La W3C ne peut pas fonder un standard pour lequel un brevet à été posé.' à moins que ce ne soit un brevet "FRAND" ? Ah non, les brevets d'Apple ne concernent que le design et pas des technologies "essentielles"... Deux poids deux mesures..
avatar sopcaja | 
@ sekhmet + 1 Et Oui certains ont la mémoire courte ou ne sont tout simplement pas au courant mais ça ne les empêche pas de spéculer ; Apple est l'une des rares boites qui ont largement apporté aux standards et logiciel libres . - Apple est l'initiateur d'OpenCL - CUPS qui est à la base de tous les appareils permettant de partager une imprimante USB sur le réseau. -libdispatch qui est une librairie Libre utilisable sous Linux depuis quelque temps déjà. -Bonjour aussi qui a été pas mal amélioré par Apple ainsi que l’énorme LLVM qui est un tres serieux concurrent a la référence GCC. -Apple a contribué fortement à l’amélioration et surtout au deploiement de caldav et ical qui sont maintenant très utilisés quand on parle de partage de calendrier. etc.. Et je suis d'accord aussi avec toi sur le fait qu'Apple ne peut plus se permettre de ne pas protéger ses idées et le "look and feel" de ses produits -soit parce qu'il risque de se faire copier sans vergogne par ses concurrents comme l'a fait M$ dans le passé et maintenant par certains constructeurs (les mêmes boites qui n'hésitent pas à attaquer s'ils estiment leurs brevets enfreints .. ) -soit pour éviter les patents trolls de tout bord qui n'hésitent pas à racheter des brevets ou s'accaparer l'idée pour les attaquer : comme l'a fait par exemple Virnext qui obtient un brevet sur le VPN.. et attaque Apple l'heure suivante .. https://www.macg.co/news/voir/222012/virnetx-obtient-un-brevet-sur-le-vpn-et-attaque-apple-l-heure-suivante
avatar ericb2 | 
@sopcaja Apple n'a pas inventé CUPS, mais a acheté les développeurs, plutôt le dev principal. Quand ce dev a fait l'annonce à la WWDC, il y a eu un flottement, disons comme un ... silence gêné (j'y étais). CUPS était complètement libre avant qu'Apple le rachète. Maintenant, et même si la licence est libre, Apple possède CUPS et peut du jour au lendemain, décider de fermer le code. Parlons plutôt de liberté conditionnelle ?
avatar Mithrandir | 
@ericb2 : donc il est toujours complètement libre. Ça change quoi ? Et CUPS était déjà développé par une société qui par ailleurs propose Htmldoc, qui n'est pas complètement libre selon ton point de vue. La version Open Source est limitée, et la version complète est payante (D'ailleurs je ne vois pas ce qu'il y a de mal à ça, il faut bien vivre)

CONNEXION UTILISATEUR