CS6 : débat sur la politique de mise à jour d'Adobe

Florian Innocente |
adobe creative suiteLes options de mise à jour prévue par Adobe vers sa prochaine Creative Suite 6 font débat. Scott Kelby, président de la NAPP (National Assosciation of Photoshop Professionals, 70 000 membres revendiqués) s'est fendu d'une lettre ouverte à l'adresse d'Adobe.

Son premier reproche réside dans l'obligation de posséder la CS5 ou la CS5.5 pour passer à la CS6 en 2012. Ensuite il juge qu'Adobe aurait dû prévenir ses clients de la nature incontournable de ces deux versions, bien plus en amont, afin qu'ils s'y préparent, et non pas juste au moment où leur cycle de vie s'achève et où la CS6 pointe du nez (lire aussi Photoshop CS6 : changement de ton). D'après les infos communiquées par Adobe, Kelby explique la politique prévue dans l'hypothèse où l'on n'est pas encore passé à la CS5/CS5.5 :

(A) : on ne sera pas éligible à la mise à jour vers Photoshop CS6 (ou la Suite Creative CS6). Il faudra racheter la suite plein pot. Si l'on est un utilisateur de la CS4 il faudra donc d'abord s'équiper de la suite CS5/5.5 à son tarif normal pour ensuite avoir une chance de passer à la CS6.

(B) : pour les utilisateurs de Photoshop CS4 ou CS3, leur seule véritable option est de payer maintenant pour se mettre à niveau sur la CS5.5 (en profitant d'une remise de 20% jusqu'à la fin de l'année), puis de payer à nouveau pour se mettre à niveau lorsque Photoshop CS6 sera lancé. Ou alors de s'inscrire au nouveau programme d'abonnement mensuel.

«S'agissant des utilisateurs qui ne sont pas passés à CS5 ou 5.5, soit ils ne pouvaient pas se permettre cette mise à niveau, soit ils ne pouvaient pas la justifier, dans le cas contraire ils seraient déjà sur ces versions.» poursuit Kelby «Mais maintenant, d'une certaine manière vous nous tenez en otages - vous nous faites acheter quelque chose dont nous n'avons pas besoin, juste pour nous laisser la possibilité d'obtenir plus tard quelque chose qui pourrait nous intéresser (CS6) sans devoir tout acheter de zéro. Vous considérez que tous les coups sont permis avec vos clients, soit vous mettez à jour deux fois, soit vous êtes exclus. Ce n'est pas l'Adobe que nous connaissons».

Kelby suggère deux solutions alternatives. L'une étant de faire de la prochaine CS6 la mise à jour pivot, celle qu'il faudra absolument posséder pour obtenir la suivante, et de prévenir les clients dès maintenant. Ainsi chacun pourra anticiper cette échéance en toute connaissance de cause.

L'autre option serait de proposer un parcours de mise à jour sur deux niveaux. Ceux qui ont fait l'effort de venir sur la CS5/5.5 passeront à la CS6 à un prix spécial, tandis que les utilisateurs de la CS4 paieront plus cher, mais dans des proportions raisonnables, avec pourquoi pas aussi les titulaires de licences CS3 admis dans l’opération. L’objectif étant de permettre au plus grand nombre de raccrocher les wagons sans s'acquitter du plein tarif. Dans le cas contraire, Kelby craint que pas mal d'utilisateurs de la CS4 ne choisissent de s'en tenir à cette version.

Dialogue de sourds

À cela Adobe a répondu chez The Loop par une déclaration rappelant les conditions de mise à jour offertes actuellement.

«Nos tarifs agressifs d'abonnement pour Adobe Creative Cloud - 49 $ par mois pour chaque application Adobe Creative Suite, nos applications tactiles et de nouveaux services de cloud computing - apporteront une valeur ajoutée incroyable pour la communauté des créatifs et nous donnera l'occasion ces prochains mois de clarifier et de promouvoir ces avantages auprès de nos clients.

Les changements dans notre politique de mise à niveau, pour les clients qui souhaitent continuer à acheter la CS avec une licence perpétuelle, avantagent les clients qui sont sur les dernières versions de nos logiciels. Nous avons des promotions qui permettent aux clients de se mettre à jour à prix réduit vers la dernière CS, en préparation à la CS6 - pour le moment, nous offrons 20% de réduction sur toute mise à niveau vers la dernière version de leur logiciel Adobe».


De toute évidence, un dialogue de sourds s'est engagé…

avatar Steeve J. | 
Yarck ? Tu parles des 23 euros de lion ?
avatar YARK | 
Non, je te parles pas du prix de Lion, je te parle que pas mal de mes confrères sont encore entre autres avec des vieux Core 2 Duo ou ne peuvent pas mettre assez de RAM dans leurs iMac pour suivre l'évolution. Du coup, même du dernier matos acheté récemment est redescendu en Snow Leo pour que tout le monde soit au même niveau.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
"Ce n'est pas l'Adobe que nous connaissons" LOL !
avatar Florian Innocente | 
[b] joneskind À 49$ par mois je peux utiliser Photoshop à volonté ou c'est une version entièrement cloudée? [/b] C'est Photoshop tout simplement. Mais un jour peut-être qu'ils proposeront des softs exécutés depuis le nuage, comme certaines plate-formes de jeu en streaming. Contrôle total…
avatar LeLaid | 
Adobe devient vraiment infréquentable. Ils abusent de leur monopole et se foutent de la gueule de leurs clients. En plus au vu des tonnes de trucs qui sont installés en supplément d'un logiciel tel que photoshop, supplément totalement inutiles pour un grand nombre mais imposé, il est grand temps que soit un boycott se mette en place ou soit un concurrent sérieux débarque sur le marché. Adobe ça pue. P
avatar bugman | 
Je suis content ! Adobe viens de perdre 1912 €... je garderais ma CS4.
avatar Iounmoutef | 
Tout cela me rappelle ce qui est arrivé à un certain Quark : arrogance, arrogance, et puis, un beau jour, patatras, plus de clients.
avatar neovex | 
Et après on s'étonne que les gens prennent les versions crackées... J'ai pas envie d'acheter la CS5 et puis seulement pouvoir payer la CS6. C'est soit ils diffuseront la CS6 pour l'installer sans pré-requis, soit tant pis pour eux je la crackerais pour pouvoir en bénéficier.
avatar Francis Kuntz | 
C'est vraiment des crapules la daube. Je comprends même pas qu'ils aient pu racheter macromedia à l'époque sans passer devant un conseil de la concurrence. Ils sont en situation de monopole flagrante. Et encore, les mecs pleurent parce que la mise à jour va couter très chers mais EUX ne paient pas le double comme nous en Europe ... Quant à leurs prix abordables, 49€ / mois (minimum vu la conversion de la daube) pour une application par mois, mais juste lol. Ils vivent sur une autre planète ou quoi ?
avatar Macuserman | 
Sinon les pros qui rédigent des commentaires ici, vous pourriez vous révolter en allant dans la baie des pirates (vous savez la plage là) et montrer à Adobe que vous savez aussi utiliser une bande passante en plus des appareils photo? Honnêtement ce sont des versions tout ce qu'il y a de plus stable... Mais comme disent certains, il n'est pas étonnant que tout le monde demande le cocktail CS5 et bientôt CS6 une fois à la plage…
avatar Anonyme (non vérifié) | 
"Honnêtement ce sont des versions tout ce qu'il y a de plus stable... " oui mais c'est prendre un risque inutile..vu qu'il y'a des grandes chances que tes données (images..) produites avec la suite adobe contiennent des "traces" du numéro de série utilisé ou un autre identifiant.
avatar Silverscreen | 
J'avoue que je suis resté à la CS 3, légalement parlant. Cette année, j'ai dû changer de machine et, donc, pas le choix, passer à Lion. Claquer 2k € juste pour que la suite tourne normalement sous Lion alors qu'il n'y a eu aucun changement architectural majeur entre Snow et Lion et que la CS5.5 est vraiment une petite évolution par rapport à la CS4 voire la CS3, ça m'a fait tellement grincer des dents que je me suis dit, achetons la version US à moitié prix de la version française… sauf que Adobe fait tout pour que ce soit impossible. Donc, j'ai aussi pour la première fois de ma vie utilisé l'option gencode, remettant à plus tard les 2k € à lâcher. Résultat : ça marche pareil, à peine plus vite, pour 1 ou 2% de fonctions utilisées en plus… Je comptais acheter la version 5.5 pour me mettre dans la légalité des que possible mais je vais finir par réinstaller la CS 3 sur un Snow Leopard virtualisé… à moins que je jette juste l'éponge de la légalité. Après 15 ans comme client Adobe, cette fois ils auront finalement eu les yeux plus gros que le ventre…
avatar bugman | 
Pour les versions illégales (que je ne cautionne pas), faites juste gaffe au malwares (déjà vu sur version cracké d'une suite CS sur Mac).
avatar loulou41 | 
Héhéhéhé, un p'tit patch pour la route ?
avatar momo-fr | 
Franchement il commence à y avoir de la place pour un bon concurrent, je vois pas mal de monde qui en a marre de cette politique tarifaire… mais
avatar momo-fr | 
Mais qui peut venir chatouiller la Daube ?
avatar hairquatercut | 
Cliquez sur Pixmania Certified Seller au dessous et vous aurez une drôle de surprise. (non, vous n'avez pas besoin de lunettes :-))
avatar xDave | 
Mais c'est de toute beauté ça :)! Saupoudrez d'un Acrobat Pro en décalé pour faire repasser à la caisse à mi-chemin, avec des bugs jamais nettoyés et des mises à jour d'OS qui bizarrement font tout foirer. top Adobe!
avatar YannK | 
"Non, je te parles pas du prix de Lion, je te parle que pas mal de mes confrères sont encore entre autres avec des vieux Core 2 Duo ou ne peuvent pas mettre assez de RAM dans leurs iMac pour suivre l'évolution." Tu ne peux pas savoir comment je te comprends ! 2 giga de RAM, c'est l'enfer sur iMac avec Lion. C'est quasi impossibilité de multi-tâche, c'est Safari dont tu dois vider le cache et l'historique tous les 3 jours, c'est des beach balls of death toutes les 5 minutes, des scrollings saccadés et des mini-freezes quand tu passes d'une appli un peu gourmande à l'autre… Bref, 5 postes à passer en 4 giga de RAM et encore, ça peine encore sur quelques applis.
avatar gutiero | 
Arrêtez un peu de vous plaindre... C'est une excellente suite. 49$ par mois c'est très vite rentabilisé pour un professionnel qui, au lieu de se plaindre, travaille. Le temps c'est de l'argent et ça les Amerlok l'ont bien compris au grand dam des petits frustrés sans ambition.
avatar lillegubben | 
D'un coté, connaissez vous beaucoup d'applications professionnelles qui permettent de faire des mises à jour à tarif préférentiel à partir d'une version X-2. Ce que l'on peut reprocher à Adobe c'est d'avoir vendu il y a deux ans, une version CS4 de PS larguée par rapport à la version PC, larguée par rapport à nos Mac (gestion de la mémoire), larguée par rapport aux boitiers de la même époque. J'avais acheté une CS4 pour ouvrir mes raw D3X, mais retoucher sur CS4 avec des fichiers de 24mpx fut une horreur, deux mois après mon achat sortait la CS5 avec sa meilleure allocation de la mémoire. Je l'ai donc acheté avec le sentiment de m'être fait avoir. J'avoue que le fait de faire une mise à jour une fois sur deux me convient fort bien, vu le peu de fonctionnalités majeures entre deux versions, je vais essayer d'acheter la mise à jour aux States, car si Kelby prend les nerfs, que devrions nous dire vu les tarifs des mises à jour en Europe par rapport aux USA.
avatar jeffindabox | 
Pixelmator, coup de pied dans la fourmilière Adobe ! L'avenir n'est plus aux solutions verrouillées (et pourquoi pas un dongle physique tant qu'on y est, ça rappelle XPress), mais aux solutions ouvertes et abordables ! Et qu'on ne me parle pas des prix pro par rapport aux prix grand public : pourquoi Euro RSCG paierait-il le même prix qu'un amateur, sachant déjà qu'avec leurs achats groupés ces grandes agences ne paient pas le dixième de la valeur faciale du logiciel ! Adobe, on t'aura !
avatar Renaud (le belge) | 
Pixelmator. Je ne connaissais pas. Hop, un client Photochiotte perdu ! arf ! ;-)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR