Google en mauvaise posture face à Oracle

Arnaud de la Grandière |
Le procès qui oppose Oracle à Google a pris un nouveau tournant avec la publication de deux emails interne à Google. Le premier, signé d'Andy Rubin en 2005, pourrait être lourd de conséquences. Dans ce courrier, après que Google vient de faire l'acquisition d'Android Inc, son ancien fondateur souligne les problèmes que l'utilisation de Java pourrait poser à l'avenir, et dresse un plan de bataille

« Si Sun ne veut pas collaborer avec nous, nous avons deux options : 1) Abandonner notre travail et adopter MSFT CLR VM [NDLR : Microsoft Common Language Runtime Virtual Machine, l'environnement d'exécution de .NET] et le langage C# ou 2) Utiliser quand même Java et défendre notre décision, peut-être en se faisant des ennemis au passage.


Les médias ont qualifié cet email de "smoking gun", la preuve irréfutable non seulement d'une violation des droits de Sun/Oracle, mais pire encore faite en pleine connaissance de cause.

Un deuxième email vient enfoncer le clou, envoyé par Lindholm, ingénieur de Google, en août 2010 :

« Ce qui nous a été demandé de faire (par Larry [Page] et Sergey [Brin]), c'est d'enquêter sur les alternatives techniques existantes pour Java dans Android et Chrome. Nous avons passé en revue un paquet d'entre elles, et pensons qu'elles sont toutes nulles. Nous en concluons qu'il nous faut négocier une licence pour Java dans les termes dont nous avons besoin. »


La formulation même, et la date du document, sont sans appel pour Google, puisque s'il peut être argué que l'email d'Andy Rubin parle d'un problème qui ne valait que pour 2005, et qu'il aurait pu être résolu depuis, le fait que Google en soit toujours à considérer la licence de Java en 2010 prouve le contraire.

Les avocats de Google font des pieds et des mains pour retirer ce dernier document de la procédure, en tâchant notamment de le protéger par la confidentialité des échanges avec les avocats (bien que les avocats de Google n'aient jamais été les destinataires de ce message), car s'il venait à être produit devant un jury populaire durant le procès, cela aurait de fâcheuses conséquences. Le juge Alsup, actuellement en charge de la procédure l'a souligné lui-même, en disant qu'un bon avocat n'aurait besoin que de ce document et de la Grande Charte (un document à l'origine du droit anglo-saxon) pour gagner le procès, ajoutant "vous allez être du côté perdant de ce document", avec de "profondes implications pour une injonction permanente".

Si Google était convaincue de violation intentionnelle, cela pourrait tripler le montant des dommages et intérêts. Les avocats de Google soulignent que l'email de Lindholm n'est qu'une sauvegarde automatique d'un brouillon, et qu'il doit être protégé par la confidentialité sachant qu'il n'a pas été transmis. La justice devrait rapidement décider du sort de ce document, qui pourrait s'avérer capital dans la procédure à venir.

avatar iparrody | 

Prem's

avatar Funigtor | 

Deu'z

Sinon, je sens qu'Androïd est très mal barré

avatar yobi | 

Android n'est pas près de disparaitre ... toute cette histoire vas se terminer par la défaite de google, ils vont devoir payer une grosse somme $$$$ !!. Et ensuite ils demanderont une licence !! ils passeront à la caisse deux fois !!
Et dire qu'il y a quelques jours, ils donnaient des leçons à Microsoft et Apple sur les violations de brevet ....

avatar iparrody | 

@funigtor
Moi aussi je comprends pas comment ils ont fait pour tenir tout ce temps !!!

avatar liocec | 

@yobi :
+1

avatar Landrino | 

Google espérait que son poids économique lui permettrait de passer en force. Franchement c'est pathétique ce qui se passe en ce moment autour de Google. Je n'ai aucune sympathie pour eux mais bon le déferlement d'échange entre pro et contre Androïds saoule grave. Ok ils sont pathétiques avec leur conception du gratuit qui viole les recherches des autres mais nous autres les "fanboys" d'Apple on devrait se rappeler quand se n'était pas à la mode d'être marquer d'une pomme et combien parfois il était difficile dans nos boulots respectifs de dire : " je travaille sous Mac."
Google passait pour une société cool jusqu'à ce qu'ils abattent leurs cartes avec Androïd. Ils sont là pour faire un Max de fric comme les autres et s'ils peuvent Faire l'économie de quelques licences au passage... Ils prennent le risque.

avatar Francis Kuntz | 

Haha exactement ce que j'ai mis sur l'autre article de google et les brevets.

On voit le vrai visage de google, dedaigneux pour le travail des autres...
J'espere qu'ils vont s'en prendre pleins la tronche maintenant, la masquarade a assez durée.

J'ajouterais que l'article anglais explique que Nokia et RIM paient depuis longtemps une licence pour le java...

Et quand bien meme google arriveraient à retirer les emails du proces, personne ne sera plus jamais dupe du double discours de google.

avatar lolodigital | 

Du temps de Sun, société basée sur le travail et l'innovation, Google a sauvé java en le promulguant sur sa plate forme.... Mais une société comme oracle est avant tout une holding financière, sans état d'âme et nullement intéressé par l'innovation... et donc Google aurait dû réagir dès le rachat de Sun.

avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 

[i]"Si Google était convaincue de violation intentionnelle (...)"[/i], ce n'est pas l'opinion de Google qui compte mais sa condamnation : [i]"Si Google était condamné pour violation intentionnelle (...)"[/i].

Après on peut le faire en anglais si vous préférez, moi ça m'est égal je le parle couramment, mais je ne suis pas sûr que tout le monde préfère.

avatar Francis Kuntz | 

(c'est nul, ave l'application ipad de macge, on ne peut pas corriger ses commentaires)

avatar xplodwild | 

Il ne s'agit pas là de brevet mais de l'utilisation d'une licence logicielle. Google n'y peut rien si Sun/Oracle a fait exprès de refuser le fait que Google utilise Java (sous-entendu de manière raisonnable), parce qu'ils savent pertinemment qu'ils peuvent avoir de gros sous derrière. Google n'a pas voulu céder au chantage, c'est tout.

avatar iTroll | 

moi je me demande comment un brouillon de mail se retrouve sur la place publique ?

avatar Arnaud de la Grandière | 

@Ali Ibn Bachir, Le Gros

CONVAINCU, UE, part. passé et adj.
I. Part. passé de convaincre*.
II. Adjectif
A. PROCÉDURE JUR. (ou situations analogues). Convaincu de + inf. ou subst. Reconnu coupable (cf. convaincre A). Convaincu d'avoir volé, d'être un voleur; convaincu de crime, de vol, de mensonge, de sacrilège, de trahison :
1. Madame Destrois, ex-directrice de la poste aux lettres à Torville, se plaignait d'avoir été destituée comme accusée et convaincue d'une infidélité qu'elle n'avait pas commise.
STENDHAL, Lucien Leuwen, t. 3, 1836, p. 274.
Spéc. Atteint et convaincu. Accusé et reconnu coupable (cf. ex. 21 s.v. atteindre) :
2. C'est un échafaud où va monter, à quatre heures précises, un particulier très-connu, atteint et convaincu d'assassinat.
JOUY, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 4, 1813, p. 286.
P. métaph. J'ai reçu le coup de grâce. Me voilà bien et dûment atteint et convaincu de la plus lourde maladresse qui se puisse imaginer (M. DE GUÉRIN, Journal, 1833, p. 174).

http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/tlfiv5/visusel.exe?12;s=3793562070;r=1;nat=;sol=1;

"convaincu" dans ce sens ne vient pas de l'anglais "convicted", ces deux mots viennent du latin convincere.

avatar Stalmicmac | 

A mon avis... si - selon certains - Google est réellement protégée par les Autorités américaines, Google va s'en sortir sans le moindre problème, sans ne devoir rien payer à Sun. Tout cela passera comme une lettre à la poste (ou l'envoi d'un gmail)...

Je suis pratiquement sûr que ses documents ne pourront pas être utilisés, ils vont trouver une astuce pour les "invalider" et ainsi... fini la bataille.

Google, Androïd & Chrome... tranquille pour l'avenir.

avatar YannK | 

@Stalmicmac

Tu soulèves un point particulièrement intéressant dans l'histoire.
Sachant qu'il y a des échos de plus en plus fort sur la collaboration de Google avec des agences gouvernementales comme la NSA. Le fait est quasi avéré, le seul doute subsiste sur le contenu qui est échangé…
Et qu'un responsable de la CIA, devant les représentants du congrès lors d'une interview en commission, a avoué "qu'internet était une chance pour eux car ça leur mâchait le boulot".

J'ai bien peur que Google soit dans une position où elle va acquérir la puissance d'omniscience de Dieu et qu'elle sera la pépite à protéger pour le gouvernement US (on se rappelle des discours d'Eric Schmidt sur le Patriot Act)…

avatar sebastiano | 

@ sunjohn :
La justice indépendante ? Comme en France ? J'espère qu'elle l'est vraiment mais j'y crois peu.

Si Google est réellement impliqué avec la NSA, les intérêts patriotiques passeront avant tout. Au pire, il y aura un jugement de façade ...

J'ai bien dit "si" ... Pour les adeptes de la théorie du complot.

avatar Ludavid21 | 

NAN! Pas de microsoft merci! Ils m'embêtent déjà assez avec skype...

avatar ricchy | 

A qui profite le "crime" ?

Avec tous les Lobbys qu'il y a au us, je doute que la justice américaine soit indépendante. ;o)
C'est ce qu'ils veulent faire croire. ^,^

avatar Lemmings | 

Dans l'autre sens, il y avait un mail du président de Sun à l'époque qui se faisait une joie de voir Google prendre le Java comme plateforme... Donc bon... A suivre !

avatar Marc Duchesne | 

Google pense que tout est gratuit, android, les applications etc... dans un monde gratuit et tout sa dans un système capitaliste... Ils devraient s'établir en Russie.

avatar FreddyF (non vérifié) | 

@marc duchesne :
'Ils devraient s'établir en Russie.'

Ou en Chine !
;-)

avatar Geronimo_ | 

J'aimerais avoir un point d'éclaircissement. Sur quoi portent les revendications d'Oracle ? Le langage Java, à ce que je sache est libre de droit ! Donc les revendications de royalties ne peuvent pas porter sur l'utilisation du langage lui-même. Reste la machine virtuelle utilisée. Or cette dernière n'est pas celle de Sun. La Dalvik machine utilisée est une machine virtuelle écrite entièrement avec un code différent et qui produit un byte code différent de celle de Sun. En outre elle s'appuie sur un principe de fonctionnement différent : la VM de Sun est une stack machine et la Dalvik une machine à registres. Alors qu'elles sont les revendications d'Oracle, est-ce qu'il veut interdire l'emploie de la Dalvik machine pour faire tourner du code java et imposer l'usage de sa machine virtuelle ? Et dans ce cas demander le versement de royalties ? Où simplement parce que l'on utilise du code java Oracle réclame le payement de royalties, mais dans ce cas java ne serait plus un langage libre ? En outre la Dalvik machine a été écrite pour les appareils mobiles dont le processeur est moins puissant que sur les desktops. Pour le moment les revendications d'Oracle semblent très fous. Donc si quelqu'un, notamment les auteurs de l'article peuvent préciser ces points cela m'intéresse. En tout cas tout ça confirme ce que j'ai déjà écrit par ailleurs, que les brevets ne sont pas là pour protéger l'innovation, mais au contraire pour maintenir une position de monopole et bloquer toute innovation chez les concurrents. C'est pourquoi le parlement européen, malgré les nombreuses pressions, à rejeter les brevets en informatique. Le copyright protège la propriété intellectuelle et l'innovation.

avatar Arnaud de la Grandière | 

@ Geronimo_ :

Oracle reproche à Google la dilution du standard Java en proposant une machine virtuelle (Dalvik) qui repose sur Java mais qui n'est pas compatible. Les applications ne profitent qu'à Android et ne peuvent pas fonctionner avec les autres VM Java. Le fait que Google ait parlé de prendre une licence montre qu'ils savaient bien ce qu'ils faisaient en dépit de leur dénégations…

avatar Par1s1en | 

Je ne suis pas sûr que Apple est particulièrement marri de ce qui se dessine pour Google.
De plus, je n’imagine pas Oracle faisant des concessions sur ce sujet à Google. D'abord parce que ce n'est pas le genre de la maison (plutôt jusqu'au-boutiste sur le terrain juridique), et ensuite à cause de l'amitié entre le patron d'Oracle et de celui d'Apple (mais peut-être que je me trompe sur ce point).

avatar arbaot | 

@Ali Ibn Bachir, Le Gros :
En français "convaincu de" a aussi le sens de : "prouvé/reconnu coupable de"

Un p'tit tour par le d'ici fait toujours son effet
;-)

avatar Lemmings | 

@nonoche : pas du tout. Les revendications d'Oracle sont que Google aurait juste copié/collé certaines parties du code de la JVM de Sun pour faire Dalvik.

Google avait par contre tout les droits de se baser sur Java pour faire une JVM à part non compatible avec celle de Sun.

avatar Lemmings | 

@sunjohn : comment Google pourrait s'en sortir ? Tout simplement en prouvant, si tel est le cas, que Dalvik n'utilise aucun code sous copyright Sun/Oracle. En soit c'est pas compliqué !

avatar Geronimo_ | 

momoche, la raison que tu mets en avant n'est pas du tout invoquée par Oracle pour attaquer Google. En cherchant sur internet j'ai trouvé ces informations sur ce site : http://linuxfr.org/news/brevets-logiciels-oraclegoogle-est-ce-enfin-la-guerre-nucl%C3%A9ai

Voici en résumé ce que reproche Oracle à Google :

"Android (y compris et sans limitation la machine virtuelle Dalvik et le kit de développement logiciel d'Android) et les appareils qui utilisent Android violent un ou plusieurs brevets parmi les suivants: 6,125,447; 6,192,476; 5,966,702; 7,426,720; RE38,104; 6,910,205; and 6,061,520".
Ces patents qui seraient violées se rapportent à ces différents points :
Protection Domains To Provide Security In A Computer System
Controlling Access To A Resource
Method and apparatus for pre-processing and packaging class files
System and method for dynamic preloading of classes through memory space cloning of a master runtime system process
Method and apparatus for resolving data references in generated code
Interpreting functions utilizing a hybrid of virtual and native machine instructions
Method and system for performing static initialization
En outre Oracle reproche à Google en violant ces patantes ceci :

39. Without consent, authorization, approval, or license, Google knowingly, willingly, and unlawfully copied, prepared, published, and distributed Oracle America’s copyrighted work, portions thereof, or derivative works and continues to do so. Google’s Android infringes Oracle America’s copyrights in Java and Google is not licensed to do so.
40. On information and belief, users of Android, including device manufacturers, must
obtain and use copyrightable portions of the Java platform or works derived therefrom to
manufacture and use functioning Android devices. Such use is not licensed. Google has thus
induced, caused, and materially contributed to the infringing acts of others by encouraging,
inducing, allowing and assisting others to use, copy, and distribute

avatar Geronimo_ | 

SUITE : caused, and materially contributed to the infringing acts of others by encouraging,
inducing, allowing and assisting others to use, copy, and distribute Oracle America’s
copyrightable works, and works derived therefrom.
43. Google has realized unjust profits, gains and advantages as a proximate result of its
infringement.

En gros on reproche à Google de ne pas payer de royalties pour l'utilisation du code java. Est-ce qu'apple paye des royalties à Oracle pour l'utilisation de la machine virtuelle java sur son matériel, notamment dans son navigateur ? Sur internet il y a beaucoup de code java ! Conclusion java n'est pas libre. Et voici la conclusion de ce site qui est intéressante :

Bien entendu les brevets en question sont écrits en jargon juridique propre à décourager le vulgum pecus d'y mettre le nez. Il est donc difficile de savoir si ce sont des brevets solides qui seront impossibles à invalider ou bien si ce sont des brevets fragiles avec un "prior art" évident.

Quand on s'interroge sur les motivations d'Oracle le brouillard est encore plus grand. Pourquoi attaquer ainsi Google ? Les deux firmes ne semblent pas être sur le même marché et cette attaque brutale suscite la perplexité. Est-ce simplement pour rançonner une vache à lait et extorquer des milliards à une entreprise richissime ? Est-ce juste une menace pour obtenir un accord d'utilisation sur les brevets Google ? Est-ce que la croissance d'Android va être affectée par cette incertitude juridique pour le plus grand profit de l'iPhone ?
Et surtout est-ce que cette attaque va mettre fin à la guerre froide juridique qui prévalait jusqu'à présent entre les multinationales du logiciel et déclencher la guerre nucléaire des brevets ?

avatar Wolf | 

@Geronimo_ : Tu semble confondre bien des choses. Perso ce qui m'intéresse c'est que l'on stop au plus vite ces voleurs. Le truc qui est bien c'est que c'est Goigle qui a forcé les autres a lancer des procédures. Curieusement c'était beaucoup pus calme avant.
Google a cru qu'avec sa puissance il suffisait d'imposer. Google a voulu casser l'esprit des brevets vu qu'il n'en a pas. Encaissant cela, Google va certainement tuer en partie l'Open source.

avatar Geronimo_ | 

Bonjour wolf, je voudrais savoir ce que je confonds ? Le point de départ était de savoir sur quoi portaient les revendications d'Oracle. Maintenant un autre aspect concerne les brevets sur les logiciels qui ne servent pas, et n'ont jamais servit à protéger l'innovation. Mais au contraire à protéger des positions de monopole et bloquer l'innovation chez les concurrents. Apple ou Microsoft ne se demandent pas pourquoi ils vendent moins de smatphones que ceux qui sont sous android. Pourquoi une grande partie des consommateurs préfère un smartphone sous android plutôt que d'acheter un iphone, par exemple ! Au lieu d'essayer de faire mieux que leur concurrent, ils préfèrent essayer d'extorquer des royalties, où mieux, si ils le peuvent de couler leur concurrent. Les brevets logiciels servent des pratiques de gangsters. Où est l'innovation quand des sociétés déposent des milliers de brevets par an. Ces brevets ne peuvent pas être les fruit d'une recherche, ils sont forcément triviaux et formulés de tels sorte qu'ils peuvent balayer un large spectre. Si au lieu du copyright on pouvait déposer des brevets en littérature, ce dernière disparaîtrait. L'informatique n'est pas le seule domaine où les brevets et les méthodes de gangsters qui vont avec sévissent. Le problème se pose aussi en biologie où des multinationales sans scrupules brevette des gènes qui ne sont rien d'autre que des produits naturelles. Ainsi ces sociétés peuvent interdire, à des populations entières, la culture de plante qu'elles ont cultivée pendant des siècles.

avatar Lemmings | 

@Geronimo_ : ATTENTION, ne confonds pas du code Java et "Java platform" comme c'est mentionné ici. C'est à dire le code de la machine virtuelle et du compilateur Sun/Oracle !

avatar Lemmings | 

@wolf : ce que j'aime avec toi et d'autres fanboy c'est qu'à vos yeux Google est le grand méchant voleur et Apple la sainte entreprise qui ne reprends jamais rien des autres... C'est assez amusant :)

avatar Geronimo_ | 

J'étais imprécis en utilisant le terme "langage java". En fait Oracle dans sa plainte emplois le terme de "plateforme java". Et voici comment il définit cette plateforme :
"One of the most important technologies Oracle acquired with Sun was the Java platform. The Java platform, which includes code and other documentation and materials, was developed by Sun and first released in 1995. The Java platform is a bundle of related programs, specifications, reference implementations, and developer tools and resources that allow a user to deploy applications written in the Java programming language on servers, desktops, mobile devices, and other devices."
Donc pour Oracle cette plateforme comprend le langage java, les logiciels qui vont avec et un ensemble de spécifications. Je dois partir, je reprendrais la conversation plus tard.

avatar YannK | 

@sunjohn

Sur Papier, oui…
Dans les faits, on a chopé un juge il y a pas longtemps : il était ami-ami avec un mec qui a racheté des gros journaux (il me semble à Chicago) et lui a facilité la tâche en décidant de ne pas "fermer" les journaux. ;)
Stop à la naïveté.

avatar Lemmings | 

@Geronimo_ : tu traduis très mal ! Encore une fois, la plateforme Java n'est PAS le langage Java... Le Java est un langage open source. Son implémentation est soumise à copyright.

avatar 513 | 

Ah Oracle, ces bouffons.
Encore un article sur du vent chez MacG.

Voilà quelque chose d'un peu plus intéressant, et de drôle ?
http://www.groklaw.net/article.php?story=20110808103924140

En résumé, Oracle est incapable de fournir une archive du site de Sun. Site qui a fermé, comme par hasard, depuis le commencement de la procédure contre Google.

Et on y trouvait nombre de documents, dossiers de presse relatant des brevets, licences, procès, etc.

Quand même étrange qu'une société comme Oracle ait autant de mal à retrouver une archive d'une site fermé il y a uniquement quelques mois.

avatar NicolasO | 

Et une version un peu plus complete de l'affaire du mail...

http://www.groklaw.net/article.php?story=20110807030314610

Aucun juge n'a statue sur la recevabilite du mail en justice.
C'est un brouillon d'un mail a un avocat. Oracle ment sur ce qui s'est passe deant le juge.
(Mais il est vrai que pour l'instant Oracle n'a que peu de chances de gagner, donc il essaye d'impressioner le public...
Toutes leur brevets sauf 2 ont ete invalides pour l'instant, je crois.)

avatar Lemmings | 

@513 : on donne un indice au juge ? http://wayback.archive.org/web/*/http://www.sun.com :D

avatar tap | 

En regardant globalement l'affaire, je trouve plutôt qu'Oracle cherche juste un moyen de rendre crédible son attaque, car pour le moment elle ne l'est pas tellement ...

avatar Geronimo_ | 

La java plateforme qui inclue le code est un ensemble de programme, de spécifications, etc... Les spécification ne sont pas entre autres les spécifications du langage ? Il y a la un certain flou.

avatar toucan39 | 

GOGLE = VOL.

Cette société est la pire, elle vole, les brevets.
Viole les droit d' auteur sur les livres.
Espionne les internautes.
Espionne vos mail.
Prend en photo vos habitations.
Pirate votre WiFi
Je n' utilise pas Gmail
Je vais boycoter, Chrome, Google et ses services, uniquement Ping ou Yahoo.
Bannir AndroÏd, Chrome OS.
Ne jamais acheter d' actions Google.
Pas de Google +
toucan39

avatar Ast2001 | 

Toujours la même objectivité ici sur les articles sur Google...

L'auteur a juste 'oublié' de préciser suite le juge en charge a demandé à Oracle de réduire _considérablement_ leurs prétentions tant en termes financiers qu'en termes de nombre de brevets incriminés et qu'on a retrouvé un mail du patron de Sun de l'époque qui se réjouissait de la reprise de java par Google pour Android.

avatar shenmue | 

@Tap:"En regardant globalement l'affaire, je trouve plutôt qu'Oracle cherche juste un moyen de rendre crédible son attaque, car pour le moment elle ne l'est pas tellement ..."

Arrêtes de dire des conneries:
http://fosspatents.blogspot.com/2011/08/judge-does-not-allow-google-to.html

Ils sont mals, c'est tout, les choses semblent avoir beaucoup bougé depuis la fois où en effet le juge penchait plutôt en faveur de la position de Google. Depuis, il y a eu les mails internes, énorme bombe atomique sur la plainte mais aussi, et plus grave, le fait que l'attitude de Google dans cette affaire risque de rejaillir sur le crédit qu'on peut leur accorder dans les autres affaires et bien sûr rejaillit aussi sur la légitimité de leurs critiques du système de brevet qui apparaît surtout comme l'aveu qu'ils pillent en connaissance de cause mais ne veulent rien payer.
On ne refera pas la loi du commerce pour Google, surtout pour assoir de façon encore plus complète un monopole en voie d'édification rapide...

avatar shenmue | 

@Ast2001:"L'auteur a juste 'oublié' de préciser suite le juge en charge a demandé à Oracle de réduire _considérablement_ leurs prétentions tant en termes financiers qu'en termes de nombre de brevets incriminés et qu'on a retrouvé un mail du patron de Sun de l'époque qui se réjouissait de la reprise de java par Google pour Android."

Sauf que les récentes découvertes des mails auront pour effet, selon tous les spécialistes des brevets, de permettre à Oracle de tripler les montants des indemnités. Commettre un délit est une chose, le commettre en connaissance de cause est bien plus grave encore...
Le juge n'est plus du tout dans les mêmes dispositions aujourd'hui, ce que tu fais mine de ne pas comprendre...

avatar shenmue | 

@513:"Quand même étrange qu'une société comme Oracle ait autant de mal à retrouver une archive d'une site fermé il y a uniquement quelques mois."

Aucun rapport avec la choucroute. On sait pour qui tu roules dans cette affaire, mais ton fud permanent sur Oracle tombe totalement à plat. Tu ne sembles pas être vraiment renseigné sur le déroulé de la plainte et pioche au hasard des infos sans liens entre elles pour tenter de faire croire qu'Oracle n'a pas de billes en main, ce qui est faux.

avatar shenmue | 

@Geronimo:"Apple ou Microsoft ne se demandent pas pourquoi ils vendent moins de smatphones que ceux qui sont sous android"

Apple ne vend pas moins de smartphones: + 140% d'augmentation des ventes d'iPhones en volume, +5 points de PDM depuis 1 an. Si ton argument est de dire qu'Apple attaque Google parcce que leurs ventes souffrent, c'est râpé.
Et les gens n'achètent pas Andro parce qu'ils aiment ce système, mais parce que les mobiles Android à un euros sont la majorité des offres.

avatar shenmue | 

@Nicolas-O:"Mais il est vrai que pour l'instant Oracle n'a que peu de chances de gagner, donc il essaye d'impressioner le public..."

Sources ?
Faurait arrêter de vivre dans vos rêves les gars. Oracle aujourd'hui, et encore une fois, tous les spécialistes de la question s'accordent sur ce point, ont de bonnes chances de faire mettrre un genou à terre à Google.
Votre fandroisme vou fait perdre le sens du réel. Vous ne semblez pas comprendre que ces deux mails ont une importance cruciale et que c'est pour cela que Goole tente de façon désespérée de les invalider.

avatar 513 | 

Tellement loin dans sa tête de shenmue qu'il en oublie de lire les messages précédents.
Sur le "mail" : http://www.groklaw.net/article.php?story=20110807030314610

Allez calme-toi et arrête de faire des leçons de morale sur le supposé fanboyisme de certains membres, tu es très mal placé pour l'ouvrir.

avatar Mithrandir | 

@513 :
Le post de Groklaw présente comme "undisputed statement" la position de Google. Je ne vois pas en quoi elle le serait particulièrement. Il serait peut être temps que les bons esprits arrêtent de considérer Google comme innocents de tout quelles que soient les conditions et les preuves, et Oracle (ou Apple) comme les méchants par construction.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR