Les (faux) Apple Store sont fermés

Florian Innocente |
Le feuilleton des faux Apple Store chinois se poursuit avec la fermeture de deux d'entre eux à Kunming, la ville d'où est partie cette histoire, suite au billet d'une blogueuse étrangère installée sur place (lire L'Apple Store et ses correspondants chinois et Une enquête chinoise sur les faux Apple Store).

Bloomberg rapporte qu'à la suite de l'enquête diligentée par les autorités de la ville, deux magasins se présentant comme des Apple Store ont été fermés. Au total 300 vendeurs de produits électroniques seraient passés à la loupe dans cette ville du sud de la Chine.

Apple gère quatre Apple Store dans le pays et elle s'appuie sur 900 revendeurs autorisés. Ce qui ne suffit pas à établir un maillage suffisant, Lenovo par exemple a plus de 10 000 échoppes autorisées à vendre ses équipements explique Bloomberg. Dès lors des entrepreneurs profitent de cette faiblesse géographique pour répondre à la demande.

Une présence réduite qui fait dire à l'avocat du propriétaire de trois magasins d'électronique vendant aussi des produits Apple, mais sans contrat avec Cupertino, qu'il “rend service à Apple”. Le responsable de l'une de ces boutiques a expliqué qu'ils avaient quatre jours de formation pour apprendre à donner à leur intérieur un air de ressemblance avec un magasin Apple.

Paul French, le fondateur d'un cabinet d'études basé à Shanghai, explique qu'en définitive il n'y a rien de sorcier si l'on veut copier un Apple Store “C'est l'un des magasins les plus simples pour faire ça, c'est là qu'est tout le génie. C'est tellement facile. C'est comme un cours de chimie à l'école.” Quant aux produits vendus, ils sont tout à fait légitimes, achetés à des revendeurs autorisés et revendus au prix affiché par Apple sur son site, avec à la clef néanmoins une faible marge.

L'avocat du propriétaire de certains de ces magasins estime que son client n'enfreint pas la loi et il s'avance à promettre que d'autres boutiques ouvriront si celles de Kunming - qui n'ont pas été fermées - s'avèrent rentables.
Tags
avatar Paquito06 | 
lol ils s'y attachent grave et ne voient aucun préjudice. Vraiment pas la même mentalité -_-'
avatar Florian Innocente | 
ce qui n'est pas 100% clair c'est si la personne en question a des boutiques où il revend du matériel Apple avec un poil de mise en scène (ce qui semble être le cas) où s'il a ce type de boutiques qui plagient de A à Z les Apple Store, logo et nom compris (j'ai pas l'impression que ce soit le cas du proprio donné en exemple par Bloomberg).
avatar cliclem | 
@paquito06 Il n'y a aucun préjudice en effet ! Ils vendent des produits mac, je vois pas ou est le problème: il y a 4 apple store pour 2 milliards d'habitants... aucune chance de leur faire de la conccurence, c'est tout bonus pour apple. Mais comme ils sont rigide et obtus ches apple !!! ca fais peur
avatar mirando | 
C'est un sacré hommage. Et sans aide financière d'Apple. Finalement à part le nom et les T-shirts, c'est tout benef s'ils conseillent bien aussi.
avatar 6nema | 
La répartition des richesses dans la monde, si on en parlait... Il suffisait à Apple de touver un accord et leur donner le statut de "reseller" et c'était joué. Les chinois leur font de la pub à l'oeil et vendre leurs produits à leur place. A partir du moment ou les produits sont des "vrais", y'a pas de quoi leur jeter la pierre (même dans la vitrine ! ;-)
avatar will42 | 
Si la demande en produit Apple est si forte que ça, quel intérêt aller jusqu'à copier l'exact modèle d'un Apple store ? Un petit magasin sans les tee shirts bleu suffirait
avatar Nicolas_D | 
Non ce n'est pas tout bénéf pour Apple. Imaginez le moindre problème (mauvais SAV, mac défaillant non retiré de la vente, non respect du client...) c'est l'image de marque d'Apple qui prend et donc dans une certaine mesure ses revenus. Pourquoi Apple contrôle les APR, pour être sûr que l'image qu'ils donnent correspond à sa politique. Image = money
avatar jahrom | 
Excusez moi mais les passer en "reseller" ne suffit pas. Apple a raison de faire fermé ces faux Apple Store. Quand vous ouvrez une boutique en propre, la marge n'est pas la même. La les chinois profite de la marge faite entre leur prix d'achat et le client final...
avatar USB09 | 
@ 6nema : C'est le même problème pour l'appstore où Microsoft veut en récupérer l'image... Sans la qualité. Une marque, c'est une icône, une image et tout ce qui suit.
avatar USB09 | 
@ jahrom : Pas seulement Apple , toutes entreprises qui de respectent.
avatar MacGyver | 
c'est le nouveau MBA chinois qui arrive !!!!!!!!! ou OSX lion delocké !!!!!
avatar Paquito06 | 
@ cliclem : Euh, bien sûr qu'il y a préjudice. J'ignore ce qu'il y a de protégé das le concept de l'Apple Store (nom, logo, couleurs, etc.) mais en premier lieu quand tu fais de la vente si tu n'as pas l'autorisation de vendre du produit Apple alors tu rentres de suite dans l'illégalité. Et vendre du Apple c'est la firme elle-même qui impose ses conditions aux resellers et autres enseignes. Outre le problème de licence, il peut y avoir des produits contrefaits, des prix différents, même les employés pensaient travaillr pour Apple. Oui, le préjudice est bien présent, il ne faut pas voir le côté "Apple a de la pub gratuite", d'ailleurs elle n'a pas besoin d'eux.
avatar Sylow | 
@ Nicolas_D : Enfin quelqu'un qui réfléchit avant de parler
avatar Dv@be | 
@ jahrom : C'est le principe meme du commerce. Être payé sur la marge réalisée.
avatar 6nema | 
Apple Store fermés ? Vivement que ca ré-ouvre qu'on puisse découvrir les nouveautés ! ;-)
avatar deckard82 | 
Autre point à soulever : le personnel qui a été embauché pour faire partie de 2 des "Apple Store" qui vont fermer. Que devient-il ? Chômage ? Réintégré dans une boutique Apple Store officielle ? Comment se porte aussi la blogueuse pour avoir divulgué ces infos ?
avatar 6nema | 
A lire vos posts, je vois qu'Apple a sa horde de petits soldats prêts à la défendre la maison mère. Faudrait arrêter de trop prendre au sérieux une situation anecdotique qui prête plutôt à sourire. Les chinois sont pleins de ressources et le fait de vouloir vendre du mac sur le territoire chinois, quelque soit la méthode utilisée (celle-ci ne manque pas de culot) est le meilleur indice de la bonne image d'Apple dans l'empire du milieu. Je vais en Chine tous les ans, et la montée d'Apple dans les coins les plus retirés fait plaisir à voir d'année en année...
avatar USB09 | 
@ 6nema : C'est sur. Mais ça me rappel plutôt un français qui avait introduit le Mc Donald en France. Et qui n'en faisait qu' a sa tête. Une marque est une licence, point.
avatar grogeek | 
@usb09 MacDonald ne fonctionne que comme Franchise. Rien a voir avec Apple.
avatar Artanis | 
@6nema: Certes. Je peux revendre des produits Microsoft si ça m'amuse et que je les ai achetés légalement. Mais je n'ai pas le droit d'ouvrir un Microsoft Store (ni même un MicroSoftStore ou autre Microsoft Shop). On peut être content de la popularisation des produits Apple (sincèrement, je le suis, surtout quand je me rappelle le calvaire que c'était à la fin des années 90), et ne pas applaudir les violations de marque déposée. S'ils sont de si bonne foi, ils n'auront aucun mal à avoir le label APR, plutôt qu'essayer de tromper leurs clients en se faisant passer pour ce qu'ils ne sont pas.
avatar grogeek | 
@deckard82 J'ai lu ailleurs qu'ils ont fermés pasrce qu'ils n'avaient pas de licence pour la vente, rien a voir avec Apple
avatar Artanis | 
Et c'est fou ça, de voir des gens se faire traiter de "petit soldat", "zombie", "mouton" et autres à longueur de commentaires. La loi est la loi, c'est tout. La propriété intellectuelle est régie par des traités internationnaux, non un entrepreneur ne fait pas ce qu'il veut. C'est bête mais c'est comme ça, et Apple n'a _absolument_ rien à voir là-dedans. Le jour ou la justice décide qu'Apple empiète sur la propriété intellectuelle de quelqu'un et la punit pour ça (et ça arrive), c'est une bonne chose. Le jour ou Apple gagne un procès contre quelqu'un qui se fait de la laine avec son image et sa prorpiété intellectuelle, c'est une bonne chose aussi. Apple est une cible très importante pour les procès en tous genre. Je n'ai pas les chiffres des dernières années, mais il n'y a pas si longtemps que ça Apple était la société high-tech la plus visée par des procès. Je sais bien que c'est difficile pour certains d'admettre qu'une multinationale puisse avoir des raisons de poursuivre des petites boîtes, mais c'est comme ça. Quel est l'argument, exactement? "je les aime pas ou ils sont trop gros, donc ils méritent de perdre"? Drôle de conception de la Justice. Sérieusement...
avatar Paquito06 | 
@ Artanis : Si t'as la licence ;)
avatar Paquito06 | 
@ grogeek : C'est ça! Ce que je disais plus haut : il faut qu'Apple lache une licence sinon c'est mort à la base :)
avatar Philactere | 
@6nema Il ne s'agit pas nécessairement de petits soldats prêts à défendre coûte que coûte Apple mais aussi parfois d'esprit critique. Bien sure que "les chinois" (comme "les francais" ou "les suisses") ont le droit de vendre du matos Apple (du moins à mon avis). Là on parle de contrefacon du magasins et non pas des produits. On peut très bien vendre des Macs dans des boutiques, spécialisées ou non Mac, sans pour autant avoir le nom "Apple Store", une vitrine avec un Logo Apple, un "Genius bar", des vendeurs en t-shirt bleu, etc. Si j'ouvre une épicerie de quartier ou un supermarché appelée "Carrefour" avec le logo "Carrefour" il y en a qui vont me tomber dessus quand bien même j'ai le droit de vendre mes salades et autres boîtes de petits pois. C'est la même chose avec l'Apple Store.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR