Brevet : du solaire pour des Mac et iPhone verts

Anthony Nelzin-Santos |
Patently Apple remarque que l'Office américain des brevets a accordé à Apple un premier brevet sur l'énergie solaire (#7.868.582).

Patent%207868582.pdf%20%28page%206%20sur%2024%29

Le brevet note que l'utilisation de l'énergie solaire pour recharger des appareils électronique à sa pertinence dans des conditions de mobilité (on n'a pas toujours accès à une prise de courant), mais aussi comme source principale d'énergie. Selon Apple, le problème actuel est un problème de stabilité de l'alimentation solaire et du courant fourni, stabilité critique pour recharger téléphones et ordinateurs.

Patent%207868582.pdf%20%28page%2010%20sur%2024%29

La solution proposée par Apple passe par l'utilisation d'un convertisseur de tension associé à un contrôleur, de manière à contrôler et stabiliser le courant provenant de la source solaire (par exemple des cellules photovoltaïques) afin de fournir à l'appareil (directement ou pour recharger sa batterie) un courant constant.

Patent%207868582.pdf%20%28page%2011%20sur%2024%29

Ce brevet semble suffisamment important pour Apple pour qu'elle ait utilisé une astuce (utilisation de porte-noms) pour que les observateurs ne dénichent pas sa demande de brevet. Il décrit diverses manières de concevoir des alimentations hybrides ou multiples, c'est-à-dire mélangeant l'approche traditionnelle (adaptateur secteur) et l'utilisation de l'énergie solaire. Apple pourrait donc bien utiliser des cellules photovoltaïques dans ses futurs produits.

avatar jujuv71 | 
Je change de boite. Cupertino, me voilà !!!! ;-)
avatar YARK | 
Marre des piles ! Je dépose le brevet sur la souris à surface solaire ! Ah merde, faut avoir des mains transparentes...
avatar - B'n - | 
[quote=Anthony Nelzin]du solaire pour des Mac et iPhone verts[/quote]A la limite pour des Mac et iPhone [i]plus[/i] verts, car ces produits sont loins d'êtres verts. Ça va dans le bon sens mais la priorité serait plutôt de faire des machines plus fiables dans le temps, et surtout réparables : une carte graphique/mère HS = changement de machine (réparation hors de prix).
avatar liocec | 
Du vrai n'importe quoi : linear, analog, microchip proposent déjà tous une solution solaire : recherche du point d'efficacité + régulation + charge d'une batterie / condensateur pour fournir une tension filtrée et stable. Bin ça fait déjà 10 ans que des milliers d'ingénieurs travaillent dessus et déposent des brevets et Apple arrive comme une fleur... Ah oui, j'oubliais, ils ont des supra-escrocs-avocats et aussi les gens de la commission des brevets dans leur poche...
avatar ErGo_404 | 
B'n : les machines sont déjà réparées, puis revendues dans le refurb. S'ils te refilent une nouvelle machine, c'est surtout pour être plus rapides. Sinon c'est vraiment grandiose et ridicule ce genre de brevets. Les solutions pour stabiliser du courant on étudie ça en école d'électronique, je vois même pas comment on peut breveter une telle connerie. Ca donne presque l'impression que les brevets sont un nouveau moyen de communiquer, on apprend un peu à l'avance qu'Apple fait de la recherche dans tel ou tel domaine, mais finalement ça ne sert à rien d'autre que ça: faire savoir qu'ils bossent dessus.
avatar - B'n - | 
@ ErGo_404 : je n'ai pas compris ta remarque. Je donnais en exemple une machine qui tombe en panne (hors garantie) et dont la réparation coûte quasiment le prix de la bête. Je trouve qu'il y a des gros progrès à faire dans la pérennité des machines. Et c'est valable pour tous les constructeurs (on ne répare plus beaucoup de nos jours, on jette et remplace).
avatar Benlop | 
"Ils ont [...] les gens de la commission des brevets dans leur poche..." Ah, ça y est, on est dans le grand complot.
avatar Mabeille | 
ils demandent un brevet qui existe déjà .... rien de neuf....
avatar jerome_istin | 
@ErGo_404 J'ai une machine comme - B'n - décrit. Un iMac blanc (dernière génération avant l'Alu). Pas grave, juste que la régulation du ventilateur du CPU ne se fait plus. Le fan du CPU tourne en permanence à 3600 RPM. Prix de la réparation: Ah ben mon bon monsieur, faut changer la carte mère complète (pour une sonde de température morte). Coût de la plaisanterie: $1,000 soit presque le prix d'un nouvel iMac. Du coup ça fait un an qu'elle fonctionne comme ça, juste avec un bruit de soufflerie (too bad for a super quiet iMac). Mais ça y est, il commence à planter tous les 4 matins, parfois plusieurs fois par jour. Je vais pouvoir acheter un iPad à la place :o) @Mabeille Pas demandé... Accordé d’après l'article...
avatar jujuv71 | 
@Liocec : alors toi, tu as tout compris à l'industrie et aux brevets… Apple ne brevette pas la transformation de l'energie solaire en électricité… Mais il brevette L'APPLICATION DE CE BREVET AU TELEPHONE PORTABLE !!!! C'est complètement différent !!! Car la donne est tout autre !!!!!!! Et j'en sais quelque chose car je travaille dedans… Et si les constructeurs que tu site ont déjà créer un système complet de conversion d'énergie qui tient dans un iPhone, alors les poules ont des dents…
avatar PA5CAL | 
@jujuv71 : liocec n'a pas complètement tort. En la matière (utilisation et gestion optimisées de l'énergie solaire sur des appareils mobiles informatisés, notamment), les inventions et leurs applications ne datent pas d'hier (en France, certaines datent de plus de 20 ans, je le sais pour avoir travaillé dessus). Les brevets déposés par Apple paraissent donc un peu surfaits, voire abusifs. Pourtant, ce n'est pas tant Apple qui est en cause (les autres font pareil), mais ce système qui permet d'acquérir des monopoles en déposant des concepts qui relèvent plus de l'évidence et du pinaillage que de réelles inventions. On n'est plus dans le domaine de l'innovation, mais dans celui des manoeuvres juridiques. Dans un sens, Apple a raison de le faire pour éviter d'être attaquée plus tard sur ce terrain par une société qui l'aurait prise de vitesse. D'un autre côté, en le faisant elle se donne aussi la capacité d'agir en prédateur contre des sociétés qui font normalement leur business. Le système des brevets est pourri, particulièrement aux Etats-Unis, et son évolution durant ces dernières années ne permet malheureusement pas d'espérer une amélioration.
avatar rikki finefleur | 
@jujuv C'est quoi un téléphone portable? Quelle différence avec les autres appareils de communication mobile ? Comme le dit PA5cal le systeme des brevets tournent au ridicule, et ne vous en faites , d'autres sociétés ailleurs font la même chose dans leurs coins.. Bientôt avec ce systeme de brevet pleins de trous, pour monter une boite, ou un projet, il faudra une équipe de 3 juristes.. Quand une réelle invention sera défendue comme telle, plutôt qu'une appropriation d'une technique déjà existante, et connue du public, sport juridico-margoulins privilégié de la part de ces sociétés ?
avatar liocec | 
@ jujuv71 : Le circuit de conversion d'énergie de Linear, pour ne citer que lui, tient dans une puce de 1 mm2 (j'ai quelques échantillons si ça t'intéresse), donc un iPhone peut largement hébergé cette technologie. Concernant le brevet, il ne faut pas raconter n'importe quoi : aux USA des tas de brevets sont déposés sur une simple idée en espérant un jour que ce soit réalisable. D'autre part et juste pour info, tous les smartphones ou presque utilisent le défilement inertiel; or seule Apple possède le brevet ! Un brevet est donc, bien souvent, une monnaie d'échange, qui permet aux uns et aux autres de trouver un accord financier sur l'utilisation de telle ou telle idée. Apple ne fait pas autrement que les autres.
avatar liocec | 
@ jujuv71 : Juste pour info en 2009, Samsung a sortie un GSM vert qui se recharge à l'énergie solaire (le E1107 pour être précis)...
avatar Switcher | 
Ces forums sont truffés d'ingénieurs qui devraient boire un grand verre d'eau et sortir respirer un peu… On les sent tendus comme des triques… Respirez les gars, soufflez, inutile d'être agressifs les uns envers les autres - peace.
avatar MarcoAix | 
@Switcher Pas mal vu ;-) Je ne crois pas qu'Apple soit assez "léger" pour déposer un brevet sur "exactement la même chose" qui se fait déjà (vous êtes allés étudier le brevet en détail les gars, et vous savez déjà comment Apple compte l'utiliser ?). Ceci dit une erreur peut toujours arriver, mais ces jugements hyper-rapides me laissent toujours pantois... d'admiration bien sûr ;-) Sinon, si c'est juste pour dire des choses du genre "Warf, Apple vient de redédouvrir la diode - en plus ils veulent la breveter ces gros nuls - et ils veulent en priver le grand public - et heureusement qu'il y a Google pour défendre les libertés, etc." je vous conseille d'aller faire un tour sur Gizmodo : il y a des myriades d'avis ultra-compétents dans le genre, et vous pourrez vous défouler allègrement (ce qui n'est pas une attaque personnelle contre Claude Allègre of course... quoique) :P
avatar PA5CAL | 
@ MarcoAix : je ne vois pas en quoi les jugements sont « hyper-rapides ». Les textes des brevets sont disponibles, et avec un minimum de bagage technique et d'expérience il n'est pas compliqué de les comprendre et de voir s'ils portent sur une réelle innovation ou sont le résultat d'une manoeuvre sémantique, ou quelque chose entre les deux. Certains d'entre nous ici sont confrontés quotidiennement à ce genre de problématique du fait de leur profession. Tu pourrais donc nous épargner tes railleries et laisser au moins le bénéfice du doute aux commentateurs. Il est peu probable qu'Apple ait réussi à faire accepter un brevet décrivant « exactement la même chose » qu'un autre brevet. En revanche il est certain que le brevet porte sur des concepts non brevetés qui existaient avant son dépôt et d'autres qui relèvent de l'évidence et du bon sens et n'ont coûté aucun effort de R&D, et qu'il en accorde malgré tout la paternité à Apple. Par ailleurs, ce n'est pas tant ce qu'Apple compte en faire qui pose débat, mais le fonctionnement du système de brevets qui permet de tels abus. Ce système, pourtant censé au départ protéger l'innovation, est devenu une arme dans les mains des plus puissants. Par son caractère confiscatoire, il bride les esprits créatifs et entrepreneurs. À cause de lui, ce qui est dans notre tête et ce qui en sort est par principe déjà à 99% la propriété de multinationales, dont la plupart n'ont fait aucun effort intellectuel pour le produire et/ou n'ont aucune intention de l'exploiter autrement que dans un tribunal. C'est un crime contre l'intelligence, et compte tenu des répercutions sur nos vies, également un crime contre l'humanité (si tu trouves que le mot est un peu fort, alors pense à tous ceux qui, dans le monde, sont déjà morts de faim ou de maladie du fait de l'application de la législation sur les brevets, dans le domaine agricole ou médical).
avatar MarcoAix | 
@PA5CAL Le système de brevets américain, je crois que tout le monde est d'accord au moins là-dessus, a généré depuis très longtemps des effets pervers aux conséquences déplorables (patent trolls, armées d'avocats…). Ce que je dis simplement c'est que d'une part Apple - comme les autres autres boîtes - est obligé de faire avec, et à tout le moins de se prémunir d'éventuels avatars : même en admettant que tous les concepts aient pré-existé sous une forme où une autre (ce qui est fort possible : voir tout ce qui est ré-inventé aujourd'hui dans le domaine automobile et qui avait déjà été expérimenté un siècle plus tôt) n'empêche qu'avec ce système il est très risqué de les utiliser et de voir un petit malin qui dépose le brevet en douce pour faire tomber le Jackpot. D'autre part, on peut très bien comprendre ce qu'on lit dans le brevet (pour ceux qui ont pris le temps de l'éplucher) et je n'ai jamais affirmé qu'un technicien, ingénieur… n'y retrouvera pas nombre de choses qui lui parlent (c'est même souhaitable), il n'empêche que certains ont des réactions systématiques (voir d'autres sujets) que je continue à trouver bien rapides. Mais peut-être est-ce que je comprends l'anglais et l'électronique à une vitesse infiniment inférieure à d'autres (c'est possible aussi, bien qu'ayant ma foi d'assez bonnes notions des deux… ;-) Enfin, on peut être outré par ce système de brevets (je le suis nettement plus par les effets pervers gigantesques - pour le coup - du système financier mondial), mais je pense qu'on devrait laisser les crimes contre l'humanité à leur place : celle des atteintes directes (car les autres sont innombrables) à la vie ou aux droits fondamentaux des individus (meutres, extermination, torture…). Ps : au passage je n'ai rien contre Gizmodo, mais on trouve très souvent dans ses forums une palanquée d'avis péremptoires, agressifs et fort peu qualifiés ma foi.
avatar PA5CAL | 
@MarcoAix : "je pense qu'on devrait laisser les crimes contre l'humanité à leur place : celle des atteintes directes". Y aurait-il donc des moyens plus convenables que d'autres pour provoquer en toute conscience la mort de centaines de milliers de personnes dans des douleurs atroces ? Pour moi les atteintes qui semblent plus indirectes ont aussi droit de citer. Quand les moyens, pourtant bien disponbles, de guérir des épidémies ou de subvenir aux besoins de base de populations nécessiteuses se heutent à une interdiction faite au nom du profit de sociétés, je pense qu'on peut rappeler les faits en le qualifiant comme il convient. Cela constitue bien entendu un cas extrême, bien loin des brevets du type de celui d'Apple, et on s'éloigne un peu du sujet. Mais c'était pour illustrer les effets perverts de ce système, qui à notre échelle ne fait pas directement de morts, mais porte tout de même atteinte à notre économie et notre société civile.
avatar jpdu13 | 
bonjour à tous, je voie que certaines personnes parlent de la technologie apple ou samsung ,mais reste à savoir, que je suis également dépositaire d'un brevet dans ce domaine en france depuis 2004 ,et en europe ,et international,et qu'aucunes des sociétés nommés ne respectes mes brevets délivré par l'i.n.p.i,mais ça ce n'est qu'un petit détail. Le seul problème actuellement est d'obtenir une tension et une intensité suffisante et de la stabiliser et de la ré-injecter de façon électronique ,et de la stabiliser. il y à une solution que j'ai mis aux points et que je suis entrain de tester ,mais pour des raisons de secret techniques et technologiques ,je ne pourrais pas vous en parler.Un brevet doit être mis en place pour protéger ce concept.j'utilise une technologie de très haute qualité avec une montage très techniques,qui permettra d'après mes calculs de recharger un téléphone solaire ou ordinateur portable solaire en très peux de temps,et dont je suis également titulaire d'un brevet depuis 2004 ,comme le samsung solaire actuel , sauf que Samsung encours des poursuites juridiques plus tard de ma part. il faut juste savoir que la technologie solaire avance très vite,mais actuellement les techniques d'utilisations sont très variés et pas forcement bonnes.

CONNEXION UTILISATEUR