Webkit : inspecteur web à distance

Nicolas Furno |
Les dernières versions de Webkit, le moteur d'affichages de pages Internet développé par Apple et utilisé, entre autres, dans Safari, permettent désormais d'utiliser l'inspecteur web à distance. Cet inspecteur est un module qui permet d'en savoir plus sur une page Internet : étude de son code, liste des ressources utilisées ou encore console utile pour débugguer. Ce module est commun à tous les navigateurs Webkit (cmd + alt + i pour l'afficher dans Safari ou dans Chrome) et il est en fait développé en HTML, CSS et JavaScript, ce qui en fait une web app. Dans les versions en cours de développement du moteur, la web app de l'inspecteur peut servir à inspecter un site sur plusieurs navigateurs depuis un seul navigateur Webkit.



Pour cela, il faut d'abord activer le debug distant dans un navigateur compatible et associer ce debug à un port. En se connectant ensuite depuis un autre navigateur à l'adresse et au port indiqués, on pourra inspecter les pages Internet ouvertes dans le navigateur sélectionné. Tout se passe ensuite comme avec l'inspecteur par défaut. Tous les détails techniques sur cette nouveauté et ses implications sont sur le blog officiel de Webkit.

Tags
avatar marc_os | 
J'ai rien compris. Pourquoi ne pas se connecter normalement avec le navigateur vers le site "distant", puis afficher l'insptecteur web ? (On peut très bien indiquer le port du site dans l'url, s'il est différent de 80) Un site public n'est-il pas toujours "distant" par nature, un "site" étant défini par la connexion avec un serveur en utilisant le protocole HTTP, quelque soit l'endroit où le serveur se trouve physiquement ?
avatar tbassetto | 
@marc_os : en effet, actuellement les cas d'utilisation ne sont pas très crédibles. Mais cette fonctionnalité est dans le coeur de WebKit, et on la retrouvera bientôt sur les WebKit mobiles. Ça permettra à ton navigateur Desktop de se connecter au debugger/inspecteur du navigateur mobile par exemple, et donc de profiter du grand écran :)
avatar dperetti | 
Hmm... il y a une confusion de la part de l'auteur de l'article. Il ne s'agit pas du tout d'« inspecter un site distant », ce qui n'a aucun sens puisqu'on parle d'inspecter du code HTML. Il s'agit en réalité d'inspecter un autre navigateur que celui dans lequel tourne le debugger ! L'intérêt étant de debugger plus facilement des sites mobiles ou de permettre à des IDE d'intégrer le debugger webkit.
avatar Nicolas Furno | 
@ dperetti : en effet, j'ai modifié l'article, normalement c'est plus correct…
avatar mp_ | 
@tbassetto : En plus de profiter du grand écran, on profite surtout de pouvoir avoir un inspecteur web pour les ITrucs ; le mode développeur actuel étant assez ... limité ...
avatar TR3NT | 
C’est pas comme si Opera Dragonfly faisait ça depuis [b]plus de 3 Ans[/b] ( http://my.opera.com/dragonfly/blog/2008/05/06/introducing-the-dragonfly ), tout en ayant publié la totalité des spécifications de son protocole réseau Scope à l’époque ( http://dragonfly.opera.com/app/scope-interface/ ). Si Webkit avait implémenté ça au lieu de faire cavalier seul, on pourrait déboguer Opera avec Web Inspector et déboguer tous les navigateurs Webkit avec Opera Dragonfly…
avatar BKN1 | 
@dperetti +1 c'est exact mais il faut avouer que les principaux soucis de compatibilité (si on respecte les regles du W3C un minimum) viennent de navigateurs comme IE. Donc au final, c'est assez peu interessant. Quand je pense que IE 8 n'est pas foutu de gerer la couche alpha des .png correctement et qu'il faut rendre compatible ses sites avec la version 7 ! Lamentable…

CONNEXION UTILISATEUR