Wikileaks : les efforts d'Apple contre la contrefaçon

Florian Innocente |
Apple s'est intéressée aux moyens de combattre la contrefaçon de ses produits, mais avec peu de succès, raconte CNN après la lecture de câbles tirés de la base de données Wikileaks. Les choses ont peut-être évolué depuis, car la période concernée couvre 2008 et 2009. Mais on a constaté avec l'épisode des faux Apple Store que les choses peuvent aller bien plus loin que de simples baladeurs et téléphones (lire aussi Les faux Apple Store changent de nom).

theriualtapple
Il y a un peu plus de trois ans, Apple a constitué une équipe dirigée par John Theriault (ci-contre), il avait le titre de Vice-Président Global Security. Il occupait une position similaire chez Pfizer (après avoir passé 26 ans au FBI). Il est arrivé chez Apple avec l'un de ses collègues, Don Shruhan qui travaille pour la Pomme au sein du bureau de Hong-Kong. Tous les deux, chez Pfizer, ont organisé pendant quelques années la lutte contre la contrefaçon des pilules de Viagra.

Lors d'une discussion avec les représentants de l'Ambassade américaine en Chine, Theriault a fait part de son effarement devant le volume de contrefaçons de produits Apple fabriqués en Chine, ainsi que le manque d'expérience des avocats de l'entreprise pour traiter ces problèmes avec le gouvernement local. Les marques d'Apple n'étaient par exemple pas enregistrées en Chine a constaté Theriault.

Ces câbles diplomatiques de 2008 détaillent aussi le circuit emprunté par ces produits. Partant de la Chine, passant par Hong-Kong et atterrissant en Inde. Les autorités portuaires d'Hong-Kong n'étant pas très désireuses de pousser trop loin les investigations dans les containers, afin de ne pas ralentir le trafic des marchandises.

Le plan d'Apple était d'agir en trois étapes. D'abord s'attaquer aux détaillants et aux vendeurs de rue. Ensuite, remonter la filière vers les fabricants de ces reproductions. Shruhan expliquait dans un câble que la méthode d'Apple pour tracer les matériels produits avec leurs numéros de série était assez efficace et plus sophistiquée que celle de Pfizer pour ses produits. Mais il n'excluait pas que des moules puissent être sortis d'usines en contrat avec Cupertino. Avec le résultat que des produits puissent paraître légitimes à l'extérieur mais de qualité moyenne dans les composants internes. Est cité l'exemple d'un iPod 80 Go qui n'avait qu'un espace de stockage de 1 Go…

Enfin, il s'agissait de viser les sites de vente en ligne. Impossible de savoir si Apple était à la manoeuvre, mais on a vu en janvier dernier le site Alibaba sommé de retirer des annonces pour ce qui était présenté (à raison, avec le recul) comme des étuis du dernier iPad (lire Alibaba invité à retirer de la vente les étuis pour iPad 2G). Don Shruhan a justement souligné qu'il fallait agir discrètement, Apple ne souhaitant pas donner trop de publicité à ces questions. Ce plan avait été soumis à Steve Jobs durant l'année 2008.

photo1tahilande
Des "Phone 5" en Thaïlande à la mi-août 2011


Toutefois ce programme d'action se serait heurté à l'ampleur de la tâche, car les vendeurs de faux iPod ou iPhone sont légion, encore aujourd'hui. Ensuite le gouvernement n'aurait pas fait montre d'une grande coopération. Dans le cas de Pfizer et des labos en général, il est plus facile d'obtenir son soutien en défendant l'idée que la contrefaçon de médicaments peut coûter des vies. C'est plus difficile pour des fabricants de matériels électroniques et des éditeurs de logiciels.

Un câble rend compte de la volonté d'Apple d'utiliser l'argument que des batteries de produits contrefaits sont potentiellement dangereuses, ou encore que les taxes associées à la vente de ces produits sont perdues pour les autorités. Le gouvernement chinois serait néanmoins resté sourd à ces suggestions. Dans un cas il aurait refusé de lancer une enquête sur une usine fabriquant de faux portables Apple afin de ne pas menacer ces emplois. Dans un autre, une descente dans un magasin au sein d'un centre commercial aurait été refusée pour ne pas gêner les clients.

On a vu toutefois dans le cas des Apple Store que des actions pouvaient être lancées par les autorités (lire Les (faux) Apple Store sont fermés). Peut-être aussi parce que la médiatisation de l'existence de ces fausses boutiques avait été mondiale…

photo2480

photos : merci Seb
Tags
avatar readrom | 
Très bon article, la contrefaçon est une plaie de notre économie globale.
avatar Vouzemoi | 
26 ans au FBI. Je comprend mieux pourquoi il y a eu l'intervention des forces spéciales pour récupérer l'iphone 4 égaré dans un bar. Chez nous cela s'appellerait du traffic d'influence.
avatar Christophe Laporte | 
vu le niveau des réactions, un coup de balai s'imposait… Merci de rester dans le cadre de la dépêche
avatar Cratès | 
frodon27 a tout de même réussi à faire fuir ireactor... Son intervention n'était donc pas que négative.
avatar Mark Twang | 
@Vouzemoi : Chez nous, on devrait peut-être investir plus dans la R&D et défendre les intérêts stratégiques de nos industries :p
avatar Maclowic | 
Supprimez nous toutes ces conneries de faux tel, faux magasin et faux ipod... Un jours orange nous vendra des faux iPhones qui seront passé a la trappe... :/
avatar flette | 
@ Vouzemoi "Chez-nous..." c'est en Suisse ? Car en France c'est monnaie courante les ex policiers et préfets qui vont plantoufler dans de grandes entreprises et utilisent leur connaissances pour accéder aux données confidentielles du service public. A ce sujet, la France est probablement plus proche de la république bananière que des USA.
avatar Thierry61 | 
dans le style "la contrefaçon c'est le mal", il parait que l'OMS estime que 50% des médicaments vendus sur internet sont des contrefaçons. Ou quelque chose comme ça. Ce qui veut dire qu'un paquet de gens doit se goinfrer de cochonneries pas chers et toxiques ... cool non ?
avatar Francis Kuntz | 
La Chine, le pays où la malhonnêteté est promu et encouragé... Remarque, c'est le cas de France de plus en plus aussi.
avatar oomu | 
@Vouzemoi [30/08/2011 19:49] "26 ans au FBI. Je comprend mieux pourquoi il y a eu l'intervention des forces spéciales pour récupérer l'iphone 4 égaré dans un bar." heu non pas du tout. y a à peine eu la police LOCALE qui s'est réveillé et l'affaire a fini au civil, puis classé... " Chez nous cela s'appellerait du traffic d'influence." Chez eux (les farfelus avec des nez rouges et des entonnoirs sur la tête?) aussi. dingue ça.
avatar P'tit Suisse | 
Culturellement, le chinois ne copie pas, il rend hommage au créateur. Economiquement, son gouvernement applique le business model "C2C", Copy to China : appâter le gogo, lui dérober ou lui faire partager ses secrets industriels, copier son produit, et en inonder le marché en pratiquant le dumping monétaire et salarial. Rien ne peut résister à ce rouleau compresseur économique. Politiquement, Je viens de relire Peyrefitte (la Chine s'est éveillée), ça fait froid dans le dos; du style, pourvu que la Chine, pillée et dépouillée pendant 100 ans, se montre magnanime envers les Occidentaux quant elle dirigera la planète. Le best du clonage Internet : http://thenextweb.com/shareables/2011/03/03/the-best-of-china-internet-clones/
avatar WilnocK | 
Le C2C est un classique Moi j'aime bien l'expression: "First you copy wrong, then you copyright"
avatar sedition | 
@ cl97 oui mais bien sur (: @ Thierry61 moins cher et moins toxique serait plus proche de la vérité à mon sens (: @ P'tit Suisse C'est si le système économique ne s'écroule pas avant, et nous avec... @ P'tit Suisse & WilnocK Super vos expressions =)
avatar Cratès | 
En réponse aux inquiétudes (légitimes) de P'tit Suisse face à la montée en puissance de la Chine, j'aurais tendance à être plus pessimiste pour les Japonais. Les Chinois n'ont pas de haine envers les Européens, juste quelques griefs historiques. Mais ils n'ont pas pardonné et ne pardonneront pas avant longtemps la manière dont les japonais les ont traités entre 1937 et 1945 : comme des animaux. Les relations économiques n'y changent rien (voir, par exemple, l'article d'Edward Vickers sur le nationalisme chinois aujourd'hui : http://www.cairn.info/revue-outre-terre-2005-3-page-379.htm). Par ailleurs, attendons que la Chine connaisse une catastrophe de Bhopal, de Tchernobyl, de Fukushima à son échelle... Ou que le barrage des Trois Gorges finisse par céder. Ce pays nous prépare des catastrophes naturelles et industrielles à faire verdir Godzilla de jalousie.
avatar josselinrsa | 
@Cratès : Tiens sur MacG on lit aussi "outre-terre" ? un bon canard se reconnait à son lectorat alors ! Pour revenir sur la news, 26 ans de FBI ça crée pas des barbouzards qui vont "pantoufler" en corporate, ce sont des types qui ont des méthodes, de la ressource, et de l'imagination pour démerder leurs clients des chausses-trappes de la mondialisation, pas des planqués qui jouent d'la carte de visite et de l'influence...
avatar Dimensio | 
Par contrefaçon, les câbles et les écouteurs immitant le design Apple sont sous-entendus ? Ça pullule sur ebay..
avatar KillerDid | 
Pour les cables et les ecouteurs, la copie ne peut pas être pire que l'original... Rarement vu des périphériques aussi fragiles. Entre les oreillettes qui se décollent et le fils qui se dénudent ca sent vraiment les économies de bout de chandelle

CONNEXION UTILISATEUR